Se moquer de l’islam est salutaire pour les musulmans

mahometcharliePourquoi se moquer de l’islam ? Parce que c’est salutaire pour les musulmans. L’ironie est un moyen puissant pour faire réfléchir ceux qui voudraient l’éviter : la honte publique motive. C’est ce qu’avait compris Voltaire en son temps.

Mahomet souffrait d’un narcissisme maladif. Ses disciples, en cherchant à l’imiter en tout, ont créé autour de lui une bulle développant ce narcissisme, et les faisant en souffrir eux-mêmes. Tout comme pas mal de présidents de la République, que leur prénom soit Nicolas ou non, ou pas mal d’ex-PDG de multinationales tels Jean-Marie Messier.

Tel est le sort de ceux qui se prennent pour des gourous : ils sont rapidement entourés de lèche-bottes (« yes-men ») et la déconnexion du gourou d’avec le réel se transmet à ceux qui l’entourent en enterrant leur esprit critique pour le suivre sans se poser de questions.

Surtout lorsqu’il devient dangereux de s’en poser tout haut (Mahomet, Napoléon, Staline, Hitler, Mao, Kim Jong Un… qui avaient tous l’exécution capitale facile).

Les narcissistes aiment à se gonfler de leur supposée importance. Ils désirent entendre un concert de louanges, mais ne pas adopter le comportement qui les mériterait. Il attendent le « respect » sans s’imposer la moindre obligation de réciprocité. Leurs méthodes sont d’essayer de vous prendre de haut avec plus ou moins de succès (pour les musulmans, cela donne en pagaille des bac-5 traitant des bac+6 d’ignorants, ce qui est savoureux), de critiquer ce qu’ils ne peuvent égaler, de s’en prendre aux valeurs d’autrui sans comprendre que cela donne automatiquement celui de s’en prendre aux leurs.

Ils trouvent tout à fait normal de violer vos droits (googler sur « rue myrha »), abuser de votre hospitalité nationale, et parfois même de vous tuer si vous osez ne pas penser comme eux, mais vous n’êtes pas censé  emettre la moindre objection. Ils exigent en fait les privilèges qu’ils refusent à autrui. Ce qu’ils veulent est votre soumission. C’est incidemment cela que l’islam exige : la soumission. N’acceptez jamais !

Les narcissistes sont juste des terreurs de sous-préfecture. Pas question de leur donner ce qu’ils exigent, sans quoi ils vont s’enhardir pour essayer d’aller encore plus loin. Plus vous en donnez et plus arrogants ils deviendront. Le narcissisme, comme la vanité, en veut toujours plus. Ce serait une erreur que de céder aux caprices de ses victimes et de leur donner satisfaction.

Le narcissiste se prend désespérément au sérieux. Sa personnalité étant peu glorieuse, ce qu’il déteste le plus est l’humiliation : tout, pour lui, est dans son image. Il vous attaquera verbalement par habitude, physiquement s’il est en bande, et parfois les deux. Il montera en épingle vos supposées erreurs y compris quand ce sont les siennes (voir par exemple leurs critiques récurrentes trente fois répétées ici, dans le même temps que leurs réfutations sont immédiatement oubliées – encore un miracle du coran ! ).

En adoptant ce comportement, il évite de penser aux lacunes de sa propre personnalité et à celles de sa culture personnelle. Il se cache, comme autrefois les puritains, derrière une moralité de façade. Cette imposture doit être dénoncée, et la façon la plus appropriée est d’en montrer le ridicule.

Charlie Chaplin (« ce juif », diront-ils, les étiquettes les dispensant de toute réflexion), comme Molière ou Aristophane, connaissait le pouvoir du ridicule. En 1937, il décida de consacrer un film aux dangers du fascisme. « J’étais déterminé à faire rire d’Hitler » écrira-t-il dans son autobiographie en 1964. Comme vous le savez peut-être, Hitler fit venir une copie du film via l’Espagne et se le fit projeter, comme en attestent les registres, DEUX fois en séance privée. Juste comme dans les années trente pour le fascisme, le nazisme ou le stalinisme, le monde regorge d’ « idiots utiles » qui défendent l’islam, veulent en censurer toute critique (qui est pourtant un de nos droits CONSTITUTIONNELS) et essaient de faire taire ces opposants. Il importe de mettre à ceux-là le nez dans leur pipi aussi.

Ne sous-estimez pas la puissance du ridicule contre les systèmes fondés sur l’imposture ! Ce n’est pas de la dérision pour la dérision comme aux « Guignols de l’info ». Moquez-vous copieusement, mais toujours citations à l’appui, de Mahomet et de l’islam, car cela finira par aider plusieurs musulmans à se débarrasser de ce carcan mental et moral qu’est leur culte. Il faut qu’un jour ils comprennent à quel point se faire qualifier de musulman représente une insulte.

Cette thérapie fonctionne. Des gens intelligents, qui défendaient au départ l’islam parce qu’on les avait conditionnés à ça, ont fini par être gênés d’être appelés musulmans quand ils ont vu leur culte en toute lumière, et par s’en désolidariser peu à peu. Cette désolidarisation ne va pas de soi au début, mais le fait qu’ils préfèrent ne pas se réclamer de l’islam représente un premier pas, ET TRES IMPORTANT POUR EUX. Il leur reviendra de quitter celui-ci quand ils se sentiront prêts, rien ne presse. Ils couperont le cordon ombilical quand ils le jugeront nécessaire.

Les mêmes musulmans qui se mettent en colère (une colère conditionnée en eux) quand vous tournez leur foi en ridicule vous remercieront demain d’avoir libéré leur esprit.

Ridiculisez l’islam et ridiculisez ceux qui prennent sa défense. Faites honte aux imbéciles utiles y compris quand ils se nomment BHL, Hollande ou Mélenchon. Montrez la stupidité de l’islam à ceux qui veulent le défendre alors qu’ils en ignorent presque tout, sauf les « morceaux choisis » par les islamistes.

L’Islam deviendra un folklore historique comme la mythologie gréco-latine une fois son ineptie devenue si évidente que chacun rougira de s’y sentir affilié ou de le défendre.

Dans un avenir pas très lointain, sans doute avant même la fin du siècle, il sera jugé aussi offensant d’être traité de musulman que de nazi aujourd’hui.

Bernard Bayle

 

image_pdf
0
0