Scandales et gabegie: Macron, le Mozart de la finance, dans la tourmente

Macronargent.jpg

En janvier 2017, les parisiens pouvaient découvrir d’étranges tags jaune sur les trottoirs et les soubassements des bâtiments. Particulièrement présents dans les « beaux quartiers », notamment entre le Musée d’Orsay et l’Avenue de l’Opéra, ces tags disaient : « Macron a touché 5,5 millions d’euros de Rothschild ».

L’affirmation était péremptoire et visiblement celui ou celle qui s’était donné le mal de taguer murs et trottoirs semblait connaître son sujet.
Partant du principe qu’il n’y a pas de fumée sans feu nous nous étions demandé alors d’où venaient ces 5,5 m€ et surtout où ils se trouvaient ?

Jésus en son temps avait multiplié les petits pains, Macron grand magicien jupiterien fait disparaître les biftons ! Que faire de 5,5 m€ en cinq ans ? Acheter un château ? Il en resterait. Une île paradisiaque ? Il n’en aurait pas eu suffisamment. Une île digne de ce nom avoisinant plutôt les plus de 20 m€. Alors ? Qu’est-ce que notre Mozart de la finance a bien pu faire pour faire disparaître ses sous ? Le mystère est digne de Sherlock Holmes. Amateurs d’occultisme à vos boules de cristal… esprits êtes-vous là ? Dites-nous où sont les millions…

Mais il y a un autre mystère qui intrigue tout autant la classe politique désormais qui se déchaîne : le mystère McKinsey !

Personne n’y aurait porté vraiment attention sans le scandale en passe d’être étalé au grand jour de la pseudo pandémie du Covid. Les Français ont ainsi découvert que la stratégie de la crise sanitaire et la mise en place d’une vaccination obligatoire qui ne disait pas son nom, avaient été définies par l’intervention d’un cabinet de consultant américain (tiens, tiens, tiens… comme Pfitzer ! C’est-y pas bizarre ça ?), fort onéreux au demeurant. Cette pseudo crise a ainsi mise en lumière l’intervention de ce cabinet de consultants – et d’autres – dans la conduite des politiques publiques.

Nous en avions conscience mais la preuve en est ainsi donnée : l’Etat français, devenu totalement incompétent, est dans l’obligation de sous-traiter la quasi totalité de ses décisions !

L’iceberg est gigantesque ! Ainsi au quotidien, des cabinets privés conseillent l’État sur sa stratégie, son organisation et ses infrastructures informatiques. Il aura fallu 4 mois au Sénat, à l’initiative du groupe Communiste, Républicain, Citoyen et Ecologiste (CRCE), pour décortiquer l’influence des cabinets de conseil sur les politiques publiques, et révéler un phénomène tentaculaire plus abyssal que les abysses elles-mêmes. Les cabinets de conseil interviennent en effet sur la totalité des politiques publiques, ce qui soulève deux principales questions : quid de l’État et de sa souveraineté face à des cabinets privés, d’une part, et la bonne utilisation des deniers publics, d’autre part. Car n’oublions pas que chaque euro dépensé par l’Etat, via notre Foutriquet, sort de nos poches et devraient pouvoir être justifié !

Plus d’un milliard d’euros pour des prestations de conseil,
un « pognon de dingue ».


Ainsi, les dépenses de conseil des ministères ont plus que doublé depuis 2018, avec une accélération de +45 % en 2021. Au sein de cette enveloppe, les dépenses de conseil les plus stratégiques (445,6 millions d’euros) augmentent significativement : le conseil en stratégie et organisation a été multiplié par 3,7 depuis 2018 ; le conseil en stratégie des systèmes d’information par 5,8. Près de 85 % des dépenses sont concentrées dans 5 ministères : Intérieur, Economie et Finances, Armées, Transition écologique, ministères sociaux. Des ministères hautement stratégiques dont les dossiers sont mis en libre accès à McKinsey, une société de conseil soupçonnée d’être apparentée à la CIA !?! C’est moi où quelque chose ne tourne pas rond dans cette histoire ?

Ainsi le gouvernement a fait appel à McKinsey pour mettre en œuvre la partie informatique de la réforme des aides personnalisées au logement (APL), avec le succès que l’on connaît pour nos étudiants…

En outre, McKinsey, selon le journal Le Monde, aurait facturé 2700 € par jour et par consultant à l’Etat, alors qu’un haut fonctionnaire de catégorie A+ ne coûte que 382 €/jour ! Voilà peut être qui nous explique la disparition du patrimoine financier de notre Foutriquet… Quand on ne sait pas compter, on dilapide !

Mais le plus « amusant » de l’affaire a été révélé par Virginie Joron, députée du groupe « Identité et Démocratie » au Parlement Européen.
Cette jeune femme a en effet soulevé un lièvre de taille que la presse officielle s’est bien gardée de mettre en lumière et a vite glissé sous le tapis… Un rapport de McKinsey d’avril 2020, appelé « Intelligence Artificielle Applications Industrielle Critiques » de 34 pages, réalisé pour la modique somme de… 1 millions d’euros, soit 30 000 € la page ! En fait, c’est à peine plus long que l’appel d’offre qui fait… 29 pages !
Une page de couverture… 30 000 €.
Une page avec le numéro de téléphone du standard de la commission européenne… 30 000 €.
Une page blanche… 30 000 €.
Une page sommaire … 30 000 €.
Une page avec le nom de l’auteur… 30 000 €.
Au total un rapport creux de 23 pages réelles pour un million d’euros !
Tout juste un rapport de stage, sous-traité à 93 % ,si l’on en croit nos informations, d’après le contrat.

N’oublions pas que McKinsey est enregistré dans un paradis fiscal, le Delaware aux Etats-Unis, et paye 175 dollars d’impôts par an. Mais le plus grave c’est que dans une démocratie souveraine comme la France, le contenu des politiques publiques ne devraient ni être sous-traitées ni mises en vente, ni transmises à des entreprises hors UE. L’argent des contribuables Français et européens doit aller à des entreprises françaises ou européennes
Le scandale de #McKinseyGate est une affaire d’État qui montre comment Macron s’est servi de l’argent des Français pour participer à la destruction de leur propre protection !
Une fois encore Macron le Foutriquet trahit la France et les Français. Ca vous étonne ?

Mais la vraie question dans tout ça devrait être… combien s’est-il mis dans la poche au passage ?

Valérie Bérenger

image_pdfimage_print
27
2

10 Commentaires

  1. Mais l’autre vraie question est:comment,avec tous ces scandales gravissimes,ALSTHOM,McKINSEY,sa FAUSSE DECLARATION DE PATRIMOINE,sa fausse pandémie,son faux-femme etc, peut-il ENCORE se présenter devant les FRANCAIS comme CANDIDAT A LA PRESIDENCE DE LA FRANCE?Fillon est tombé pour bcp moins que ça non? https://www.profession-gendarme.com/enorme-le-canard-enchaine-revele-que-la-strategie-vaccinale-francaise-pilotee-par-olivier-veran-et-par-letat-obeit-aux-ordres-et-aux-desirs-de-mael-de-calan-liens-financiers-avec-pfize/ https://www.profession-gendarme.com/interview-choc-brigitte-et-emmanuel-macron-qui-sont-ils-une-affaire-j-michel-trogneux/

  2. Merci de bien vouloir ne pas insulter la monarchie Française en évitant de comparer ces vilains anti-français et incompétents à nos Rois.

    • Je ne regarde jamais les bouses qui passent dans le petit écran.

  3. Je ne parlerai pas de chiennerie ce serait faire injure aux chiens. Chevènement

  4. svp les gaulois, aidez macron à se remplumer financièrement en le renvoyant chez rothschild

  5. Pourquoi ne pas parler « d’intelligence avec l’ennemi » puisque macron confie aux américains les rouages de notre technologie nucléaire en passant par celle de notre défense ? La sentence pour ce genre de traitrise est sans appel ! Une chance s’offre à nous, le peuple Français a la possibilité de juger ce traite le 10 avril prochain, et cerise sur le gâteau pourra mesurer, le soir de ce premier jugement, par la lecture des « DEBILOMETRE et CRETINOMETRE » le pourcentage d’inconscients et d’irresponsables qu’il côtoie.

  6. 900 MILLIONS D’EUROS, faites le changement en FRANC = ALLUCINANT , Une somme astronomique dilapidée dans des cabinets de consultations pendant que Macron et sa bande RACKETTENT les français sur tout les fronts.

  7. Heu…Macron, Mozart…
    Je verrais plutôt Macron-Médine…
    😊😆

Les commentaires sont fermés.