1

Qui sauvera la peau de notre beau pays ?

Jeanne d'ArcIl paraît que l’islam est une œuvre de paix
Ils promettent le dam à qui pourrait douter
Alors nos chères élites en mal de compromis
S’agenouillent prosélytes en vendant le pays

Ils veulent tout détruire, est-ce que l’islam rend fou ?
Après Bamiyan, Palmyre, arriveront-ils chez nous ?
Nos élites aux yeux clos s’abaissent aux compromis
Qui sauvera la peau de notre beau pays ?

Vieux royaume bâti dans cette foi chrétienne
La lumière jaillit au siècle dix-huitième
L’aventure sans fin, d’un peuple bien hardi
De tenir par la main, le destin du pays

La République est une, indivisible à souhait
Et l’Histoire commune est aussi de regrets
Et qu’importent ceux-là, et qu’importent ceux-ci
Si dans le cœur on a l’amour de ce pays

Quelques alexandrins pour rappeler Munich
Ici les malandrins sont beaucoup plus cyniques
C’est depuis l’intérieur, qu’ils cèdent aux compromis
Qui sauvera le coeur, de notre beau pays ?

Elles vendent une à une les perles de famille
S’engraissant opportunes, ces maudites grémilles
Elles dévorent tout le jour et de grand appétit
L’esprit et les atours de notre beau pays

Seul trouve grâce à leurs yeux, cet étranger lointain
Qu’ils ne comprennent pas mieux que notre vieux latin
Sans pays, sans Histoire, ici tout t’est promis
Qui sauvera le terroir de notre beau pays ?

La lucarne médiatique est le terrain de jeu
De leur pensée unique, dont ils font un enjeu
Ils nous traitent de menteurs ou bien nous injurient
Quand nous chantons en chœur, l’antienne du pays

Et bien qu’ils tentent tout dans leur médiocrité
En jouant leur va-tout pour nous discréditer
Tel Cyrano parfois en tirant notre esprit
A la fin de l’envoi, nous sauvons le pays.

Henri Lautréamont