Saint-Denis, gamin de 16 ans poignardé en classe…

Vue classique de l’entrée du lycée Paul Eluard

Depuis plusieurs jours, j’espère que le meurtrier de la jolie Victorine va être appréhendé. Ce genre d’» incivilités (dixit macron le gnome plastronneur) suffit ! Je voudrais qu’il soit capturé et précipité dans le ruisseau de Turitin. Manque de bol, c’est interdit. On ne peut pas faire justice soi-même. Seule la loi est applicable.

Pouvons-nous espérer que cette fois-ci, l’auteur (pardon, présumé, bien entendu !) sera châtié à la hauteur de son crime ` ?

Petite parenthèse (excusez-moi, une de mes plus déplorables habitude). Hier, devant la télé (fait exceptionnel, car je ne regarde JAMAIS la télé !), j’ai pris une photo. Nous vivons de telles horreurs qu’il faut parfois les fixer pour se rendre compte que ce n’est pas une blague.

 

Et voilà. La qualité est mauvaise, mais vous pouvez le lire : Port du masque : les contrôles se durcissent dans plusieurs régions. De Bordeaux à Lyon, en passant par Paris, les contrôles sur le port du masque s’intensifient. Des renforts de CRS sont même envoyés dans certaines villes. Et des drones lâchés !

La vie est belle ! En France, vous déboursez 135 € pour simple absence de masque (En Belgique, cela nous en coute 250), mais vous avez le droit de vous munir d’un poignard pour entrer en cours.

Hier, un gamin de 16 ans a été poignardé en classe dans un lycée de Saint-Denis. L‘estampeur présumé a été mis en garde à vue. Comme si cela devait nous rassurer….

Le surineur deviendra rapidement un gentil lycéen « français » très apprécié dans le quartier, qui aide les vieilles personnes à traverser la rue et, bien entendu, appartient à l’association d’entraide sociale du coin. D’ailleurs, il n’hésitait pas à apporter les courses aux « ainés » pendant le confinement. Ce modèle de comportement a toutefois un couteau en poche et va à la mosquée tous les vendredis pour honnir la France et vomir les Français.

Les deux garçons (la proie et le sauvage) sont dans la même classe de Première technologie au lycée Paul-Eluard. La victime a été transportée à l’hôpital et ses jours ne sont pas en danger. Comme je vous l’écrivais : une simple incivilité. Pas de quoi en faire toute une histoire.

Des policiers de la BAC se sont déplacés pour interpeller l’auteur „présumé“ de l’agression et une cellule d’écoute psychologique (on l’attendait celle-là ! A propos de cellule, si on enfermait le rustique, plutôt ?) a été déployée par le rectorat de Créteil. Les élèves ont été pris en charge et les enseignants ont suspendu les cours (tiens, je lis « suspendre », j’aurais bien une idée, mais pas envie d’accompagner Zemmour en prison, malgré toute mon admiration).

Le lycée est tristement célèbre. En avril 2018, des enseignants et des parents d’élèves s’étaient rassemblés pour « dire stop à la violence ». Certains parents de certains élèves auraient peut-être mieux fait de dire STOP de temps en temps à leurs rejetons.

Il y a quelques jours, une ‘Marche contre l’oubli avait été organisée à Pantin pour rendre hommage à une directrice d’école suicidée, (geste de désespoir d‘une femme de 58 ans, décrite comme « rigolote » et « dévouée » à son travail.). « Epouvantablement fatiguée » et « épuisée ». Ce sont les mots des sa lettre d’adieu. Mais aussi à deux lycéens d’Aubervilliers abattus en 2019 dans des rixes.

Au mois d’octobre dernier, Kewi, 15 ans, avait été tué plein cours d’EPS aux Lilas. Ensuite c’est Djadje Traore, 19 ans, qui avait été tué à Saint-Ouen. Tout du beau monde.

Les raisons du geste du lycéen, qui étudie en première technologique, ne sont pas encore connues. (Elle revient toujours, cette phrase. Ils n’ont toujours pas compris, les pitres censés nous « gouverner » ?). Eh ben, moi, je les connais, ses raisons : ensauvagement.

L’écorcheur présumé voulait « se venger ». Il était victime de harcèlement »: « Il a posté une vidéo sur les réseaux en indiquant qu’il allait en découdre ».

C’est monstrueux de harceler. L’harceleur n’est probablement pas non plus du style Armée du Salut, mais on apprécierait que les morveux soient fouillés à l’entrée du lycée s’ils ne sont pas capables de se maitriser.

« On a la crainte d’un match retour », s’inquiètent certains parent ». Pour un professeur de français de l’établissement qui connaît régulièrement des épisodes de violence, « la rentrée a été catastrophique ».

« Ce sont des élèves qui sont déjà battus à l’extérieur. L’école n’est plus un sanctuaire », a par ailleurs commenté un enseignant sous-couvert d’anonymat. Vous avez raison Monsieur, c’est une pépinière à terroristes.

Valerie Pecresse, la présidente de la Région Île-de-France s’est rendue ce matin au lycée Paul-Éluard suite à cette agression (ça va tout arranger, c’est sûr) Les enseignants demandent plus d’adultes dans l’établissement au rectorat et à la région.

Ne comptons pas sur macron le nabot auto-satisfait, il ne combat jamais l’insécurité, il se contente de combattre la montée du Rassemblement national dans les sondages.

Anne Schubert

image_pdf
0
0

13 Commentaires

  1. seule solution : le rétablissement de la PEINE DE MORT pour les sauvages …. ainsi plus de récidives ….

  2. L’agresseur, qui n’était pas venu en classe le cartable vide (au moins un couteau), a été présenté comme un « jeune » de 19 ans, chiffre révisé à la hausse (20 ans maintenant sous réserve qu’il ne s’agisse pas d’un ex-mineur). Cela fait au moins 4 ans de retard. Pas de prénom sur la pièce d’identité ?

  3. On peut se faire une idée sur l’identité du coupable vus que la presse ne donne pas de nom . Apres on ouvre une enquête sur ZEMMOUR pour éliminer le seul qui ait le courage de dire la vérité sur l’état de la france.

  4. « Les enseignants demandent plus d’adultes dans l’établissement au rectorat et à la région. »
    Oui, et alors, pour quoi faire, vu qu’ils n’auront aucun pouvoir ?

  5. Un petit exercice de travaux pratiques sur la technologie du biface pointu et affuté sur la tranche, une invention qui date un peu mais comment vérifier son efficacité autrement que par un essai opérationnel ?

  6. pénétrer dans un lycée avec un couteau !
    inoui d’entendre cette info !

    • Bah, la prochaine fois, ce sera un fusil mitrailleur ! Ne vous faîtes pas de soucis !

  7. Esperont que la victime soit le fils d’un gauchiass pro-invasion mahometants…..mondialistes !

    • Les gauchiasses ne se mélangent pas avec cette faune, ces établissements à risques c’est pour les autres!

  8. Auto satisfait sans doute , mais s’il vous plait le nabot c’est de trop , insultant pour les personnes de petites taille , d’autant plus que ce mot n’ajoute rien de positif au débat
    CQFD

    • Le nabot est à prendre au sens figuré, Macron n’est pas petit physiquement, même s’il n’est pas grand, il est petit dans sa façon d’être.
      Nabot incapable de faire régner l’ordre dans son pays, mais donneur de leçons aux pays étranger, alors oui, c’est un minus.
      Macron, comme ses prédécesseurs, c’est le Cruchot de la politique : il gesticule, s’énerve, se ridiculise, mais il n’en sort rien.

Les commentaires sont fermés.