Saint-Bauzille : malgré la volte-face du maire, concert de casseroles contre l’invasion

Publié le 27 octobre 2016 - par - 18 commentaires - 2 249 vues
Share

concertcasserolessaintbauzilleAmbiance festive  en plein centre du village de Saint Bauzille, en cette fin  d’après-midi, ce mercredi 26 octobre. Nous étions 70 avec des casseroles, des cuillères en bois, sifflets, klaxons et sirènes pour faire part de notre opposition à la venue d’un groupe de migrants dans le village. Nous aurions été plusieurs centaines, si  de nombreux habitants trompés par le maire Michel ISSERT, n’étaient pas restés chez eux, croyant de bonne foi à l’annulation du rassemblement. Pour preuve,  des habitants de la Communauté de Communes qui n’avaient pas été touchés par le mensonge  étaient bien présents : Saint Laurent le Minier, Agonès, Ganges, Sumène, Cazilhac, Saint Julien de la nef…

On se rappelle que devant 5 à 600 personnes, la semaine dernière, Michel ISSERT refusait le « Diktat préfectoral » d’une installation de 87 clandestins dits « migrants », jeunes mâles, au Centre des Lutins Cévenols « sans concertation avec les élus du peuple ». Dans la foulée, il démissionnait ainsi que son Conseil municipal.

Après avoir roulé des mécaniques lors de la réunion de la salle polyvalente, soutenu par la population dans sa contestation du préfet, puis en démissionnant Michel ISSERT s’est dégonflé comme un petit toutou en participant à l’émission d’une télé vulgaire « Le Grand Journal ». Certains dans le village se demandent s’ils ne va pas prochainement  remonter à Paris pour faire le clown avec Hanouna ou Morandini.

Après avoir tenu un discours d’enfant de chœur (n’oublions pas que tonton était curé!), discutaillant sur le nombre et non sur le principe, le voilà « baisé » par le préfet qui lui promet de retirer sur le champ la moitié des migrants, passant de 87 à 44.  Comment expliquer un tel retournement de veste ? Promotion pour la petite ? Rappel de règlements de compte liés à la Libération, « mise sous le tapis de la lettre de démission ? ».. On ne sait, mais dorénavant, maire et préfet s’embrassent sur la bouche (humour), vont bras dessus-bras dessous et s’entendent pour détourner l’attention des administrés qui n’ont pas été consultés sur le « retournement » surprenant d’ISSERT .

Voilà donc le maire qui met en garde la population de Saint Bauzille du grand danger pour la sécurité et le « Bien » (???) de se rendre à la manifestation des mamans du 26 octobre, car des extrémistes roderaient alentour… C’est ainsi qu’un rassemblement non-déclaré, mais pacifique à l’appel de femmes de la commune, s’est vu interdit par un maire dominé par la couardise. Des bonnes volontés s’étaient déplacées de divers points du département mais Michel ISSERT est resté à distance, n’a pas eu le courage ni la courtoisie de serrer la main à ceux qui étaient venus soutenir son village en danger.

En quoi, recevoir des hors-la-loi, ne parlant pas notre langue et souhaitant s’installer en Angleterre serait-il une bonne action ? Transporter des gens contre leur gré, en fait les déporter de Calais à Saint Bauzille pour remplir les poches d’associations s’adonnant au « charity business » appartiendrait il au domaine du « Bien » plutôt qu’à celui de la « traite négrière ». Monsieur le maire s’étant fait piéger par un raisonnement fallacieux va entraîner sa commune et  celles alentours dans des dangers prévisibles. A-t-il déjà proposé  le partage de l’église moitié Mosquée-moitié Église, le clocher moitié Muezzin-moitié Angélus… A-t-il envisagé que les mœurs des populations mâles allogènes sont incompatibles avec celles d’un village cévenol traditionnel ? Les risques sanitaires ont-ils été évoqués ? Le personnel de l’Ordre de Malte aperçu aux Lutins suffira-t-il pour éliminer les parasites, les lupus et autres contaminations issues des bidonvilles précédents.

Les administrés de Saint Bauzille s’interrogent, même s’ils ont satisfait à l’injonction du maire de ne pas se joindre à un rassemblement « sulfureux » (dans certains cas un sifflet en plastique, une casserole ou une cuillère en bois peuvent s’avérer dangereux…) . Certains l’ont fait savoir à ceux qui ont eu le courage de braver le défi, par exemple, ces élus du Front national, ces adhérents de la Ligue du Midi, lesquels, par respect pour la population, n’arboraient ni écharpes tricolores ou sang et or, ni banderoles d’un quelconque mouvement.

Monsieur le maire ISSERT dans son souci de complaire aux autorités administratives et morales a bafoué la démocratie…

1° en interdisant à ses opposants, au mépris des libertés publiques -dont le maire est tout de même un des garants-, d’exprimer publiquement leur désaccord  (sous peine d’une forte amende) alors qu’il avait su reprocher au préfet de l’empêcher d’exercer son rôle

2° en utilisant les services de la commune (voitures avec haut parleurs) pour faire croire qu’il n’y aurait pas de rassemblements et empêcher ses opposants de s’exprimer dans la sérénité

3° en prenant un arrêté inique dans lequel il prétendait interdire « les manifestations non-déclarées », en oubliant qu’en France, si un cortège doit faire l’objet d’une déclaration préalable (et non d’une demande d’autorisation), les rassemblements qui ne gênent pas la circulation routière sont libres

4° en prenant un arrêté le jour même de l’événement, ne permettant pas aux organisateurs de pouvoir exercer leurs voies de recours (ce qui est la règle en droit administratif)

5° en organisant sans motif réel et sérieux le siège de sa commune par la mobilisation de 25 voitures de gendarmerie, de 150 fonctionnaires des forces de l’ordre, des policiers en civil et policiers municipaux dans le but de faire croire que soutenir la population représentait un réel danger pour elle.

Une précision, la mairie de Saint Bauzille a fait courir le bruit que la Ligue du Midi était l’organisateur de la manifestation ? FAUX -elle n’avait fait que relayer-, et qu’elle avait publié un tract signé de son nom  reprenant en cela le journal Midi Libre du 26/10/16 RE-FAUX.

Monsieur le maire ISSERT a choisi de nager en eaux troubles. Ses administrés sauront bien éclaircir ses motivations et identifier l’origine des dangers qui les menacent. C’est à eux seuls qu’il appartient d’accorder leur confiance ou de la retirer.

A ce sujet nous aimerions savoir qui était cet individu (grand, mince, type européen, cheveux courts, blouson kaki, chaussures légères, mini sac à dos) qui a filmé et enregistré à distance pendant près d’une heure tout le rassemblement.

Au moment de son départ, nous avons questionné cet individu qui nous a affirmé qu’il n’était pas policier, mais disait dépendre d’un service de la préfecture sans nous indiquer lequel. Les policiers et gendarmes (officiels ceux là) nous ont affirmé qu’ils ne le connaissaient pas et qu’il ne faisait pas partie de leur dispositif. Est ce que le maire le connaissait ? Est ce que monsieur le préfet peut nous en dire plus ?

Richard Roudier

Print Friendly, PDF & Email
Share
Notifiez de
Challer

C’est intolérable !! Faut vous faire soigner maintenant..

il faudra aller à ces rassemblements avec des lunettes noires et un bonnet bien enfoncé sur les oreilles ,ou un capuchon :cela évitera les fichages et, par la suite , les pressions, voire les menaces non seulement sur les manifestants mais, vu la bassesse de l’oligarchie, sur leurs proches, leur famille, leurs enfants.

cri

Je pense que tous ces maires doivent leur torcher le cul pour qu ils soient tous en béatitude devant

Hellène

Quel lâche, ce maire! Espérons qu’il ne sera pas réélu.

Romanin

Monsieur Roudier, bravo pour votre courage et votre engagement. Au dix ans de Synthèse nationale du deux octobre dernier, j’ai pu apprécier votre intervention. Vous faites un travail admirable à la tête de la Ligue du Midi.
Je vous avoue humblement que j’ai pris fait et cause à plusieurs reprises en allant sur le site de la mairie pour les féliciter, signer la pétition en ligne et envoyer un message sur l’adresse mél mise à disposition.
J’ai félicité un maire et son conseil municipal qui venaient de trahir l’ensemble de la commune, de fouler aux pieds la confiance accordée par des centaines de braves gens.
De St Bauzille-en, il ne restera que l’odeur tenace du Putois, pour le reste….

LislamEstUnCancer

Honte à ce maire ! Comme beaucoup d’autres maires il va maintenant traîner des casseroles toute sa vie ! Et il n’aura qu’à prendre à lui-même !

Dans les prochains Conseils Municipaux et aux prochaines élections municipales n’hésitez surtout pas à le cuisiner ! Faites-le parler ! Il faudra qu’il passe à table ! Sinon comme tous les autres maires qui ont accepté cette infamie il finira dans les poubelles non-recyclables de l’Histoire !

Piche, Simone Piche

Ben pourquoi vous lui avez pas demandé ??

Désespoir50

Souhaitons à cette girouette que les beaux mâles africains se tiennent tranquilles dans sa ville car après sa prise de position et son volte face, la sentence sera sans doute très très douloureuse.

BELPHEGOR

Vous zérez vusillés à l’aupe ! Fichage des opposants à l’envahisseur, à l’Occupation sauce cazeneuvienne, un ordre nouveau est en train de se pérenniser en France. Dénonciations à tout va, mesures de rétorsion envers les opposants au fascisme d’Etat ambiant, jusqu’où irons-nous ?

Enée

Après avoir regardé l’émission sur Canal+, on réalise la façon dont a été manipulé et piégé, ce pauvre Maire (faible girouette), par le gros Pierre Henry, grande gueule, de France Terre d’Asile:
“Vous n’en voulez pas 87?, eh bien, à 40 on est preneur”..(Il décide pour le Préfet!).
” On va aller discuter à côté, après l’émission “!.. (Pour qui se prend-il?).
Et,le Maire a TRAHI sa promesse, et a CÉDÉ.. HONTE à ce Maire.
Maintenant, il va affronter les problèmes, les menaces, l’inquiétude de sa population, des femmes, des enfants et… l’odeur du putois! Les villageois -esclaves devront s’habituer à travailler sous le regard de gens oisifs qu’ils doivent nourrir, soigner, distraire et +.

Anne Lauwaert

il serait intéressant de manifester contre les migrants devant les migrants pour leur faire comprendre qu’on ne les veut pas et ensuite recueillir leurs réactions – savent-ils qu’on ne les veut pas ?

S’ils croient que nous sommes fous de joie de les accueillir, ils vont être déçus. Il est sorti récemment un ouvrage, recueil de lettres à leurs familles de soldats allemands en France sous l’Occupation : d’aucuns étaient fort surpris que les Français les détestent.

ANGELINI

Et maintenant, que vont ils faire de leurs dix doigts toute la journée. Qu’ils soient 44 ou 87 peu importe. Dans deux ou trois jours, ils seront en pleine forme. Rentrez vos poules. Entre leur désert, la jungle et le paisible village, il y a comme un contraste. Favorable aux incidents. Un conseil : regarder à nouveau le film “Le Vieux Fusil”…

gutofsalins

NOIRET sublime

didile

Y a-t-il un médecin dans ce village ou aux alentours proches ?

butterworth

POUR LES MIGRANTSpas de problèmes un seul tuberculeux non detecte et c est 6-mois de traitement ET MAINTENANT RESISTANT AUX ANTIBIOTIQUES MAIS LEUR CARNET DE VACCINATION ET CONTROLE DOIT ETRE A JOUR TOUT EST SOUS CONTROLE voir aussi prasites effrayants maladies tropicales cool

Fomalo

M.Roudier,
Un grand Merci pour les 5 points détaillant comment le maire ISSERT a bafoué la démocratie. Ce sont ces éléments qui permettent à tous ceux de R.L,non juristes, de réfléchir, de se faire une opinion, et d’argumenter quand cela se passe tout près de chez eux.
Quant à l’individu soi-disant des services préfectoraux, encore inconnu, pas de problème : il y aura bien des autochtones qui auront pu le filmer, et détecter de quelle barbouzerie il est issu!

Le Préfet a – t – il menacer de faire tinter les casseroles de la mairie?