Scandaleux traitement des personnes âgées pendant la crise sanitaire

Publié le 6 septembre 2020 - par - 26 commentaires - 1 267 vues

Les personnes âgées et tremblotantes ne sont pas à la mode. Dommage pour elles, et surtout pour nous tous. On les oublie facilement dans leur maison de retraite, leur Ehpad, leur vieil appartement bourré de photos jaunies, de vieux trucs invraisemblables sentant la naphtaline qu’il faudra penser à jeter, peut-être. Ou peut-être pas, justement.

Que de douceur dans leur regard quand on y porte attention, que de mémoire passionnante dans leurs souvenirs lorsqu’on veut bien les écouter, quel énorme potentiel non utilisé en fait…

C’est pourquoi la commission d’enquête du Sénat sur la crise du coronavirus a « bien voulu » porter son regard sur les personnes âgées mardi dernier, en auditionnant les professionnels et associations qui s’occupent de personnes âgées.

https://www.fdesouche.com/2020/09/03/covid-19-on-a-trouve-trop-de-personnes-agees-decedees-chez-elles/

Ce qui a été dit dépasse l’entendement. Un scandale.

“On a trouvé beaucoup trop de personnes âgées décédées chez elles parce qu’elles n’avaient pas mangé ou pas bu”, a d’abord dit Joëlle Martinaux, présidente de l’Unccas (union nationale des centres communaux et intercommunaux d’action sociale) et aussi, médecin urgentiste.

Mais elle n’a toutefois pas donné de chiffre. On imagine le pire.

N’oublions pas que les personnes âgées perdent souvent la notion de faim et de soif, il faut donc régulièrement leur rappeler qu’il faut boire, qu’il faut manger. Qui pouvait le leur rappeler, les aides- soignants étant empêchés de leur rendre visite en raison du confinement et du règlement imposant l’utilisation de masques alors qu’il n’y en avait pas ?… À quoi bon vivre, si personne ne vient vous rappeler qu’il faut vivre ?

Condamner des personnes âgées à ne plus recevoir de visite, à ne plus voir leur famille, leurs proches, voilà une abomination. Car ces visites sont parfois le seul lien qui les attache à la vie.

C’est ce qu’on appelle le syndrome de glissement : des personnes âgées jusque là tout à fait autonomes, indépendantes, se sont laissées glisser dans la dépendance, par pur désespoir.

La raison de ce glissement, de ce désespoir ?…Le confinement, et le manque de visites de leurs proches.

Chez une personne âgée, tout peut aller très vite. Un jour elle gambade, le lendemain elle est en fauteuil roulant. Un jour elle a toute sa tête, le lendemain elle appelle sa mère au secours et ne se souvient plus de son prénom. Il lui faut donc le plus de régularité possible dans sa vie, un peu d’activité physique et intellectuelle et… voir des gens.

Tout le monde a en mémoire ces images de proches venus voir leur famille âgée dans un Ehpad, refoulées et réduites à leur faire signe par la fenêtre, de l’autre côté d’une rue.

Ou ce témoignage affreux concernant une personne âgée passant plusieurs jours dans des couches souillées parce que enfermée dans sa chambre sans visites. Ces plateaux-repas déposés à la porte dans le couloir et à peine touchés. Pourquoi manger quand on est condamné à rester seul ?

Il faut penser aussi que l’insécurité qui entoure les personnes âgées vivant chez elles n’est pas pour leur donner envie de sortir, ou d’ouvrir leurs portes. Elles sont la cible préférée des sauvages.

Dans les Ehpad, on annonce le chiffre effarant de 14 000 décès depuis le début de la crise.

Pourquoi ces décès ?  Les représentants de directeurs d’établissements ont dénoncé un manque d’information de la part des autorités sanitaires, notamment au début de la crise. ” Début février, nous avons écrit à Agnès Buzyn, la ministre de la Santé, pour avoir des informations sur les protocoles sanitaires. Nous n’avons eu aucune réponse pendant un mois “, explique Florence Arnaiz-Maumé, déléguée générale du Synerpa, syndicat national des établissements et résidences privées pour personnes âgées. 

Jusqu’à ce qu’Olivier Véran organise une réunion le 3 mars. Mais inévitablement les mesures prises ont eu un mois de retard. On mesure là le manque d’autonomie des responsables, à l’image de celui des personnes qu’ils gèrent…

Il y a dans ce chiffre les morts du Covid, les morts d’autres morbidités, et le Rivotril… Espérons que nous aurons un jour le détail, peut-être jamais car les responsables préfèreront glisser tout cela sous le tapis.

N’oublions pas non plus que les Ehpad avaient reçu pour consigne de ne pas envoyer les personnes âgées malades à l’hôpital, où d’ailleurs on refusait de les soigner ! Quelle abjection insupportable !

Alain Villez, président des Petits Frères des Pauvres, dit de manière juste, bien que trop conventionnelle, dans un rapport de juin 2020 : « Si l’isolement de nos aînés est devenu, pendant plusieurs semaines, un sujet majeur de société, avec un nouveau regard sur la situation des plus fragiles, les principaux concernés ont peu eu la parole ». Il ajoute : « nous appelons de nos vœux que la lutte contre l’isolement des personnes âgées soit prise en compte, de façon ambitieuse, dans les futures politiques publiques, comme un élément de prévention de la perte d’autonomie. La parole de nos aînés est précieuse et indispensable pour pouvoir construire ces politiques et pour mettre en place rapidement les actions pérennes, en adéquation avec leurs besoins et leurs attentes et faire que notre société soit inclusive et fraternelle. »

Allons plus loin : non seulement il faut lutter contre l’isolement des personnes âgées, mais il faut réaliser ce qu’on a fait aux personnes âgées pendant la crise. Il faudra faire payer les responsables.

Et que plus jamais ceci ne puisse se reproduire. Malgré des gens comme Attali, qui veut euthanasier les plus de soixante-cinq ans, tout simplement.

Une société qui ne s’occupe pas de ses personnes âgées est, dit-on, une société qui va très mal.

N’oublions pas que nous sommes tous destinés, normalement,  à devenir des personnes âgées.

Sophie Durand

Print Friendly, PDF & Email
Notifiez de
johnston

Moi je demande justice pour mon frère qu’ils ont tué. J’aimerais savoir où m’adresser.Si quelqu’un avait un tuyau cela serait très bien. Merci d’avance.

Rosalie

Votre frère était hospitalisé ? Dans un hôpital public ou privé ? Pensionnaire d’un Ehpad ?

Rosalie

J’ai demandé à une amie dont c’était le travail : vous devez adresser la demande à l’établissement où était votre frère, avec un ou des justificatifs de votre identité (et parenté) et expliquer le motif de votre demande. Ci-joint un exemple de formulaire : http://www.chu-nancy.fr/images/sejour/dossier_medical_personne_decedee_CHRU_Nancy.pdf

FCC Cercle Légitimiste de France

Des sanctions exemplaires contre tout le gouvernement y compris le maquereau macron en langue picarde et contre tout le régime.

christiane

Covid 19 fait partie du dépeuplement de 95% du monde selon les programmes 21 et 30 des Nations Unies (Agenda 21).
Mohawknationnews.com – 26 avril 2020.

Anton Bruckner

Macron doit etre pendu, sans procès. Robespierre, reviens et débarrasse-nous de ces tarlouzes. Là au moins tu seras utile.

LANKOU RU

C’est ce que je souhaite ,mais pas que lui .Pour les autres au minimum la chaise électrique ou l’injection de RIVOTRIL pour la sinistre sorcière BUZYNSKI et son rejeton VERAN mais aussi les collabos criminels .

Draner

Merci à Sophie Durand pour son émouvant et réaliste témoignage. Honte et malheur à tous ceux qui font directement ou indirectement le Mal auprès des plus faibles (bébés, enfants et personnes âgées).

Bernard M

Souhaitons simplement qu’un juste retour de bâton les punissent un jour, dans leur chair… Concrètement !

Manu

AFIN DE COMPRENDRE CE QUI SE PASSE IL FAUT LIRE « LE PLAN KALERGI » ÉCRIT DANS LES ANNÉES 20 PAR MR KALERGI ET QUE BEAUCOUP SUIVENT, COMME MME MERKEL ET D AUTRES…

Manu

Tout est voulu, que ce soit l’abandon des personnes âgées ou les viols ou les agressions, tout absolument tout ce qui est mauvais, est voulu. Les gouvernements se fichent des dommages causés à la population…ils veulent des morts et des chaos partout.

chemi

attali une pute

Desgans

J’ai 67 ans , sportive,et je sais très bien me servir du “12” de mon père et j’attend cette ordure d’Attali de pied ferme !

CHASSAING Jacques

Le gros problème est aussi que l’immense majorité des familles ou pire, des enfants d’une même famille, ne veulent pas demander des comptes aux EHPAD et aux hôpitaux. Je sais de quoi je parle : ma mère est morte récemment et j’ai réclamé par LRAR son dossier médical à la directrice de l’EHPAD où elle venait de rentrer (la cadre de santé souhaitait me parler par téléphone, ce que j’ai refusé en exigeant des écrits). Même demande au CHU public précédant l’entrée en EHPAD et au HPL hôpital privé où elle est décédée. Je suis en train d’éclaircir les circonstances de son transfert nuitamment aux Urgence de cet HPL, alors que ma mère était suivie au CHU depuis des années, alors qu’elle vivait à domicile. Je veux la chronologie des décisions médicales.Toutes ces démarches sont payantes.

Sophie Durand

@Jacques Chassaing
Je suis désolée pour vous de cette perte. Vous avez tout à fait raison de vous battre maintenant pour savoir la vérité. Ne lâchez rien, ils vous la doivent.

CHASSAING Jacques

à Sophie Durand
Lorsqu’on demande des explications dans les formes, on les obtient. A ce jour, j’ai reçu 35 pages de l’EPHAD municipal et je sais maintenant qu’il existe un journal des transmissions qui relate au jour le jour le calvaire de ma mère et les traitements dispensés. Le dossier contient aussi les rapports médicaux du CHU public de Saint-Etienne de son unité dédiée à la gériatrie, sur un autre site de la ville. J’ai reçu aujourd’hui 60 pages du HPL privé Groupe Ramsay santé qui relatent chronologiquement les faits depuis l’admission aux Urgences jusqu’au décès.Toutes les analyses médicales y figurent ainsi que là aussi les détails du calvaire de ma mère et les décisions prises. J’examine minutieusement tout cela mais sur les points d’interrogation il faudrait un avis d’expert.

johnston

Je suis dans le meme cas que vous. Ils n’ont pas voulu m’envoyer le dossier médical de mon frère.

Fleur de Lys

Isère
DICTATURE Coronavirus : importante opération de contrôle des masques

extrait : une cinquantaine d’établissements recevant du public ont été contrôlés, notamment des bars et restaurants. L’objectif était de vérifier le bon usage du masque par les professionnels, ainsi que par la clientèle dans ses déplacements à l’intérieur de ces établissements.

LIEN : ( https://www.ledauphine.com/faits-divers-justice/2020/09/07/isere-importante-operation-de-controle-des-masques )

didile

Pour fourguer à tout prix la PMA et la GPA ,on fait des salons ,des manifs ,de la pub à outrance sous l’intitulé “désir d’enfant “.
Et si on faisait la même chose en matraquant “désir de parents “?
Seulement voilà , on n’ a pas envie d’enfants mais de bébés souriants ,on oublie que 60 ans plus tard ,enfants comme parents ont tous 60 ans de plus et le désir des uns pour les autres est beaucoup moins évident.

christiane

Et le traitement inhumain des personnes âgées CONTINUE, aussi en Belgique. Même le Journal The New York Times a publié le 8.8.20 un article sur la situation horrible d’un home à Bruxelles, photos à l’appui.

Fleur de Lys

Professeur Perronne: Nous sommes en dictature sanitaire

🔺France, 05 Septembre: « On va vous faire porter le masque jusqu’au printemps sous n’importe quel prétexte ../.. On instrumentalise la peur, c’est presque une dictature sanitaire » (Pr Perronne) #Covid #MasquesObligatoires #Masques #Coronavirus #Covid_19

lien vidéo : ( http://by-jipp.blogspot.com/2020/09/professeur-perronne-nous-sommes-en.html )

autre lien vidéo : ( https://twitter.com/i/status/1302199532743274496 )

Fleur de Lys

Covid-19 : Vingt-quatre professionnels de santé belges témoignent.

lien vidéo : ( http://by-jipp.blogspot.com/2020/09/covid-19-vingt-quatre-professionnels-de.html )

Filouthai

Vous avez dit Buzyn ? Comme c’est Buzyn !

patphil

triste constat, on achevait bien les chevaux au siècle dernier…

joseph d arimathie

LE RIVOTRIL A ETE LE ZYKLON B DES EHPADS !

johnston

Exactement Joseph.

Lire Aussi