Saint-Martin : préfet Gouteyron-Zébulon, tu nous gonfles !

Connaissez-vous le nom du préfet des îles du Nord, Saint-Martin et Saint-Barthélemy ? Il s’appelle Serge GOÛTER ROND, pardon Serge GOUTEYRON. Mais perso je l’ai appelé Zébulon. Rien à voir avec le dixième fils de Jacob cité dans la Genèse, ce serait plutôt celui du Manège enchanté, « Tournicoti-Tournicoton ».

Je me dis que ce gars-là doit avoir des dalles numérotées dans son jardin et avec son gros… ressort qui lui fait office de jambes, il saute  suivant le numéro sur lequel il est tombé, il nous balance un couvre-feu, à 20 heures, puis au bout de quelques jours, notre héros s’ennuie, il saute ! Ah bon c’est le 23 donc couvre-feu à 23 heures. Quelques jours après, rebelote, il tombe sur le 24, parfait on est libres jusqu’à minuit !

Début août, une tempête secoue son petit crâne : « Vais-ze appliquer le passe sanitaire à Saint-Martin, oh là-là c’est compliqué, les gens ne vont pas être contents, car cela ne fait pas partie des projets des voisins Hollandais… puisque c’est comme ça ze vais bander mon gros… ressort (à quoi pensiez-vous ?) et ze vais sauter sur mon jeu préféré ! » Pas de chance pour nous, il est tombé sur le 20. En résumé :
–  Couvre-feu de 20 heures à cinq heures du matin pour Saint-Martin et de 21 heures à cinq heures du matin pour Saint-Barthélemy ! Mesure valable du 8 au 20 août ;
–  Le 20 août arrive, chouette, c’est fini. Ah non, prolongation jusqu’au 27, mais jusqu’à 3 heures, merci Zébulon de ce petit cadeau !
–  Le 27 août je suis en attente des dernières nouvelles, la langue pendante, à l’instar du loup de Tex Avery dans Le petit Chaperon rouge. Suspens intolérable, chouette, le couvre-feu est prolongé jusqu’au 3 septembre !
Dis-donc Zébulon, heureusement qu’on n’est pas au casino en train de jouer à la roulette, car tomber trois dois de suite sur le 20, faut quand même pas pousser !

Et je vais te dire, Zébulon, tu m’emmerdes, d’ailleurs tu emmerdes tout le monde, avec ces décisions à la petite semaine, c’est le cas de le dire !
Ah oui c’est vrai, il y a la partie hollandaise, fermeture des restaurants à 23 heures, donc évidemment ces établissements tournent beaucoup mieux. Ceux qui décident de passer une bonne soirée à Saint-Martin iront à Sint-Maarten et pour peu qu’ils aient des amis de ce côté-là, ils peuvent toujours y passer la nuit… ou bien attendre dans leur voiture jusqu’à trois heures du matin. Quant aux (rares) touristes désirant séjourner sur l’île, pourquoi viendraient-ils laisser leur argent au côté français ? Il y a d’excellents restaurants gastronomiques à Sint-Maarten, que ce soit à Cupecoy, à Maho et avec du personnel français de surcroît !

Bref, cet amateurisme commence sérieusement à nous porter sur les nerfs, et encore on a la chance de ne pas subir de confinement TOTAL jusqu’au 19 septembre en Guadeloupe et en Martinique avec rentrée des classes reportée au 13 septembre !
Le 3 septembre prochain, je vais de nouveau ressembler au loup de Tex Avery. Aurons-nous un confinement ? Zébulon jouerait avec le feu, surtout si l’autre côté ne suit pas !

Bref y en a marre, quand va-t-on se débarrasser de ces baltringues avec un coup de pied au cul en prime ?

Philippe Dru

image_pdf
0
0

4 Commentaires

  1. Tous ces anacoluthes de la pensée nous font véritablement braire…

  2. Les hauts fonctionnaires français, ce sont simplement ces lèche-culs macronistes qui sont mûrs pour l’asile d’aliénés !
    Leur seul travail semble être de réprimer les gaulois et de détruire la France !

  3. des préfets zebullon, il y en a partout hélas
    la connerie du doigt sur la couture du pantalon est la chose la mieux partagée au monde

  4. Bien dit Philippe, nous sommes piégés en Absurdistan!
    JOCE de Saint Barth….

Les commentaires sont fermés.