1

Sainte-Soline : la justice ne poursuivra pas les casseurs pour terrorisme, et pourtant…

Pour une fois que Darmanin parle juste, tout le monde ( =la gauche) lui tombe dessus. Il a utilisé l’expression « éco-terrorisme ». « “L’écoterrorisme” est une insulte aux militants de l’écologie. C’est une insulte aux victimes du terrorisme d’associer le mot terrorisme à écologie » selon l’Insoumise Clémentine Autain.

Pourtant, le mot me semble  plus que juste, quand on voit la violence et les dégâts occasionnés par les militants écolos appuyés par des Black blocs (que viennent-ils faire là, ceux-là, si ce n’est ajouter du bordel au bordel et imposer par la violence la loi de l’extrême-gauche ? ). « Plus de « 300 black blocs équipés d’outils de jardinage »  pour servir d’armes ont été dénombrés…  Durant deux jours, les gendarmes ont ainsi fait face à une violence très intense, visés par des cocktails molotov, des boules de pétanques ou des tirs de mortiers… Plus de 50 d’entre eux ont été blessés dans les affrontements. » Source des citations. C’est pas du terrorisme, ça ?

 

Lecteur vidéo

00:00
01:13

Rappel de la situation pour ceux qui n’auraient pas suivi :

 

Le chantier de Sainte-Soline fait partie d’un projet de seize retenues d’eau de plusieurs centaines de milliers de mètres cubes d’eau, surnommées « bassines » par les opposants, élaboré par un groupement de 400 agriculteurs dans le but de réduire leurs prélèvements pour l’irrigation durant l’été, grâce au pompage des nappes phréatiques superficielles en hiver.

En contrepartie, les porteurs du projet, soutenus par l’Etat, se sont engagés à la mise en place de pratiques agricoles tournées vers l’agroécologie. Leurs détracteurs y voient, à l’inverse, une « fuite en avant » du modèle agricole « productiviste » et une aberration écologique à l’heure du réchauffement climatique.

https://www.lemonde.fr/societe/article/2022/10/31/deux-sevres-300-opposants-toujours-a-sainte-soline-lundi-la-prefecture-prolonge-l-interdiction-de-manifester_6148024_3224.html

Prévoir une éventuelle sécheresse estivale en créant un réservoir d’eau en hiver… juste de l’élémentaire gestion de la nature. Nos anciens faisaient pareil dans leurs jardins, avec des fûts où ils faisaient dériver l’eau des gouttières pour préparer les arrosages de l’été… Que l’on puisse être opposé à cela dépasse l’imagination, sauf à comprendre que ces écolos-tarés sont largement infiltrés par des groupes politiques de l’extrême-gauche, véhiculant une haine féroce contre ceux qui travaillent, gagnent de l’argent… et nous permettent de manger.

En effet, ce qui s’est passé  ( et c’est pas fini) sur le territoire de la Grande Bassine de Sainte-Soline laisse pantois. Et alors que plus de 1000 gendarmes sont mobilisés sur le site afin qu’il ne soit pas transformé en Zad. Et pour le coup, Darmanin a raison de parler d’éco-terrorisme, car c’est bien notre survie qui est en jeu. Ils nous tuent. L’extrême-gauche, comme Bill Gates ou le gouvernement hollandais veulent chasser, faire disparaître les agriculteurs, nous laissant à la merci des importations et, pour le coup, des importateurs, des Chinois et autres Hindous !

Je suppose, ami lecteur, que tu es comme moi, perplexe devant cette folie supplémentaire des dégénérés au pouvoir dans tout l’Occident. En quoi  le chantier d’une réserve d’eau à usage agricole est-il un problème ? « Bassines non merci « ? Le slogan n’est pas vraiment limpide, pas plus que le nom du  collectif qui mène la bataille « collectif des Soulèvements de la Terre ».

J’ai fini par comprendre que réserver de l’eau, que les écolos-dingos considèrent non pas comme un bien commun mais LEUR BIEN A EUX, pour irriguer des champs de culture, serait un « accaparement de l’eau par l’agro-industrie ». J’adore ces gens qui, apparemment, vivent d’amour et d’eau fraîche et s’imaginent que tout le monde vit de RSA permettant d’acheter des patates chez monsieur Leclerc.

Mais le plus fou dans l’affaire, à l’heure où des gens comme moi sont traînés au tribunal, accusés d’apologie du terrorisme, rien que ça ! c’est que la justice refuse d’associer ce mot à la violence assumée des manifestants.

Au tribunal de Niort, la comparution immédiate de quatre hommes interpellés pour « participation à un groupement formé en vue de la préparation de violences » a été différée au 28 novembre, le temps qu’ils préparent leur défense

Critiqué par l’opposition de gauche (voire par des membres de la majorité) et de nombreux militants, le terme n’est en tout cas pas suivi d’effet sur le plan judiciaire. Contacté, le procureur de Niort assure avoir engagé des poursuites, notamment pour « violences aggravées », et dénonce la radicalisation des manifestations mais précise ne pas avoir retenu un quelconque caractère terroriste aux faits commis ce week-end. Le Parquet national antiterroriste ne s’est par ailleurs pas autosaisi. La juridiction assure en outre n’avoir, à ce stade, aucune procédure en cours liée à des mouvements écologistes radicaux. Une information judiciaire concerne en revanche un groupe d’ultragauche.

Source

Elémentaire, mon cher Watson…Darmanin, en bon serviteur de Macron, pratique le « en même temps », faisant d’un côté semblant de dénoncer, comme le Français moyen, le terrorisme bien réel mais se gardant de toute demande à Dupond-Moretti de requalifier les faits.

Ben oui, le bordel, Macron en a besoin pour rassurer Mââme Michu et la convaincre qu’il est un rempart !

Il est temps que des Orban, des Méloni et autres Trump se multiplient en Occident, les autres sont en train de nous bouffer tout crus et de préparer famine, désolation et retour à la Préhistoire pour nos descendants.

Christine Tasin

https://resistancerepublicaine.com/2022/11/01/sainte-soline-la-justice-ne-poursuivra-pas-les-casseurs-pour-terrorisme-et-pourtant/