Saïd Ahmed : seule la guerre entre les races libère l’homme noir

Publié le 13 février 2018 - par - 19 commentaires - 1 430 vues
Share

Ces « dames » vous promettent la « totale », Saïd AHMED la réalise pour un prix dérisoire

Mes frères humains –entre hommes, on se comprend, n’est-ce pas ? – savent tous, plus ou moins, qu’à proximité de certaines gares de grandes villes, stationnent à certaines heures, d’accortes et souriantes personnes qui vous promettent le septième ciel et ce qu’elles appellent la « totale » pour une somme relativement modique !

Libre à nous de nous laisser berner et ruiner d’autant que la maréchaussée et le juge sont susceptibles de nous envoyer faire, avec d’autres pigeons, un « stage » quelque peu humiliant où nous apprendrons, si nous ne le savons déjà, que la prostitution n’est pas une partie de plaisir.

J’ai autre chose à proposer aux amateurs de sado-masochisme, frissons garantis, pour beaucoup moins cher.

Vous êtes, disons « souchiens », blanc de préférence, et vous aimez (vous ne m’en voudrez pas d’être direct) que l’on vous humilie, que l’on bafoue notre pays, notre orgueil national, bref que l’on vous conchie et que l’on vous pisse (1) dessus …Procurez-vous rapidement « Comores d’une république à l’autre », aux Editions Cœlacanthe (2).

Vous vous régalerez en lisant certains passages gratinés dont je vais vous causer !

Page 121. La condamnation sans appel de la France, coupable de l’occupation illégale (3) d’une partie du territoire dit comorien…

Cette condamnation est rudement prononcée lors de l’évocation de la crise du séparatisme de l’île d’Anjouan qui a régné en maître de 1997 à 2008.

« Il n’y a rien de meilleure (orthographe garantie d’origine) à Mayotte sous occupation française depuis 1886 (4) que l’alcool, la prostitution et les viols des mineurs garçons et filles. Hisser le drapeau français qui symbolise le colonisateur, l’impie et l’ennemi numéro un de l’islam au sommet de la mosquée de vendredi fut un sacrilège ».

(NDLR : Arrête Saïd Ahmed, tu nous fais trop d’honneur !)

Le bannissement absolu de toute notion de laïcité. L’islam doit tout régenter : une vraie (is)lame de fond !

Page 169 : « les Comores sont un pays de peuplement musulman. La religion musulmane fait partie de notre culture mais elle est peu connue par la population qui commence à la négliger … il faudra aussi enseigner la jurisprudence islamique, l’économie, l’histoire du monde musulman et la philosophie islamique ».

Deux choses importantes :

  1. Une justice uniquement islamique !
  2. Une guerre totale à la France
  1. page 189 : « Il n’y a pas de pouvoir ni de loi au-dessus de ceux (sic) d’Allah. Un musulman ne peut pas fouler au pied ni ignorer les lois de Dieu pour appliquer celles de Napoléon ou d’autres ».
  2. Corollaire, la France ne détruit non seulement l’île de Mayotte, mais aussi et surtout la religion musulmane.

Le seul moyen c’est la guerre à l’impie d’où la nécessité de refonder l’armée comorienne : « chaque comorien homme ou femme doit être un soldat engagé, soit de réserve » (p. 185).

Ces petites îles d’une superficie totale inférieure à celle du département de la Guadeloupe n’ont pas d’équipement valable pour lutter contre l’incendie, ne disposent pas d’un service de protection civile mais il importe d’organiser d’urgence une « solide » armée capable de repousser l’ingérence française.

Pas étonnant que Saïd Ahmed ait adopté et même aggravé la rhétorique de Frantz Fanon, le psychiatre mulâtre martiniquais, idéologue furieusement anti-français qui a rejoint le FLN.

Déjà page 60 : « le Français colonisateur a toujours un comportement de méfiance et de mépris envers le noir, esclave ou colonisé ».

Saïd Ahmed estime que seule la guerre entre les races libère totalement l’homme noir.

Ce délire absolu rejoint absolument celui des Indigènes de la République et s’il devait se généraliser deviendrait potentiellement dangereux car l’Européen ne doit pas sombrer dans le masochisme le plus vil (même vu sous l’angle malicieux avec lequel j’ai introduit le sujet).

« Cette absence de lutte entre l’esclave et le maître a laissé des séquelles graves de soumission de l’homme noir francophone au blanc Français » (dixit Saïd Ahmed).

Les « binationaux » franco-grands comoriens de Marseille (où figurent beaucoup d‘amis et des parents de Saïd Ahmed) ne sont pas encore rentrés en dissidence et à ce jour ne forment pas de nouveaux « territoires perdus » de la République mais vu leur grand nombre (plus de cent mille rien qu’à Marseille) le risque de partition évoqué par un ancien Président de la République ne constitue pas forcément une chimère.

Il n’est pas non plus indifférent de relever que Saïd Ahmed dispose d’un espace réservé sur MEDIAPART fondé par le copain de Frère Tarik, l’inénarrable Edwy Plenel !

Jean-Michel Weissgerber

Colmar, le 14 février 2018

(1) Je rappelle que le plaisir suprême d’un prédicateur islamique qui vient de faire beaucoup parler de lui consiste précisément en cela.

(2) Le cœlacanthe est un poisson pêché au large de Moroni qui est très, très ancien, Saïd Ahmed lui, est un drôle d’oiseau !

(3) Il n’est pas question aujourd’hui pour moi de refaire la démonstration de mon attachement à la défense du cent unième département français. Mon propos du jour dépasse et de loin la question de Mayotte.

(4) Je me suis rendu sur l’île d’Anjouan en 1998 et en 2000, avec l’aide d’amis mais essentiellement à mes frais, pour faire part de ma solidarité aux partisans du rattachement d‘Anjouan à la France.

 

Print Friendly, PDF & Email
Share
Notifiez de
Sol1nvictus

Tiens sur la repentance, ce petit texte de Franz Fanon:
“Je n’ai ni le droit ni le devoir d’exiger réparation pour mes ancêtres domestiqués. Il n’y a pas de mission nègre; il n’y a pas de fardeau blanc. Vais-je demander à l’homme blanc d’aujourd’hui d’être responsable des négriers du XVII siecle? Je ne suis pas esclave de l’esclavage qui déshumanisa nos pères”.

wika

Toujours le même scénario : ils ont voulu être Français, et maintenant ce sont de grandes victimes.
Est-ce que la montée des eaux prévoit de submerger cette île ?

dufaitrez

Désolé ! Mais la question de Mayotte est centrale ! Merci Sarko !!
Première Maternité de.. « France ». Le Comoriens débarquent jour et nuit !
Anjouan en plus ? MDR !

MAUREL

Du temps de la colonisation l’afrique prosperait depuis le depart des affreux colons elle est devenue un continent zoo a ciel ouvert . La preuve que les noirs ne savent pas se prendre en charge .

Humour Humour

il faut absolument empêcher la gambie ou le congo , d’avoir l’arme nucléaire !

patphil

ils le disent! mais les bobos refusent de les entendre, se voilant encore la face!

Nemesis

La France est divisée comme il n’y a pas si longtemps, lors de la dernière guerre. Nous avions les soumis à Hitler et sa barbarie et maintenant nous avons les soumis à l’Islam et à sa barbarie. Aujourd’hui nous sommes dos à dos les traitres et ceux qui n’aspirent qu’à la paix et à conserver leur pays, leur identité, leur culture Pourrons-nous en sortir un jour ? Qui va gagner : la terreur de l’islam ou la paix et la lumière ?

Lin

La guerre ….et la lumiere….

Pierre

Bon article mais vous souhaitiez le rattachement d Anjouan à la France ???!
Deja qu’il aurait fallu lâcher Mayotte au lieu d’en faire un département (encore une grossière erreur de Sarkozy !), et que l’on se retrouve avec une véritable bombe islamique -de moins en moins- à retardement !

Paskal

Quand Mayotte a voté majoritairement pour rester française, toute la droite a sauté de joie.

JILL

Je suis tout à fait d’accord,libérons Mayotte au plus vite …Qui a eu l’idée folle d’en faire un département français ?

MOI

Qui ont été les tout premiers esclavagistes des noirs ?… LES ARABES !!!
Qui seront les prochains esclaves ?… LES FRANÇAIS !!!

Lin

Heureusement les consciences s ‘ eveillent mais nous n’ echapperons pas au chaos qui se prepare .

wolfred

le blancs est un con , ( j’en fait partie ) dire que l’on a sauvé la race noire de la disparition complète , en soignant et les
vaccinant de leurs maladies , et qu’ils nous crachent dessus maintenant le comble , qu’ ils s’en prennent donc aux arabes qui les déportaient bien avant les blancs ( les portugais étaient les premiers ,mais ont les culpabilisent pas comme nous ) c’est que l’on est devenu des  » couilles molles « 

BALT

Aux Africains:  » Vous n’avez pas voulu de notre civilisation, vous nous avez chassé ( beaucoup regrettent amèrement ). Nous ne voulons pas de votre civilisation. Partez. »
 » Vous décriez la colonisation mais elle a vous fait passer du moyen âge au monde moderne. Nous ne voulons pas de votre pseudo religion. Partez « .

jones

a ministre israélienne de la Justice : « La barrière frontalière nous a protégés d’une conquête rampante de l’Afrique. Israël doit rester majoritairement juif, même au détriment des droits de l’homme »
les juifs se protegent du peril noir,et personne ne les traite de racistes sous peine d’etre traitè d’antisemite,,

lafronde

Bine trouvé votre dernière réplique ! C’est imparable !

Hallas

Délirant,
Et dire que Sarkozy à fait du territoire intégralement presqu’intégralement musulman de Mayotte un département français maintenu par l' »argent braguette ».
C’est du masochisme que de devenir déjà à Marseille la colonie de nos anciennes colonies ou mahorais comme comoriens constituent à côté des maghrébins le deuxième contingent musulman.
Avec ce genre d’idéologue nous pouvons être sûrs que la concorde civile n’est pas pour demain.
Il y aurait eu urgence à se débarrasser du boulet mahorais (malheureux référendum giscardien qui nous a légué en plus du regroupement familial un territoire où s’applique la loi de l’islam)
Mais c’est trop tard.

ANTOINE S

Dans le même registre anti-blancs, une perle révélée par Fdesouche. La dame qui a peint le couple Obama, a, dans ses œuvres antérieures, peint, au moins deux fois, une noire tenant à la main la tête d’une blanche décapitée. Il me semble tout à fait inouï que cela fasse aussi peu de vague !!!