1

Sans la colonisation, l'Afrique serait la plus grande puissance économique mondiale

Damien Rieu demandait le 22 décembre 2019 à ses abonnés sur Twitter d’accomplir le petit exercice de pensée suivant :
« Fermez les yeux et imaginez 30 secondes ce que serait l’Afrique sans la colonisation ».
Ce tweet déclencha les appels habituels à la censure et à la répression violente de la part des militants « antiracistes » (= anti-Blancs).
Il provoqua aussi un déluge d’arguments révisionnistes de la part des identitaires africains anti-occidentaux :

  • l’Afrique a été occupée, maltraitée, pillée, rançonnée, par les Occidentaux esclavagistes et oppresseurs,
  • et cela dure encore aujourd’hui : franc CFA, pillage de l’or, de l’uranium, du pétrole, etc.
  • sans les Occidentaux, l’Afrique serait devenue le Wakanda, une puissance techno-militaire super-évoluée et progressiste à la pointe de l’humanité,
  • l’immigration en Europe de millions d’Africains qui vivent aux crochets des occidentaux est une juste réparation pour les crimes de la colonisation blanche…

Petit exemple d’argumentation révisionniste avec les réponses Oluwa Kresus :

https://twitter.com/Kresuszeyo/status/1208853424483315719

Les réponses d’Oluwa Kresus dénotent un penchant pour le suprémacisme noir et le racisme anti-Blanc, anti-européen, anti-occidental le plus primaire.
Certains se sont contentés d’envoyer des blagues, des mèmes, des caricatures pour se moquer de la supériorité supposée de la civilisation africaine.
Réunion du Fonds Monétaire International ou cérémonie du prix Nobel d’économie ?

Traduction des pancartes : 2016 : « Je ne suis pas une menace. » – 2018 : « La Terre est à tout le monde. À bas les frontières ! »

Nous réprouvons totalement l’usage de telles caricatures dignes des heures les plus sombres de notre histoire et vous invitons à ne pas les partager. Il faut apprendre à réfuter de manière pédagogique ce mythe d’une prétendue supériorité technologique et civilisationnelle africaine qui aurait été empêchée par la colonisation européenne.
Oluwa Kresus est en effet loin d’être un ignare isolé et il n’est pas du tout le seul à déblatérer ces bêtises. Il y a des millions d’Africains qui « pensent » comme lui.

Aussi avons-nous recherché quelques vidéos anciennes ou récentes montrant des tribus africaines qui n’ont pas connu l’homme blanc ni sa colonisation impérialiste suprémaciste raciste, qui ont vécu à l’abri des changements apportés par l’homme blanc et qui ont préservé la totalité ou l’essentiel de leurs traditions ancestrales.

Ces vidéos permettent de réaliser plus facilement et plus adéquatement l’expérience de pensée « Fermez les yeux et imaginez 30 secondes ce que serait l’Afrique sans la colonisation ».

Sans l’aide de ces documentaires, nous aurions naturellement tendance à plaquer notre représentation souvent partielle et subjective des Africains que nous connaissons aujourd’hui sur les Africains n’ayant pas subi la colonisation.

1) Les Dinas stimulent les organes sexuels des vaches pour encourager la lactation. Les tribus Dinka se teignent les cheveux en se faisant uriner dessus par des vaches.

2) Afrique du sud : les traditions du peuple Zoulou

3) Cameroun : les Sorciers Komas pétomanes

Documentaire d’Alain Baptizet. Il y a deux siècles, cette tribu nord-camerounaise est partie s’installer dans les monts Alantika, afin d’échapper aux envahisseurs islamiques qui souhaitaient les réduire en esclavage. Depuis cette époque, ils pratiquent épisodiquement une cérémonie où des hommes passés maîtres dans l’art de la pétomanie dansent pendant des heures, tout en émettant des pets tonitruants. Ce rite de rébellion leur permet de braver les interdits de la culture musulmane.
Au final, le documentaire est tellement saugrenu qu’il donne presque l’impression de faire face à une œuvre de fiction. En dehors de l’ethnologue allemand Leo Frobenius – à qui on attribue la « découverte » des Komas au début du XXe siècle – et du photographe français Frank Ribas, peu de personnes ont pu assister à ce rituel, ce qui a entraîné plusieurs débats animés par des internautes doutant de l’authenticité des images.
« Quand j’ai posté un extrait de ce documentaire sur Internet en 2007, j’ai effectivement densifié les images. Lors du tournage, différents microphones directifs m’ont permis d’isoler les pétarades du reste des bruits environnants, et j’ai ainsi pu mettre ce sujet en valeur plus tard. Mais l’intégralité du documentaire est vraie, bien que je sois le premier à être étonné de ce que j’ai pu filmer. »
Baptizet n’est pas retourné au Cameroun depuis 2013, et depuis, la zone où il s’est installé est devenu le théâtre de nombreux crimes perpétués par l’organisation terroriste Boko Haram. Les missionnaires de la ville de Maroua, avec qui il entretient des contacts réguliers, le tiennent informé des problèmes qui peuvent survenir dans la zone. (source)
4) Nuer, history of a Refugee (Ethiopia)

5) Mursi people (Ethiopia)

6) Mbuti Pygmies of the Rainforest

7) La tribu totalement isolée des Andamans

8) Mali : les tribus Olvidadas

9) Mali : les Dogons

10) Afrique de l’est : la tribu Turkana

22 novembre 1958. En Afrique de l’Est, la technique traditionnelle de la fonte du fer est encore un secret professionnel connu seulement d’un seul clan dans chaque tribu. Dans la tribu Turkana, les fondeurs pratiquent également un rite lors de la fonte du minerai. Outre cette technique ancienne de fonte, le reportage permet de découvrir les parures corporelles des hommes et des femmes Turkana (bijoux, coiffures en plumes d’autruches), les danses et les instruments de musique traditionnels.

11) La vie sexuelle des Wodaabe
12) Namibie : la tribu Himba

https://www.youtube.com/watch?v=rOAhMILHmGE
13) Éthiopie : les peuples de l’Omo