Se faire vacciner ou pas : un choix personnel

Publié le 4 août 2021 - par - 6 commentaires - 771 vues
Traduire la page en :

Devant le débat qui fait rage sur la vaccination et surtout sur l’obligation vaccinale à travers la mise en place d’un passe sanitaire, telle que votée par le Gouvernement français, il m’apparaissait important de faire un récapitulatif des raisons appuyant mon choix.

Dans ce texte un peu long (j’espère que vous aurez la patience de lire entièrement), j’essaye de résumer simplement l’ensemble de la problématique à laquelle nous sommes confrontés.
Je tiens à préciser que comme la plupart des personnes ainsi que la très grande majorité des scientifiques, je ne suis pas contre la vaccination, l’histoire nous ayant prouvé son intérêt certain et le bénéfice que cela a pu apporter dans l’évolution de nos sociétés.

Mes arguments sont ceux de scientifiques renommés, ayant des diplômes aussi importants sinon plus que ceux des scientifiques de service que nous voyons régulièrement sur nos écrans.
Malheureusement le rouleau compresseur gouvernemental et médiatique se charge d’effacer rapidement ceux qui pensent différemment, ceux qui ne sont pas ”politiquement corrects”
L’information existe, elle se trouve bien souvent sur le net et, parmi ”le tout et n’importe quoi que l’on peut y trouver”, il ne tient qu’à nous de faire la part des choses.

Je n’ai pas écrit ces réflexions pour vous convaincre de quoi que ce soit, mais pour vous faire partager celles-ci et les interrogations que le débat actuel suscite ainsi que mon opinion sur celui-ci.
Tout d’abord, rappel de quelques concepts scientifiques de base.

Qu’est-ce qu’un virus ?
C’est un organisme très simple, composé uniquement d’une coque protéinique protectrice, à l’intérieur de laquelle se trouve toute l’information génétique du virus (génome) sous forme d’acide nucléique, soit d’ARN ou d’ADN (il y a donc des virus a ARN et des virus a ADN).
Même si les virus de la grippe et du covid-19 appartiennent à des familles différentes de virus (SARs-Cov-2 pour celui du covid), ils ont beaucoup de points communs : ce sont des virus a ARN qui ont une grande tendance à muter.

Mode d’action d’un virus
Un virus ne peut se reproduire, il a besoin d’une cellule hôte dans laquelle il injecte son génome sous forme d’acide nucléique (ARN ou ADN). Le génome est toute l’information génétique du virus.
De cette manière, il peut utiliser la machine cellulaire pour se reproduire en un très grand nombre d’exemplaires et ainsi infecter l’organisme hôte.

Principe de la vaccination
Injecter dans un organisme sain une information issue d’un organisme pathogène, afin de stimuler en avance le système immunitaire.
Lorsque l’organisme entrera en contact avec l’agent pathogène, il pourra réagir plus rapidement.
Que contiennent les vaccins ?
https://vaccination-info-service.fr/Questions-frequentes/Questions-generales-sur-la-vaccination/Composition-des-vaccins

Le vaccin conventionnel
– il est fabriqué à partir d’un organisme entier (virus ou autre) et a donc un spectre d’action large
– en général, il est fait à partir d’organismes qui mutent très peu voire pas du tout pour certains
– il contient des adjuvants, molécules qui servent à augmenter son efficacité
– il est efficace dans le temps et ne nécessite pas, pour la plupart, un rappel fréquent
– il y a des réussites : diphtéries, tétanos, polio etc.
– il y a des exceptions : le virus de la grippe est reconnu pour sa capacité à muter.

Chaque année un nouveau vaccin est fabriqué à partir d’un mélange de virus déjà connus.
Certaines années, le vaccin fonctionne très bien, d’autres moins bien, voire pas du tout.
Exemple : en janvier 2015 dans la ville de Québec, 6 900 décès dus à la grippe en un mois !!
Explication des médecins “cette année le vaccin n’a pas fonctionné!” (efficacité 0 %)
https://www.lesoleil.com/actualite/sante/une-grippe-devastatrice-lhiver-dernier-14022a104b2290f895a90f968d3c9b87

Les vaccins contre le covid-19 (de nombreux vaccins sont à l’étude)
https://www.who.int/fr/emergencies/diseases/novel-coronavirus-2019/covid-19-vaccines
https://professionnels.vaccination-info-service.fr/FAQ/Repondre-aux-questions-sur-la-vaccination-COVID/Quels-sont-les-differents-types-de-vaccins-contre-la-COVID-19-et-comment-fonctionnent-ils

Le vaccin d’AstraZeneca (abandonné depuis par plusieurs pays)
– C’est un vaccin avec une technologie OGM, c’est-à-dire qui mélange des espèces :
Adénovirus de chimpanzé recombiné avec une séquence de SARs-COV-2, testé, développé et produit à partir de cellules embryonnaires humaines génétiquement modifiées des années 1970.
À ce jour les scientifiques ignorent l’impact d’injecter des lignées embryonnaires vieilles de 50 ans.
– Il contient des adjuvants dont un conservateur en grande quantité et qui pourrait entraîner des réactions auto-immunes.
https://www.futura-sciences.com/sante/actualites/vaccin-anti-covid-astrazeneca-adjuvant-vaccin-serait-il-origine-thromboses-87048/

Le vaccin à ARNm ou ARN messager (Dr Alexandra Henrion-Caude généticienne)
Cette technologie existe depuis plus de 20 ans, en particulier dans le domaine de l’immunothérapie anticancéreuse et son application dans le domaine vaccinal.
Les vaccins anti-covid ont été conçus pour diminuer les formes graves de la maladie, mais pas pour empêcher la transmission.

Le vaccin à ARNm de Pfizer et de Moderna
– fabriqué uniquement à partir du code génétique de la protéine Spike (contenu dans l’ARN du virus et exprimé sous forme de ARNm), elle est la protéine responsable de l’attache de celui-ci sur la cellule
– c’est plus une thérapie génique qui consiste à l’injection du code génétique de la protéine Spike
– il ne contient pas d’adjuvant
– principe : 1/amener au contact de la cellule le code génétique de cette protéine (l’ARNm), 2/ la cellule produit alors la protéine, 3/ les cellules du système immunitaire la reconnaissent comme un intrus, 4/ elles réagissent en produisant des anticorps immédiatement utilisables lors de l’attaque du virus
https://www.quechoisir.org/decryptage-covid-19-comment-marchent-les-vaccins-a-arn-n88598/
Le Sars-Cov 2 du covid-19
– Comme la grippe il mute beaucoup, il y a donc apparition continuelle de nouvelles souches sur lesquelles l’efficacité du vaccin initial est loin d’être prouvée scientifiquement
– Parmi les nouveaux contaminés, 40 % semblent être des personnes déjà vaccinées (Israël, Angleterre, France…). La troisième dose de vaccination a déjà commencé en Israël.

– Nous n’avons donc pas l’apparition de nouvelles vagues (propagande officielle) ce qui supposerait que le même virus revienne, mais l’apparition de souches différentes appartenant à la même famille, mais ayant des différences dans leur génomes, parfois dans leurs modes d’action et dans leurs effets
– Cependant le traitement est le même : on traite chaque année la grippe de la même manière
Quelques points à retenir quant à l’utilisation des vaccins surtout à ARNm pour le covid
– Face à l’urgence, les organisations mondiales de santé ont délivré envers ces vaccins “une autorisation temporaire d’utilisation” ainsi que des recommandations.
https://www.who.int/fr/news/item/07-05-2021-who-lists-additional-covid-19-vaccine-for-emergency-use-and-issues-interim-policy-recommendations
– la plupart des études sont en phase 3 qui est la phase expérimentale qui se terminera en 2023

Question : serions-nous les cobayes d’une expérimentation à grande échelle ?
https://ansm.sante.fr/dossiers-thematiques/covid-19-vaccins/covid-19-vaccins-autorises
– les producteurs de ces vaccins ont eu la sagesse de faire signer à tous les gouvernements un document dans lequel ils (les producteurs de vaccins) restreignent leur responsabilité sur les risques éventuels dus à l’utilisation de leurs vaccins
https://www.lemonde.fr/les-decodeurs/article/2021/01/25/vaccins-contre-le-covid-les-laboratoires-sont-ils-exemptes-de-leur-responsabilite-financiere-en-cas-d-effets-indesirables_6067539_4355770.html
– pour l’instant personne ne connaît véritablement la toxicité éventuelle de ces vaccins, à moyen et à long terme… à part ceux qui les produisent (conflit d’intérêts ?)
– certains grands scientifiques évoquent la conséquence possible de diminuer l’efficacité de notre propre système immunitaire et du risque réel à vouloir vacciner les enfants
https://cogiito.com/a-la-une/courrier-des-lecteurs-informations-capitales-sur-le-covid-votre-vie-est-en-jeu/?fbclid=IwAR1nXQxdCj3dcfIS968tD17d4niCtl3x4KhfIijsl94g7f9CwhizBClRfF4
– seul le temps nous apportera toutes ces réponses, facteur que l’utilisation forcée de ce vaccin a mis de côté

Discours officiels :
– « Comme vous êtes vaccinés, vous êtes protégés contre toute nouvelle contamination du virus ».
Mais, « il vous faudra certainement une 3e dose, voire une dose tous les ans (c’est déjà commencé en Israël…), mais cela ne vous empêchera pas de l’attraper, d’être contagieux, d’où la nécessité de vacciner tout le monde » (c’est la fuite en avant)
– L’Angleterre a annoncé le 17 juillet que toutes les personnes (même vaccinées avec deux doses) devraient passer une période de quarantaine (peur du virus indien delta qu’apporteraient les Français !)
– En fait lorsque vous êtes vaccinés, vous pouvez toujours être porteurs et donc contagieux.

Conclusion :
Lorsque nous serons tous vaccinés, nous pourrons toujours être porteurs, en particulier d’un virus mutant sur lequel le vaccin n’aura aucune prise, aussi bien sur vous que sur les autres. Nous pourrons donc toujours tomber malade.

Questions
A-t-on été capable d’éradiquer ou faire presque disparaître certaines maladies avec un vaccin ? oui pour deux raisons, faible mutation et le vaccin est fait à partir de l’organisme entier (ou parties).

Peut-on éradiquer la grippe ? non car même si le vaccin est fabriqué à partir du virus entier, celui-ci mute continuellement ; on doit recommencer chaque année et parfois ça ne marche pas (Québec 2015)… il faut donc vivre avec…
Donc, même si nous étions tous vaccinés, des mutants se développeraient et l’efficacité vaccinale serait fortement diminuée…
Peut-on éradiquer le covid-19 qui est d’une famille proche de la grippe ? non et pour les mêmes raisons :
– d’une part par l’apparition continuelle de nouvelles souches par mutation
– parce que l’utilisation d’un vaccin qui cible uniquement une protéine spécifique devient inefficace pour tout autre système que le virus développera par mutation.
D’après moi et à la lueur de tout ce qui précède, en dehors du traitement des personnes contaminées (+++) seul un vaccin de type conventionnel pourrait être plus efficace pour contenir (et non supprimer) la propagation du virus.

Les Chinois ont développé deux vaccins de type conventionnel avec lequel ils vaccinent leur population. (le Maroc commence à le produire et a vacciné sa population avec le vaccin chinois).
https://sante.journaldesfemmes.fr/fiches-maladies/2697769-vaccins-chinois-covid-nom-coronavac-sinopharm-sinovac-principes-efficacite-effets-secondaires-composition/

Pour conclure :
Nous avons un virus qui est contagieux, mais très peu mortel en réalité : 0,046 % de la population, 95 % des décès sont des sujets âgés (moyenne de 81 ans) ou ayant souvent des facteurs de morbidité importants (évidemment, il y a toujours des exceptions).
Cette mortalité est due à plusieurs facteurs, entre autres :
– le discours officiel de la prévention n’existe pas et il y a refus d’accepter des remèdes existants
– refus par le gouvernement et l’Ordre des médecins de laisser les médecins soigner les patients
– inadaptation des systèmes de santé hospitaliers de la plupart des pays occidentaux, par l’application de restrictions gouvernementales (“gestion”) étalées sur des années : “manque de lits” !!??
Selon moi,  “le manque de lits” est simplement la justification de l’incompétence des pouvoirs
– l’efficacité très relative d’un vaccin à ARNm/un vaccin conventionnel.

Résultats des politiques gouvernementales occidentales
Malgré toutes les mesures restrictives et justifications (en limitant nos libertés fondamentales) inventées pour limiter la propagation du covid-19, il est toujours présent et le sera toujours.
Nous sommes donc condamnés, si nous continuons dans cette voie, à rester immobilisés dans le temps et dans l’espace.
Notre économie malgré les belles paroles officielles ne s’en remettra pas.
Pendant ce temps, les usines du monde asiatique marchent à plein régime pour nous envahir de toutes les denrées utiles ou non dont nos sociétés de consommation ont besoin (ou pas) mais qu’elles ne sont plus capables de produire.
J’ai déjà écrit tout au début de cette pandémie une réflexion que j’avais intitulé « À qui profite le crime… si crime il y a… » Il semble que l’actualité m’ait donné en grande partie raison.

Je vous suggère de vous inscrire entre autres à la lettre journalière de l’économiste Charles Sannat qui analyse avec beaucoup d’humour et de compétence dans sa lettre intitulée “Insolentia” ce qui se passe actuellement dans le monde et en particulier dans notre monde occidental (lettre gratuite)
Beaucoup d’autres économistes non conventionnels et non politiquement corrects arrivent aux mêmes conclusions.

Le passe sanitaire qui restreindra toutes les libertés a été voté par 39,8 % des députés : 230 votants, 347 absents pour un total de 577 représentants.

Personnellement être absent pour le vote d’une loi aussi importante est une forme de lâcheté.
https://www2.assemblee-nationale.fr/scrutins/detail/(legislature)/15/(num)/3949
Résultat : sous prétexte de santé publique, que l’on soit vacciné ou non, nous ne pourrons plus bouger sans être complètement contrôlés dans nos moindres mouvements… mais n’est-ce pas le but : contrôle !!

Que faire ?
– Accepter de vivre avec le covid (comme avec la grippe) : très faible taux de mortalité touchant les personnes âgées et les personnes à risque : on teste (quand c’est nécessaire) et on soigne !
– Renforcer son système immunitaire en prenant Zinc, Vit D, E, C et bien d’autres formules intelligentes que l’on peut trouver sur le net.

Madagascar, 25 millions, 900 morts/Maroc, 37 millions 9000 morts (cherchez sur internet)
Une femme médecin de ma connaissance traite depuis le début de nombreux patients covid avec aucune hospitalisation, aucun décès… sauf depuis l’utilisation massive du vaccin ARNm.
– Laisser les médecins traiter : c’est leur métier mais ils risquent de se faire radier par leurs Ordres.
De nombreux médicaments existent : hydroxychloroquine, Azithromycine, Ivermectine, et bien d’autres dont l’efficacité a été largement prouvée scientifiquement malgré ce qu’en disent les autorités et certains scientifiques.
https://wiki.reinfocovid.fr/_media/newsletters/newsletter_du_15_juillet_2021/traitement_ambulatoire_precoce_25juin.pdf
Mais ces nombreux remèdes sont très bon marché en comparaison des nouvelles molécules.
Existe-t-il des conflits d’intérêts car beaucoup d’argent est en jeu ? À qui cela profite-t-il ?

La vaccination à l’épreuve des faits (Mediapart 26 juillet)
https://blogs.mediapart.fr/laurent-mucchielli/blog/200721/la-vaccination-l-epreuve-des-faits-1ere-partie-les-chiffres-de-l-epidemie?fbclid=IwAR3vcFB22E1Bcc3E-l7VPuVg98NhwrB9SOaQ4m_1xrJEl1vF9yZakvEIxxg
https://www.francesoir.fr/opinions-tribunes/vaccin-en-israel-des-chiffres-troublants

Des problèmes graves risquent de se produire deux ans après la vaccination
Anticorps facilitants et pathogenèse du covid
Études faites sur l’utilisation du vaccin contre la dengue et qui a dû être retiré après deux ans en Indonésie.
https://www.la-croix.com/Sciences-et-ethique/Sante/Sanofi-pourquoi-vaccin-contre-dengue-vire-cauchemar-2019-03-02-1201006031

Ces mêmes études ont été démontrées pour le covid-19 sur la vaccination des chats.
https://www.revmed.ch/covid-19/anticorps-facilitants-et-pathogenese-du-covid-19

Ma position
J’ai expliqué les raisons qui font que, malgré les pressions gouvernementales et sociales, je ne veux pas me faire vacciner en l’état des connaissances scientifiques actuelles.
Les raisons évoquées par les gouvernants, les médias officiels et une partie des scientifiques ne me semblent pas suffisamment fiables car beaucoup trop discutables.

Le monde scientifique est lui-même très divisé ; n’est-ce pas le propre de la science ! ce que l’on affirme aujourd’hui sera contredit demain d’où l’importance d’un véritable débat entre les scientifiques en dehors des émotions.
Mais je respecte entièrement le choix personnel des personnes désirant se faire vacciner quelles qu’en soient les raisons évoquées.

Je reconnais qu’il semblerait que l’efficacité du vaccin pour les personnes à risque (âge, facteur de comorbidité) semble en grande partie prouvée, seul l’avenir nous le confirmera ou… pas.
Toutefois, la précipitation actuelle envers la vaccination pour pouvoir avoir “une vie normale” me semble très irrationnelle, très irréfléchie, émotive et elle peut être destructrice à long terme.
En effet, l’obligation vaccinale (déguisée ou pas) que le gouvernement français (pratiquement pour l’instant un des seuls au niveau mondial) est en train d’imposer est inacceptable. https://insolentiae.com/ce-nest-pas-la-shoa-mais-les-dictature-commencent-comme-ca-ledito-de-charles-sannat/
Il ne faut pas oublier que, sans exception, toutes les dictatures commencent par des lois d’exception.

Pour sauver ce qu’il nous reste de nos libertés fondamentales, toutes les personnes « vaccinées ou non » devraient refuser de fréquenter tous les endroits ou le passe sanitaire est obligatoire, même si ce choix est douloureux, en particulier pour les commerces et loisirs concernés car c’est le seul moyen pour faire pression sur le gouvernement.

Ce n’est plus une question médicale, mais une question de survie si nous ne voulons pas créer un monde comme “1984” car la justification médicale n’est qu’un premier pas pour la suppression progressive de tous nos droits.
Mais si nous ne faisons rien, demain nous nous réveillerons tous, surveillés comme le sont les Chinois où 600 millions de caméras surveillent 1,2 milliards d’individus (1 caméra pour 2 personnes).

Quelques proverbes pouvant être d’actualité
« Ils ne sont forts que de nos faiblesses » citation attribuée à Simon de Montfort lors du siège d’une citadelle au moment de la croisade contre les Albigeois (1209-1229)
« Le passé et le présent se ressemblent comme deux gouttes d’eau, celui qui connaît le passé, comprend le présent » Ibn Khaldoun, philosophe musulman (1332-1406)
Et puis… le dernier, proverbe souvent cité par un ami de mon père
« La connerie humaine est une des seules choses qui puisse nous donner une idée de l’infini »… mais… la question commence à se poser sérieusement… l’infini est-il assez grand !?

Sylvain Treton

NOTE : /-de nombreux documents existent sur le net, je n’ai inscrit qu’une infime partie parmi tous ceux que j’ai gardés afin d’expliquer la raison de mes choix./ -de nombreuses personnes et non des moindres se sont exprimés sur les dangers potentiels de la vaccination massive :Pr Montagnier, Pr Toussaint, Pr Perronne, Dr Raoult, Dr Foucher, Dr Alexandra Henrion-Caude, Dr Pascal Mensah, Dr Violaine Guérin, Dr Shuchari Bakdi, Dr Robert Malone, Dr Tadeusz Nawrocki, et tellement d’autres que vous pourrez cherchers sur internet et dont j’ai en général les écrits……/-de nombreuses associations regroupant les médecins existent dont : ‘Laissons le médecins prescrire’ (+30.000 médecins), ‘’ReinoCovid’’, ‘’Bonsens’’, ‘’Azythro d’Hospitatlisation

Print Friendly, PDF & Email

Riposte Laïque vous offre la possibilité de réagir à ses articles sur une période de 7 jours. Toutefois, nous vous demandons de respecter certaines règles :

  • Pas de commentaires excessifs, inutiles ou hors-sujet (publicité ou autres).
  • Pas de commentaires injurieux ou diffamants envers les auteurs d'articles ou les autres commentateurs.
  • La critique doit obéir aux règles de la courtoisie.
  • Pas de langage ordurier ou scatologique, y compris dans les pseudos
  • Pas de commentaires en majuscules uniquement.
  • Il est rappelé que le contenu d'un commentaire peut engager la responsabilité civile ou pénale de son auteur

Notifiez de
Lisianthus

Merci infiniment pour cet article extrêmement intéressant, comptez sur moi pour le diffuser !

Henri

Dans ma (très lointaine) jeunesse, dans les milieux que je fréquentais, on disait “il faut vivre dangereusement”, bien sûr la notion de danger est très subjective, mais tout le monde comprend le concept contenu dans cette phrase.
Donc danger de “capturer” la chtouille covidienne, ou danger plus ou moins fantasmé de se faire administrer un vaccin nouveau sur lequel tout et et son contraire a été dit. J’ai choisi le deuxième, tout va très bien pour moi, pas la plus infime réaction au vaccin, idem pour ma femme et tous mes proches également vaccinés. Mais ce que je retire surtout de ce “danger” pleinement assumé c’est le très grand confort intellectuel, procurant un sentiment de totale liberté. “Même pas peur” comme disent les minots..

Undertow

Totale liberté ?? Avec des gens comme toi on vivra comme en Chine…..

BERNARD

Merci pour cette belle synthèse… Un gros boulot qui mérite lecture attentive.

Pour ce qui concerne l’ami de votre père concernant la connerie humaine, peut-être s’était-il lui même inspiré de cette citation d’Albert Une Pierre. :

“Il n’existe que deux choses infinies, l’univers et la bêtise humaine… mais pour l’univers, je n’ai pas de certitude absolue”

Verdammt

Très bon article qui remet les pendules a l heure.
Avec les politiciens et bigfarma, nous sombrons dans la médecine antique.
Bientôt un passe sanitaire pour les saignée et les clystères.
Je plains la naïveté des vaccines.
On va compter les points…

sylvain TRETon

merci de cette précision

Lire Aussi