Schiappa va-t-elle pénaliser les regards appuyés ?

 

Décidément Macron et sa dulcinée Brigitte ne savent pas quoi faire pour se faire remarquer dans leur vie privée mais aussi dans leur vie publique. En cela ils sont aidés par une écrivaillonne de romans cochons qui n’arriverait pas à faire bander beaucoup d’hommes malgré son décolleté canon. Or, dans sa loi sur les conditions sexuelles qu’elle impose aux Français (hommes bien sûr), il y a des pénalisations qu’il va falloir justifier. Si je choisis « regard appuyé » c’est que cela me fait penser à « yeux revolver » le regard qui tue, le regard qui fouille, le regard qui fait mouiller les meufs et au cinéma, on les trouve très nombreux ces « regards appuyés » des acteurs comme Garner, Dean, Redford, Belmondo et tous les copains d’avant. Faudra-t-il d’après cette imbécile de loi, supprimer les séquences qui présentent des « yeux fixés »  sur une victime possible, la femme qu’il faut séduire comme on le fait avec les scènes où l’acteur/trice fume ?

 

Que dire de ceux qui louchent et qui par conséquent auront une double amende car ils verront deux fois plus que les autres ? Et les myopes, merci pour eux quand ils auront l’œil louche braqué sur une nénette qu’il voit mal de loin ? Et les presbytes (mot qui est très approprié dans cette rubrique) qui devront « presser » leurs… paupières pour mieux apercevoir une beauté qui se déplace sur le trottoir, professionnelle ou pas ?

 

« Un regard, tout est dit » nous dit Charles de Lausse mais à présent le regard doit fermer sa gueule par risque d’être arrêté et que penser de Serge Gainsbourg, heureusement disparu mais qui doit se retourner dans sa tombe : « J’ai un regard perçant qui peut aller jusqu’au fond de l’âme » mais le fond de l’âme peut être interprété de mille façons. A vous lecteurs de choisir votre traduction mais faites vite car vous êtes surveillés par la Secrétaire en mauvais Etat. Quant à « Le regard est le miroir de l’autre », vous avez intérêt a le briser avant qu’il ne vous dénonce : « Miroir, Miroir dis-moi qui est le plus vil : moi ou Macron ? ».

 

Schiappa se met le doigt dans l’œil si elle pense réussir avec cette loi à calmer les hommes car eux changeront de tactique en ayant des yeux dans le dos où ils pourront mirer sans se faire piquer. Ou bien, ils seront assez malins pour mettre leurs yeux au bout des doigts. En fixant Marlène ils auront alors les yeux en trou de bite faute de faire des yeux de velours. Fini de se rincer l’œil, cela vous coûtera entre 75 et 3 000 euros et vous n’aurez plus que vos yeux pour pleurer !

Jolie perspective en vue si vous suivez mon regard « appuyé » !

 

On va m’accuser de revenir à un temps jadis où se promener sur les grands boulevards de Paris (je parle des années 60/80), on pouvait se taper du regard n’importe quelle nana qui jouait des hanches et des cils. Pas de flicaille à l’horizon pour te crever les yeux, pas de plainte au commissariat pour avoir du regard reluqué ou même déshabillé une môme de Paname.

A présent, et je m’adresse aux jeunes qui n’ont pas leurs yeux dans leurs poches, ce que la loi les oblige à faire, je vous souhaite bonne chasse, bon flirt et bonne chance de lorgner et de ne pas vous retrouver au gnouf. Laissez alors les anciens, ceux qui ont encore un peu d’imagination érotique, à la manière d’une Schiappa, écrire des articles ou dessiner des silhouettes exotiques car la photo est à présent bannie.

 

Que dire alors des « sifflements » ? Plus de possibilités de montrer son admiration en sifflant devant une fille ou devant un délicieux repas. 3000 euros dans le baba et casier judiciaire marqué au rouge. Vous pouvez être fiché « Individu S » (salaud) parce que vous aurez intempestivement montré votre admiration. De mon temps l’attitude était considérée comme lourde mais pas répréhensible car les nénettes n’avaient pas leur langue dans leur poche : elle répondaient ouvertement et tout se terminait par un éclat de rire alors qu’actuellement comme le montre le net, l’homme est devenu plus agressif.

Pour résumer cette situation où l’homme doit se méfier de ses regards, de ses toussotements, de ses cris d’admiration, de ses propos anodins, de ses commentaires malveillants sur le physique et la tenue vestimentaire d’une femme n’est pas des plus plaisantes.

 

Heureusement qu’il reste le Net et les réseaux sociaux où toute caricature est encore permise pour se moquer gentiment d’une personnalité. Les miennes risquent de m’emmener directement au tribunal, ce qui semble apparaître comme possible avec la loi sur les « Fake News » ou tout commentaire, critique, dessin sera sanctionné par le gouvernement Macron. Alors profitons de ce semblant de liberté pour avoir des « regards appuyés », des « sifflements », des commentaires sarcastiques ou des commentaires désobligeants devant nos écrans et sur nos réseaux favoris. Cela ne devrait pas durer lorsqu’il sera décidé que tout citoyen doit rentrer dans le moule ou la niche que nous prépare Macron.

André Girod

image_pdfimage_print

21 Commentaires

  1. C’est une loi écran, juste faite pour détrouner l’attention des gens qui pensent. Ruen de plus car ça ne peut pas fonctionner. De plus, si je suis confronté à un flic qui me verbalise pour un regard appuyé, je lui réplique aussitôt que mes amis musulmans vont lui faire la peau et là, le flic, il calte aussi sec. Je hais les musulmans mais il faut exploiter la protection sans condition que les forces de l’ordre « doivent » aux muzz. A malin, malin et demi…

  2. Que de divorces en perspective si le mari aura le malheur de rentrer avec une amende pour regard appuyé..Ca va pas être triste..

  3. haut les coeurs les mecs ! la Schiappa vous harcèle à coup de nichons en dentelle ? lunettes de soleil pour tous et zyeutez où vous voulez !

    et attendons de voir si le déniaisé du château promulgue des lois à la con pondues par sa ministre pornographe obsédée.

  4. Nos ministres battent des records de ridicule .Entre celui qui ne voit rien du tout et celui qui voit schiappa ,on devrait être mort de rire toute la journée .Hélas !ils nous entraînent tous vers un abîme qui va nous réveiller en sursaut.

  5. Rejouons la scène Gabin-Morgan.
    T’as de beaux yeux ,tu sais et la bécasse qui répond « embrassez -moi ».
    Aujourd’hui .Baffe et commissariat tout de suite

  6. Le ridicule ne tue pas, voilà pourquoi la France est toujours debout, sinon il y a longtemps qu’elle devrait être morte et enterrée, quoique, en y regardant de plus près, je crois qu’elle l’est déjà (avec mimolette 1er puis le dernier en date…. jupiter et sa mamie)

  7. drole de ministère … un collomb qui ne voit rien et une schiappa (en italien = cancre, nulle) qui ne veut pas qu’on voit son décolleté!

  8. la police dit qu’il sera très difficile de caractériser le délit.
    et la schiappa de promettre 10 000 surveillants de plus…
    En fait la police sait très bien que 99% des gestes / regards pervers / paroles sexistes sont le fait de musulmans. il sera donc très difficile de chopper un français (non musulman) voire impossible, les muz n’étant évidemment pas concernés par cette loi qui ne correspond pas à leur « culture ».

  9. Si Madame Schiappa veut en revenir à une France chaste et des femmes non importunées, il faudrait punir sévèrement toutes les incitations à l’irrespect surtout de la part des hauts responsables. Comment voulez-vous que les femmes soient respectées avec des écrits tels que « les filles bien n’avalent pas » ou « osez l’amour des rondes » ? Un gouvernement ne peut à la fois accepter des écrits irrespectueux pour les femmes et punir ceux qui, encouragés, les prennent au mot ?

  10. C’est extraordinaire ! Maintenant ils vont accuser les français de souche de toutes les saloperies qui sont faites à tous les coins de rues envers la gent féminine ! Mais dans un pays normal, plus aucune femme ne devrait voter pour ces partis qui les ont mises dans cette situation depuis les années 70 !

  11. Il serait bon que tous les hommes qui ne sont pas d’accord avec cette loi stupide portent des lunettes de soleil à verres miroirs.!!! Les opticiens vont faire fortune. Cette ministre a t’elle des intérêts chez les fabricants de lunettes??? Moi j’ai retrouvé les mienne et ne vais plus sortir qu’avec même la nuit.

  12. Il est indéniable que cette femme est une dangereuse imbécile qui dit tout et son contraire, écrivant des saloperies – y compris à ses gamines – fustigeant comme agressions sexuelles des faits sans la moindre importance et négligeant, voire encourageant, des faits très graves de pédophilie. Qui plus est est de parti-pris contre les Français blancs. Mais comment une femme pareille a-t-elle pu atterrir au gouvernement, c’est invraisemblable. Mais qu’elle dégage !

  13. Tout le monde sait bien que ceux qui hantent rues et trottoirs avec des regards de loups affamés ( une amie que j’accompagnais à Casa a subi ces regards là au passage d’un café : voix qui se taisent , regards lourds de concupiscence qui suivent la « .cible  » : très très pesant ! ) , ceux qui tiennent des propos salaces ou sifflent une femme à son passage , NE SONT PAS DES GAULOIS ! Comme ceux qui assassinent nos enfants : toujours LES MÊMES . Je suis excédé d’être insulté par cette grognasse .

    • A moins d’être sourde, on ne peut éviter d’entendre des propos salaces. Mais les regards, on peut les éviter … en ne regardant pas. Ce que ne fait certainement pas une Schiappa qui elle doit rechercher les regards masculins posés sur elle puisqu’ elle n’attend que cela et fait tout pour cela. Elle s’en réjouit mais punit après, bien sûr en hypocrite qu’elle est.

  14. Désormais je chausserai mes lunettes noires dès que je sortirai de chez moi.
    Si je croise une jolie femme dans la rue et qu’un policier me plaque au sol pour me passer les bracelets, je lui demanderai :
    –  » Monsieur l’officier de la police des mœurs, je vous en supplie, ne faites pas de mal à mon chien. »
    –  » J’ai oublié ma CNI à la maison. »
    OPM : Veuillez décliner vos nom, profession et adresse:
    –  » Je m’appelle Gilbert MONTAGNÉ, je suis chanteur, j’habite … à Paris… »

    • Excellent ! Claude..
      en fait la schiappa . commence à mettre tout le monde au parfum, vous savez bien que certains ne veulent pas qu’on les regardent dans les yeux!
      Le monde où elle vit est tellement contaminé par la pédophile que le jour il y’aura jugement malgré les lois que l’on essaie de nous faire avaler, telle des couleuvres sur l’ âge du consentement d’un enfant , et l’acte sexuel elle ne pourra pas protéger tous les salauds pervers, la sentence sera rétro – active .

  15. Sa théorie fumeuse du « mauvais regard » elle la partage avec les racailles.

    • Il faut être déséquilibrée pour voir une agression sexuelle punissable dans un regard même insistant alors que tant d’actes infiniment plus graves restent impunis selon leurs auteurs. Si elle rejoint effectivement le camp des racailles dans cette interprétation aberrante, la Schiappa devrait prendre conscience que les racailles en question avec les femmes ne se contentent hélas pas d’un regard. (contrairement à ce qu’elle a voulu prouver dans sa mise en scène mensongère dans Paris).

  16. Ce débat est absurde ! Et les Femmes ???
    Bcp à se maquiller, se dévêtir harmonieusement, se déhancher langoureusement, etc…
    Bref ! A séduire ! « Provoquez ! Il en restera toujours qq chose » !
    Dialectique de la Culpabilité, ou Supplice de Tantale ?
    Comprenne qui voudra !

  17. S’il était encore parmi nous, Molière n’aurait pas manqué, pour notre plus grand plaisir, de mettre en scène ce genre de féministe aussi hypocrite que grotesque et malfaisante !

Les commentaires sont fermés.