Sacrifices humains en Inde

Publié le 31 mars 2010 - par - 813 vues
Share

Dans le numéro 137 de ce journal, nous avions évoqué un cas de sacrifice humain au Bangla Desh (1).

Des exemples en Inde sont également parvenus à notre connaissance.

Cinq meurtres de jeunes garçons sont suspects d’être des sacrifices humains, d’après une dépêche de l’AFP en date du 18 mars 2010 (2).

Un couple sans enfants d’un village de l’ouest de l’Inde est soupçonné d’avoir tué cinq jeunes garçons dans le cadre d’un rituel de fertilité sur les conseils d’un mystique religieux, a indiqué la police.

Le mari, ses parents et sa femme ont été arrêtés dans un village à environ 675 km à l’est de Bombay après une série de décès ces trois derniers mois.

Selon la police, le couple, marié depuis 12 ans, ne parvenait pas à avoir d’enfant. Un gourou noir « leur a dit qu’ils devaient tuer 11 garçons » pour que la femme tombe enceinte, a rapporté l’inspecteur général M.A. Raif sur la chaîne d’informations NDTV.

Dans un premier temps, la mort des victimes, âgées de 2 à 4 ans, avait été attribuée à des piqûres de serpents mais la police a fini par trouver suspects le nombre et la fréquence des décès, a expliqué M. Raif, sans préciser comment les jeunes garçons étaient morts.

Le gourou soupçonné d’avoir donné le conseil de sacrifice était introuvable, selon l’agence Press Trust of India.

Un cas suspect est également signalé dans la petite ville de Haldwani par le journal en ligne Tribuneindia.com (3). La fillette, prénommée Deepmala, avait disparu depuis le 17 mars. Sa tête, partiellement dévorée par des chiens errants, a été découverte au bord d’une rivière. Ses parents adoptifs ont fait part de soupçons à la police, dont les investigations explorent à la fois la thèse du meurtre par inimitié personnelle et celle du sacrifice humain.

Catherine Ségurane

(1) http://www.ripostelaique.com/Sacrifice-humain-au-Bengla-Desh.html

(2) http://fr.answers.yahoo.com/question/index?qid=20100328220944AAxX4fr

(3) http://www.tribuneindia.com/2010/20100329/dun.html

Print Friendly, PDF & Email
Share

Les commentaires sont fermés.