Se foutre de la gueule du magouilleur Corbière, c’est du Poujadisme !

Publié le 19 mars 2018 - par - 12 commentaires - 1 606 vues
Share

Décidément, le couple Corbière-Garrido a beau essayé de faire pleurer la France en se présentant comme des personnes d’origine modeste, à chaque fois qu’ils mettent les doigts dans le pot à confitures, ils ont le don de se faire poirer !

Cela a commencé par le logement social de ceux qu’on surnomme, y compris dans les rangs des “Insoumis”, les Thénardier de la politique. Un 85 mètres carrés, occupé plus de 10 ans, à 1400 euros par mois, à Paris, dans un quartier huppé. A peine 40 % du prix d’un loyer ordinaire. Après une campagne que nous avons impulsée, les Corbière ont promis qu’ils allaient partir. Et curieusement, les journaleux leur foutent une paix royale, et on ne sait toujours pas si le déménagement promis à bien eu lieu… ou pas !

Ensuite, la Raquel, avocate de Méluche, a défrayé la chronique en oubliant de payer ses cotisations sociales, plusieurs années durant. Puis elle a fini par se faire embaucher par l’ennemi de classe Bolloré, comme chroniqueuse chez Ardisson. Au total, c’étaient donc 15.000 euros par mois qui rentraient dans les caisses des anciens damnés de la Terre.

Et comme si cela ne suffisait pas, voilà encore Alexis-la-magouille qui se fait prendre par la patrouille. La combine : sachant que l’Etat rembourse la campagne électorale de Méluche, et qu’il faut gonfler la facture pour toucher davantage, Corbière est devenu auto-entrepreneur, si, si ! Comme quoi on peut contester une mesure au niveau national, et l’appliquer pour se remplir les poches.

L’auto-entrepreneur Alexis facturait donc ses prestations télévisées au service de Méluche au comite de campagne, à raison de 205 euros le passage. Sur 20 jours de travail, cela représenterait quand même la modeste somme de 4000 euros par mois, qui s’ajoutent aux différentes rentrées financières du couple. Et c’est l’Etat, donc mes impôts et les vôtres, qui remboursaient Méluche. L’histoire ne dit pas si Corbière rendait le fric aux Insoumis, ou arrondissait ainsi ses fins de mois.

Il faut reconnaître que Charline Vanhoenacker est vraiment excellente, sur ce coup. Elle se dit collègue de Corbière, rémunérée comme lui par les pouvoirs publics, insiste cruellement sur les contradictions du rôle d’auto-entrepreneur, en met une giclée au Média et à Gérard Miller, et nous fait franchement rire…

On se marre d’autant plus que le manque d’humour de Corbière, ancien trotskiste lambertiste, apparaît au grand jour. Il est défiguré par un rictus de haine, et le Stalinien qui sommeille en lui se réveille. Cela commence par une menace, le doigt pointé vers l’humoriste : “Vous n’avez pas le droit de dire cela, Charline”. Puis le jugement politique tombe, impitoyable : “c’est du Poujadisme !”.

Enorme ! Bien sûr, quand les humoristes de France Info (qu’Elisabeth Levy avait fort justement taillés comme ils le méritaient) se foutent de la droite, de Macron ou du FN, c’est de l’humour. Mais quand ils se moquent des représentants des prolétaires et des exploités, c’est forcément du “poujadisme”, et encore, on a échappé au “Vous faites le jeu du Front national !”.

Combien d’années de goulag pour Charline Vanhoenacker ?

Jeanne Bourdillon

Print Friendly, PDF & Email
Share
Notifiez de
Gabriel

On se rappellera le même A. Corbières arrivant à interdire l’accès à un salon du livre, aux responsables de Riposte Laïque. Si ce triste sire n’avait pour défaut que le simple manque d’humour.

dufaitrez

Qui se souvient du Poujadisme et de Pierre Poujade ? Lanceur d’alerte dans les années 50, relayé par JMLP arrivé député en 56 ?
Pour info (non relayée) Corbières fut des envahisseurs de la Basilique St Denis, comme dit plus haut ! Si ça intéresse qq’un…

Fleur de Lys

Le député de la France Insoumise Éric Coquerel (un pote du méprisant et magouilleur corbières) compagnon des clandestins qui ont perturbé une cérémonie religieuse dans la basilique St Denis

http://www.prechi-precha.fr/depute-de-france-insoumise-invite-clandestins-a-perturber-ceremonie-religieuse-basilique-st-denis/

dufaitrez

Vu les images sur BV. Que des arabes, H et F ! Pauvres Rois !

patphil

2/3 des “insoumis” ont voté macron, qu’ils assument leur choix!

JILL

Ces gauchos-trotskos-collabos sont de viles imposteurs …leur utilité ? Comme vomitifs,ils doivent être très efficaces .

Joël

Au choix Corhuzac ou Cahubière. Point commun : ascendant gauchiste et accessoirement tique de l’argent public..

Brouillon

Corbière n’aime pas être pris en flagrant délit par l’humoriste. Sa tronche de constipé fait plaisir à voir.

gillic

Pauvre cloche, même plus 5 euros pour se payer un rasoir à jeter !!!!! Que de tels abrutis soient élus situe bien le niveau de la France !!!!!!

duglandmou

Un passé trotskiste, cela laisse forcément des traces, voyez Jospin, Dray, Cambadélis, Assouline et Mélenchon. Dénominateur commun : le fric, le fric et le sexisme.

Hank

J’ai beau faire des efforts, chaque fois que je vois la bobine à Garrido, y’a comme un Pinochet qui me titille intérieurement.

CHASSAING Jacques

Corbière : un spécimen de la démocratie parlementaire française que Pierre Poujade méprisait à juste titre.