1

Savourons la fessée de Onfray à Hollande, « petit garçon » « ayant inventé le fadisme »

Savourons la fessée de Onfray à Hollande, « petit garçon » « ayant inventé le fadisme »

Pour Michel Onfray, le quinquennat a supprimé « la fonction présidentielle, le président est devenu une sorte de grand Premier ministre ». © AFP/ KENZO TRIBOUILLARD

François Hollande est un « serpent sans venin », selon Michel Onfray

AUDIO. Dans sa chronique de France Culture, le philosophe traite le chef d’État de « serpent sans venin » et l’accuse d’avoir « inventé le fadisme » sur France 2.

 François Hollande misait sur des Dialogues citoyens pour lancer la dernière phase de son quinquennat et préparer 2017. L’audience a été mauvaise, la réception politique décevante. Le philosophe Michel Onfray a décrypté à sa manière la performance du président de la République. Dans sa chronique hebdomadaire sur France Culture, l’auteur du Traité d’athéologie n’y va pas par quatre chemins : il a trouvé l’émission fade. « Il a inventé le fadisme. » « On écoute, on attend la fin en se disant qu’il y aura peut-être quelque chose, mais on découvre que pendant tout ce temps-là, ça a été un long discours apolitique », commence Michel Onfray, qui va bientôt créer sa web TV. Il pousse sa critique en comparant le chef de l’État à un « serpent sans venin ». Pour lui, c’est « un constrictor, souriant, on le voit prendre sa proie et serrer fort, serrer fort. (…) François Hollande ne répond jamais aux questions qu’on lui pose. Il a juste précisé qu’il avait un certain nombre de messages à dire et qu’il les dirait, quelles que soient les questions. »