Scandales Nicolas et Esteban : Monsieur Valls, disparaissez !

Publié le 27 juin 2013 - par - 2 806 vues
Share

Monsieur Valls, êtes-vous sûr de n’avoir rien oublié ?

Cherchez bien ! Si, Si, encore un petit effort vous allez trouver… Non, vraiment pas ? Alors laissez-moi vous aider à retrouver la mémoire, mais après il faudra vraiment penser à consulter car apparemment Alzheimer n’est pas loin…

Ayant eu l’immense chance de bénéficier d’une excellente éducation, transmise par des parents aimants, responsables et honnêtes, j’ai appris très tôt que dans la vie, quand on s’est trompé, ou quand on a fait quelque chose de pas très « catholique » (désolée mais l’expression populaire ne veut plus rien dire avec votre religion préférée), il faut à tout prix, d’abord confesser sa faute, et ensuite faire le maximum pour la réparer dans la mesure du possible.

Vous pensez donc bien que dans cette disposition d’esprit, je ne pouvais manquer de m’étonner de votre attitude consistant, quoi qu’il vous soit démontré, à toujours marcher de biais par rapport à la vérité. Passe pour les crabes, eux c’est leur carapace qui ne leur laisse pas le choix… mais vous ? Dans le calme feutré de votre  bureau (je n’ai jamais visité mais j’imagine), vous avez tout loisir de regarder, écouter, réfléchir…  afin de ne jamais faire d’impairs, de fausses déclarations, surtout quand elles sont prématurées, et encore moins de faire le contraire de ce que vous déclarez devant les reporters !

Valls  & racailles2Ah oui, parce que pour faire votre intéressant devant les micros et les caméras de vos dévoués et reconnaissants amis des presses, médias  et autres manipulateurs professionnels, vous vous y connaissez, et je dirais même que vous êtes sacrément doué, enfin, pour qui est assez crédule pour se laisser prendre à vos airs de faux dur, ou qui, encore plus amnésique que vous, a déjà oublié vos précédentes déclarations, pourtant tonitruantes et martiales, voire parfois bégayantes et insipides.

Parce que lorsqu’on a comme vous été assez vil pour commettre coup sur coup (ou donner les ordres dans ce sens, c’est pareil) deux énormes injustices  lesquelles vous sont chaque jour reprochées, scandées, écrites … de maintes manières, par des foules de citoyens, on a la décence de le reconnaître et de faire un mea culpa bien audible, au moins aussi clair et net que l’info erronée qui a précédé.

Cas numéro 1: l‘affaire Clément Méric

http://www.huffingtonpost.fr/2013/06/06/reactions-deces-clement-meric_n_3394192.html

http://lci.tf1.fr/france/faits-divers/agression-d-un-militant-d-extreme-gauche-pas-de-place-pour-la-violence-7994133.html

Dans un premier temps vous avez osé parler immédiatement d’assassinat, exactement comme l’ineffable Mélanchon, sans aucune preuve tangible, et malgré les déclarations de plusieurs témoins vus et entendus sur les ondes et les écrans le soir même du drame, certifiant sans ambiguïté qu’il n’y avait pas eu lynchage comme les vautours de la caste gauchiste le prétendaient.

Puis comme à votre habitude, vous avez timidement entonné votre air préféré « pas d’amalgame », bien hypocrite et parfaitement inutile quand on sait l’usage qui a été fait des multiples mensonges, contre-vérités, dissimulations… de façon à bien noyer le poisson.

Pensez donc, la caste au pouvoir dont vous faites honteusement partie, aidée de tous ses alliés gauchistes extrêmes, ne se tenait plus de joie devant l’affaire « en or », pouvant servir si l’on s’y prenait adroitement (comprendre si on manipulait l’opinion avec zèle) à incriminer au passage le F.N. l’ennemi public n°1 sur lequel vous vous acharnez avec tant d’insistance.

Immédiatement c’est l’extrême droite qui est visée et sur laquelle les hyènes s’acharnent ; le jeune Esteban et un de ses amis, malgré les récits indiquant que la provocation venait des extrémistes de gauche, Méric en tête, et non de ceux de droite, sont arrêtés, la compagne d’Esteban est même menacée et subit l’acharnement haineux des innocents antifas !

Manque de bol vous vous êtes tous cassé les dents (la prochaine fois, faites comme Clément, portez des protège-dents) puisqu’une vidéo de télé-surveillance, bizarrement passée inaperçue pendant 3 semaines (!!!) vient de prouver de manière irréfutable, que c’est bien Clément qui a provoqué Esteban, lequel en état de légitime défense a donné le coup mortel, sans intention de tuer, contrairement à tout ce qui a été prétendu en amont.

Pourquoi cette vidéo n’est-elle pas apparue immédiatement ? A-ton eu des explications claires et précises du Ministre de l’Intérieur à ce sujet, lui qui se précipite au chevet ou qui reçoit place Beauvau les victimes, réelles ou supposées de l’islamophobie que lui et ses indignes collègues du gouvernement, provoquent par leurs honteuses et injustes préférences ? Pas que je sache.

Et c’est logique, quand on appartient à un parti dont beaucoup de dirigeants sont des repris de justice affichant un cynisme effarant, ayant pour projet de modeler toute la société afin qu’elle devienne conforme à  leur image tordue et perverse, et que de surcroît on tient en mains pratiquement toutes les rênes du pays, pourquoi se gêner d’exploiter la mort d’un jeune (dont on se fout réellement) quand elle s’avère être un filon intéressant pour véhiculer nos messages et tenter d’égratigner un peu plus nos ennemis…

Mais ce n’est pas tout ! Parce que bien qu’ayant déclaré : « Il n’y a pas de place pour la violence politique », vous avez osé l’impensable : mettre en prison un innocent, pendant que tant de crapules se baladent en toute impunité sur notre territoire, dont vous devriez être le garant de la paix et de la sécurité de tous ses habitants.

Cas numéro 2 : le scandaleux emprisonnement arbitraire de Nicolas

Nicolas, prisonnier politique en France socialiste 2013

– Les racailles de banlieue transforment leurs quartiers en zones de non droit où vos courageux CRS ne mettent plus les pieds (officiellement pour ne pas faire de vague … en fait parce qu’ayant votre préférence, vous les chouchoutez en leur laissant faire ce qu’il veulent). Silence radios et place Beauvau !

– quand elles ont fini de bruler des voitures, aggresser de paisibles citoyens n’ayant pas baissé les yeux assez vite, elles viennent faire un tour au Trocadéro un soir de fête annoncée, pour la transformer en fiasco, dévalisant au passage un car entier de touristes affolés. Silence radios et place Beauvau !

– des antifas dont il est prouvé maintenant qu’ils sont eux-même à l’origine de la mort de leur copain Clément, ont le culot de manifester aux cris de « pas de fachos dans nos quartiers, pas de quartiers pour les fachos »… véitables appels à la violence, cassant et taguant au passage. Silence radio et place Beauvau !

Quand par hasard quelques uns d’entre eux sont arrêtés, ils sont bien vite relâchés, et si un nombre miniscule est condamé, c’est toujours à des peine ou amendes avec sursis !

Le dernier gardé à vue de la manifestation antifa de dimanche, au cours de laquelle des vitrines ont été brisées, est convoqué pour rébellion en septembre.

http://www.lefigaro.fr/actualite-france/2013/06/26/01016-20130626ARTFIG00497-manif-pour-meric-un-antifa-relache-et-convoque-en-septembre.php

Un traitement bien différent de celui de Nicolas Bernard-Busse, militant de la Manif pour tous condamné en comparution immédiate à deux mois fermes pour rébellion et immédiatement écroué.

LES VEILLEURS DEBOUTS PLACE VENDOME

Depuis le 25 juin 2013, les « veilleurs debout » se positionnaient devant le ministère de la Justice à Paris (Place Vendôme) pour exprimer leurs soutient à Nicolas Bernard-Buss. Des anonymes et des sympathisants du « printemps français » et de la « manif pour tous ». Aux alentours de 17 h 45, ils ont été évacués par les CRS.

Et comme si cela ne suffisait pas dans l’infamie, pour faire bonne mesure, vous vous acharnez sur les jeunes manifestants pacifiques et non violents, que ce soit dans les veillées organisées à Paris et en province pour lire des poèmes ou des textes classiques, ou en position fixe et silencieuse devant le ministère de la Justice pour protester contre votre injustice, alors qu’il est parfaitement évident (à moins d’être totalement aveugle, ou d’un cynisme sans borne) en consultant les vidéos témoins, que ces jeunes n’ont aucune intention belliqueuse et font montre au contraire d’un courage calme et déterminé.

[dailymotion]http://www.dailymotion.com/video/x1185t9_liberez-nicolas[/dailymotion]

http://www.dailymotion.com/video/x1185t9_liberez-nicolas_news#.UclfEk1L8zQ.twitter

Malgré le silence assourdissant des médias collabos de votre indigne gouvernement, le comptage serait à ce jour de près de 2000 arrestations dont 900 gardes à vue ! Un immense scandale au regard de votre bienveillance envers les crapules, violeurs, égorgeurs, brûleurs de voiture et de drapeau français …

 [youtube]yAtKk6WRCNM[/youtube]

https://www.youtube.com/watch?feature=player_embedded&v=yAtKk6WRCNM

Et bien que l’histoire de la vidéo planquée pendant trois semaines ai fait couler beaucoup d’encre depuis sa découverte, a-t-on droit à un minimum d’explications, de justifications … de présentation d’excuses les plus plates du ministre responsable de ce gâchis ???

Que nenni : silence sur toute la ligne … et pour cause, parce qu’il doit être bien péteux aujourd’hui le ministre ! N’est-ce pas monsieur Valls ? Du moins j’espère qu’il vous reste encore assez « d’amour-sale » (dans votre cas ce ne peut être autre chose) pour reconnaître que vous avez lamentablement « merdé » (désolée mais il n’y a pas plus soft en l’occurrence pour résumer vos manigances), et que la seule échappatoire trouvée c’est le silence !

Ayez au moins le courage de ne pas vous défaussez sur vos troupes en nous refaisant le coup de votre copain Fabius, vous déclarant « responsable mais pas coupable », nous les patriotes on en a vraiment soupé de votre scie, usée jusqu’à la corde !

Vous êtes responsable des forces de police, donc vous êtes coupable soit d’avoir donné des ordres iniques, soit de n’avoir pas redressé la barre quand les limites ont été dépassées ! Il n’y a pas à chercher plus loin.

Alors je vous le dis tout net, monsieur le Ministre de l’Intérieur, tout comme votre patron de l’Elysée, guère plus courageux que vous, mais tout aussi minable :

Partez ! .Le plus loin possible. Vous avez fait assez de mal comme cela ! Disparaissez, au bout du monde si nécessaire, et cachez vous bien car dès que possible, nous lâcherons à vos trousses nos chiens les plus féroces, dressés spécialement à traquer les politiques sans foi ni loi qui se sont donné pour mission de détruire l’un des plus beaux pays au monde ; le nôtre, que nous n’allons pas vous laisser saccager sans réagir.

Le Peuple de France s’est mis en branle, nos jeunes courageux, forces vives de la Nation, nous montrent le chemin en vous bravant sans relâche : vous n’aurez pas assez de policiers, gendarmes, C.R.S. pour nous traquer tous, d’autant plus qu’il vous en faudra chaque jour davantage pour « protéger » vos couards collègues dans leurs déplacements, preuve de leur mauvaise conscience, et il n’est pas totalement inenvisageable que parmi vos troupes, eux-aussi citoyens de ce pays, certains finissent par en avoir assez d’obéir à vos ordres iniques, et décident de se retourner contre vous.

Cela s’appelle un coup d’Etat, et c’est souvent ainsi que se termine la carrière des dictateurs, après le scandale d’Etat de trop.

 Nous y sommes, soyez sur que nous ne lâcherons rien !

 Josiane Filio

Print Friendly, PDF & Email
Share

Les commentaires sont fermés.