Sahel : la France est lâchée par tous nos “alliés” européens

Publié le 14 janvier 2020 - par - 31 commentaires

Résultat de recherche d'images pour "photo reunion pau g5 sahel"

À Pau, Emmanuel Macron et les présidents du G5 Sahel ont tenté de redéfinir un nouveau cadre pour l’opération Barkhane, qui s’enlise faute de résultats probants. Pour les Présidents de Mauritanie, du Mali, du Niger, du Burkina Faso et du Tchad, la France doit maintenir la force Barkhane.

Résultat de recherche d'images pour "CARTE BARKHANE ET G5 SAHEL"

Si le peuple français soutient majoritairement cette opération lointaine, l’Europe n’est toujours pas convaincue de la nécessité de s’engager aux côtés de la France.

Quant aux populations africaines, elles savent que le départ de nos soldats livrerait en quelques jours le pouvoir au milices islamistes de l’EIGS (État islamique du Grand Sahara) et du GSIM (Groupe de soutien à l’islam et aux musulmans, lié à Aqmi).

La charia s’imposerait du jour au lendemain à des peuples qui pratiquent un islam des moins rigoristes, comme on l’a vu au Nord-Mali en 2013.

La minorité qui braille ses slogans antifrançais dans les rues est manipulée par les islamistes à la solde de l’EI et d’Al-Qaïda. Le problème est que les gouvernements en place ne répondent pas à ces provocations et ne soutiennent pas suffisamment la France, qui est pourtant garante de la stabilité de la région et donc de leur maintien au pouvoir.

Rien de nouveau en Afrique, où les foules aiment brûler le lendemain ce qu’elles ont adoré la veille. Et si Hollande fut ovationné au Mali, lors de l’opération Serval en 2013, Macron serait hué s’il prenait un bain de foule à Bamako aujourd’hui.

À part l’armée tchadienne, aucune force locale n’est en mesure de combattre les jihadistes, qui mènent des opérations de plus en plus meurtrières contre les militaires maliens et nigériens. Encore 89 morts en début d’année, après l’attaque d’un camp nigérien à la frontière du Mali.

Dans ce contexte, le G5 Sahel a décidé de recentrer l’opération Barkhane sur une bande frontalière plus étroite, le long du Mali, du Niger et du Burkina Faso, où les islamistes sont les plus actifs.

Par ailleurs, Macron réclame aux Européens une coalition Sahel, la force Takouba, qui rassemblerait les forces spéciales de plusieurs pays de l’UE. Mais ce n’est pas un enthousiasme délirant chez nos partenaires. Et ce n’est pas demain que l’UE se dotera d’une armée commune !

Quel que soit le domaine, économie, commerce, défense, immigration, l’UE, c’est le chacun pour soi, voire le sauve-qui-peut général quand tout va mal.

Il n’y a rien à attendre des Allemands, qui se foutent totalement de l’Afrique, bien trop pauvre pour y exporter leurs Mercedes et leurs  BMW. Ils ne jurent que par l’Otan. Quant aux Anglais, ils vont prendre le large avec le Brexit et auront d’autres chats à fouetter…

Ce qui est d’autant plus regrettable que les Américains menacent de nous lâcher aussi, alors que leurs capacités de renseignements sont vitales pour la force Barkhane.

Le fardeau est lourd pour nos soldats. Et ils se sentent bien seuls. Beaucoup en France pensent qu’ils meurent pour rien, pendant que 200 000 Maliens se prélassent en France, au lieu d’aller défendre leur pays.

Mais qui aurait intérêt à laisser le chaos s’installer au Sahel, où règnerait un nouveau califat, encore plus vaste que celui qui a ensanglanté l’Irak et la Syrie ?

Non seulement ce califat s’étendrait peu à peu jusqu’au Golfe de Guinée, mais ce serait un tsunami migratoire gigantesque sur l’Europe, donc sur la France, ex-pays colonisateur.

Quand on mesure l’état de délabrement de l’Afrique, avec des pouvoirs faibles et corrompus, des armées incapables de combattre des jihadistes aguerris, il est difficile d’être optimiste.

Mais quitter le Sahel serait pire. Cette guerre lointaine va durer, aussi longtemps que les régimes en place nous demanderont de rester. Mais il n’y aura pas de victoire au bout du tunnel. L’hydre islamiste renaît toujours de ses cendres.

Pour que le ciel s’éclaircisse, il faudrait dans un premier temps que le général Haftar prenne le pouvoir en Libye. Lui seul est en mesure de mettre fin au chaos libyen, de restaurer l’autorité de l’État sur tout le pays et de combattre les réseaux de passeurs qui organisent l’invasion de l’UE.

Dans un deuxième temps, il faudrait mettre en place des régimes forts, qui s’appuient sur des armées entraînées et motivées. Ce qui devrait prendre des années et n’est pas gagné. À ce jour, je ne vois que les soldats tchadiens capables de combattre efficacement les milices islamistes.

En attendant, il nous faut soutenir nos soldats, dont la mission, aussi difficile soit-elle, reste essentielle pour éviter un chaos généralisé dans toute l’Afrique de l’Ouest.

Car ce n’est pas l’opération Barkhane qu’il faut incriminer, mais plutôt le lâchage de nos “alliés” européens, totalement aveugles quant aux enjeux et égoïstes quant aux sacrifices demandés.

Jacques Guillemain

Print Friendly, PDF & Email
Notifiez de
Anne-Marie G

Je préfère m’en remettre sur ce point à l’avis de Bernard Lugan qui pense que Barkhane ne sert qu’à maintenir au pouvoir les ethnies sédentaires contre les ethnies nomades alors qu’avant la colonisation, les ethnies nomades – Peuls, Touaregs, etc. – à la fécondité contrôlée car nomades exerçaient leur domination sur les sédentaires. Il serait temps que les Africains entrent dans l’histoire en se sauvant eux-mêmes. Pour le tsunami migratoire, il serait temps aussi que nos Etats ferment leurs frontières plutôt que de donner en pâture nos soldats à une poignée d’islamistes exerçant leur domination sur des Etats incapables de protéger leurs populations. Le tsunami nous l’avons déjà, la submersion serait plus rapide et ses conséquences qui permettraient une réaction avant notre disparition.

Joël

Laissons les “indépendants” africains se démerder et mettons ces 4 000 hommes à la surveillance de nos frontières.
Et que le reste de l’Europe se démerde aussi.
De toutes façons, tôt ou tard, ces guerres tribales, ethniques, religieuses se reproduiront ici en Europe puisque l’importation massive programmée par Bruxelles ne distingue ni amis ni ennemis.

martin

Encore une preuve, s’il en fallait une, que cette union européenne ne vaut rien pour notre pays. Nous cotisons au prix fort à coup de milliards d’euros tous les ans pour n’avoir comme reconnaissance de notre apport que du mépris. Cette europe nous conduit tout droit à notre perte si nous ne pouvons pas en attendre en retour au moins un semblant de solidarité!

Viktor

Ce dont on ne parle pas, c’est le rôle des Sociétés militaires privées (SMP) dans notre “pré carré” africain qui depuis Bob Denard lui ont succédées. Elles font parties de la toile de fond des services secrets occidentaux et permettent électoralement aux politiques de faire la guerre en frisant le “zéro mort”. Comme ça commence à se faire avec notre police, dont on ne voit plus trop bien la distinction entre les titulaires et les auxiliaires : s’ils échouent, il est facile de les désavouer. L’acronyme ESSD (Entreprise de services de sécurité et de défense) viendrait à se substituer à celui de SMP, pour cacher certaines bavures. Rappelons aussi l’externalisation de nos forces armées , notamment dans le soutien logistique et le transport cf les heures de vol Antonov .

Anton

Antonov au départ (surtout) de Déols (Indre). Mais tout le monde sait que c’est de là que part une grande partie des “magouilles” de l’Etat français (exemple: les ventes d’armes à l’Iran (embargo pourtant) lors de la guerre avec l’Irak (affaire Luchaire,1986) et récemment au Yemen). Mais paraît-il, c’est de la très haute politique, dans l’intérêt de la France et Bourges (Nexter) n’est pas loin de Déols.

girocami

La triste vérité c’est que l’armée française ne défend en réalité que les intérêts de AREVA, qui sans les mines d’uranium pourrait mettre la clef sous la porte, c’est la raison pour laquelle les autres européens se désintéresse du SAHEL. Mais aucun des médias vendus au pouvoir n’en parlera jamais, Messieurs les journalistes défendent tous d’abord leur abattement fiscal accordé généreusement par Tonton en 1981, pas folle la guêpe !

POLYEUCTE

La France est vraiment “Bonne fille” !
Défendant ceux qui l’ont rejetée…
Protégeant seule ses “amis” européens d’une invasion certaine…
A supposer (??) que la Paix revienne, Elle partira, sans doute sous les huées…
Construisons une Forteresse en France et dégageons les culs de basse fosse africains !

André LÉO

Combattre le fascisme islamiste sur cinq pays d’une vingtaine de fois la superficie de la France, avec 6000 hommes, même surentrainés et supermotivés, c’est une gageure intenable. Avant que l’europe décide de consacrer un peu de son fric à combattre les fous d’Allah, nos héros du quotidien au Sahel auront laissé la place aux tueurs.
Si les US ne s’y collent pas, c’est perdu d’avance, les ex colonies françaises seront soumises à la charia. Avec l’accord de leurs gouvernants, ces chefs de tribus incapables qui ne pensent qu’à s’en mettre plein les poches, les islamistes installeront leur dictature religieuse. Hier, lors du discours de macron annonçant 256 combattants français supplémentaires, les “présidents” à ses côtés avaient la tête “ailleurs”, tournée du côté de la Mecque.

Anton

4500 (et encore pas tous combattants sur le terrain) + 220 = 4720, une vraie gageure effectivement mais ça occupe la foultitude de généraux et de colonels.

Paskal

Ceux qui veulent voir “dégager” la France souhaitent la voir remplacée par la Russie (du temps de Modibo Keita le Mali était proche de la Russie). Mais une armée russe ne connaissant pas du tout le terrain mettrait sûrement du temps avant d’être vraiment efficace.

Laurent

Le sacrifice consenti par les fils de France doit être conditionné à l’effort fourni par les pays qui en bénéficie. Par ailleurs, je rappelle ici qu’avant d’être des chances pour la France, les déserteurs maliens réfugiés sur notre sol sont avant tout des chances pour le Mali. Il conviendrait donc de les renvoyer au pays où ils seront enrôlés dans l’armée malienne qui pourra ainsi relevée nos troupes avant leur retour au pays.
Enfin ne pas perdre de vue que ce qui se passe au Sahel est l’éclatante preuve que le vivrensemblisme est un échec !

PotonLahire

Bonjour, je conseillerais au gouvernement Français, d’embaucher rapidement, Mr Bernard Lugan, spécialiste de l’Afrique

Anton

Après l’avoir viré de Sain-Cyr, pour raisons évidemment politique, il y a quelques années où il donnait des cours aux apprentis officiers sur la vraie histoire et réalité de l’Afrique, il y a peu de chance, surtout par un président qui n’a jamais été bidasse, le premier de la Vème.

François Desvignes

Nous partons parce qu’on nous le demande
– En partant, les musulmans prennent la place
– En prenant la place, ils font courir un danger émigratoire à la zone
– Donc un danger immigratoire à l’Europe
– Nous devons rompre nos relations avec le Maroc, l’Ajgérie, la Mauritanie etc jusqu’à ce qu’ils aient retrouvé le contrôle de leurs territoires
– la rupture de nos relations implique le rappel de nos ressortissants et l’expulsion de tous les immigrés concernés du territoire national.
– Pendant cette transhumance “pacifique”, la loi martiale s’applique à l’ensemble du territoire
– 30 jours après nous avons 10 000 000 d’habitants en moins

R2D25

30 jours après nous avons 10 000 000 d’habitants en moins.

Moins de problèmes dans nos hôpitaux, et pour obtenir un RDV chez les spécialistes.

lafronde

Croyez-vous que les étrangers ou immigrés obéiront ? Faites le compte des jeunes gens en âge de combattre dans la rue ! Ils sont en majorité afro-musulmans dans tous les départements d’Ile de France !

.Dupond1

lafronde
Et l’armée recrute des FDS assez cons pour aller sauver leur pays (les maliens preferent tenir les murs en France avec la CAF a proxi ….il n’y a que pour le foot qu’ils sont fiers de leur drapeau)
https://www.lefigaro.fr/flash-eco/un-salon-pour-susciter-les-recrutements-dans-l-armee-et-l-industrie-de-defense-20200116

Anton

220 soldats supplémentaires ! Pauvre Macron ! C’est ridicule, même pas deux compagnies. Barkane doit être stoppée et retour de nos “boys”. Les Africains doivent se prendre en charge eux-mêmes. L’Homme blanc en a marre de leurs états d’âme envers lui. 60 ans d’indépendance et …rien (Haïti et Liberia, rien non plus après plus de 200 ans d’indépendance, alors…) Et quittons cette “Union” européenne qui n’en pas une.

Pascal JUNG-LEDOUX

Il a envie de se prendre du 30 cms dans le fion…

emerillon

Il s’est déjà entraîné , y a pris goût , entre ça et la mort des soldats , il y prend sa jouissance !!!

Filouthai

Pas d’accord avec votre conclusion.
Retirons nos soldats qui se font tuer pour des gens qui veulent notre départ ou qui se prélassent en France au lieu de défendre leur pays.
A ce moment là, on verra qui est le plus supportable de la Francafrique ou de l’Etats islamique.

Si on ne retire pas nos soldats, il faut EXIGER des gouvernements locaux une solution politique (autonomie, fédéralisme) des populations arabophones du nord de ces pays dirigés par des africains d’ethnies différentes.

La solution n’est pas de dépenser plus pour ces pays (en armes ou en subventions) sans avoir un objectif précis et une stratégie claire.

Paskal

Les Touaregs parlent berbère (tamasheq).

patphil

d’abord ils n’ont jamais soutenu quiconque
ensuite ils ont raison, pourquoi envoyer là bas nos petits gars se faire dézinguer “pour défendre la patrie” comme en indochine puis en algérie, ou “défendre la civilisation” comme en afghanistan ou à beyrouth!
si les sahéliens ne veulent pas subir la dictature djihadiste, qu’ils se défendent (avec notre aide matérielle bien entendu)

zéphyrin

à part l’essai de nouveaux matériels en zone désertique ou semi désertique, la formation “sur le terrain” des soldats, et les montées en grade des officiers supérieurs pour ces glorieuses campagnes, on se demande disait coluche. …..la protection de nos “informateurs” qui informent les deux parties (probablement) éventuellement.….

Viktor

Qu’attendent nos gouvernants pour mobiliser tous les mauritaniens, maliens, burkinabés, nigériens et tchadiens, valides et en âge de servir, résidant en France, pour leur donner une formation militaire en vue de défendre leur pays respectif et prendre le relais de l’opération Barkhane ? Pourquoi ne l’ont ils pas encore fait ? Est ce parce que ces recrues ne seraient pas suffisamment fiables ? A plus forte raison, pourquoi les garder dans une France au bord de la rupture ! Et si demain c’était le chaos en France notre armée n’aurait pas les moyens de combattre sur deux fronts. S’il n’y a rien à attendre des anglo-saxons et de l’ U.E., alors avant qu’il ne soit trop tard, seul un coup d’Etat militaire pourrait encore sauver la France en redéfinissant les priorités et virer les traitres

Viktor

Pourquoi cette obsession du coup d’Etat militaire me direz-vous ? Même si ce n’est pas la panacée ! Rappelons que dans la Rome antique lorsque la République était en danger, les consuls nommaient pour six mois un dictateur qui lui même nommait un maître de la cavalerie. Pour remettre de l’ordre, le processus n’est donc pas nouveau. Rappelons que sous le Directoire la spéculation, la corruption, le dégoût de la vie publique avaient mis l’Etat au pillage : le coup d’Etat du 18 brumaire devait y remettre bon ordre. Sur certains points une mise en parallèle peut être faite avec la Vème République décadente ! Si Napoléon s’était mis à dos l’Europe, il en serait de même aujourd’hui vis-à-vis de Bruxelles pour qui remettrait la France sur les rails. Et pourtant quelle autre solution ?

R2D25

C’est normale ,ils n’ont PAS .Les mêmes intérêts que nous français en afrique .
Alors ils s’en foutent.
Quant à combattre les terroristes et les djihadistes , pour reprendre une expression de Trump “les terroristes sont en france ” pas besoin d’aller les chercher en afrique.

Paskal

De plus, l’armée allemande ne connaît pas du tout le terrain.

meulien

n’oubliez pas que les francais n’ont pas voulu defendre les departements francais d’algerie

kabout

et ce con de macron veut “une armée européenne” !! manu redescent de ton nuage et reveille toi,l’europe et surtout Bruxelles se qui les interessent c’est l’invasion de migrants dans cette europe meme,ce qui se passe au Sahel les pays européens en ont rien a foutre ! c’est encore nous les cons en France qui envoi se faire tuer nos gars pour rien.

Jean kulpa

Vous avez entièrement raison mais je crois que les dirigeants européens feront tout contre choupinet qui prend ses rêves pour des réalités. Le caresser de Black préfère mettre la vie de nos militaires en jeu que de renvoyer les africains se battre pour leurs pays. Virons cette équipe de branquignols qui nous gouverne, nous volent, et qui se foutent des fds.

Lire Aussi