Sabrina Azar devrait lire plus souvent Salem Benammar

Je vous cite : « j’aurai une suggestion, accepter des textes de contradicteurs, des textes de musulmans, par exemple, de contradicteurs politiques et y apporter une réponse ».

Cela tombe bien, dites donc, car depuis plusieurs jours, c’est-à-dire depuis que j’ai lu trois de vos articles (je n’ai pas lu les autres et n’ai pas l’intention de les lire, il ne faut pas abuser, même des bonnes choses, n’est-ce-pas, sous peine de risquer l’indigestion !), j’ai de curieuses démangeaisons dans les doigts, qui ne pourront se calmer qu’en taquinant le clavier de mon ordinateur.

Pourquoi Riposte Laïque est vraiment tout le contraire d’un site facho | Riposte Laique

Volgograd : des attentats terroristes qui n’ont rien à voir avec l’islam ! | Riposte Laique

La violence des racailles n’est pas semblable à celle des islamistes | Riposte Laique

Car, que fait la Rédaction de Riposte Laïque, en publiant vos logorrhées à répétition, sinon montre d’une grande, d’une très grande…d’une trop grande tolérance à votre égard. Bien sûr, il n’aura échappé à personne que vous êtes, sinon musulmane, du moins de culture arabo-musulmane, peut-être apostate ( ?). Mais là n’est pas le problème d’ailleurs, puisque ce site publie toutes sortes d’opinions, parfois complètement opposées, et vous reconnaissez vous-même qu’il n’est pas celui que politiques et « merdias » se plaisent à affubler de qualificatifs tels que « facho, extrême-droite, islamophobe » j’en passe, et des meilleures, pour mieux le disqualifier. Tout cela nous le connaissons par cœur, et votre longue tirade ne nous apprend strictement rien que nous ne sachions déjà. Mais que cherchez-vous exactement ? Le savez-vous vous-même ? Il est permis de se le demander. Vous accumulez les poncifs, les redites, et ne cessez de dire tout et son contraire. Si c’est une tentative d’enfumage, alors ne rêvez pas, c’est raté, totalement, désespérément raté.

Pour atteindre son objectif, c’est-à-dire convaincre, il faut justifier ses jugements par un argumentaire solide, des preuves. Je vais vous donner quelques exemples de vos contradictions, cela ne manque pas :

Je vous cite : « Volgograd : des attentats terroristes qui n’ont rien à voir avec l’islam !
Encore un attentat, encore des morts, encore une kamikaze. Mais ceci n’est pas l’islam, l’islam n’engendre pas la violence, l’islam ordonne d’être bon avec les mécréants… » S’ensuit une longue tirade sur les mécréants que nous sommes (nous, non-musulmans) qui se termine par :
« Combattez-les. Allah, par vos mains, les châtiera, les couvrira d’ignominie, vous donnera la victoire sur eux et guérira les poitrines d’un peuple croyant ». Et aussitôt après : « Le terrorisme ne fait pas partie de l’islam et il n’est pas demandé aux musulmans de combattre les mécréants ou de les terroriser, l’islam n’est que paix, amour, tolérance et joie de vivre ».

Un peu plus loin, encore : « Malgré les injonctions de l’islam, tous les musulmans ne le suivent pas (et tant mieux !), car tous les musulmans ne sont pas dérangés pour appliquer des paroles folles. »

Alors l’islam incitateur à la violence, ou pas ? Il faudrait savoir ! A force de contradictions, vos propos sont totalement incohérents ! Vous parlez de musulmans qui, « pour adoucir, palabrent, philosophent pour rendre ça plus acceptable pour les autres et aussi pour eux-mêmes ! C’est très exactement ce que vous êtes en train de faire !

« L’islam n’est que paix, amour, tolérance et joie de vivre », refrain connu, mais comme aurait pu dire un des plus grands comiques français, Fernand Raynaud : « ça eût payé ! », mais ça ne paye plus ! Mise à part la clique politico-médiatique et les autruches du show-biz, rares sont les Français qui croient encore à cette fable.

Savez-vous d’ailleurs que nous avons entendu pendant des décennies le même refrain, concernant le communisme ? Lorsque quelqu’un objectait : « Et la privation de liberté, et le goulag, et les hôpitaux psychiatriques, et les déportations ? » on lui répondait : « oui, mais ça ce n’est pas le communisme » !!

Bien sûr, nous avons droit à l’incontournable « amalgame », ne manque que la stigmatisation pour avoir le répertoire complet…vous avez dû l’oublier !

Je reviens à votre article : « La violence des racailles n’est pas semblable à celle des islamistes ». Première remarque : la violence, tiens je croyais que l’islam n’engendrait pas la violence…j’ai dû mal comprendre. Ensuite, pour une fois, je vais être d’accord avec vous : elles (les violences) ne sont pas semblables, c’est exact, ce sont seulement deux facettes d’un même Mal (avec un M majuscule) qui a pour nom : ISLAM.

Je continue : « Hier les racailles s’appelaient Bertrand Dupont », sauf que les Bertrand Dupont (là, je vais encore reprendre vos propres arguments plus quelques autres que vous avez dû oublier) n’étaient pas misogynes, ne considéraient pas que la place des filles était à la maison, et nulle part ailleurs, ne faisaient pas des tournantes, ne tenaient pas les murs et ne squattaient pas les entrées d’immeubles, ne jetaient pas les ordures – voire l’électroménager – par les fenêtres sur les forces de l’ordre, ne caillassaient pas les policiers, les pompiers, les secouristes, ne faisaient pas cramer des voitures, ne dévalisaient pas les victimes d’un déraillement de train, et j’en oublie sûrement !

Autre argument bateau : « là où la misère règne, là où la pauvreté règne, la violence y a une grande place, mais la religion aussi » et de faire un parallèle avec les favelas et la religion chrétienne.

Vous semblez toutefois ignorer qu’un des départements les plus pauvres est la Creuse, et pourtant ce département – et d’autres – ne sont pas des foyers de violence et de délinquance.

Quant au parallèle avec les favelas et la religion chrétienne, c’est d’une grande malhonnêteté intellectuelle. Si violence et pauvreté y règnent effectivement, la religion chrétienne n’y est pour rien, car la religion chrétienne ne prône pas la violence, au contraire de la religion d’Allah. De plus, considérer l’islam seulement comme une religion est une autre malhonnêteté, puisque vous savez très bien que l’islam est un système politico-religieux, qui régit la vie des musulmans jusque dans les recoins les plus intimes de leur vie.

Vous reconnaissez vous-même « que certains méfaits sont aussi considérés par des islamistes comme un acte islamique… » donc parfaitement en accord avec la religion d’Allah. Quelle autre religion prône de tels comportements ? Certainement pas la religion chrétienne, lisez les Dix commandements.

Petit retour en arrière, à propos de vos vœux de voir publiés dans Riposte Laïque davantage de textes de musulmans, je dis bien davantage, car si vous consultez la rubrique « auteurs » vous pourrez constater qu’il y en a déjà. Et vous nous incitez à lire l’article d’un musulman :

http://chroniquedunjeunemusulman2011.overblog.com/-filles-gar%C3%A7ons-de-quartier-votre-mentalit%C3%A9-5

Bon sur le fond, mais la forme est exécrable : des tournures de phrase alambiquées, et surtout un texte bourré de fautes d’orthographe, ce qui est la règle dans la grande majorité des cas ; absolument impubliable sur un site où nous nous efforçons – même si quelques fautes échappent parfois à l’un ou l’autre des contributeurs – de respecter notre langue si malmenée.

A qui la faute, si des gens issus de la 2ème, de la 3ème, voire de la 4ème génération, nés en France, ayant eu accès à l’enseignement gratuit comme tout un chacun dans ce pays, ayant eu toutes sortes d’aides, qu’ils n’auraient pas eues s’ils avaient vécu au pays de leurs ancêtres, s’avèrent incapables, non seulement d’écrire, mais de parler correctement en français ? Et continuent à parler avec un épouvantable accent.

Ce n’est pas en « tenant les murs » ou en faisant le guet que l’on acquiert l’instruction indispensable pour s’élever dans la société, ce n’est pas non plus en contestant les cours lorsque la réalité déplait, en préférant rester dans le déni permanent, et pire encore en agressant les enseignants. Deux règles essentielles pour y parvenir : travailler et respecter les autres et le pays dans lequel vous vivez, et qui est censé être le vôtre. Alors assez de jérémiades, de pleurnicheries, de comportements victimaires qui n’ont aucune raison d’être, et qui nous fatiguent !! Et quand je dis « fatiguent », c’est seulement par souci de rester polie.

Pour terminer quelques remarques et conseils supplémentaires, en vrac :

-Observez la communauté asiatique, aux antipodes des comportements de votre communauté, dans tous les domaines.

-Vous écrivez : « dans les religions, en islam, quand un groupe…. » Pourquoi essayer de noyer le poisson, dites plutôt dans la religion de l’islam…

-à plusieurs reprises, vous utilisez, comme les tenants de la bien-pensance, le terme « quartiers » pour ne pas avoir à leur donner le seul qualificatif qui convient : quartiers de non-droits. C’est absurde. Chacun de nous, sans exception, habite un quartier, quel que soit le qualificatif qui le définit.

Bref, vous ne nous apportez rien, absolument rien, que nous ne sachions déjà sur RL, et depuis très, très longtemps, en ce qui me concerne. Vous vous êtes égarée sur le site de Riposte Laïque.

Je ne peux, pour terminer, que vous recommander la lecture attentive de l’article de Salem Benammar, paru le 3 janvier, qui résume l’essentiel :

Que les musulmans brisent les chaînes de leur état d’esclaves de l’islam | Riposte Laique

Oriana Garibaldi

image_pdf
0
0