1

Salvini veut créer une Ligue des Ligues européennes pour défendre nos frontières

“Nous préférons Marion à Macron”

C’est l’affiche qui illustre le tout récent discours de Matteo Salvini, l’intrépide ministre de l’Intérieur italien et chef de la Ligue, il y a quelques heures, en dévoilant son projet de créer une Super Ligue européenne, rassemblant les partis nationalistes opposés à l’invasion migratoire.

 

Sont bien entendu pressentis pour participer à l’aventure, Marine Le Pen, Viktor Orban et Sébastian Kurz, afin de combattre la politique suicidaire de Merkel, Macron et Junker, le trio infernal décidé à détruire l’Europe contre l’avis des peuples européens (site Français de souche)

Résultat de recherche d'images pour "photo salvini nous preferons marion à macron"

 

Matteo Salvini, le chef de la Ligue, le parti de la droite nationaliste italienne, ne cesse de se renforcer dans les sondages, porté par le peuple italien exaspéré par la politique immigrationniste européenne, qui a conduit à l’invasion du pays, avec des centaines de milliers de migrants débarqués depuis 2015.

Applaudi pour  sa décision de fermer les ports italiens aux ONG complices des passeurs libyens, ce qui a contraint Merkel et Macron à capituler et à enterrer les quotas de migrants et les sanctions contre la pays refusant toute immigration, Salvini semble avoir mangé du lion.

“La Ligue gouvernera l’Italie pour les 30 prochaines années”, a annoncé l’homme fort du régime, lors de son discours pour le rassemblement annuel de la Ligue.

“Pour gagner, nous devions unir l’Italie ; maintenant nous allons devoir unir l’Europe”.

“Je pense à une Ligue des Ligues d’Europe, réunissant tous les mouvements libres et souverains qui veulent défendre leurs populations et leur frontières.”

Comme on aimerait entendre un tel discours, un tel enthousiasme chez les leaders français, pour défendre la France et son peuple.

Salvini est devenu en quelques mois le leader incontesté de la rébellion contre la dictature de Bruxelles et contre la folie du multiculturalisme destructeur de l’identité européenne. Les légions de lépreux sont toujours plus nombreuses.

Il est la bête noire de Macron et de Merkel.

Et son initiative pour une Super Ligue européenne est d’autant plus porteuse d’espoir pour tous les patriotes d’Europe, qu’elle tombe au moment où le jeune chancelier autrichien Sébastian Kurz prend la présidence de l’UE pour 6 mois.

L’Italie étant la 3ème économie de la zone euro, c’est donc un acteur de poids qui prend les commandes pour en finir avec la dictature bruxelloise.

Et si d’aventure Merkel était balayée par de nouvelles élections en Allemagne, Macron se retrouverait totalement isolé, nageant à contre-courant de ce grand renouveau patriotique qui s’annonce grâce à Salvini.

Souhaitons donc le plein succès à la Super Ligue.

Jacques Guillemain