Sarkozy rattrapé par son destin de traître grâce au coup de génie de Patrick Buisson

Publié le 8 mars 2014 - par - 2 326 vues
Traduire la page en :

Je serai tenté de me faire l’avocat de Patrick Buisson dont les intentions restent obscures quant à la finalité politique de son enregistrement sur lequel la droite républicaine en perte de vitesse a jeté son fiel comme s’il était Judas en personne, il n’a fait que prendre son ex poulain Sarko dans le piège de son propre jeu et le mettre en face de son propre miroir. Voilà enfin un homme qui, après avoir servi d’éminence grise ou plutôt de directeur de conscience, une sorte de père Joseph au chanoine de Latran Saint Nico de la Sarkozie, a renvoyé Sarko dans les cordes qui se croyait invincible en matière d’entourloupe et de coups foireux.

Patrick Buisson qui fait souffler un vent unitaire sur la droite a trouvé en lui une aubaine pour faire oublier les déboires médiatiques de Copé et sauver les apparences, n’a pas commis de faute morale ni n’a trahi un quelconque secret que Sarko lui aurait confié. Il n’a fait que révéler des informations qui indépendamment des conditions de leur obtention, sont utiles à la manifestation de la vérité sur ce personnage trop sûr de lui et spécialiste des coups foireux.

Avec un gars qui fait de la déloyauté sa raison d’être et de vivre et de la trahison sa marque déposée, nombre de ses mentors politiques en ont fait les frais, il n’y a pas à verser une larme sur lui. Bien au contraire, cela doit réjouir ses nombreuses victimes. Son cynisme risque de lui porter plus que jamais un coup fatal et doucher ses ardeurs de cheval fougueux sur le retour.

Patrick Buisson qui vient de couper les ailes du faucon Sarko au moment où il s’apprêtait à accomplir un nouvel envol pour reconquérir les cimes de l’Elysée, n’a fait que son devoir de citoyen en débarrassant la scène politique d’un homme dont le nom est synonyme de trahison. Est-ce que son électorat s’était ému quand il avait enrôlé dans son camp le traître Besson en pleine campagne électorale ?

Un coup mortel pour Mme Ségolène Royal à laquelle Buisson vient de rendre justice. Sarko qui avait une conception très personnelle de l’éthique n’a jamais fait preuve du moindre scrupule dans sa vie, il avait l’art et la manière de tromper ses proches.

Fourbe et perfide, enfant de Scapin, il est tombé sur son maître. Finira-t-il par comprendre qu’il a surtout été trahi par lui-même et par sa propre bêtise ? A force de duper les siens, il a perdu toute notion de prudence ne sachant pas qu’un jour sa félonie allait lui être renvoyée à la figure.

Ce n’est certainement que le début du feuilleton du traître qui s’est dénoncé lui-même, en espérant de nouveaux épisodes croustillants sur son implication personnelle dans la chute de Khadhafi pour une affaire de financement occulte de sa campagne électorale de 2007; son lobbying intéressé (?) en faveur du Qatar pour l’attribution de la Coupe du Monde de Football en 2022; ses amitiés douteuses avec l’ex Emir du Qatar, l’acquisition par le couple Carla-Sarko d’un Palais somptueux à Marrakech pour la coquette somme de 5 millions € qui est loin de correspondre à ses capacités financières.

Sarko n’a eu qu’un retour sur investissement. Buisson n’a fait que lui verser les dividendes auxquels il a droit. Les Sarko-incompatibles doivent ériger une statue à la gloire de ce dernier pour sa bonne action et d’avoir fait resurgir le passé scabreux et nauséabond de Sarko.

Au moins cela va permettre de rafraîchir la mémoire de ceux qui croient encore en lui comme s’il était leur propre miroir.
Buisson n’a bafoué aucune morale publique ni transgressé une quelconque règle républicaine en la matière, il n’a fait que son devoir de mettre en garde les Français contre cet homme sans foi ni loi qui voulait sacrifier la laïcité pour plaire à ses amis musulmans.

Salem Benammar

Print Friendly, PDF & Email

Riposte Laïque vous offre la possibilité de réagir à ses articles sur une période de 7 jours. Toutefois, nous vous demandons de respecter certaines règles :

  • Pas de commentaires excessifs, inutiles ou hors-sujet (publicité ou autres).
  • Pas de commentaires injurieux ou diffamants envers les auteurs d'articles ou les autres commentateurs.
  • La critique doit obéir aux règles de la courtoisie.
  • Pas de langage ordurier ou scatologique, y compris dans les pseudos
  • Pas de commentaires en majuscules uniquement.
  • Il est rappelé que le contenu d'un commentaire peut engager la responsabilité civile ou pénale de son auteur

Les commentaires sont fermés.

Lire Aussi