Safari mortel au Sahel : deux tués

Publié le 15 mai 2019 - par - 8 commentaires - 1 115 vues
Share

Safari tragédie qui n’a rien de lyrique : voyage de noces de sang au Sahel : 2 morts dramatiques ! Et maintenant des souvenirs plein les yeux avec le président de la République venu les accueillir à Villacoublay.

Le Salon beige, Michel Janva : « Macron n’a pas hésité à sacrifier 2 soldats d’élite fauchés dans la force de l’âge en terre d’Afrique. L’indécence de Macron qui a financé le Falcon de retour est critiquée dans les médias… Et Patrick et Laurent, filmés en boucle à la télé, pour avoir passé outre les recommandations du ministère des Affaires étrangères et pour avoir, indirectement, provoqué la mort de nos deux soldats.

Macron : Un dégoût sans fin… À droite, fièrement : « C’est un véritable déchirement de voir les photos de ces deux soldats d’élite tués, un déchirement que nous souhaitons partager ici avec leurs familles et leurs proches. Mais après le déchirement vient la colère quand on connaît les circonstances de leur sacrifice : délivrer des touristes au minimum imprudents, sinon irresponsables. On tente aujourd’hui de nous convaincre que lorsque ce couple d’hommes en voyage de noce est parti en Afrique, la zone était classée par le Quai d’Orsay orange et pas rouge comme elle l’est aujourd’hui ! Misérable et laborieuse défense gay friendly, car tout le monde sait que toute cette zone subsaharienne est dangereuse depuis des années. Outré par le fait que le président de la République n’a pas le temps d’assister aux commémorations du 75e anniversaire du débarquement en Normandie mais prend le temps de se rendre à Villacoublay pour accueillir le couple !

Macron ne pouvait pas être en reste pour la télé : « Les journalistes français, ex-otages en Syrie, ont été accueillis à l’aéroport de Villacoublay par le président de la République François Hollande et le ministre des Affaires étrangères  Laurent Fabius. Les quatre journalistes français ont d’abord embrassé sur le tarmac le président, accompagné du ministre des Affaires étrangères, avant de se jeter dans les bras de leur famille ».

Le Monde : « Libération des otages : « une immense joie », dixit Hollande. À leur arrivée, Hollande salue le courage des otages du Niger après trois ans d’épreuves. L’avion ramenant en France les quatre ex-otages français enlevés en 2010 au Niger a atterri à l’aéroport militaire de Villacoublay. Accompagnés par Laurent Fabius et Jean-Yves Le Drian, ils ont été accueillis par leurs familles et le président François Hollande. »

20 minutes : « Libération des ex-otages : la nouvelle discrétion de Nicolas Sarkozy. Contrairement à la plupart des précédents retours d’otages sur le sol français, Nicolas Sarkozy et son épouse Carla Bruni ont accueilli avec discrétion sur la base aérienne de Villacoublay les deux journalistes de France 3 libérés après dix-huit mois de détention en Afghanistan. Le chef de l’État ne s’est pas affiché auprès des ex-otages, à la différence de ce qu’il a pu faire précédemment… Nicolas Sarkozy attendait patiemment, au bout de la rangée des familles et des officiels, le moment de serrer la main et d’échanger quelques mots avec les ex-otages.

« Le président et son épouse ont ensuite échangé longuement avec eux, autour d’un café, selon l’Élysée. Très discrète, la partition présidentielle avait rompu avec le cérémonial média-présidentiel des retours d’otages. C’est avec les honneurs qu’il avait accueilli la Franco-Colombienne Ingrid Betancourt, avant de la ramener en grande pompe à l’Élysée et d’en faire la vedette de feue la garden party du 14 juillet.

Une nouvelle stratégie de communication : « Il a voulu échapper aux accusations de récupération politique. La gauche l’a elle aussi bien compris, tous ses chefs y ont vu un succès pour le gouvernement ».

Toujours à propos de Nicolas Sarkozy et des ex-otages, « dans les semaines suivant l’enlèvement des deux journalistes, une polémique avait éclaté, suscitée par les critiques de Nicolas Sarkozy et de son entourage sur « l’imprudence coupable » d’Hervé Ghesquière et Stéphane Taponier.
Alors secrétaire général de l’Élysée, Claude Guéant leur avait reproché de faire « courir des risques » à ceux chargés de les ramener.

« Et le chef d’état-major des armées, le général Jean-Louis Georgelin, avait provoqué un tollé en affirmant en février 2010 avoir déjà dépensé « plus de 10 millions d’euros pour cette affaire ».

Marc : Macron envoie « 2 commandos français à la mort, tués en libérant les otages : Cédric de Pierrepont et Alain Bertoncello sont les deux commandos français tués au Burkina Faso. Ils étaient commandos marine dans les forces spéciales, engagés depuis le 30 mars dernier dans la région du Sahel. Ils étaient membres du prestigieux commando Hubert, un groupe d’élite de nageurs de combat spécialisé dans le contre-terrorisme, homologue du SEAL Team 6 américain qui a mené le raid sur Oussama Ben Laden en 2011 au Pakistan. Deux commandos marine expérimentés : la Marine nationale compte sept commandos marine spécialisés. Cédric de Pierrepont était chef de groupe depuis un peu plus d’un an. Il cumulait 15 ans de service, dont des engagements en Méditerranée, au Levant et au Sahel, où il était déployé depuis le 30 mars dernier. Cité plusieurs fois pour ses états de service, il était décoré de la Médaille d’or de la Défense nationale et de la médaille d’Outre-mer avec agrafes Sahel et Liban. Alain Bertoncello était décoré de la Médaille d’Outre-mer pour le Moyen-Orient et de la Médaille d’argent de la Défense nationale. (Marc)

Macron a déclaré s’incliner avec émotion et gravité devant le sacrifice des deux militaires…

Florence Parly : « Morts pour la France » ? Cette nuit au Burkina Faso, les commandos marine Cédric de Pierrepont et Alain Bertoncello ont sacrifié leur vie pour sauver celle de 4 otages, désormais libres…

À droite, fièrement : « Après l’affaire Ferrand, l’affaire Benalla, les pantalonnades de la fête de la musique à l’Élysée, l’épisode consternant avec les amitiés antillaises, le mépris insupportable des tartufferies du grand débat, les thèmes interdits au peuple méprisé, la dictature flamboyante et les lois d’exception sous prétexte de Notre-Dame, je pensais que nous avions atteint le fond… La dernière trouvaille de Macron, c’est cette horrible histoire des otages du Burkina Faso. Deux minables partent en voyage de noce dans un endroit dangereux indiqué comme tel par le ministère des Affaires étrangères et se font enlever par des preneurs d’otages islamiques qui assassinent lâchement leur guide, dont bien peu parlent… Pour les libérer, on monte une opération spéciale avec l’une des équipes les plus performantes de notre armée et deux de nos soldats de grande valeur, et nos héros se font tuer… Ces soldats sont morts, comme le guide, pour satisfaire un goût malsain d’exotisme. Mais le pire, la véritable abjection, c’est que Macron va les accueillir à Villacoublay. Deux valeureux soldats ont été sacrifiés. Les deux touristes valaient-ils plus qu’eux, sans même tenir compte de coûts de cette opération ? Vous comprendrez pourquoi j’ai la nausée. (À droite, fièrement !)

Moralité : Pour le safari des fiancés du Sahel, Patrick et Laurent : deux héros envoyés à la mort !

Thierry Michaud-Nérard

Print Friendly, PDF & Email
Share

8
Poster un Commentaire

800
6
2
1
 
7
   
Notifiez de
joseph d arimathie

bravo patou et lolo ! ce sont des abrutis qui en plus d avoir cause la mort de 2 HEROS MILITAIRES FRANCAIS sont rentres en falcon prive !!! GAYPRIDISME ATTITUDE !!! LE 26 MAI VIRONS TOUS TOUT CES CHIENS GALEUX ! MAIS QUELS SONT ENCORE LES DEGENERES QUI OSERONT VOTER POUR LAREM ??????? A VOIR …

Natou

RIP pour ces deux jeunes combattants morts pour deux connards en voyage de noce qui passe outre les directives du Quai d’orsay !

Vent d'Est, Vent d'Ouest

L’État français n’est pas une compagnie mutuelle d’assurance et le peuple français adhérent solidaire malgré lui subissant les conséquences des caprices d’un couple parti en voyage de noces en mal d’exotisme. Mais contrairement à une compagnie mutuelle d’assurance qui n’aurait de toute façon pas assuré des touristes partis dans une zone classée dangereuse, son sauvetage a occasionné des morts tragiques d’hommes : deux élites militaires et un guide sacrifiés sur l’autel de deux Veaux d’Or : l’Égoïsme et l’Arrogance. Pourquoi ce couple n’a-t-il pas choisi le Kenya pour son safari so much ? Quant au reste, pas de de commentaires,… lire la suite

Monique F Stutz

Parfaitement dégueulasse et en plus Macron les a accueillit …. bientôt nous apprendrons qu’il avait la larme a l’œil ? quelle HONTE

Philippe Mangé

Deux tués…morts courageusement mais pour rien….

patphil

comment se fait il que l’armée française ait connu si vite l’enlèvement et réagit si promptement en envoyant dans la brousse des commandos de marine?
sans être complotiste, je me pose la question.

Mitro

N’oublions jamais que l’armée était,est et sera toujours aux ordres du gouvernement.Toute action est ordonnée par « l’employeur »,c’est à dire l’état,représenté actuellement par le sieur Macron.
L’information est bien évidemment fournie par les services de renseignements,sur le terrain,sans qu’il soit clairement,défini s’il s’agit du renseignement Français,Israëlien,ou Etatsunien,et par un accord d’intervention ????? notre grand guerrier plein d’inconscience a pris la décision fatale et ridicule d’envoyer à l’abattoir des personnels d’expérience.Mais comment faire s’ils ne peuvent tirer sans risquer de toucher les otages????Les Japonais utilisaient ce principe : kamikase.Ce qui a été fait.
Mort aux cons.

Natou

Justement je me pose la même question …… cela tombe à pic pour l’imposteur de faire le beau à la télé avant les élections …..