Scoop : Shakespeare est mort six mois après s’être fait vacciner

Oups ! Excusez-moi, je me suis trompé de photo… Le William Shakespeare en question, c’est lui :

Il s’appelait vraiment William Shakespeare, comme le dramaturge élisabéthain bien connu, et il avait été le premier Britannique mâle à se faire vacciner contre « le » (« la » ? Maladie transgenre ?) Covid19.

C’était le 8 décembre 2020 et notre homme qui allait bientôt souffler ses 82 bougies est décédé le 20 mai dernier.

Tous les médias de grands chemins (francisation de « mainstream ») sont catégoriques : AUCUN LIEN AVEC LA VACCINATION !

C’est ce que nous assure par exemple Ouest-France.

Un média qui a l’air de s’y connaître vachement en médecine puisqu’il commence par nous dire que l’octogénaire est « décédé d’un arrêt cardiaque »  pour conclure quelques lignes plus loin qu’il est « mort d’une attaque », autrement dit d’un « accident vasculaire cérébral » (AVC) , ce qui n’est pas vraiment la même chose.

Mais bon, vous allez me dire qu’il est bien mort, William Shakespeare, alors de quoi exactement, ce n’est qu’un détail.

En tout cas, retenez bien que la vaccination anticovid qu’il a reçu en décembre n’a strictement aucun rapport avec son décès.

Ça, c’est une certitude, foi de Ouest-France !

Henri Dubost

In girum imus nocte ecce et consumimur igni

image_pdf
0
0

8 Commentaires

  1. En revanche, Giscard, décédé à 94 ans avant la campagne d’injections OGM expérimentales est décédé non pas de vieillesse mais de la covide ! (ben ouais, puisque le truc a changé de sexe, j’accorde en genre et en nombre). On se marrerait si tout cela n’était pas aussi sinistre.

  2. Le qualificatif de « vieux con » se justifie pleinement quant aux comportements des têtes chenues face au Covid: une octogénaire, en pleine paluche et peu encline à se faire vacciner, cède au bla bla bla de sa fille, augmenté du chantage aux visites des mioches. Ladite fille, soit dit au passage, n’a même pas été foutue d’accompagner sa mère au vaccinodrome. La fringante mamie en revient très contrariée et conte à qui veut l’entendre qu’elle a été reçue et traitée comme du bétail. Ne compatissez surtout pas sur le sort de cette pauvre arrière grand’ mère qui veut maintenant que tout le monde soit vacciné!

  3. Non vacciné ils auraient classé sa mort Covid. Vacciné aucun lien avec son décès. On a compris.

  4. U avec c’est quoi un caillot e sang qui monte au cerveau, bloque la circulation et au pire fait péter le vaisseau , on appelé ça comment un caillot qui bouche une veine ou un artère une trombose !!

  5. J’aime bien l’expression « médias de grands chemins » … comme les bandits du même nom.

  6. Ouf! Heureusement qu’ il ne s’agissait que d’une attaque!
    Vous imaginez que ce pauvre homme aurait pu contracter la covid. Et même en mourir?

  7. En tous les cas cet homonyme a eu la chance de vivre 30 ans de plus que le véritable William Shakespeare mort à 52 ans…( mort
    naturelle ? nous ne savons pas…)

Les commentaires sont fermés.