Sans la liberté d'expression, la France n'est plus la France !

À la lecture de tous les procès qui attendent dans les prochains mois Riposte Laïque, on se demande ce qu’est devenue la liberté d’expression, si chère au pays des droits de l’homme.

En effet, rien de tel pour cadenasser les droits de l’homme que de cadenasser la liberté d’expression.

Remarquons au passage que l’expression « pensée libre » est un pléonasme, car la pensée ne peut être ce qu’elle est qu’en étant totalement ce qu’elle est, et elle n’est totalement ce qu’elle est qu’en pensant et se pensant sans contrainte aucune, hormis celle de son propre combat pour la liberté qu’elle incarne précisément par ce combat  !

Plaider pour la liberté d’expression, c’est donc plaider pour la liberté de penser, et par suite lutter contre ceux qui n’en veulent point, enfermés qu’ils sont dans leur confort intellectuel, quand ils ne sont pas les valets des idées « toutes faites » qui, parce qu’elles sont « toutes faites », ne sont plus des « idées» mais des « prêts-à-penser ».

Les idéologues sont de cette nature, y compris ceux qui admettent ceci ou cela sans l’avoir pensé, c’est-à-dire « sans y penser ».

Par conséquent, la France ne peut être le pays des Droits de l’homme sans une totale liberté d’expression, dont l’essence est le doute tel que le concevait Descartes, car le doute, c’est la pensée en acte, ou encore le « sel de l’esprit », selon la belle formule d’Alain. Le « sel de l’esprit » : voilà ce dont la France a plus que jamais besoin, pour se libérer pacifiquement de tout ce qui l’enserre  !

Maurice Vidal

image_pdfimage_print

9 Commentaires

  1. La liberté d’expression vous dîtes?
    Elle est pas mal c’est vrai. Ici même,la censure aux discours trop authentique pure souche du terroir Français de base de notre patrie est non autorisée.

  2. le pays des droits de l’homme djihadiste à faire comme il l’entend
    le pays des droits de l’homme blanc à se terrer et la fermer

    • Vu que, dans le pays des Droits de l’Homme, on refuse violemment aux FDS la possibilité de s’exprimer ( contrairement aux allogènes qui ont tous les droits, y compris celui d’inciter à la violence et à la haine ), on peut conclure que le Français n’est pas un Homme en tant que tel, ou tout au plus, un sous-homme, un androïde.
      La discrimination, la stigmatisation, c’est qui qui la subit ?

  3. « La liberté, parlons d’elle avant que cela ne devienne subversif, car la liberté de dire et d’écrire ce que nous pensons est une faveur trop précieuse pour ne pas provoquer la jalousie du destin.[…] On est tenté de déplorer que cette liberté sauvage donne des si piètres résultats et qu’on ne profite pas mieux d’une occasion qui ne se présentera peut-être plus jamais. Car on a beau dire que les libertés acquises de haute lutte le sont pour toujours. Elles sont apportées par les mœurs, mettons les mauvaises mœurs. Mais il se peut aussi que les générations futures, jugeant nos écrits, si elles savent encore lire, s’étonnent de nos pauvres audaces. « Ils pouvaient dire ce qu’ils voulaient, et ils n’ont trouvé à dire que cela ? » »
    (Julien Green, « Liberté »; Éd. Julliard, coll. Idée fixe, 1974)

  4. 1984 de Orwell est plus que jamais d’actualité, ce qui est assez déroutant à l’ère Internet. Mais je garde un peu de confiance car nos ennemis communs ont l’air particulièrement fébriles ces temps-ci.
    BV
    tshirt-artdelaguerre.com

  5. Quand le Sel de l’Esprit rejoint le Sel de la Terre…
    Quand Huile et Vinaigre ne se mélangent plus…
    Penser devient Panser nos plaies….

  6. Descartes,esprit libre s’il en fut,et grand penseur,dût se réfugier en Hollande pour échapper à ses détracteurs.Quelle que soit l’epoque,penser,qui est le propre de l’homme,ne va jamais sans risques,dès l’instant où l’on exprime sa pensée,si celle ci va à l’encontre du pouvoir ,des institutions,et des idées communément admises comme vérités par l’opinion.

  7. Mon cher monsieur, la France n’a jamais été le pays des droits de l’homme, c’est une fable colportée par des assassins révolutionnaires………

Les commentaires sont fermés.