Satan aussi a sa religion : L’islam, bien sûr !

Alors oui je sais, il y en a qui vont dire que Satan, tout ça, ce sont des balivernes, des histoires de vieilles bonnes femmes, de grenouilles de bénitier. C’est oublier que dans tout homme, il y a une bête immonde, toujours prête à bondir, à mordre et à tuer. C’est pour cela que ce même homme a inventé les religions,mieux ! a inventé Dieu : pour la tenir en laisse cette saloperie, lui mettre une muselière même, pour crier haut et fort, partout dans ce foutu monde qu’il existe quand même quelque chose en lui de supérieur : l’amour du prochain ou tout au moins sans aller jusqu’à cet idéal radieux, le respect du prochain. Jean-François Revel, philosophe, journaliste et écrivain avait dit un jour : « L’amour du prochain est un point commun à toutes les religions. Cela devrait suffire à reléguer au second plan leurs différences ».
Oui ! Et même si Satan a réussi à foutre son sale nez dans les religions avec la guerre qui est sa chose à lui, comme une larve d’oestre énorme se développe dans la chair d’un pauvre chat ou tout autre animal, il n’en reste pas moins que dans chacune d’elles, existe cette invitation pressante aux hommes à faire le bien et à promouvoir l’harmonie entre eux. Par exemple, dans le judaïsme, il y a le Lévitique 19.18 où il est écrit : « Tu aimeras ton prochain comme toi-même ». Hillel l’ancien et Rabbi Avika précisent : « C’est ici le Grand principe de la Torah, le fondement de la Loi de Dieu ». Le Christianiasme par la voix de Jésus est tout empli de l’amour du prochain, même s’il lui est arrivé d’être en colère. Le zoroastrisme, religion originaire de la Perse oppose le dieu du bien, Ahura-Mazda et le dieu du mal Ahriman. L’homme doit s’éloigner du mal en suivant la maxime : « bonne pensée, bonne parole, bonne action ». Dans l’hindouisme « … le don, l’hospitalité, la bienveillance envers les plus démunis jouent également un rôle essentiel dans le modèle socio-religieux hindou » (1).
Mais la liste des religions doit être poursuivie. Il y a également le bouddhisme. Voilà ce que dit le Bouddha : « Que nul ne déçoive un autre ni ne méprise aucun être si peu que ce soit : que nul par sa colère ou par haine, ne souhaite de mal à un autre … Ceci est appelé la suprême manière de vivre ». Pour ce qui est du taoïsme, on peut lire dans le Tao Tö King : « Le saint ne réserve rien : en agissant pour autrui, il possède davantage ; en donnant à autrui, il multiplie davantage encore sa richesse. La voie du ciel consiste à avantager sans nuire. La voie du saint consiste à agir sans se disputer ». Ce que dit Confucius créateur du confucianisme est la même chose, à quelques mots près que ce qui est écrit dans le Lévitique : « On doit aimer son prochain comme soi-même ; ne pas lui faire ce que nous ne voudrions pas qu’il nous fit ».
Bien sûr, tout cela est très résumé mais manifestement, l’amour du prochain serait donc bien partagé par toutes les religions et ce serait Dieu ou la Voie qui en serait le grand inspirateur. Toutes les religions vraiment ? Certainement pas ! Car il en est une qui fut l’oeuvre de Satan. Après tout, pourquoi n’aurait-il pas lui sa propre religion ? Puisque le monde n’est que le bien et le mal, ce mal qui ne peut être sans principe directeur. Et cette religion c’est laquelle ? Point n’est besoin d’être un génie intellectuel pour répondre car le premier mot qui arrive à l’esprit pour tout être un peu sensé est ??? L’ISLAM !!!
Cela commence déjà dans la vie de tous les jours des musulmans. Chaque jour, ils récitent 17 fois la Fatiha (les 7 premiers versets de la sourate 1). Or, le verset 6 énonce : « Guide-nous dans le droit chemin » bravo a t-on envie de dire mais aussitôt, le verset 7 ajoute : « le chemin de ceux que tu as comblés de faveurs, non pas de ceux qui ont encouru Ta colère, ni des égarés ». Un certain Ady Ben Hatem qui a interrogé leur soi-disant prophète dit que celui-ci lui a répondu : « ceux qui ont encouru Ta colère, ce sont les Juifs, quant aux égarés ce sont les chrétiens ». Donc, quotidiennement, la haine est encouragée et même aux enfants dans la medersa.
Et puis, connaissez-vous une religion dont le prophète fait la guerre, s’approprie le plus beau butin après la victoire et viole les femmes des vaincus, la femme qu’il considère comme une moitié d’homme. Vous imaginez Jésus, Bouddha agir de la sorte ?
Des observateurs ont noté que dans le Coran il y a :
– 300 versets qui contiennent les mots combattre et tuer,
– 396 versets haineux, belliqueux, esclavagistes, anti-chrétiens, anti-juifs appelant à tuer les impostats et les infidèles,
– 129 versets prônant la guerre et le djihad,
– 3 versets seulement consacrés à la paix (le verset 92 de la sourate 4, le verset 46 de la sourate 9 et le verset 10 de la sourate 10,
– on peut objecter qu’il y a plusieurs dizaines de versets au sujet de la paix ; le problème, c’est qu’ils ne concernent que la paix … entre musulmans !
– plus de 200 répétitions du mot enfer, 365 répétitions du mot châtiment,
– 41 versets associant la femme au mal et au diable mais il faut reconnaître que cette réalité existe aussi en dehors de l’islam.
D’autres questions s’imposent. Par exemple, existent-ils des adeptes d’autres religions qui tuent au couteau chaque jour dans la rue ? Qui violent des femmes … et même de très vieilles ? Qui incendient des églises ? La permanence de la perpétuation du mal dont ils sont les auteurs ne signe t-elle pas le rôle de ce grand directeur qu’est Satan ? C’est tous les jours que cette religion répand le mal … et partout dans le monde. TOUS LES JOURS ! Le mal en elle est une obsession, une pathologie. J’en ai parlé dans mon essai (1)Que faut-il donc pour que tout le monde en soit conscient ? Offensés, les musulmans vous répondront par exemple par la sourate 19, verset 96 : « A ceux qui croient et font de bonnes oeuvres, le Tout Miséricordieux accordera son amour ». Oui, mais à « ceux qui croient » ! Toutes les religions prônent un amour du prochain universel mais en islam, il est partial. On pourrait m’objecter également le 2ème pilier de l’islam, la zakat, c’est à dire l’aumône aux plus pauvres. C’est beau … mais ne concerne là encore que les musulmans.
Ce qui me désespère c’est que personne n’a -ne serait-ce qu’entrevu !- que cette religion qui n’en est donc pas une, est entre les mains de Satan. Cela en est renversant. Et il y a des imbéciles qui l’acceptent dans leurs pays et qui acceptent qu’elle se substitue à ce qu’ils osent appeler « les valeurs de la République ». Mais cette débandade inconsciente est facile à comprendre : car la vie en eux a depuis longtemps laissé place à la mort. Sans même sans rendre compte, ils ne veulent que mourir et s’ils veulent mourir en se laissant torturer puis abattre par les valets abruttis d’Allah, c’est qu’ils ne savent plus ce qu’est le bien, tout simplement parce qu’ils se sont dépouillés de Dieu, Lui qui était seul porteur du bien.
Philippe Arnon
 
(1) « L’islam, une stratégie militaire sous forme de religion », Tatamis.
(2) Colette Poggi Dans Etudes théologiques et religieuses 2014/1 (Tome 89), pages 79 à 115.
image_pdfimage_print
9
1

12 Commentaires

  1. Si tu fais le mal, fait le bien. Car le mal bien fait c’est bon pour les avocats. C’est dur de bien faire le mal.

  2. Comme je ne cesse de le dire depuis bientôt 35 ans, lorsque l’on regarde le monde, on peut douter vraiment de l’existence de Dieu, mais lorsque l’on regarde le monde muslim, on ne peut vraiment plus douter de l’existence du diable.
    Et la lecture du coran confirme cette certitude. De plus, l’islam n’a rien d’une religion, l’islam est une arme de guerre et le coran en est son manuel.

  3. Je suis d’accord à 100 % sauf avec la dernière phrase. La proportion d’athées dans les prisons est infime, la majorité des délinquants et criminels sont croyants, la morale athée est donc meilleure. Le christianisme a eu ses bienfaits mais aussi ses méfaits. Foutez-nous la paix avec ce dieu imaginaire ! Pour avoir la paix, la croyance doit rester privée.

    • Bonjour Lisianthus,
      L’immense majorité des condamnés et détenus dans les prisons ne sont pas des croyants… ce sont des adeptes d’un culte identitaire où tout est dans le paraître, et où il n’y a pas d’élévation d’esprit !
      La morale athée fait une faute capitale, selon moi : elle veut empêcher la spiritualité qui se trouve dans chaque être humain !
      Les régimes politiques du 20e siècles qui rejettaient l’idée de Dieu ont été les dictatures les plus effroyables de l’histoire…

  4. Notre père, qui est aux cieux, que ton nom soit sanctifié, QUE TON REGNE VIENNE, ….Oui, que ton règne vienne remplacer celui du diable actuellement…

  5. Les humains qui parlent à des forces invisibles et implorent leur secours , est de nos jours une incongruité . Woody Allen a dit :  » Si dieu existe ,j’espère qu’il a une bonne excuse  » . A voir tout ce qui ce passe sur terre , nous sommes en lieu de nous poser des questions .

  6. L’islam est une effrayante organisation politico-religieuse en parfaite conformité avec Satan.

  7. L’islam est clairement la religion du diable, le chef d’oeuvre de Satan. Hélas beaucoup de catholiques ignorants et irréfléchis n’en ont pas conscience. Mais la Bête finira dans l’étang de souffre.

    • Ces cahots hypocrites veulent se donner bonne conscience, être tolérant avec ceux qui les méprisent. L ‘ islam est un cancer putride qui nous fait vivre l’enfer.Aucune spiritualité dans cette idéologie pervers et immonde, que le néant de debiles ivres de pouvoir qui veulent imposer leur idéologie néfaste à la terre entière. Je hais l’islam et je le haïerais jusqu’à la fin de mes jours. Cette idéologie cancéreuse et immonde me donne juste envie de gerber.

  8. Bonjour Philippe. J’admire ton assiduité et le cumul d’informations et de détails pour supporter tes postulats. Cela demande beaucoup d’efforts et d’obstination pour parvenir à amonceler tous les menus détails que tu nous expose. L’Islam, tout comme beaucoup de religions est l’œuvre de malintentionnés. Le malheur est qu’il existe dans notre pauvre monde assez de roublards et de manipulateurs pour en faire le jouet de Satan. Merci.

    • Merci beaucoup Thérèse pour tes compliments. Si Satan est l’architecte de l’islam, il est aussi l’architecte de la bêtise crasse des millions de Français qui l’encensent, qui ont voté pour Macron et Mélanchon. Décidemment, il arrive à se faufiler partout celui-là !

Les commentaires sont fermés.