1

Scandale Vardon : le procureur Darras est-il ignorant, opportuniste ou militant ?

michaeldarrasprocurueur

Le tribunal de Draguignan a donc suivi, ce mardi, les requêtes du procureur Michael Darras, et a osé condamner, à part égale, Philippe Vardon, à présent conseiller régional, à 6 mois de prison ferme, attribuant la même sanction à ses trois agresseurs. L’argument du procureur est fort simple : il y a eu bagarre, on ne sait pas qui a commencé, c’est confus, donc il faut que tout le monde soit sanctionné de la même façon : 6 mois de prison ferme !

« L’origine de ces violences réciproques demeurera incertaine. Mais les violences, elles sont certaines, ainsi que le démontrent les déclarations de chacun, la vidéosurveillance et les témoignages des policiers municipaux ».

Pourtant, les choses, quand on écoute le témoignage de Philippe Vardon, paraissent fort simples. D’un côté, il y a trois multi-récidivistes. Le seul qui soit présent est actuellement en prison, les deux autres ont un casier judiciaire des plus fournis.

De l’autre côté, Philippe Vardon, venu assister aux résultats du deuxième tour des municipales à Fréjus, est avec sa femme et ses enfants.

http://www.bvoltaire.fr/philippevardon/philippe-vardon-6-mois-fermes-je-suis-sonne-par-ce-jugement-aberrant,286973

Un procureur digne de ce nom s’interrogerait sur la probabilité des différents scenarii. Est-il vraiment crédible qu’un homme qui sait qu’il a de grandes chances de devenir conseiller régional, un an plus tard, qui est en compagnie de ses deux enfants et de sa femme, se permette de proférer des injures racistes, sans la moindre raison, quand trois maghrébins passent à côté de lui en voiture ? Il est bien évident que c’est tout simplement impossible.

De l’autre côté, est-il envisageable que trois racailles, au casier judiciaire plus que fourni, croisent un homme qui n’a jamais caché son refus de l’islamisation de la France, et, irrités que le FN ait gagné la ville de Fréjus, décident de se le faire, à trois contre un ? Et qu’ensuite, les agresseurs fassent le coup du racisme, devant la justice ? C’est bien évidemment un scenario qui s’est déjà déroulé des centaines de fois, en France, depuis des années, où nos compatriotes, encore davantage quand ils ont un engagement politique, sont très exposés physiquement, et souvent agressés par des racailles musulmanes, ou des miliciens gauchistes.

Si Philippe Vardon est encore vivant – nous insistons bien sur ce terme – c’est parce qu’il connaît la réalité de la vie, et n’ignore pas qu’il ne peut pas se promener les mains vides, s’il ne veut pas que sa femme devienne rapidement veuve, et ses enfants orphelins.

Reste donc notre procureur Michael Darras. Cet homme croit-il sincèrement à sa version, quand il renvoie tout le monde dos-à-dos ? Si tel est le cas, alors force est de constater que c’est un ignorant qui ne connaît absolument rien aux réalités de la vie, et qu’il est inquiétant que la République ait des représentants, dont dépend le sort de milliers de nos compatriotes, qui ne sont pas au fait de ce qui se passe réellement dans le pays où il évolue.

Mais supposons que le procureur Darras ne croit pas une seule seconde aux propos qu’il tient. Et imaginons qu’il sait pertinemment que la version donnée par Philippe Vardon est la bonne. Serait-il inenvisageable, dans ce cas, qu’il ait pu recevoir quelques pressions amicales de sa hiérarchie, plutôt sympathisante du pouvoir en place, lui faisant comprendre qu’un élu FN épinglé, prenant 6 mois de prison ferme, cela ne pouvait que convenir au Garde des Sceaux, et n’avoir que des retombées favorables pour la suite de sa carrière… comme pour celle des trois juges qui ont rendu ce verdict inique, qui fait honte, une fois encore, à la justice de notre pays. Dans ce cas, les qualificatifs manqueraient pour qualifier son attitude, que nous qualifierions d’opportuniste, pour rester poli.

Mais le procureur Darras aurait-il des engagements, syndicaux, politiques ou maçonniques, ce qui est très fréquent dans le milieu judiciaire. Et dans ce cas, son réquisitoire contre le conseiller régional Philippe Vardon, qui incarne des valeurs patriotiques que ces structures exècrent n’aurait-il pas été marqué par ses convictions personnelles, sans doute un peu mondialistes et droitsdelhommistes, au détriment de la vérité ? Et ce procureur ne se serait-il pas comporté en militant ?

Le pire est que, dans un pays où la Justice n’est plus rendue au nom du Peuple français, mais d’une idéologie compassionnelle avec les racailles, et impitoyable avec les Français, on se pose toutes ces questions, quand des juges condamnent Philippe Vardon à 6 mois de prison ferme pour ne pas s’être laissé massacrer, et se contentent de 2 mois de prison avec sursis contre un père d’élève qui a juste menacé la directrice de l’école de l’égorger si elle osait punir son fils.

Le pire est que dans un pays où un syndicat de juges pesant 30 % dans les élections se permet de faire un « Mur des Cons » insultant même des parents de victimes, et toute personne suspectée d’être de droite, voire d’extrême droite, on ne peut que se poser des questions sur l’appartenance syndicale, politique ou philosophique de juges et de procureurs qui peuvent rendre de tels verdicts, ou réclamer de telles sanctions.

Le pire est que dans cette France, notre Justice, fonction régalienne de la République, ait de moins en moins de légitimité, malgré la qualité de quelques juges honnêtes et courageux, bien trop rares.

On ignore si les trois juges de Draguignan et le procureur Darras peuvent se regarder dans une glace sans baisser les yeux, le soir, quand ils rentrent chez eux, et viennent d’insulter aussi gravement la justice de leur pays. Il est à craindre que oui…

Martin Moisan

Dossier Draguignan :

http://resistancerepublicaine.eu/2016/10/04/aux-armes-citoyens-6-mois-fermes-pour-philippe-vardon-en-legitime-defense/?

http://ripostelaique.com/6-mois-de-prison-pour-vardon-une-nouvelle-preuve-de-lillegitimite-de-cette-justice.html

http://ripostelaique.com/6-mois-de-prison-pour-philippe-vardon-un-revoltant-proces-politique.html