Saint-Martin : Irma la Douce et Emmanuel le Débauché


Si vous êtes un-e amateur-trice (il faut bien contenter tout le monde) vous avez dû vous retrouver avec ce mot de quatre lettres répondant à la définition « doux prénom », et c’est Irma.

On ne peut pas dire qu’à Saint-Martin Irma ait laissé un bon souvenir, cet ouragan qui aurait pu être classé en catégorie 7 si elle avait existé, (pour l’instant ça s’arrête à 5), avec ses rafales à 260 km/h et des tornades à 300, a littéralement soufflé l’île dans la nuit du 5 au 6 septembre 2017. Le bilan officiel est de 11 morts, en réalité il est de plus de 100 (chiffre que je tiens d’un médecin de l’hôpital).

Ma femme, mes quatre chats et moi-même faisons partie des chanceux, notre maison a résisté (mais pas la voiture !) et les coupures d’eau, d’électricité, de téléphone fixe et d’Internet dans notre quartier n’ont duré que quinze jours. Pour d’autres, cela a duré plus longtemps, sans parler de ceux dont les lignes téléphoniques non enterrées ont été détruites et jamais réparées, et bien ces usagers n’ont jamais récupéré Internet depuis 18 mois ! Orange s’appuie sur le fait que de toutes façons, tout Saint-Martin va passer à la fibre (ce qui ne devrait d’ailleurs plus tarder).

Les différents reportages sur Irma que j’ai pu voir à la télévision n’abordent que très peu la situation de guerre que nous avons vécue : distribution d’eau et de nourriture, couvre-feu de 22 heures à 7 heures, survol nocturne d’un hélicoptère avec un projecteur, création dans plusieurs quartiers (et aussi dans le mien !) de milices privées et armées pour protéger nos maisons et nos familles… Sans parler du Super U de Marigot qui a rouvert au bout de huit jours, bien évidemment sans produits frais, sans climatisation, interdiction de prendre plus d’un pack d’eau par personne. Pas plus de 15 personnes à la fois dans le magasin, sous la surveillance de militaires armés jusqu’aux dents, bref, la guerre, quoi !
Scènes de guerre aussi à l’entrée de l’aéroport Espérance de Grand-Case, pas trop abîmé. Un véritable pont aérien a été mis en service pour permettre aux familles les plus touchées de se rendre gratuitement en Guadeloupe. Mais il fallait montrer patte blanche (façon de parler) et parfois il fallait attendre plusieurs heures avant de pouvoir embarquer, et souvent les candidats au départ devaient réessayer le lendemain.

Bref, au moment de cet exode sont arrivés les premiers propos racistes, dirigés contre les Blancs, accusés de favoritisme pour quitter l’île. Enfin quand je parle de racisme, je me comprends, car tout un chacun sait qu’un Noir n’est jamais raciste vis-à-vis d’un Blanc. Après tout il ne fait que lui rappeler les souffrances que ces ancêtres ont subies pendant des siècles à cause de la traite négrière. C’est comme le postulat d’Euclide, ça ne se démontre pas, le Blanc est raciste, un point c’est tout, et si on vous envoie un « fucking white », ce n’est que justice ! Un journaleux s’est même permis à l’émission C dans l’air de déclarer que les Blancs, ayant fait fortune sur le dos des Saint-Martinois, quittaient le navire. Grossier mensonge ! Aucun chef d’entreprise, quelle que soit son origine, n’a abandonné l’île, bien au contraire tout le monde s’est mis au boulot pour reconstituer son outil de travail.

Mais l’état ne nous avait pas oublié ! Après la visite de Girardin, est arrivé notre brave Choupinet, et je peux dire que sa venue a agacé particulièrement les gendarmes qui auraient préféré s’occuper des sinistrés que jouer les mères poules envers le Sinistre de l’Elysée. Inutile de dire que cette visite a été parfaitement inutile.

La reconstruction s’est mise en marche rapidement… du côté hollandais. La partie française, avec ses contraintes administratives, ses règlements, ses migrants qu’il faut bien accueillir, le RSA qu’il faut continuer à verser… Saint-Barthélemy n’a pas ce genre de problèmes, chez eux, c’est simple, pas de migrants, tu travailles ou tu te casses, point barre ! Le président de cette collectivité, Monsieur MAGRAS, s’est même payé le luxe de rembarrer Choupinet en refusant toute aide de la France !

Le 18 juin 2018, un jeune s’est fait sévèrement recadré par Choupinet parce qu’il avait osé l’appeler « Manu », alors que cet étudiant ne pensait pas à mal. Mais notre roitelet, en son for intérieur, pense à mâle, ses gamètes sont en pleine ébullition ! Il est vrai que la tronche de sa vioque ne risque pas de faire péter une braguette. Vu que Ben Allah était grillé avec ses affaires au fesses (si je puis m’exprimer ainsi), Choupinet choisit l’exotisme en se rendant à Saint-Martin et là, dès son arrivée sur la tarmac de l’aéroport de Grand-Case, Monsieur se permet de jouer le Roi Soleil en mettant 20 minutes pour sortir de son Falcon, pendant que les officiels (dont le président de la Collectivité et la préfète des Iles du Nord) attendaient en plein vent. Il faut croire que c’est nouveau protocole au sommet de l’état, il suffit de voir avec quelle grossièreté le premier Sinistre a fait poireauter Collomb au moment de sa démission.

Billevesées que tout cela ! Choupinet évite soigneusement, l’Anse Marcel et le complexe Naturiste du Club Orient, complètement détruits, il préfère se rendre à Quartier d’Orléans pour prêcher la bonne parole à un pillard après-Irma : « Ne recommence pas, pense à ta mère ! » Le bougre a tellement pensé à sa mère qu’il s’est fait choper en possession de drogue quelques jours plus tard !

Mais pour l’instant on s’en tape, ah passer la main sur une peau noire quel pied il prend, notre Choupinet ! Interdit de l’appeler Manu mais se présenter torse nu devant lui, c’est un bonheur total !

Mais les affaires sont les affaires, le jeune coq de l’élysée veut montrer qui il est, non mais sans blague ! Il demande donc la tête de la présidente de la Société Mixte de Saint-Martin, ou SEMSAMAR, il obtiendra satisfaction quelques semaines plus tard.
Plus grave encore, le premier Sinistre avait annoncé à la collectivité que l’état verserait 50 millions d’euros et fin février 2019, on annonce que Saint-Martin n’en recevra que la moitié ! Voir le site :

http://www.soualigapost.com/fr/actualite/27868/com/daniel-gibbs-vs-letat-quand-me-cherche-me-trouve

Il est évident que ce manquement à la parole donnée va retarder de façon significative la reconstruction de la partie française de Saint-Martin, alors que si on se rend de l’autre côté, vers Simpson Bay, on est carrément à Las Vegas ! Je parlais plus haut du Club Orient, totalement détruit, ce sont des dizaines de personnes qui ont été licenciées, personnel hôtellerie er restauration, personnel de service, employés de la supérette du Club, personnel du Watersport, agents de sécurité, plagistes… Un manque à gagner colossal pour la Collectivité, car le Centre marchait bien. Tout ce qu’il reste aujourd’hui c’est un snack-bar alimenté par un groupe électrogène, avec des repas servis dans des boîtes en polystyrène, et des dizaines de transats et de parasols, car la clientèle américaine et locale est toujours là…

Sint-Maarten qui rit et Saint-Martin qui pleure, la partie française agonise dans l’indifférence générale.

Philippe Dru

image_pdf
0
0

18 Commentaires

  1. Pour avoir travaillé au SRPJ Antilles-Guyane dans les années 80 et plus, je pense que « l’inverti »de l’Elysee à du s’en donner à coeur joie sur cette île où la cocaïne coule à flot. Quelle image honteuse de la représentation présidentielle qui en dit long sur le non-dit du personnage qui est à la tête de l’Etat. Pitoyable représentation de l’Etat. J’ai honte pour notre pays !

    • Choupinet, cocaïnomane (à priori Sarkozy en croquait aussi) et incapable de résister aux jeunes Blacks musclés….

    • vous avez voté pour qui, aux élections de mai 2017 ? rappel : ne pas voter = accentuer l’avantage du premier…
      on ne vote pas à la légère impunément : tôt ou tard, il faut payer – les français ont laissé le « sinistre » accéder au pouvoir : les y reprendra-t-on ? je les en crois très capable…(chie-rac, sarkoze, flambouille…)
      Geof’-Rey, un nouvel auteur

  2. Que ça soit en France ou dans nos îles, les français n’ont pas encore compris que MACRON SE FOUT PAS MAL D’EUX, il ne vient que pour se faire voir, prendre des selfies avec les plus stupides, FAIRE  » DES CONNAISSANCES  » et en bonimenteur ESCROC vient raconter CE QUE LES FRANCAIS VEULENT ENTENDRE. Après tout ses bla, bla, bla il repart en se marrant, CAR UNE FOIS DE PLUS IL S’EST BIEN FOUTU DES FRANCAIS ET LES A PRIS POUR DES C…… CAR ILS N’AURONT STRICTEMENT RIEN. Il suffit de regarder son grand débat, CETTE FUMISTERIE qui n’a servi qu’à NOYER LE POISSON pendant que tout ce qui concerne !’alimentaire, les carburants et le reste POURSUIVAIENT LEURS CHEMINS VERS TOUJOURS PLUS DE HAUSSES AFIN DE REMPLIR LES CAISSES POUR CONTINUER A ENTRETENU TOUJOURS PLUS D’ENVAHISSEURS ET DE PARASITES.

    • si je puis me permettre, je vous invite à lire mon article – la stratégie du mâle bêta…de ce mois d’avril.
      « les français n’ont pas encore compris… » – je vous retourne la formule (attention : mise en abîme…)
      Geof’-Rey, neo-communiste belge

  3. De la part d’un voisin. Ce monsieur donne des leçons alors qu’il jette ses détritus par dessus sa clôture dans les parties communes. Porte aux nues la partie hollandaise et ses salariés à 850€ mois alors qu’en tant que prof et fonctionnaire son salaire est majoré de 40% sans oublier des points de bonifications pour la retraite!

    • des points de bonif pour la retraite… ? on aimerait bien mais c est faux! arretez d ecrire des conneries et renseignez vous…

      • J oubliais. Ce monsieur confond toiture et couverture. Sa toiture à parfaitement tenue. Comme beaucoup des rôles ondulées ont reçu des impacts et ont été remplacées. Rien de méchant… concernant l’armee, nous avons tous applaudi quand elle est intervenue. Nous a vons vécu des jours difficiles mais nous n avons jamais manqué de rien; ni eau, ni nourriture sinon du frais; laitage etc. On dinait tous ensemble…. et ce monsieur n’a jamais été convié… c’est dire!

  4. St Barth est peuplée de descendants de Bretons et Normands. ils se sont retroussés les manches et ont reconstruit leur île en un temps record, sans l’aide de l’Etat. St Martin est peuplée majoritairement maintenant d’une population immigrée d’Haïti, St Domingue, Dominique (immigration non controlee depuis 25 ans ! ) qui vit essentiellement des aides sociales. Dès lors, après Irma, ils attendaient tout de l’Etat Français….. Petite différence !

  5. Ce matin deux articles consécutifs sur le même sujet, ‘Nous sommes inondés de pubs insidieuses’.

  6. la partie dite « hollandaise  » est entre les mains des indiens et des américains et eux savent ce que cela veut dire travailler et c’est pour cela qu’à chaque cyclone ( j’ai connu LUIS ) les boutiques de Front Street et les casinos se remettent d’aplomb très vite .
    différence de culture ……….

    • Ce que vous dites n’est pas faux, mais depuis le passage de SXM en collectivité les présidents se sont succédés en cascade, destitués pour cause de magouilles, déjà depuis Albert Fleming la partie française était sous perfusion. Je n’ai pas connu Luis, par contre avec José, Lenny, Gonzalo, Irlande et Maria j’ai fait le plein.

  7. Choupinet est une « petite pourriture raciste » les gosses de nord qui l’ont appellé manu ont été rambroué !!! c’est vrai qu’un petit jeune de ce coin là question bronzette et bain de soleil sous les palmiers ça ne court pas les rues et les vacances sous les tropiques avec un pere smicard et une mere femme de ménage se situent plutot du coté bray dunes dans la caravanne des années 80…Il aime se faire caresser le cul par les peaux d’ébene et ce n’est pas tres grave ,ce qui l’est c’est de mépriser le petit peuple . Ce petit peuple dont je fais partie va lui faire savoir le 26mai ….j’espere que mes compatriotes du nord de la France et de tous les départements rureaux en feront autant
    https://www.youtube.com/watch?v=0oMQYaGB1dg

Les commentaires sont fermés.