L’armement lourd préservera-t-il les Français face aux islamistes ?

Publié le 23 juin 2016 - par - 3 commentaires - 1 317 vues
Share

EurosatoryLe Salon Eurosatory édition 2016 (vitrine mondiale de l’armement militaire) a refermé ses portes, force communiqués de presse élogieux à l’appui. Au delà des indéniables prouesses technologiques, l’occasion nous est donnée d’évoquer quelques sujets moins consensuels.

EUROSATORY 2016 en chiffres et en vidéos

Pour bien situer l’ampleur des exposants et des matériels, signalons que de nombreuses vidéos de ce 25e événement, tenu du 13 au 17 juin, à Paris, sont disponibles sur http://www.eurosatory.com/accueil.aspx#oModal  sur l’application (réussie) pour smartphones http://www.eurosatory.com/infos-pratiques/application-mobile-officielle.aspx et sur  http://www.defense.gouv.fr/terre/dossiers/eurosatory-2016/l-armee-de-terre-a-eurosatory-2016Côtés chiffres : 1 572 exposants, 56 pays et 57 018 visiteurs de 151 pays, 1 018 journalistes accrédités

Salon bien équilibré entre défense et sécurité, Eurosatory continue à évoluer avec une présence accrue des exposants asiatiques, un fort développement de la cyber, des drones et de la robotique.

Croissance importante des visiteurs de haut niveau, 213 délégations officielles de 94 pays représentant 827 délégués VIP. Visite de 13 ministres, 23 vice-ministres et secrétaires d’Etat. 25 directeurs nationaux d’armement et 19 Chefs d’Etat-Major des armées et des armées de Terre accueillis.

Salon international, salon des technologies et salon du business, Eurosatory s’affirme toujours plus également comme un pôle de réflexion, avec l’organisation de plus de 80 conférences où des opérationnels, des industriels, des politiques, des médias et des chercheurs ont réfléchi ensemble au moyen d’assurer pour l’avenir un monde plus sûr. Voilà pour la communication officielle.

Mais ces informations ne doivent pas masquer plusieurs interrogations apparues dès l’allocution d’ouverture du salon, prononcée par le Chef d’état-major de l’armée de Terre, le Général d’armée Jean-Pierre Bosser. Extraits : (passages en gras surlignés par mes soins)

« Le premier axe est celui des organisations internationales et notamment de l’OTAN qui reste la structure clé de la défense collective de l’espace européen. Cette coopération au sein de l’OTAN doit être axée prioritairement sur la doctrine et les procédures…

Le deuxième axe est celui de celui de la coopération avec les armées de Terre de nos voisins européens et nos alliés de longue date d’Amérique du Nord avec qui nous partageons une communauté de destin. … 

Je pense en particulier à la fusion entre NEXTER et KRAUSS-MAFFEI WEGMANN (KMW) dont nous attendons beaucoup.

Le troisième axe est celui de l’« agir ensemble » sur le pourtour méditerranéen. Il s’agit là d’amplifier les coopérations opérationnelles avec nos pays amis du Sud de la Méditerranée qui sont le dernier rempart de notre défense de l’avant. Ces coopérations existent depuis longtemps. Je pense, par exemple, à l’accord de coopération entre la France et la Tunisie qui date de 1972. Il faut maintenant les densifier et développer de véritables synergies opérationnelles. Nous avons les mêmes problèmes, les mêmes menaces sur nos sols respectifs…

Le quatrième axe est celui du soutien à nos alliés qui œuvrent dans l’arc de crise. Notre « là-bas » est votre « ici ». Votre victoire facilitera donc la nôtre. Ce soutien peut se faire par des synergies dans le domaine capacitaire. Je pense en particulier à nos partenaires du Moyen-Orient avec lesquels nous développons une véritable approche «gagnant- gagnant », comme avec le LECLERC aux Emirats-Arabes-Unis. »

Le texte intégral de ce discours peut être téléchargé sur https://www.google.fr/?gws_rd=ssl#q=+Allocution+duchef+d’état-major+de+l’armée+de+Terre+ 

Faut-il donc craindre que notre CEMAT n’a pas vraiment compris de quoi il s’agissait quand il utilise tout le verbiage tournant autour du terrorisme? Réalise-t-il bien que  » le système » dont il s’agit est le système islamique et compris intégralement ce qu’il est?

Admet-il que les islamistes mènent une guerre de type révolutionnaire dont le mode d’action est subversif et donc que cela concerne l’ensemble des peuples historiques des pays visés et non plus seulement les armées?  http://ripostelaique.com/eurabia-grand-remplacement-meme-but-fusion-euro-islamique.html

A t-il saisi que nos ennemis sont nos voisins, à deux ou trois portes, deux ou trois rues et nombreux. Et, contre eux, que fera t-on avec des équipements certes sophistiqués, certes mis en oeuvre par des hommes courageux, mais n’ayant probablement pas pris la dimension de la guerre qui nous est faite : dans les mosquées, les écoles, les ministères, les hôpitaux… Bref dans tous les domaines de la vie quotidienne http://ripostelaique.com/linvasion-de-leurope-a-ete-methodiquement-preparee-il-y-a-quarante-ans.html

Combien des généraux qui les commandent ont été élevés au biberon de l’OTAN, et combien n’ont rien retenu de la Guerre d’Algérie?

Et puis, face aux panoplies de véhicules militaires et d’armes présentés à Eurosatoty, comment comprendre la suprématie des 4×4 pick-up et leur armement limité embarqué de Daech dont les chaînes de télévision nous matraquent? Et lorsque Daech perd du terrain, est-ce que l’Etat – ou le prétendu – Etat islamique dévie de son ambition de Califat? Est-ce que l’Oumma renonce? Est-ce que la machine de guerre coranique est vaincue? Bien sûr que non!  Alors si cette guerre « semi conventionnelle » ne peut ainsi être gagnée, comment son autre volet – asymétrique – le peut être dans les banlieues?

Autrement dit, les citoyens ne doivent compter que sur eux-mêmes pour sauver leur peau, à domicile http://ripostelaique.com/plaidoyer-pour-le-port-darmes-aux-francais.html

NATO d’abord, OTAN ensuite. L’hégémonie américaine, malgré l’ACT

Malgré la disparition du Pacte de Varsovie qui, depuis 1955 regroupait les pays d’Europe centrale avec l’Union soviétique face à l’OTAN créée en 1949), l’Organisation du Traité de l’Atlantique Nord (traduisez N.A.T.O pour mieux saisir qui en impose à qui) existe encore, et s’est même renforcée. A ce jour, 28 pays en sont membres et quatre pays sont en liste d’attente : le Monténégro, la Bosnie-Herzégovine, la Georgie et la Macédoine, étant précisé que pour ce dernier  : « la Turquie reconnaît la République de Macédoine sous son nom constitutionnel. »

Sur l’OTAN donc, il y a beaucoup à décrypter, d’autant que Armées d’aujourd’hui n° 401 de septembre-octobre 2015 y a consacré un dossier intitulé La France acteur clé de l’OTAN . Une affirmation qui ne convainc guère  mais qui donne envie d’en savoir plus. Résultat, la France paraît plutôt être la 5ème roue du carrosse. Et que penser quand on voit la Turquie d’Erdogan, entre-autres pays « amis », au sein de la même alliance!

En page 45 de ce n° spécial OTAN, se trouve une infographie qui mériterait d’être approfondie : celle des effectifs français du Ministère de la Défense au sein de l’OTAN  ( 810 personnes, soit 8% des effectifs de l’Alliance).

De même que le concept de Allied Commander Transformation ( diffusion de la culture européenne dans le processus de transformation de l’OTAN) doit paraître aussi obscur au citoyen-contribuable que la différence qu’il y a entre, être au commandant intégré ou être « simple » membre de l’OTAN http://www.nato.int/nato-welcome/index_fr.html

1949 : l’origine de l’OTAN en 37 secondes https://youtu.be/vIW9AoORIzM

et  ses ambitions réaffirmées:

L’objectif fondamental de l’OTAN est la sauvegarde de la liberté et de la sécurité de tous ses membres par des moyens politiques et militaires.

POLITIQUE – L’OTAN a pour but de promouvoir les valeurs démocratiques et d’encourager la consultation  http://www.nato.int/cps/fr/natolive/topics_49187.htm et la coopération sur les questions de défense et de sécurité afin d’instaurer la confiance et, à long terme, de prévenir les conflits.

MILITAIRE – L’OTAN est attachée à la résolution pacifique des différends. Si les efforts diplomatiques échouent, elle possède les capacités militaires nécessaires pour entreprendre des opérations de gestion de crise  http://www.nato.int/cps/fr/natolive/topics_49192.htm Celles-ci sont menées au titre de l’article 5 du Traité de Washington – le traité fondateur de l’OTAN – ou sous mandat de l’ONU, par l’OTAN seule ou en coopération avec d’autres pays ou organisations internationale.

Oui mais voilà, tout le monde ne gobe pas le discours mondialiste, à commencer par le Général Vincent Desportes, auteur récent de « La dernière bataille de France » éd Le Débat-Gallimard. Il s’agit d’un livre en signe de terrible avertissement aux Français qui croient encore être défendu,s et qui est sans concession envers l’OTAN :

« … Malheureusement, aujourd’hui, il faut le dire, l’Otan est préjudiciable aux intérêts de la défense européenne : la survie de cette organisation d’un autre âge est la première cause de l’effondrement des budgets européens de défense. Les Européens rêvent toujours du soldat Ryan… qui ne reviendra jamais plus les défendre. Le « pivot » américain vers le Pacifique n’est pas une vue de l’esprit : il est une tendance lourde, irréversible.

L’intérêt bien compris des Américains serait d’imposer l’autonomie aux Européens, mais, par courte vue, ils craignent une Europe-puissance qu’il faudrait admettre à part entière dans la gestion des affaires du monde. L’Otan ? Oui, mais profondément transformée, sans « primus inter pares » et dans laquelle les Européens seraient au minimum « l’actionnaire majoritaire ». http://www.asafrance.fr/item/libre-opinion-du-general-2s-vincent-desportes-au-rythme-actuel-l-armee-francaise-sera-bientot-epuisee.html

Ce général de division de l’Armée de Terre, a défendu son corps d’armée dans les opérations extérieures de la France. Ses appréciations ont contrarié au plus haut niveau : « Ses critiques de la stratégie américaine – donc française – en Afghanistan lui avaient valu d’être débarqué en 2010 du commandement du Collège interarmées de défense ».

Et, comme pour enfoncer le clou, le courageux général a remoucher le commissaire politique Alain Juppé ( d’ailleurs désormais plus connu sous le surnom d’Ali Juppé pour sa dévotion aux mosquées) :

« … Monsieur Juppé, les propos que vous avez tenus le 25 avril devant les étudiants de l’IEP de Bordeaux – « Un militaire, c’est comme un ministre : ça ferme sa gueule ou ça s’en va » – sont indignes. Méprisants, ils montrent une profonde méconnaissance de la réalité stratégique.

Vous avez d’abord tort sur le fond. Non, les militaires n’ont pas « à la fermer » comme un ministre. La première loyauté d’un ministre au service d’une politique fluctuante, souvent politicienne, est envers son président. La première loyauté d’un militaire au service permanent de la nation, de ses intérêts et de ses valeurs, est envers la France. Structuré par l’éthique de conviction, il doit prendre la parole pour lui rester fidèle, plutôt que de la renier.

N’est-ce pas l’exacte attitude du général de Gaulle, tant par ses écrits que dans sa remarquable attitude au moment de la défaite de 1940 et des lâchetés qui l’ont suivie ?

Vous avez tort dans la forme… ». La suite sur  http://www.asafrance.fr/item/vous-avez-tort-monsieur-juppe-libre-opinion-du-general-2s-vincent-desportes.html

Une fois de plus , l’ASAF tire le signal d’alarme

L’association de soutien à l’armée française, dont les statuts permettent une assez grande étendue d’expression publique, vient de rappeler un dangereux constat :

« … Qui ne sait, grâce à internet, que les effectifs militaires sont réduits au point qu’il y a aujourd’hui moins de soldats professionnels qu’il y en avait avant la professionnalisation ?

Qui ne sait que, pour faire face aux multiples missions, les armées sont contraintes de réduire le temps de formation et d’entraînement des unités et des pilotes ? 

Qui ne sait que nombre de matériels ont près de 50 ans d’âge et que le taux de disponibilité moyen ne dépasse guère 50 % en raison des conditions d’emploi (rythme et climat) ?… »

Et d’en tirer un questionnement logique :

« … Point n’est besoin d’un nouveau Livre blanc sauf pour permettre au Président de préciser ou confirmer sa vision de la France et ses ambitions stratégiques. 

Veut-il disposer d’une véritable capacité d’influence mondiale et être en mesure de remplir nos obligations de membre permanent du conseil de sécurité de l’ONU ? 

Veut-il disposer d’une force de dissuasion nucléaire crédible ? 

Veut-il avoir une véritable capacité d’appréciation de situation autonome?

Veut-il être en mesure de défendre nos intérêts stratégiques à l’étranger et si oui, dans quelles zones du monde?

Veut-il être en mesure d’intervenir comme membre influent dans une coalition européenne? Veut-il enfin et surtout  être en mesure d’assurer la neutralisation de l’ennemi s’il opérait de manière organisée et coordonnée sur tout ou partie du territoire national ?… » http://www.asafrance.fr/item/lettre-asaf-16-06-de-juin-2016-l-indispensable-remontee-en-puissance-de-notre-armee.html + http://www.asafrance.fr/item/a-eurosatory-le-caesar-8×8-allie-puissance-et-mobilite.html

Pour mémoire, l’ASAF favorise tout ce qui peut rapprocher le pays de son Armée en suscitant des actions propres à assurer l’estime, la confiance et le respect des citoyens, envers ceux qui assurent leur sécurité et leur liberté. Et de promouvoir l’esprit de défense.

Une adhésion à tarif très modique permet d’accéder à de nombreux dossiers avec un éclairage moins conventionnel http://www.asafrance.fr/adhesion.html

Commission de la défense nationale et des forces armées : une commission fantoche et souvent fantôme

J’ai déjà eu l’occasion de faire quelques remarques sur le machin et de douter des compétences de certains de ses membres, bombardés là par leurs partis. 

Pour mémoire, le 10 mai dernier, lors de l’audition du n° 1 de la sécurité intérieure française :

« M. Philippe Nauche, président. Je suis heureux d’accueillir Patrick Calvar, directeur général de la sécurité intérieure. Je tiens à excuser l’absence de la présidente Patricia Adam qui participe à une réunion de l’assemblée parlementaire de l’Organisation du Traité de l’Atlantique nord (OTAN) aux États-Unis… ». 

Précision importante qui montre une fois de plus à quel point la France est dépendante de l’appareil Barack Hussein Obama – Hillary Clinton. Le subtil distinguo relayé par quelques observateurs, entre commandement intégré ou simple appartenance à l’OTAN, restant très relatif, et, en tout cas très hermétique à l’homme du terroir de France, fût-il populiste, ou pas.

En revanche, ce dernier devrait en savoir plus sur  la teneur de la LIBRE OPINION de Julien STEIMER relayée par l’ASAF : L’électronique de défense d’Airbus passe aux Etats-Unis  http://www.asafrance.fr/asaf/statuts/item/libre-opinion-de-julien-steimer-l-electronique-de-defense-d-airbus-passe-aux-etats-unis.html

Un taux d’absentéisme récurrent

« Comment comprendre que sur les 69 députés membres de la Commission de la défense nationale et des forces armées, seuls 22 aient été présents et 15 excusés*? Où étaient les autres? Bloqués par des grévistes? Comment expliquer, par exemple, que la députée-maire SRC, Edith Gueugneau, ne soit ni présente, ni excusée?   https://www.nosdeputes.fr/organisme/commission-de-la-defense-nationale-et-des-forces-armees  Sans compétences spécifiques en la matière, l’élue bombardée dans cette commission capitale, était absente alors qu’elle est  -de surcroît – membre titulaire du Conseil supérieur de la réserve militaire!  https://www.nosdeputes.fr/organisme/conseil-superieur-de-la-reserve-militaire, http://ripostelaique.com/audition-calvar-surtout-darmes-lhonnete-citoyen.html,    http://www2.assemblee-nationale.fr/14/commissions-permanentes/commission-de-la-defense

Or, quel est l’avis des membres – présents et ceux nulle part – sur l’esprit du rapport Calvar qui s’attache davantage à cibler les patriotes que les terroristes islamistes http://ripostelaique.com/m-gauche-calvar-annonce-plein-dattentats-islamistes-cible-lultra-droite.html. Patriotes auxquels, selon les desiderata  Valls-Cazeneuve et consorts, il faut interdire de se défendre par les armes?

Un sujet vital pour les Français, et auquel n’échapperont pas les candidats pour 2017, puisqu’un récent article de plus sur la question du port d’armes et de la légitime défense vient de franchir la barre des 13 000 lectures :  http://ripostelaique.com/valls-cazeneuve-incitent-lue-a-desarmer-citoyens.html

Jacques Chassaing

Print Friendly, PDF & Email
Share
Notifiez de

Et les unités d’assaut réinventées pour la Rattenkrieg : « groupes de 10 hommes armés d’une mitrailleuse légère, d’un mortier de petit calibre et de lance-flammes destinés à nettoyer caves, casemates et égouts » (Stalingrad, page 155. Antony Beevor, officier-historien. Editions de Fallois. Paris, 1999).

Clamp

@ Jacques Chassaing / Généraux & Colonels en retraite militants patriotes

Malheureusement, nous aurons besoin de véhicules blindés légers propulsés par moteurs électriques. Il faudra les produire en Europe de l’Est. Il s’agit de faire des véhicules adaptés à la guérilla urbaine tant par leur armement que par leur motricité.

J’ai déjà évoqué un véhicules 8 roues motorisées, 6 directrices, 400 chv, canon 67 mm et 2 mortiers de 75 ( éclats et incendie ) , 8 tonnes à vide, pour détruire barres, tours et habitants. 1 pilote, 1 tireur.

Clamp

Il en faudrait aussi un de 5 tonnes, 6 roues motorisées, 4 directrices, 300 chv, canon 20 mm mitrailleuse 5,56, pour détruire voitures, pick-up, occupants et infanterie. 1 p 1 t.

1 blindé chenillé 12 tonnes, électrique, 600 chv, canon de 75 mm multi-munitions ( dont antichar ) polyvalent, mitrailleuse 7,62. 1 p 1 t.

Ce n’est pas délirant. Ces idées n’émanent pas de moi. Pour l’équipement fantassin, j’espère que j’aurai l’occasion de m’y pencher également.