1

Schiappa fait promouvoir son livre par son ministère : pourquoi se gêner !

Marlène Schiappa… comment dire ???

J’avoue que si je n’étais pas si paresseuse, j’écrirais un livre sur la donzelle qui, malgré une ignorance crasse, un manque total d’éthique et un féminisme frelaté qui sent sa frustrée à plein nez, a réussi à devenir ministre, ou plus exactement secrétaire d’Etat !!!

C’est vraiment faire injure à des Françoise Giroud, Simone Veil, Marie-France Garaud, qui n’étaient certes pas parfaites mais qui, avec ou sans maroquin, ont su avec intelligence et persévérance, réaliser de vrais actions pour la condition féminine, dotées toutes trois du sens de l’Etat… ce dont une malfaisante comme Schiappa n’a pas même le début d’une idée.

« En même temps », elle est ministre mais pas dans n’importe quel gouvernement : celui regroupant des membres du parti LREM, pratiquement toujours « à côté de la plaque » pour ce qui est de la gouvernance de la France (plus certaines girouettes LR, Modem, et PS, s’étant empressées de trahir leurs électeurs pour mieux rester dans la course, et aussi nuls que les précédents).

Et il faut reconnaitre que pour cela elle réunit toutes les aptitudes requises par ce gouvernement de guignols : très peu, voire aucune expérience politique ou alors parfaitement négative, mais dotés en revanche de grandes dispositions pour l’enfumage du Peuple (dont ils sont normalement les serviteurs), la manipulation des électeurs, l’inversion des valeurs, un appétit vorace pour tout privilège-passe-droit-avantage personnel et une volonté délibérée de se goinfrer « aux frais de la princesse »… avec en prime une très haute opinion d’eux-mêmes, pendant d’un manque total de sens critique à leur égard.

Tout ceci ressemblant comme deux gouttes d’eau au « chef suprême » ne fait que confirmer l’adage : qui se ressemble s’assemble !

Pas étonnant que tout ce beau monde soit pro invasion de migrants (chez les autres toutefois !) car comme eux ils sont sans gêne, sans éducation, hyper égoïstes uniquement préoccupés de leur propre sort et de leurs plaisirs, et trouvant normal que tout ceci soit à la charge exclusive des contribuables, qu’ils ont le culot d’admonester lorsque ceux-ci osent ruer dans les brancards.

Ainsi c’est grâce à l’association Anticor (pour anti-corruption) qui a soulevé le lièvre, que peu de temps après la sortie du dernier ouvrage personnel de la donzelle, intitulé « si souvent éloignée de vous » et qui n’est autre qu’une compilation de lettres adressées à ses filles, donc rien à voir avec son ministère, nous avons appris que le plus naturellement du monde, le secrétariat d’Etat à l’Egalité femmes-hommes a envoyé un mail à tous les contacts de journalistes du ministère, pour les convier à une séance de dédicaces de Marlène Schiappa.

https://www.huffingtonpost.fr/2018/05/28/marlene-schiappa-critiquee-sur-la-forme-et-le-fond-pour-son-livre-ecrit-a-ses-filles_a_23445004/?

Cette invitation, relevée par Aude Lorriaux, journaliste free-lance sur twitter, présente bien le « logo » du gouvernement et ne prête aucunement à confusion : ce sont bien les deniers publics qui ont servi à financer cette invitation à la presse, bien que les services de la Schiappa affirment le contraire !

https://twitter.com/audelorriaux/status/1001008002625875968/photo/1?

Anticor pointant une contradiction entre le fait que ce livre est « un récit purement personnel, partiel et parfois romancé » et une circulaire prise en mai 2017 par le Premier ministre pour cadrer l’action de son gouvernement, a publié deux courriers adressés à Édouard Philippe et à la Cnil

Imaginons « le » Général, face à ce genre de situation… m’est avis que l’écervelée aurait fait ses cartons le soir même… Mais au Cabinet de la dame, on botte en touche, en soulignant :

« Hormis ce simple courrier, qui n’était pas un communiqué du secrétariat, insiste-t-on, aucun moyen de l’Etat n’a été engagé pour promouvoir ce livre, aucune donnée. L’événement était organisé par la maison d’édition de Marlène Schiappa et la librairie, pas par nous », a assuré le cabinet »

Moi j’appelle cela se foutre du monde en jouant sur les mots … quid du temps passé par le personnel de la nigaude à transférer l’invitation à tous les contacts presse… exactement comme s’il s’agissait d’un communiqué ???

Quant à Édouard Philippe il a reconnu une « erreur humaine qui ne se reproduira pas » et annoncé un « réexamen » des procédures.

Circulez, il n’y a plus rien à voir !

https://www.20minutes.fr/politique/2317027-20180803-promotion-livre-marlene-schiappa-edouard-philippe-admet-avoir-commis-erreur-humaine

https://www.huffingtonpost.fr/2018/08/02/promotion-du-livre-de-schiappa-avec-les-moyens-du-ministere-philippe-plaide-lerreur-humaine_a_23494874/?

Pourtant madame Schiappa est nettement moins laxiste et bien plus féroce sur la droiture de ses interlocuteurs, d’où deux « prises de bec » à l’Assemblée nationale, comme elle les aime lorsqu’il s’agit de députés de l’opposition.

En mai dernier, elle se disait « indignée par la misogynie crasse du député LR Fabien di Filippo » lorsque ce dernier avait fait allusion à sa vie sexuelle, dans une intervention :

Bizarrement ici elle n’admettait pas que l’on mélange sa vie privée à sa fonction… alors qu’à peu près à la même époque elle trouvait normal d’utiliser le personnel de son Cabinet pour faire la promo de son dernier livre !

Cela s’appelle une morale à géométrie variable, Marlène !

https://www.huffingtonpost.fr/2018/05/15/marlene-schiappa-indignee-par-la-misogynie-crasse-du-depute-lr-fabien-di-filippo_a_23435548/?utm_hp_ref=fr-marlene-schiappa

Plus récemment c’est sur Ugo Bernalicis, député de la France Insoumise, que la polémiste déversait sa hargne, de la manière la plus stupide et inappropriée.

https://www.youtube.com/watch?v=hHl83T2O7XM

On comprend bien que pour la Schiappa, « défendre l’égalité Femmes-Hommes » c’est surtout faire le buzz chaque fois qu’un opposant à son gouvernement, s’exprime, mais seulement si c’est un salaud de mâle blanc… car je n’ai pas souvenance de l’avoir entendu hurler au charron devant la grotesque et vulgaire comédie qui s’est jouée sur les marches de l’Elysée pour la Fête de la musique, les « créatures »  semblant sans doute à ses yeux doublement acceptables, de par leur orientation sexuelle évidente, ainsi que leur couleur de peau… puisque seule la blanche pose problème à tous ces énergumènes se prétendant humanistes et égalitaires.

Curieux silence de sa part également à propos de l’affaire Benalla, qui rappelons-le a molesté deux manifestants… dont une femme ! Mais Benalla étant un proche du dieu Macron, pas touche !

https://www.youtube.com/watch?v=BryuFJcwSzI

https://www.ndf.fr/politique/01-08-2018/delire-hystero-feministe-a-lassemblee-marlene-schiappa-accuse-le-depute-france-insoumise-ugo-bernalicis-de-sexisme/

J’avoue qu’en tant que femme j’ai le plus grand mépris pour cette femelle, inculte et vulgaire, qui forte du soutien de la majorité à laquelle elle appartient, impose son incurie et son hystérie en séance à l’A.N.

Aucun doute que sur le plan galipettes où sa vulgarité doit faire merveille (je fais bien allusion à ses écrits érotiques), elle n’a surement aucun mal à trouver des partenaires ; en revanche c’est pour les grands sentiments qu’elle doit peiner à inspirer aux vrais hommes des attitudes de tendresse, respect et passion… en plus des échanges  physiques, raison pour laquelle je la crois frustrée.

Serait-ce pour cela qu’elle se transforme aussitôt en mégère dès qu’un député blanc et hétéro, ose prendre la parole en séance, surtout pour oser contredire son action ?

Evidemment que la misogynie, le sexisme et la vulgarité règnent depuis longtemps à l’Assemblée nationale, et ailleurs, mais pour autant je n’ai aucunement l’envie de prendre la défense de cette fausse féministe qui fait bien plus de mal que de bien à la cause féminine, puisque n’étant qu’une opportuniste, jouant dans la cour des grands par accident, et bien décidée à profiter à fond de tous les avantages.

J’ose ici présenter une petite suggestion à cette féministe d’opérette ; si elle déplore d’être « si éloignée » de ses filles, elle peut toujours se recycler, par exemple en postulant pour un emploi de « demoiselle des Postes », elle y aura des horaires réguliers, ne sera plus tenue d’assister à des dîners, galas, pince-fesses et autres cocktails, ne sera plus obligée de s’éloigner de sa progéniture pour faire son job…

Elle et ses filles en tireront tous bénéfices… et nous les Français qu’elle déteste et qui le lui rendent bien, nous serons soulagés de ne plus devoir lire  ses inepties dans les médias dont certains font tout pour les édulcorer.

Réfléchis bien Marlène, et pense à tes filles !

Josiane Filio, au nom de la Liberté d’expression