1

Se débarrasser du halal et de L214 en même temps, c’est possible !

Tout le monde connaît L214, la fameuse association antispéciste qui lutte pour « libérer les animaux ». En réalité, L214, c’est :

  • Des harceleurs d’agriculteurs, qui s’introduisent dans les exploitations agricoles : une violation de domicile généralement avec effraction.
  • Des persécuteurs de maires et de députés, en les inondant de tracts, coups de téléphone et mails de propagande et menaces en tout genre.
  • Les chevaux de Troie des start-up californiennes qui fabriquent de la fausse viande en laboratoire. L214 reçoit ses principaux financement de fondations adossées à ces start-up.
  • Une association qui promeut des valeurs contraires à celles de la France, son histoire, son terroir. Des valeurs bobo-écolo-citadines qui sont en opposition frontale avec celles de nos origines judéo-chrétiennes et du siècle des Lumières.
  • Une association qui se donne le beau rôle mais qui est incapable de protéger ses militantes d’agresseurs sexuels et de violeurs, qui pullulent en son sein. Pire que cela, la direction savait et fait tout pour cacher ces histoires et s’en dédouaner auprès de journalistes qui enquêtent.

Le meilleur exemple de tout cela, c’est quand L214 choisit d’occulter la forme d’abattage la plus cruelle, celle où l’animal n’est pas étourdi et donc égorgé à vif : l’abattage rituel. Son but à l’origine est de fournir en viande la population musulmane, mais la demande est tellement importante que quasiment tous les abattoirs la pratique, au détriment aussi bien des bêtes que des salariés qui n’ont pas signé pour ça. Soyons honnête : il existe quelques explications sur le site de L214, ou une pétition sur le sujet, mais noyée dans la logorrhée antispéciste.

L214 cherche à faire passer les éleveurs pour des barbares sanguinaires mais se garde bien de communiquer ouvertement et fortement sur l’interdiction de l’abattage sans étourdissement. Pourquoi ? Car elle sait très bien que cela concerne majoritairement le halal. L214 a peur de se faire taxer d’islamophobie ? De perdre ses soutiens financiers et politiques ? Finalement, ça arrange bien ses petites affaires : L214 a des images écœurantes à montrer pour faire passer les éleveurs pour des bourreaux et ménage ses amis.

Disons-le clairement : le principal problème concernant l’abattage, c’est la cruauté quand les animaux ne sont pas étourdis préalablement. Il faut interdire l’abattage sans étourdissements, afin d’épargner à l’animal des souffrances inutiles. Exprimons-nous clairement contre cette pratique :

La majeure partie de la population française n’a pas à subir les conséquences d’une minorité religieuse. Pointons l’hypocrisie de L214 sur le sujet et nous montrerons le vrai visage de ce qu’est l’islamo-gauchisme !

Bruno Pechechouard