Sciences et Remigration : cours de math à distance

Chers lecteurs de RL,

Nous souhaitons passer une annonce dans le domaine de l’entraide entre patriotes, et sortir un peu du cadre politique habituel pour explorer de nouveaux horizons. Nous travaillons depuis un certain temps, en lien avec le groupe « Sciences et Remigration », sur un projet d’enseignement des mathématiques visant des élèves de classe préparatoire. Pour être précis nous nous intéressons aux élèves qui sont sur le point d’y entrer, pour leur permettre d’anticiper le programme, d’attaquer leurs études dans les meilleures conditions et de réussir aux concours.

Notre idée est d’enseigner à distance (Skype…) avec des cours en powerpoint, des dialogues et des séances d’exercices en petits groupes, dans une ambiance conviviale dont le but est d’abord de développer une culture générale et d’apprendre à aimer les maths. L’approche proposée est très « chronologique » et « historique », mettant l’accent sur les applications pratiques et les biographies des mathématiciens, ce qui nous distinguera de l’ennui habituel des cours de lycée ou de prépa.

Gageons que le confinement que nous vivons aura poussé nos élèves à s’habituer au télétravail, qui a de nombreux avantages. Et je ne vous cache pas que le temps dégagé par ce confinement a beaucoup aidé l’auteur de ses lignes à avancer dans les cours, car nous en sommes déjà à plusieurs centaines d’heures investies dans le projet. Mais la réussite individuelle et collective de nos élèves, alors que le niveau scolaire s’effondre un peu partout, n’a pas de prix et nous sera d’un grand secours dans les années à venir !

Au niveau financier, tout est gratuit, c’est de l’entraide pure. Nous n’excluons pas de lancer un appel aux dons et de générer des revenus (pour réutilisation dans la communauté), mais seulement si les premiers succès voient le jour.

Les cours en question auront lieu cet été, en juillet-août, à des horaires que nous fixerons au jour le jour selon les contraintes des uns et des autres. Inutile de préciser qu’il ne sera pas question d’examens, et que vous pourrez abandonner en cours de route.

Pour vous inscrire, inscrire des membres de votre famille ou des amis plus ou moins « de nos milieux », il suffit de me contacter avant juillet à l’adresse:

martinschongauer7@gmail.com

Avec une présentation informelle de votre profil.

Les profils visés sont les suivants :

1) Nouveau bacheliers, sur le point d’entrer en prépa ou à l’université dans une filière impliquant des maths, notamment MPSI/PCSI/PTSI, économique…

2) Élèves sur le point d’entrer en Terminale, s’ils sont motivés et ont de base une bonne moyenne (14-15 minimum) : ils peuvent alors suivre l’essentiel du cours qui repart du programme de Terminale.

3) Élèves ayant fini leur 1re année et sur le point d’entrer en deuxième année post-bac, qui y verront surtout des révisions et des éclaircissements. Certains éléments de probabilités touchent au programme de deuxième année et les aideront directement.

4) Mais aussi tous les curieux de n’importe quel âge, car il n’y a pas d’âge pour faire des maths !

Le menu pour cet été est le suivant :

Cours 1 : Probabilités et statistiques. La majeure partie du programme des deux années pour les concours sera couverte.

Cours 2 : Trigonométrie. Tout ce qu’il faut savoir du lycée et de l’année de sup.

Cours 3 : Nombres complexes et résolution des équations algébriques. Le programme de sup, pour l’essentiel.

Cours 4 : Polynômes. Tout le programme de l’année de sup pour les filières ECS/PTSI/PCSI. Les parties spécifiques aux purs matheux de MPSI/MP ne sont pas couvertes cette année.

Cours 5 : Espaces vectoriels. Longue introduction pour balayer le programme des deux années d’un point de vue « culturel ». Puis selon le temps disponible, programme de première année autant que possible (incomplet pour les élèves de MPSI/PCSI).

Pour terminer, un petit mot sur « Sciences et Remigration », ou encore la « Fondation pour la Continuité des Peuples Européens ». Nous fonctionnons comme un « think tank » dont le but est de formuler et de chiffrer des moyens réalistes d’organiser à la fois une remigration et une renaissance des Sciences et Techniques dans nos pays. Par extension, nous travaillerons sur tout ce qui pourrait toucher de près ou de loin à ces sujets.

Pour nous suivre et participer au groupe de discussion, Telegram :

t.me/science_remigration

Et le site Internet :

http://science-et-remigration.com/

La page du cours :

http://science-et-remigration.com/formations-pour-jeunes-identitaires-cours-de-mathematiques-niveau-cpge/

Et le compte Twitter du fondateur et animateur de ce groupe :

https://twitter.com/petercolumns?lang=fr

Sur ce, bonne réussite à tous et à bientôt !

Martin Schongauer, de l’équipe Sciences et Remigration

image_pdf
0
0

9 Commentaires

  1. Les naturalisations en masse ou automatiques sont autant de spoliations des français de souche, seuls heritiers des « communs » construits avant l’immigration de masse. L’aide sociale à l’immigré est prise aux autochtones, c’est une dette envers eux. Présomption de contribution négative (voire d’héritage négatif ) tant qu’elle n’est pas compensée par assez de contributions positives. L’héritage des communs est un principe universellement reconnu, sauf en Europe depuis la « construction européenne « . L’héritage des communs est un principe juridique qui n’oppose pas l autochtone et l’allochtone mais les contributeurs et les profiteurs. C’est donc un moyen universellement admis de se débarrasser des indésirables, et donc de construire une majorité pour cette politique.

  2. Martin Schongauer , vous serez surpris du très peu d’enthousiasme que cela suscitera dans la communauté de Riposte Laïque qui rejette pour la plupart de ses membres de considérer l’avis de la communauté qui fait consensus sur la vaccination , le GIEC et l’idée générale qu’il y a beaucoup moins de risques d’erreur à prendre l’avis du consensus scientifique que de ceux qui le rejette y compris certains scientifiques dévoyés.
    Vous êtes maintenant averti.
    Dites-moi si je me trompe.

    • Vous savez ce que vous dit la communauté de RL, cherchez à la rubrique scatologie.

    • Lorsque le GIEC et le Conseil scientifique français du covid sont issus de la kakacratie (le conseil scientifique l’a lourdement démontré) ou alors font une propagande politique (cas du giec), c’est sûr qu’un scientifique se pose des questions, et pire encore, il doute de plus en plus de ce que lui raconte « la science officielle » à la Trofim Lysenko !
      De toutes manières, la confiance se perd plus vite qu’elle se gagne, et la kyrielle de mensonges en continu déversée par ce gvt ont fait perdre confiance à pas mal de français. Sous certains aspects c’est grave effectivement, mais à qui la faute. Certains ne croient même plus que la terre est ronde !
      Souvent gouvernement varie bien fol qui s’y fie.

  3. . Trop bon trop con
    Je « donne » des cours particuliers en math et physique, justement pour de bons/très bons élèves motivés pour prépa math.. il n’est même pas question pour eux de savoir s’ils auront le bac, sinon avec mention B ou TB, et ces cours sont TRES FORTEMENT DEMANDÉS en ce moment (et pour cause). Mon tarif est de 100€/heure.
    Si vous avez des dons, je puis vous conseiller le site mystudies.fr (ex bonnenote.fr) offrant un tutorat / professorat / rédaction de solutions / de bon niveau dans le domaine vidéo ou cours divers (je suis actionnaire de la boîte , société enregistrée à Londres, d’où son nouveau nom mais en ce moment la plupart des cours sont sur l’espace francophone)
    Accessoirement, en dépannage, je travaille aussi pour eux mais je préfère les cours particuliers à domicile.

  4. REMIGRATION : certains ont en horreur le concept de Remigration car cela passe fatalement par LA LOI DE DENATIONALISATION qu’il faudra bien un jour actualiser.Oui on ne peut pas remigrer quelqu’un qui porte la nationalité français . Les étrangers ont toujours triché avec la nationalité française ; c’est ce qu’on appelle le cosmopolitisme qui fut dénoncé par les patriotes gaulois depuis le 19eme siecle et qui consiste à donner aux étrangers le Pouvoir d’agir en étrangers et non en citoyens , c’est à dire comme un peuple Symbiotique dans le Peuple français , par la tricherie des Lois de la nationalité ( droit du sol de 1862 et autres Décrets de la 3eme république ) , Pour remigrer il faut sortir du tiroir LA LOI DE DENATIONALISATION et EXPULSER comme Isabelle et St Louis

    • ah quand même, j’attendais le mot qui n’arrive qu’en quatrième ligne: « cosmopolitisme » un nouveau mot qui n’est pas très employé dans les « quartiers » vous progressez mon cher dans la recherche de synonymes de juif, dictature orientale, sionisme etc! allez jusqu’à ce qu’ils utilisaient dans les années trente : nez crochu, rapaces mondialistes etc.

    • Ouai mais nos « patriotes » voudront garder leurs chauffeurs Uber et autres larbins maghrébins, leurs grosses aide-soignantes antillaises, la Polynésie (là où se planque le patriote Jean Robin) où il fait si bon vivre quand on est fonctionnaire.
      Faudrai décoloniser les Dom-Tom, gardé st Pierre-Miquelon et les Kerguelen à la limite. Les coins où y a pas de basanés.

    • Isidore, un gouvernement patriote et même identitaire n’a pas besoin de loi déchoir de leur citoyenneté/nationalité les allogenes. Il suffira à la République restaurée dans ses principes républicains – l’égalité en droits (et non en revenus) à cette République de restaurer le principe de l’héritage des « communs » : quel (s) peuple (s) a (ont) construit nos villages, villes, églises, qui a labouré nos champs, construit nos libertés ? Par définition les français de souche sont héritiers de nos terroirs de notre civilisation. L’immigré et sa descendance n’héritent des communs que depuis le 1er travail et la 1ère contribution de son aïeul migrant. Cette distinction selon l’héritage des communs permet une distinction des ethnies selon un principe universellement admis.

Les commentaires sont fermés.