Salauds d’aveugles pauvres : ils veulent prendre le bus avec leur chien !

Publié le 17 octobre 2014 - par
Share

Selon Macron il faut mettre plus de bus pour les pauvres. Rien que ça c’est du foutage de gueule. Un Falcon pour un déplacement à Tulle d’un petit gros élu, un bus pour les pôvres. Avec l’histoire des analphabètes et des incultes sans oublier les sans-dents, on atteint des sommet de goujaterie. Nos gouvernants n’ont plus aucune limite, ils sont hors sol (merci Eric Zemmour pour cette définition très juste). Bon j’en reviens au bus et voici ce qui m’a fait bondir:

Lorient. Une déficiente visuelle avec son chien verbalisée dans le busLysane et son chien « Jade », qui l'accompagne dans ses déplacements.

Nadine BOURSIER.

Déficiente visuelle, Lysane a un chien qui l’aide. Mais il n’est pas admis dans les bus. Verbalisée, la Lorientaise se plaint d’une ségrégation à l’égard des handicapés.

Ligne 20, samedi dernier à l’arrêt du Faouëdic à Lorient : Lysane reçoit un PV de 57,50 € pour « non-respect du règlement ».

Des agents de la CTRL l’ont sommée de sortir du bus avec son chien. Elle a refusé. La compagnie de transports a appelé la police…

« Ségrégation »

« J’en ai marre, c’est une ségrégation à l’égard des handicapés », déplore cette retraitée de 68 ans déficiente visuelle.

Son handicap s’est accentué avec le temps et elle est aidée au quotidien par son chien Jade, sur le collier duquel il est écrit « chien guide ».

« On applique le règlement »

Mais ce n’est pas un chien « guide d’aveugle » seul habilité à aller dans les transports en commun. Plusieurs fois la Lorientaise s’est vu refuser l’accès au bus avec son chien.

Jusqu’au PV de samedi dernier. À la CTRL, la direction indique que les contrôleurs ont« appliqué le règlement ».

Ils ont appliqué le règlement et appelé la Police. Bien, oui, on applique le règlement comme on applique les ordres. S’il faut allumer le four crématoire à 7H00 du matin, on allume à 7H00 du matin. Les ordres sont les ordres et on ne discute pas. On applique. La mamie djihadiste de 68 ans équipée d’un chien féroce d’après la photo ci-dessus prenait le bus pour Bagdad sans doute ? On applique les ordres, pas de compassion, pas d’empathie, les ordres, rien que les ordres. Et la police suit, toujours les ordres, le règlement.

Boum la mamie, explosée dans son esprit, elle a payé son billet de bus pour les pôvres et le système lui rallonge 57,50 euros à payer en plus. Facile, à 68 ans on est moins combatif qu’une bande de banlieusards qui caillassent les bus, les trains ou les voitures de police. Chaque année les sociétés de transport perdent de l’argent à cause des fraudes. 100 millions rien que pour la RATP et 300 pour la SNCF. Uniquement pour la fraude, à cela il faut ajouter les frais de remise en état des véhicules. Merci mamie avec ta pauvre retraite de réparer sous forme d’amende ce que des voyous sans billets commettent.

Lysane se débrouille pour être autonome, elle n’a rien demandé à la société contrairement aux gémisseurs qui traversent nos frontières. Elle a dressé son chien pour qu’il lui apporte une aide, avec en contrepartie des calinous et du pâté en retour. Mais le retour de notre société est de frapper les plus faibles en oubliant ceux qui n’ont pas leur ticket mais qui ont l’oeil pour vous voler votre portable ou arracher le collier en or. Je commence à détester mon pays au travers des petits cons munis d’un petit pouvoir et qui ne font par leur travail. Ceux qui font du zèle pour une dame en laissant les voyous faire de notre nation un pays de non droit. Et la police joue ce jeu de déconstruction, elle verbalise le troisième âge mais pas touche aux racailles, trop dangereux à tout point de vue.

Ajaccio-Caen : les photos terrifiantes du bus caillassé

Je vais citer Alexandra Dougary; J’attends que le Peuple de France se lève en colère ! Personnellement, je suis prête !

Ben moi aussi. L’armée qui va perdre 7500 emplois et quelques régiments ne s’opposera pas. Maintenant il faut s’organiser et se structurer et surtout avoir un capitaine qui aurait l’audace de répondre à une question simple, je cite « Mais mon général, nous n’avons ni armes ni argent ! » « Débrouillez-vous, fabriquez les, volez-les … ». Est-ce qu’on a en stock ce type de personnage ?

Philippe Legrand

Print Friendly, PDF & Email
Share

Les commentaires sont fermés.