Salafistes ou Musulmans, kamis blanc ou blanc kamis!

MusulmansvousnousmentezSalafistes, salafistes, voilà le nouveau  joujou de communication dont s’est emparée la volaille médiatique, toute émoustillée sur les plateaux-télé et prononçant ce nouveau mot, la bouche en cul de poule, comme elle avait prononcé le mot « charia » à l’époque des si merveilleux « printemps arabes »! Pour chercher à détourner notre regard des Musulmans victimes de l’islamophobie, les communiquants-maquilleurs appointés par le ministère de la Propagande viennent de sortir du chapeau un nouvel os à ronger, un nouveau bouc-émissaire : le Salafiste. Experts et doctes enfumeurs sont invités pour expliquer au peuple sidéré par le dernière décapitation hexagonale que :
1) Le salafisme, d’abord, ce n’est pas l’islam,
2) Les salafistes sont un peu arriérés et condamnent toute innovation…enfin, pas le smartphone, l’avion et la kalach, bien commodes tout de même, mais la démocratie, l’égalité des sexes, la liberté de conscience, etc.
3) Normalement les Salafistes sont quiétistes, normalement, mais parfois certains partent en vrille et peuvent passer à l’acte.
4) De vilains Salafistes essayent de noyauter certaines mosquées et pervertir l’islam d’amour, de paix et de tolérance.
Cherchant ainsi la meilleure expertise en la matière BFMtv  invite l’imam de la mosquée d’Alforville, Abdelali Mamoun, probablement un modèle parfait d’islamisateur à la sauce Vals-Cazeneuve, estampillé « islam-de-France » : « les salafistes se replient sur eux-mêmes. Ils refusent toute forme d’ouverture aux valeurs républicaines. Pour eux, la laïcité, il n’en est pas question. La démocratie, c’est la mécréance. La liberté d’expression, il n’en est pas question. A partir de là, un salafiste ne peut pas s’intégrer en France. ». Et vlan, un grand coup dans les pattes des « frères »coupables de manquer de discrétion idéologique?


https://www.youtube.com/watch?v=wcN13_ENWfI
Car l’imam Mamoun ment, comme le montre la page facebook de la mosquée d’Alforville :
https://www.facebook.com/pages/Mosqu%C3%A9e-dAlfortville/728584373859804
On y annonçait une conférence, le 16 novembre 2014, de l’islamiste radical, Hassan Iquioussen.

Hassan Iquioussen conférence Alforville

L’excellent site très documenté « L’islam mine l’Europe » fournit de nombreux articles sur la nocivité du prédicateur, véritable VRP de l’islam le plus radical plongeant ses racines dans les mêmes textes (coran et hadiths) que cette mouvance salafiste si opportunément accusée de tous les maux. Voici un échantillonnage des propos de l’invité de l’imam d’Alforville :
« Les rabbins, les religieux, les curés, les évêques exploitent les petites gens en leur prenant leur fric, en abusant de leurs femmes. Ceux qui ont le pouvoir, quel que soit le pouvoir, ont toujours déclaré en majorité la guerre à qui ? Au Prophète ! »
[19:44]
conférence de Hassan Iquioussen à la Mosquée Abou Dhar de Dunkerque le 5 octobre 2012 – partie 1
« Vous savez là ce film, ces caricatures, c’est quoi l’objectif ? Ce n’est pas que les non-musulmans nous détestent, ça, c’est déjà fait, ils l’ont fait avec le 11 septembre, ils l’ont fait avec le 18 juillet, Londres, Madrid, ils l’ont fait avec Merah, vous voyez toutes ces pseudo-affaires ? Ouais ? Ces pseudo-attentats ont pour objectif de faire peur aux non-musulmans pour qu’ils aient peur de l’Islam et des Musulmans. Mais ce n’est pas suffisant, la guerre, cela se fait à deux.
Donc il faut maintenant mettre dans le coeur des Musulmans la haine et la peur des non-musulmans. Comment ? En insultant le Prophète de l’Islam, en brûlant des Corans, vous entendez ? Comme ça les Musulmans vont développer la haine en eux, et c’est bon, on peut créer le fameux choc des civilisations. C’est ça l’objectif de l’islamophobie. Bouffez-vous la gueule, moi, je vends des armes. Détruisez-vous, moi je reconstruis derrière. Blessez-vous, je vends des médicaments. Bouffez-vous, je vends plus de journaux, et j’explose l’audimat. »
[26:24]
conférence de Hassan Iquioussen à la Mosquée Abou Dhar de Dunkerque le 5 octobre 2012 – partie 2
On voit toujours la même thématique se développer dans les conférences de Hassan Iquioussen : instaurer un climat de défiance auprès des Fidèles, en expliquant que, depuis la nuit des temps, les Musulmans seraient victimes d’un complot international; le 11 septembre, les attentats de Londres et de Madrid, l’affaire Merah,… ne seraient en fait que des machinations des gouvernements et des média (des « pseudo-attentats ») pour humilier et martyriser les Musulmans.
Les rabbins, les curés et les évêques feraient partie de ce réseau, ce sont des exploiteurs, donc de faux religieux: il s’agit là clairement d’attaques directes contre le Judaïsme et le Christianisme.
« Faites pression sur les députés, et les députés vont voter une loi contre le blasphème et l’islamophobie, et il n’y a plus personne qui osera insulter un Musulman, une Musulmane, le voile islamique, la chaussette islamique, le rat islamique, tout ce qui sera islamique sera protégé par une loi. »
[43:08]
conférence de Hassan Iquioussen à la Mosquée Abou Dhar de Dunkerque le 5 octobre 2012 – partie 2
« Ils ont voté le 15 mars 2004 une loi pour interdire à ma fille de porter son foulard à l’école, on est bien d’accord ? Pour faire sauter cette loi, il suffit qu’à l’assemblée nationale les députés aillent dans le sens de l’annulation de la loi, et la loi elle saute et ma fille repart à l’école avec un foulard. Je fais comment mon frère ? Je vous ai expliqué tout à l’heure que les députés, il n’y a qu’une seule chose qui marche avec eux, c’est la pression politique. Je le fais, ou je ne le fais pas ? Si je ne le fais pas, je suis contre le foulard, si je ne le fais pas, je suis contre ma fille ! Logique ou pas logique ? »
[01:07:18]
conférence de Hassan Iquioussen à la Mosquée Abou Dhar de Dunkerque le 5 octobre 2012 – partie 2
Hassan Iquioussen incite depuis des années les Musulmans à faire pression auprès des législateurs afin de faire voter une loi interdisant toute critique de l’Islam, ainsi que l’abolition de la loi interdisant le port du voile islamique à l’école, (vous imaginez des filles habillées en bonne soeur sur les bancs de l’école publique ?) afin d’intégrer définitivement le modèle de la femme musulmane pudique, chaste, qui ne montre pas son corps et sa féminité, en opposition aux femmes occidentales perverses, dénudées et sans aucune morale, qui s’offrent au premier venu.
 
Plus loin dans la conférence, le prédicateur va jusqu’à nier le génocide arménien devant les Fidèles Musulmans de Dunkerque !
« 500 000 arméniens ont fait pression sur l’ex-président de la France, Sarko, pour qu’il vote une loi pour condamner les turcs, pour un péché qu’ils n’ont pas commis, on est bien d’accord ? le pseudo-génocide arménien. La loi n’est pas passée, on peut donc dire que ça n’existait pas. Si la loi était passée, je ferme ma bouche. Vrai ou faux ? Si la loi était passée, je n’aurais pas pu dire que le génocide arménien n’existe pas, parce que la loi me condamne, alors que là, je peux m’éclater. Regarde, je parle: il n’y a pas eu de génocide, et j’ai les preuves historiques qu’il n’y a pas eu de génocide. »  
[51:53]
conférence de Hassan Iquioussen à la Mosquée Abou Dhar de Dunkerque le 5 octobre 2012 – partie 2
Hassan Iquioussen déclare avoir des « preuves historiques » que le génocide arménien, ayant provoqué la mort de 1,5 millions d’arméniens entre avril 1915 et juillet 1916, n’a jamais existé. (Mais malheureusement, dans sa conférence, Iquioussen ne donne pas ces fameuses « preuves historiques », et ne cite pas ses sources).
Il devrait au moins jeter un oeil sur les différents documentaires disponibles sur Youtube, sur Wikipédia, racontant le massacre des arméniens, avec des images d’époque :
http://islamineurope.unblog.fr/2015/02/28/ideologie-islamiste-vehiculee-par-hassan-iquioussen-a-la-mosquee-abou-dhar-de-dunkerque-autoriser-le-voile-islamique-a-lecole-faire-voter-une-loi-contre-le-blaspheme-religieux-du-prophete-mohamed/
La venue d’un autre imam radical, Bajrafil, a également été annoncée en mai dernier sur la page facebook de la mosquée d’Alforville.
Par ailleurs en date du 14 mai on y propose des cours dont le thème est un fleuron de la littérature islamique :
COURS – Mosquée d’Alfortville
A partir du Mardi 20 Mai 2014, Cheikh Islam Ibn Ahmad dispensera des cours à la mosquée sur :
« Charh al Muwatta » (Explication du livre al Muwatta de l’Imam Malik Ibn Anas)
Les cours auront lieu chaque Mardi à 19h insha’Allah.
Mosquée d’Alfortville
40-42 rue de Nice
94140 Alfortville
Cette vidéo ( à partir de 5 mn) de Joachim Véliocas sur la littérature islamique radicale proposée par l’Institut du Monde Arabe comporte, entre autres ouvrages, un passage sur al Muwatta, texte enjoignant au djihad, à la prise de captives comme butin de guerre et au massacre des mécréants :


https://www.youtube.com/watch?v=B-qaYOD0Ydc#t=343
Alors de qui se moque-t-on? Quelle différence y a-t-il donc entre le salafisme et l’idéologie prônée par la mosquée d’Alforville, mosquée UOIF affiliée aux Frères Musulmans, interdits en Egypte et vérolant la France et l’Europe entière? Aucune. L’imam est un vrai menteur, dissimulateur aguerri, maître es taqqiya, comme il en existe des centaines dans toutes les mosquées UOIF de notre pays.
Qui va croire que seuls les Salafistes sont coupables de véhiculer une idéologie incompatible avec les valeurs de notre France? Qui va gober de telles inepties traduisant l’impéritie affolée et la tragique trahison de nos misérables gouvernants? Personne.
Ce sont toutes les mosquées qu’il faut fermer et ce sont tous ces textes infâmes qu’il faut interdire. Assez de mensonges, la colère gronde…
Danielle Moulins

image_pdfimage_print