1

« Sales bougnoules » : Sopo va-t-il déposer plainte contre les deux Gitans ?

Plus de 5 tonnes de viande de kebab « halal » totalement avariée et destinée à la restauration rapide et à l’approvisionnement des établissements spécialisés de l’Île de France, ont été saisies lors d’une opération de contrôle du Comité opérationnel départemental antifraudes (CODAF), qui s’est déroulée du 1er au 6 août dernier.

Il s’agit de l’entreprise agroalimentaire « Food Service Solution », grossiste en viande kebab à Nogent-sur-Oise.

Fonctionnant illégalement et sans autorisation, dans des conditions contraires aux règles sanitaires, « Cet établissement commercialisait des viandes impropres à la consommation humaine et présentant un risque avéré pour la santé publique. » a informé la préfecture.

«Cet établissement avait déjà été averti au début de l’année qu’il devait se mettre en conformité mais cela n’a pas été fait. » explique le commissaire Olivier Beauchamp, du commissariat de Créteil.

Cela permet de supposer que depuis plusieurs mois, les consommateurs de kebab halal « bouffent » de la viande totalement pourrie car trois jours ont été nécessaires aux fonctionnaires pour vider les locaux.

L’entreprise a été fermée définitivement et des poursuites pénales « pourraient être envisagées  ».

Nous pouvons affirmer que l’AFO (Action des Forces Opérationnelles), ce petit groupe de terroristes extrêmement dangereux d’extrême droite (sic), arrêté puis libéré dans la foulée, pour satisfaire la galerie, n’est pas responsable de cet empoisonnement causé à la population musulmane de la région par cette viande « halal » ! Elle leur souhaite tout de même « bon appétit » !

Saint-Denis (9.3) – Mercredi soir, vers 21h40, deux « racailles » en scooter prennent pour cible, à un feu rouge, rue de la Garenne, une voiture et brisent la vitre arrière pour voler le sac à main posé sur le siège.

La conductrice, particulièrement courageuse, accompagnée de son fils adolescent, oubliant qu’elle se trouve dans un quartier, et même un département, de non-droit, livré totalement aux voyous, prend en chasse le scooter et le percute légèrement, faisant tomber à terre les deux voleurs.

C’est alors que surgissent de toutes parts, comme c’est devenu la coutume, des « racailles » qui « sortent » la mère et son fils du véhicule et les rouent de coups, entraînant 6 et 8 jours d’ITT et permettant aux deux voleurs de s’enfuir.

Un peu plus tard, l’un des deux voleurs a été interpellé par la police à Villetaneuse, circulant sur un scooter volé.

Il a été placé en garde à vue au commissariat d’Epinay.

Espérons que les juges ne seront pas trop sévères avec lui et le remettront rapidement en liberté, afin qu’il puisse poursuivre son « labeur » quotidien !

Torcy (Seine et Marne) – Mardi, en fin d’après-midi, vers 19h, aux abords de l’Île aux loisirs, une centaine de jeunes voyous appartenant à deux bandes rivales, l’une de Torcy même, l’autre venue de Saint-Denis, se sont affrontés à cause « d’un mauvais regard » !

Une quarantaine de policiers, soutenus par des effectifs de la police municipale, ont été déployés pour évacuer plus de 500 personnes et les accompagner de l’Île de loisirs jusqu’aux transports en commun.

Les forces de l’ordre ont finalement réussi à séparer les deux groupes et le calme n’est revenu que vers 21h.

Une policière a été blessée à la main, mais soyez rassurés, aucun individu n’a été interpellé.

Le commissariat de Noisiel a ouvert une enquête… on se demande bien pourquoi.

Aigremont (Yvelines) – Jeudi matin vers 12h45, sur le rond-point de la Coudraie, à Poissy, une Fiat 500, conduite par une femme âgée de 51 ans, percute un fourgon Iveco.

La conductrice de la Fiat propose au chauffeur de l’Iveco, âgé de 36 ans, de dégager le rond-point et de rédiger le constat un peu plus loin.

Ils s’arrêtent au bord de la route, sur la D 30, côte des Grès.

L’individu monte alors dans la Fiat, agrippe la conductrice par les cheveux et la dirige de force vers sa braguette ouverte. Ensuite il la viole puis prend la fuite, non sans avoir laissé sur la victime son ADN.

Le fourgon a été retrouvé ainsi que les vêtements qu’il portait lors du viol.

Déjà connu par les services de police, l’individu a été interpellé jeudi matin à Dugny (Seine-Saint-Denis) et écroué.

Bien entendu nous ne sommes pas encore informés sur son identité et ses origines !

Beaune (Côte d’Or) – Nous vous avons récemment informés de la précipitation avec laquelle certaines associations que nous connaissons parfaitement pour leur racisme « anti-blancs » s’étaient emparées de « cette très grave fusillade raciste… » (avec des petits plombs) qui s’était déroulée vers 4h du matin, près de City Park, dans la nuit du 29 au 30 juillet, dans l’objectif, vous l’avez compris, de revenir sur le devant de la scène après la mascarade Benalla, qui l’a occupée trop longtemps.

Et cela malgré la déclaration du procureur adjoint de la République de Dijon, Thierry Bas qui, avec sagesse, n’avait privilégié aucune piste.

Les deux « tueurs aux petits plombs » ont été finalement appréhendés à Saint-Andiol (13) et il s’agirait finalement d’une banale affaire de trafic de voitures volées.

Ils recherchaient un individu, maghrébin probablement, quand ils sont tombés par hasard sur cette bande de jeunes maghrébins.

Ceux-ci ont ordonné aux deux voyous, des gens du voyage connus des services de police et déjà en possession de très lourds casiers judiciaires, de quitter les lieux « fissa » car ils étaient sur leur territoire.

Ce qui, évidemment, ne pouvait qu’entraîner la réplique : « Sales bougnoules, vous n’êtes pas chez vous et nous allons revenir vous calibrer. »

Ce qu’ils ont fait un peu plus tard « pour leur faire peur car ce n’est pas avec des fusils chargés de petits plombs qu’ils pouvaient les tuer ! »

Le père de l’un des adolescents légèrement blessé a déclaré : « Dans le quartier Saint-Jacques on est comme une famille. » Dans une famille, désolé de vous le préciser, les « ados » ne sont pas en bandes dans les rues des cités à 4h du matin, du moins dans les familles telles que nous les concevons !

Quant à SOS Racisme, qui a tenu à préciser que : « Ces gens ont besoin de parler parce qu’ils ont eu très peur. », ils devraient s’intéresser de plus près aux quartiers où les gens ont bien d’autres raisons d’avoir plus que « très peur » car il y a des morts « assassinés par les mêmes », comme l’a déclaré la mère d’Adrien, à chaque nouveau jour qui commence !

Cette fois encore, SOS Racisme, la Licra, la LDH, le CCIF, etc. se sont trompés d’objectif, il ne s’agissait pas d’horribles « blancs » d’extrême droite et ils n’étaient pas adhérents au Rassemblement National, mais de gens du voyage qui « traitaient » une affaire de voiture volée avec des maghrébins !

Manuel Gomez