Salvini refuse 629 migrants, ce que Macron est incapable de faire !

Publié le 11 juin 2018 - par - 51 commentaires - 2 120 vues
Share

Les 629 migrants de l’Aquarius n’iront donc pas à Malte, mais l’Espagne se porte volontaire, à la plus grande satisfaction de Mattéo Salvini, le nouvel homme fort d’Italie. Mais l’Espagne, c’est loin, alors que Malte n’était qu’à 50 km…

Mais cela ne résout en rien le problème du tsunami migratoire qui ne cesse de se déverser sur l’Europe et finira par tout submerger.

Chacun y va de son couplet humanitaire pour inciter les pays européens à prendre leur part du fardeau.

Mais la seule question vitale à laquelle aucun responsable politique ne répond, c’est de savoir où s’arrêtent la générosité et les bons sentiments humanitaires.

Sur 1,2 milliard d’Africains qui produisent moins de richesses que la France, avec 50% de jeunes qui ne rêvent que de l’Eldorado européen, où met-on le curseur ?

A 10 millions ? 50 millions ? 100 millions de migrants dans les 20 années qui viennent ?

Somme-nous prêts à partager notre niveau de vie avec des millions de déshérités pour lesquels il n’y a ni travail ni logement à offrir ?

A 50 000 euros par an le mineur isolé, combien de dizaines de milliers allons nous en accueillir ? Ils étaient 25 000 en 2017. Ils seront 50 000 en 2018 ? 100 000 en 2019 ?

Faudra t-il encore baisser les retraites des vieux Européens pour financer l’accueil des jeunes migrants africains ?

Car c’est de cela qu’il s’agit. L’argent ne tombe pas du ciel.

L’immigration nivelle le pays par le bas.

La France est au même PIB qu’en 2008, date de la crise. Car si on intègre l’endettement, l’économie stagne depuis 10 ans !

Un PIB qui augmente de 2% en s’endettant de 2%, c’est une stagnation.
Un PIB qui stagne avec un endettement qui croît de 2%, c’est une récession.

Et depuis 10 ans, nous avons accueilli 3 ou 4 millions d’immigrés supplémentaires dont la plupart n’ont ni diplôme ni qualification.

La France s’est endettée de 1000 milliards supplémentaires en 10 ans pour conserver son niveau de vie.

Nous vivons à crédit alors que la croissance patine.

L’immigration de pauvres est un passeport pour la ruine totale.

Quant à l’intégration, elle est ratée avec l’explosion des communautarismes auxquels tous nos dirigeants se sont honteusement soumis par lâcheté.

Par conséquent, à la question “Où s’arrêtent les bons sentiments”, Viktor Orban a répondu depuis longtemps. Aucun migrant en Hongrie.

Les Hongrois l’ont dit et répété :

“Pas question de connaître le chaos racial que connaît la France”.

Les Australiens ont réglé le problème autrement. Plus aucun navire n’a accosté sur les côtes australiennes depuis 2014. Plus un seul noyé depuis 4 ans !

Ceux qui, en Europe, se lamentent sur le sort des victimes en Méditerranée, sont les mêmes qui encouragent l’immigration.

Quant à l’Union européenne, désunie, paralysée, elle subit sans réagir, incapable de protéger les frontières.

Ce sont les ONG qui décident et font la loi en Méditerranée, imposant leur milliers de migrants aux gouvernements européens impuissants.

C’est la brasse coulée. Aucune solution efficace n’est étudiée. Tout s’aggrave.

L’Italie fermant ses ports, et Salvini a raison sur ce point, les prochains bateaux iront en France, terre promise pour tous les déshérités de la planète.

Tous ces migrants finiront en France, passant par les Pyrénées ou les Alpes, pour finir à Calais ou sur les trottoirs de Paris, devenue la capitale du tiers-monde.

Et que fait Macron, l’idole des médias et le chouchou de la sphère mondialiste ? Rien.

Comme à Calais, comme à Notre-Dame-des-Landes, comme pour les Universités bloquées ou la grève SNCF qui pourrit la vie des Français depuis des semaines, il attend les bras ballants, ne sachant que faire.

Avec Macron, c’est un mai 68 permanent. Il n’y a plus d’Etat.

Jacques Guillemain

Print Friendly, PDF & Email
Share
   
Notifiez de
OTOOSAN

Ca y est les 900 « réfugiés » sont arrivés en Italie, bizarre personne n’en parle, la pudeur sans doute ? « Intanto la nave Diciotti della Guardia costiera, con a bordo 932 migranti soccorsi al largo della Libia, è arrivata nel porto di Cataniasource . »http://www.tgcom24.mediaset.it/cronaca/sicilia/catania-arrivata-la-nave-diciotti-con-a-bordo-932-migranti_3145747-201802a.shtml