Saint-Valentin : la fibre romantique des Français s’émousse

Publié le 14 février 2021 - par - 5 commentaires - 914 vues
Traduire la page en :

Résultat de recherche d'images pour "photos saint valentin"

Avec le Covid-19, le cœur n’y est plus. Ils ne seront que 49 % cette année à célébrer la fête des amoureux et à offrir des fleurs à leur Valentine. 11 % de moins qu’en 2020 selon un sondage Ifop.

Il est vrai qu’avec les restaurants fermés, le dîner au champagne dans un petit hôtel romantique reste du domaine du rêve.

Mais qui sait d’où nous vient cette jolie fête ? Et qui était Valentin ?

La légende raconte que Valentin était un prêtre romain vivant au IIIe siècle, sous le règne du cruel Empereur Claude II, lequel avait interdit les mariages, considérés comme un obstacle au recrutement des soldats devant alimenter constamment les légions romaines, sollicitées en permanence dans tout l’Empire.

Et Valentin ayant bravé cette interdiction en célébrant de nombreux mariages, il fut arrêté, torturé et décapité en l’an 270 !

C’est donc un martyr que nous célébrons chaque année.

Mais durant sa captivité, Valentin tomba amoureux de la fille de son geôlier, laquelle était aveugle. Et juste avant d’être décapité, il lui rendit la vue en lui envoyant un mot doux, signé “ton Valentin”.

Une belle et triste histoire d’amour, mais bien loin de la réalité.

C’est en 498 que le pape fit de Valentin le patron des amoureux et choisit la date du 14 février pour la Saint-Valentin.

Mais l’Histoire nous apprend que l’origine de cette fête des amoureux remonte à l’époque romaine, avec la célébration des Lupercales, une fête païenne en hommage à Lupercus, le Dieu de la fécondité.

Ces Lupercales n’étaient rien d’autre que les Bacchanales, ces fêtes orgiaques dédiées à Bacchus.

Torrents de vin et sexe à profusion, y compris le viol, n’avaient donc rien à voir avec la fête romantique que nous célébrons aujourd’hui.

Mais après l’orgie bestiale des Lupercales , il fallut attendre le XIVe siècle pour qu’un peu de poésie nous arrive d’Angleterre, faisant de la fête des amoureux le symbole du romantisme.

Et c’est ainsi que les mots doux et les roses rouges qu’on offre à Valentine ont remplacé les beuveries et les orgies romaines.

Jacques Guillemain



Chèques à envoyer à Riposte Laïque, BP 32, 27140 Gisors

Pour virements ponctuels ou mensuels, nous demander notre RIB IBAN à redaction@ripostelaique.com
Print Friendly, PDF & Email
Notifiez de
Irea

“Ils ne seront que 49 % cette année à célébrer la fête des amoureux et à offrir des fleurs à leur Valentine”

Waouh, je fais partie des 49%

Mon amoureux (et époux depuis 47 ans), eh bien, je ne suis pas prête de le laisser à quelqu’une autre!
Adorable, qu’il est.

Paoli

Le romantisme ,et l’élégance n’existent plus guère ….on préfère le Rap chez nous …et bientôt peut être le charme de nos ballets à L’OPÉRA sera mis de côté ….alors la saint Valentin ,mon dieu ,,,,c’est ringard !!!!!!!

patphil

à bas le male blanc hétérosexuel !
à bas la femme qui le choisit car elle se fera violer, battre comme platre et même féminicider (selon cette néoféministe qui passe sur les plateaux télé)

thierry

et vive la sodomie omo compatible maconnique…Pauve pays, pauvres gens, tristes sires….

Mantalo

Nan nan, tout va bien !
Vu ce soir à la télé un long sketch où des gouines se roulent des pelles et où des pédés se galochent goulument, et bien sur tout ce petit monde venu de tous les coins de la planète.
Et pour finir le slogan qui tue : “C’est l’Amour”…

Je crois que c’étair sur M6, mais pas certain.

St VALENTIN 2021 !!!! 💘👎Au secours !

Ma femme et moi avons des amis homosexuels et des amies homosexuelles, nous passons d’excellentes soirées à table chez les uns ou chez les unes en rigolant comme des fous, mais jamais il ne leur viendrait à l’idée de s’exhiber de la sorte. Ça foutrait tout en l’air d’ailleurs. C’en serait fini de nos très très bons moments.

Lire Aussi