Samedi 21 août, 10 h : 4e rassemblement à Ploërmel

Ce sera ce samedi 21 août le 6e week-end de protestations, de manifestations et de rassemblements contre le passe sanitaire, la vaccination obligatoire et les mesures liberticides prises par Macron contre nos libertés.

Le remarquable site Breizh Info avait réalisé un reportage qui fait honneur aux journalistes, lors de la deuxième initiative le 7 août.

Nous avons décidé de maintenir ce rassemblement, devant la mairie de Ploërmel, ce samedi, de 10 heures à midi, pour la quatrième fois consécutive.

Seule petite nouveauté, cette fois, ce rassemblement hebdomadaire ne se fera pas à l’invitation des Patriotes, pour des raisons internes qu’il ne nous appartient pas d’approfondir. Cela se fera donc à l’initiative de citoyens du Morbihan, qui, depuis le début, se retrouve devant la mairie, et donnent la parole aux participants, pour les aider à ne pas rester seuls et à s’organiser efficacement, contre la dictature sanitaire.

Rappelons que la semaine dernière, nous avons inauguré le passe apéro, qui, à l’issue des prises de paroles, permet aux manifestants de se retrouver ensemble, autour du pot de l’amitié, et de trinquer à l’amour de la France et de la Liberté.

Alors, samedi, tous à Ploërmel, pour la quatrième fois, devant la mairie, de 10 heures à 12 heures.

Pierre Cassen

 

image_pdf
0
0

8 Commentaires

  1. À Tahiti ou l’epidemie explose, le ministre de la santé Jacques Raynal annonce que 98% des patients admis en réanimation sont des non-vaccines. Ça fait réfléchir non?

    • oui aux bobards que l on nous assène à la télé . tahiti comme partout n a pas tant de covid que ça .

    • C’est le genre d’info partielle donc partiale dont raffolent les médias et les politiciens.
      Il y manque : le % de vaccinés à Tahiti,
      le nombre d’hospitalisés (le % ne suffit pas),
      les effets adverses du vaccin, etc.

      Moi qui crois que le vaccin offre une certaine protection, je crois aussi, pour avoir bcp lu/entendu d’articles scientifiques, que les effets adverses sont bien plus importants que ce qu’on nous vend, que le risques donc la balance bénéfices/risques n’est pas du tout le même selon l’âge et l’état de santé, que l’on ne peut obliger à la vaccination avec un vaccin expérimental.
      Plutôt qu’un chiffre isolé comme celui brandi par ce Préfet, voyez les rapports de Public Health England, par exemple.

      • L’hopital du Taaone est débordé, ils font des tris entre jeunes et vieux, mais à part ça tout va bien…

    • je ne crois plus au père noel !
      ces choses là peuvent arriver dans les vraies démocraties comme en Suisse où la police se range du côté des manifestants mais pas dans une dictature comme en france où tout le monde est cloisonné, surveillé, payé pour obéir !

Les commentaires sont fermés.