Sécurité : pourquoi les solutions Macron échoueront obligatoirement

Publié le 10 mai 2017 - par - 62 commentaires - 8 376 vues
Share

Les Français sont en droit de comprendre la gravité de la situation s’agissant du programme d’Emmanuel Macron en matière de sécurité. L’ancien policier que je suis, fort de 20 ans d’expérience dans le domaine de la sécurité publique, me permet d’apporter à ce propos une critique objective qui devrait éclairer nos lecteurs.

Tout d’abord, il convient d’affirmer que l’objectif d’Emmanuel Macron n’est autre que de ressusciter la Police de proximité, sous couvert d’une nouvelle appellation : « la police de sécurité quotidienne ».

De quoi s’agit-il exactement ?

Le police de proximité est une doctrine liée à un constat à la fois idéologique et pour le moins fallacieux : le sentiment d’insécurité étant supérieur à l’insécurité elle-même, c’est contre ce premier qu’il faut lutter.

Or, vous l’aurez compris, si le sentiment d’insécurité est supérieur au nombre de victimes d’actes criminels ou d’actes délictueux, c’est tout simplement du fait que les victimes ont des familles, des proches, et que les faits dont elles ont été l’objet sont rendus publics.

Par conséquent, il convient d’affirmer que le meilleur moyen de lutter contre le sentiment d’insécurité est de lutter précisément contre la criminalité et la délinquance, et non contre son seul impact au sein de l’opinion. La certitude et la rapidité de la sanction restent les meilleurs remparts contre la réitération, le sentiment d’impunité, et par conséquent le passage à l’acte. Cette évidence a pourtant été affirmée depuis 1764 par le jeune Cesaré Beccaria dans son traité « Des délits et des peines », mais il semble que ce ne soit pas le livre de chevet de la gente socialiste.

Ainsi, force est de constater que les conseillers d’Emmanuel Macron ont réussi à le convaincre que la doctrine de la police de proximité était la bonne, et ce malgré une expérimentation catastrophique sous le gouvernement Jospin.

En effet, à la fois extraordinairement coûteuse et sans résultat probant, pour ne pas dire avec les résultats inverses, la police de proximité s’est traduite par une présence accrue des policiers aux heures où la population était à même de les voir, au détriment de leur présence au moment où la population en avait le plus besoin. Malgré une sectorisation de ses effectifs, censée permettre un rapprochement avec la « population » de ces territoires, cette expérience fut un échec total.

A quoi sert d’assurer une présence policière le jour s’il s’agit d’abandonner dès le soir venu des pans entiers de notre territoire aux voyous ? En priorité à rassurer la population, sans traiter le problème à la source, sans permettre l’interpellation et la neutralisation de ceux qui bénéficient encore et toujours de ce qu’il conviendrait de traiter en priorité : le sentiment d’impunité encourageant le passage à l’acte.

Sur ce point, la seule réponse d’Emmanuel Macron en matière répressive est de permettre à ces policiers de « sécurité quotidienne » de verbaliser les auteurs de certaines infractions jusqu’alors délictuelles. Les caïds de cité en tremblent déjà…

A l’heure où les policiers, mais aussi les pompiers et autres professions représentant de près ou de loin l’Etat, ne peuvent entrer dans des zones devenues incontrôlables du fait du laxisme institutionnel et de la politique consistant à systématiquement acheter la paix sociale, cette conception de l’application des Lois de la république est tout bonnement déconnectée de la réalité du terrain.

Jamais un individu qui ne connait de réponse judiciaire qu’au bout du 15ème ou du 20ème délit ne sera dissuadé d’agir au prétexte qu’il risque une simple amende.

Jamais les policiers ne pourront assurer une présence dissuasive là où ils sont déjà pris pour cible au péril de leur vie en les armant de la faculté d’infliger une sanction pécuniaire.

Jamais un dealer gagnant deux fois le salaire mensuel d’un policier chaque jour ne sera dissuadé d’agir au motif qu’il risque de devoir mettre la main à la poche.

Toutes ces propositions nées dans l’esprit de personnes qui n’ont jamais mis leurs fesses dans un véhicule de police patrouillant dans l’une des nombreuses zones urbaines sensibles (appellation officielle des zones de non droit), n’auront pour seul résultat que l’aggravation de ce que nous vivons depuis des décennies : l’augmentation exponentielle des violences, et la certitude de voir des drames comme celui qui s’est déroulé à Viry-Chatillon se multiplier.

Je donne rendez-vous à nos lecteurs dans quelques mois pour constater l’inévitable, en espérant que les policiers de terrain, qui seront envoyés en première ligne avec ce genre de consignes contraires au bons sens, ne soient pas trop nombreux à en faire les frais.

Dans tous les cas, les premières victimes de cette politique délétère seront encore et toujours nos compatriotes les plus fragiles, ceux qui n’ont d’autre choix que de vivre au quotidien dans ces quartiers où l’autorité de l’Etat et la force publique ont depuis longtemps déserté sous l’impulsion des politiques de la trempe d’Emmanuel Macron.

Sébastien JALLAMION

Merci pour la démonstration.
Comme disait De Gaulle en 1968 à Marcellin : « Tirez d’abord dans les jambes ! ».
Vous oubliez également le plan Vigipirate, consistant à mettre les militaires dans la rue, uniquement pour « rassurer la population », d’après le propre aveu des autorités, puisqu’à l’époque, les armes étaient non approvisionnées et les chargeurs sous scellés !
Mais grâce à Internet, le jour où il faudra, nous serons rapidement avec vous dans la rue, Sébastien.

Les médias français sont la proie d’un chantage qui a débuté avec le gouvernement de Hollande et qui bien sûr continue. Ou les journaux appliquent un silence total sur certains sujets ou ils sont licenciés. Il faut donc s’arranger pour aller sur le net chercher des informations dans les médias étrangers. Tous les journaux ou presque affichent des avis négatifs sur Macron, certains n’hésitant pas à titrer en couverture : « Le désastre Macron » (cf. Gatestone de ce jour).

Plus de 60% des français sont tellement c… qu’ils ont voté pour mettre cette enflure à la place ou elle est maintenant ; qu’ils ne viennent pas se plaindre plus tard.

> Cette évidence a pourtant été affirmée depuis 1764 par le jeune Cesaré Beccaria dans son traité « Des délits et des peines »
Le livre en question :
http://www.institutcoppet.org/wp-content/uploads/2011/12/Des-d%C3%A9lits-et-des-peines-Cesare-Beccaria.pdf

Merci bien Laurent… ce texte, écrit bien avant la révolution française, reste d’une grande modernité. En particulier dans sa conclusion :

« Je terminerai mon ouvrage par cette réflexion, c’est que la rigueur des peines doit être
relative à l’état actuel de la nation. »

Et l’état actuel de la nation est des plus critiques mais la justice ne semble pas suivre…

Sébastien s il te plaît….balance ici le nom de la pute qui a balancé ton nom.
Elle t as pourri ta vie. Ne protège pas cette merde.

bonjour son nom a déjà été mentionné , et pour ce qui est de la police de proximité il y a par exemple sur Marseille plus de la moitié des commissariat fermés la nuit et ou il n’y a plus de brigade de roulement le jour , va être dur de faire de la proximité avec dégun .

Kâla, je vous invite à entrer dans une formation de sécurité publique (CRS) ou Gendarmerie Mobile, y suivre leurs entraînements et ensuite aller sur le terrain face à ces personnes agressives, violentes, se servant d’armes de guerre ou de cocktails molotov. Je ne vous donne pas un mois pour que vous ne démissionniez. J’ai été en Gendarmerie Mobile de 1970 à 1975 et je peux dire que c’était relativement calme comparativement où ce ne sont plus des manifs mais des émeutes et qu’il n’y a que l’usage des armes pour garder la situation en main; mais voilà la hiérarchie, en… lire la suite

MAUREAU,
Sauf que les forces de l’ordre ne sont pas des merguez : à ce moment là, il faut tirer dans le tas après sommation : ça gueulera un moment mais les suivants hésiterons à lancer des coktail molotov.
Il faut ce qu’il faut pour obtenir un minimum de résultat. Désolé mais il faut ˆetre réaliste.
Cordialement.

Pourquoi travailler pour un état qui organise le remplacement de la population française?

Il est clair que c’est la hiérarchie qui déconne et que les policiers ne font qu’obéir aux ordres, nous le savons tous. Mais doit-on suivre les ordres d’une hiérarchie qui déconne ? Si votre hiérarchie vous ordonne de sauter du 16ème étage, de vous laisser massacrer ou de tuer votre famille, vous le faites ? Moi non !

Si les policiers réagissaient en refusant d’accomplir leur travail dans ces conditions indignes, la hiérarchie serait bien obligée de changer de politique.

je pense aussi
il y a des moments ou il faut choisir .

and ferez-vous entendre votre voix, policiers, aut

Commentaire parfait, mais quand ferez-vous entendre votre voix autrement que sur internet, policiers. N’attendez-vous que des petites fleurs et des bougies comme reconnaissance de la Nation?

Opération  » Casbah  » rien de tel pour remettre de l’ordre.

Forcément, Monsieur Jallamion, comme vous l’expliquez, ces solutions ont déjà été tentées et ça n’a strictement rien donné, donc ça veut dire que ça ne ne marche pas, et si ça n’a pas marché il y a 10 ou 15 ans ce n’est certainement pas en 2017 que ça va marcher…

Les policiers doivent réagir. Ils sont payés, habillés, entraînés et armés pour assurer une mission qu’ils n’assurent pas. C’est du sang de grenouille qui coule dans leurs veines ? De les voir ainsi se faire insulter et massacrer de la sorte sans broncher est insupportable et a gravement nuit à leur image auprès des citoyens.

Le problème est sur si les policiers répondent. La justice dira à ces jeunes désoeuvrés que c’est pas graves et qu’ ils peuvent continuer sans problème.

sans parler quand cas de réponse l’assaillant devient victime et les dommages et intérêts a lui payer ce n’est pas l’administration qui met la main à la poche main le policier lui même et quand on a une famille ,un loyer un crédit on évite de payer des centaines voir plus a un jeune non compris par la société .

Entièrement d’accord avec vous, Sébastien. Et encore bravo et merci pour votre courage. Les solutions Macron, c’est de la poudre de perlimpinpin. La seule solution, c’est la tolérance zéro. On pourra doubler voire tripler le nombre de policiers, mais cela ne changera rien s’ils ne réagissent pas, et si la justice ne suit pas ! Nous sommes dans un pays où il faut des policiers pour protéger les interventions des pompiers, et d’autres policiers pour protéger les policiers qui protègent les pompiers ! Et nous, qui nous protège ? Personne ! Seules les élites sont protégées par les policiers. Pour… lire la suite

sébastien, je ne roule pas sur de l or, mais si je peut t envoyer 20 ou 30 euros.j en serai très heureux, fait suivre.et si beaucoups de lecteurs pourrais faire pareil.il y aurai une providence divine.a vous lecteurs d aidez un de vos frére.SEBASTIEN ENVOIE TON ADRESSE;

on peut faire un don sur un compte. tout a fait d accord.

Pour ce qui concerne la drogue, il y a un énorme quiproquo en cours depuis des années où on affirme qu’on a essayé depuis toujours la répression sur les consommateurs et que ça ne marche pas. Or c’est faux, la répression prévoyant des peines inapplicables, elle n’est tout simplement pas du tout appliquée et ne l’a jamais été. Donc pour ce qui concerne les consommateurs, oui, il serait plus que temps de mettre en place une politique d’amendes distribuables directement par la police, au tarif progressif et avec possibilité de la réduire si participation du contrevenant à l’arrestation de son… lire la suite

C’il te plaît je sais pas cuisiné t’avais pas internet

Quelle misère

Fait moi du couscous chéri Paulette des paupiette travail famille patrie lalalala dieu pour tous

En prison les forains ils sont installé leur manège ? Mouhaaa

Courteline disait : « Les fonctionnaires sont comme les livres d’une bibliothèque: Plus ils sont hauts, moins ils sont utiles.  » Et Eric Zemmour parle de gens  » hors sol « . La police de proximité, c’est celle qui va faire les vitrines dans la semaine pour savoir ce qu’ils vont acheter le Samedi. Sebastien Jallamion, félicitations pour vos articles et votre courage.

surement que courteline en disant cela avait besoin d une échelle pour arriver a leur hauteur.d ou sont nom de fonctionnaire.

(Suite 1/fin) son œil s’éveillant « ah ! c’est l’heure de mon petit pipi ». Très âgé à présent, ses cheveux et sa barbe étaient tout blancs et avaient une bonne longueur. Parfois des scènes de sa vie au bureau revenaient à sa mémoire : quand il demandait son après-midi pour cause d’enterrement, il lui arrivait d’essuyer un refus de la part de son chef. Il plaidait alors sa cause, arguant de sa soudaine maigreur causée par ce deuil, et, montrant ses deux points serrés, il tentait : « mes pauvres petites fesses ont fondu, elles sont maintenant de la taille de ces… lire la suite
Courteline était un procédurier qui poursuivait tout le monde en justice. Dans « ces messieurs les ronds de cuir » le personnage est tel que lui-même devait être dans la vie. Nombre de fois, il s’excusait de son absence auprès de son Chef arguant qu’il avait perdu sa grand’mère ou sa grand’tante. Jusqu’à ce que son Chef lui demanda combien de grand’mères il avait. Pendant ses absences il était à la terrasse d’un café, prenait le soleil et observait les passants. Un de ses personnages, un fonctionnaire comme lui, a oublié qu’il était arrivé à l’âge de la retraite et se pointait… lire la suite

Vous avez raison: mais seule la tolérance zéro permettrait de réduire la délinquance mais ne comptons pas sur ces traîtres que certains Français ont mis au pouvoir, parce qu’ils ont besoin de cette chienlit pour arriver à leurs fins, c’est très grave mais c’est comme ça désormais et il faudra toucher le fond pour réagir, et on n’y est pas encore.

Sébastien Jallamon résume parfaitement la gravité de l’état d’insécurité dans lequel nous nous trouvons depuis plusieurs décennies déjà, sans que les responsables politiques de tous bords ne prennent les mesures efficaces qui pourraient neutraliser la catastrophe qui s’annonce.
Dommage que beaucoup de nos compatriotes préfèrent demeurer sourds et aveugles sur ce qui se profile à l’horizon.

Bonjour Monsieur Jallamion,
J’ai suivi votre histoire depuis longtemps et nous peine à nous les patriotes.
Vous êtes un policier courageux et beaucoup de monde vous admire.
La Police, la gendarmerie enfin tous les services de l’état ne devraient jamais se faire agresser. Vous êtes vous la police le rempart pour la société face à l’injustice du voyou.
Si le peuple s’en mêle un jour c’est le boxon et vous le savez.
Nous les Français devons faire confiance à votre professionnalisme.
La police c’est un peu nos pompiers. Ils n’ont pas à être poursuivit.
Vous avez ma sympathie et comment vous aider ?

Très cordialement Monsieur.

comparaison audacieuse
http://sleazy-caricatures.over-blog.com/
2017/05/macron-tower.html

Il faudrait que ces chers élus vivent une seule journée avec ces chances pour la France , vous savez, ces personnes qui arrivent sur le sol français sans aucune forme de culture à part la leur, sans qualification, sans travail et qui vivent de social. Comment peut on faire venir par millier des gens qui n ont pas d emploi.

du rsa, jusqu a l agonie.ils pompent l economie , mais cela est voulu par les mondialistes afin de ruiné les états nationalistes.LE SYSTEME EST CORROMPUS.tout va se cassé la gueule, mais jamais personne ne le voit. C EST LE SYSTEME BELPHEGOR QUI EST FANTOMATIQUE, pour le peuple qui ne s apercoit de rien.

Je suis de votre avis. Un stage dans des zones de non-droit devrait être rendu obligatoire pour tous nos politiques qui briguent un mandat !
J’imagine bien Macron en tenue de policier et pourquoi pas Hollande et Cazeneuve en train de poursuivre les délinquants pour les verbaliser…
Ces petits stages dans la vraie vie auraient le mérite de remettre les pendules à l’heure et les yeux en face des trous !!!

cher Sebastien, cher collegue, Chaque policier dispose de 30 cartouches (certe ces cartouches administratives sont de la merde), et d’une arme pour se defendre lui et les autres. tant que les flics n’auront pas les couilles de se servir de leur arme, en se moquant des risques encourus, tant qu’ils ne feront pas valoir leur droit à vivre et à travailler pour la société en depit de tout, RIEN ne bougera…et les gens nous traiterons toujours de lache. Si joe les bagouzes met en place cette police de proximité, dans les ZND il y aura des morts dans nos rangs…peut… lire la suite
monsieur jallamion avec tout le respect qui vous est du.mais pardon, vous vous etes trouvé dans une souriciére fait par votre pitoyable hierarchie, qui n a pas hésité a vous cassé.vous ne devez jamais oubliez le mal qu il vous on fait.ET NE JAMAIS LEUR PARDONNE, CAR EUX NE PARDONNE PAS.c est terrible ne chercher pas a vengé votre honneur avec se tas de fumier,c est une perte de temps, monsieur.protégez votre vie et celle de votre entourage.car ses merdes ne cherchent qu a vous detruire ,et vous ne merité pas cela.AMITIES , MONSIEUR JALLAMION, ET RESPECT POUR UN GRAND… lire la suite

Depuis les résultats iniques de la Présidentielle, j’espère au contraire que la France sera mise à feu et à sang partout, que tous ces traitres sui ont voté Macron au double de Marine Le Pen regrettent……. La france est irrécupérable car elle est peuplée de décérébrés .

Votre vision de cette politique macabre de Macron est malheureusement la vérité. Il est évident que ceux qui se gavent de petits fours, de soirées mondaines entre politicards, showbiz, businessmans etc et qui décident des politiques à mener sont loins de se soucier du petit peuple et des futurs drames qu’ils font encourir aux forces de l’ordre, pompiers, militaires et j’en passe. J’adhère complètement à votre article. Bonne chance à vous et continuez à nous faire part de la réalité du quotidien des Français ainsi que du mépris dont sont victimes les forces de l’ordre et tous ceux qui aiment… lire la suite
Oui Sébastien on prend les même et on recommence !!! les Français ont voté massivement pour MACRON E. semble t il a moins que ces scrutins soient invalidés ? nous verrons ! bref, j’ai eu à faire à la police de proximité ! à l’époque elle surveillait le travailleur et non le leader de drogue je peux témoigner j’en ai fait les frais ! si l’enquête confirme qu’il n’y a pas eu d’entourloupes concernant les 2 tours du scrutin des présidentielles, nous pourrons observer que ceux qui se plaignent de la police de sécurité quotidienne = police de proximité comme… lire la suite

Quand bien meme, les élections ne seront jamais invalidées…

Après Mr jallamion ont peut prédire qui fera la une du JT qui va nous écouté .

Mon expérience personnelle me permet de confirmer totalement cette analyse.

SELON UN CRS , NOUS SOMMES DEJA EN GUERRE CIVILE

audio : http://by-jipp.blogspot.fr/2017/05/selon-un-crs-npus-sommes-deja-en-guerre.html

Très bonne analyse de M. Jallamion. De plus les dealers ne paieront jamais leurs amendes puisqu’ils ne sont officiellement pas solvables tout en roulant dans de puissantes voitures sans avoir le permis pour la plupart. Je pense que tout est perdu. Lorsque les lois d’une nation ne sont plus respectées et que la police n’a plus le respect de la population c’est la chute inéluctable.

Avec bayrou en garde-des-sceaux (sots !), on est sauvés !!!

Vu les scènes de liesse avec le dernier tube de l’été « on va pas au pays, on reste ici », on ne va pas tarder à voir les zombies des ZUS s’enhardir. Cerise sur le loukoum, Macron à la Grande Mosquée le premier jour du ramadan (entre le 25 et le 27 mai, ils sont en train de s’engueuler entre eux, les « savants »), en plein dans les législatives, avec tapis dans les bureaux de vote ? Pour situer les ZUS dans votre département, voir http://www.guerredefrance.fr page Renseignement.

Le police de proximité est une doctrine…

La doctrine des « doux-rêveurs » qui achètent la paix sociale à coups de milliards d’euros.

Ce qui compte c’est la primo sanction. Et la primo sanction elle se pratique A LA MAISON. Ce sont les parents qui l’infligent. Une bonne fessée n’a jamais tué personne quand elle est juste. L’interdire n’a jamais empêché les actes de malveillance ou de torture sur enfant qui relèvent d’une pathologie. La volonté inculquer les bonnes manières et art du bien (pardon pour l’expression) vivre ensemble, est bien plus efficace que 50 bataillons de gendarmerie, lesquels pourraient se concentrer sur quelques échecs d’éducation.

Sébastien Jallamion : vous ne répondez pas aux messages sur Facebook ? Il est bien difficile de vous contacter…

De toutes façons, quoi que fassent les policiers, ils ne seront pas suivis par les juges.
Les « racailles » ont de beaux jours devant eux !
Il n’y a plus besoin de participer à la dé-diabolisation du F.N. en se tenant tranquille.
Cette époque est révolue.
Il faut désormais répondre coup pour coup !
La complicité du Pouvoir avec la racaille ne peut pas durer sans réaction du peuple.

J’ai aujourd’hui la certitude que ces politichiens ne peuvent pas ignorer que leur entêtement à vouloir laisser entrer tous ces musulmans, leur manque de volonté à rétablir l’ordre, à protéger la population de souche, nous conduisent droit dans le mur. j’en déduis qu’ils ont un projet démoniaque, machiavélique dirigé de plus haut par l’oligarchie qui est la guerre mondiale afin d’éliminer une partie de la population. Je ne supporte plus leur propagande , leur connivence affichée sans honte, leur hypocrisie. Ils se foutent complètement de notre gueule.

Oui Marie, il y a quelque chose d’anormal dans le comportement des politiciens de l’U.E.
qui n’augure rien de bon ! Je me demande si un jour, le bon sens va l’emporter enfin sur une bêtise qui pourrait bien devenir mortifère.

Oui vous avez raison, il y a bien un projet derrière cette complicité envers l’islamisation. Le monde de la finance et ses divers bras politiques (et en premier lieu l’UE) mettent en place des règles économiques de plus en plus ultralibérales. Problème: Ultralibéralisme = course à la main d’oeuvre la moins cher possible = précarisation à outrance des travailleurs et incertitude permanente du lendemain. Conséquence : chute de la natalité (comme c’est le cas en Allemagne, 1,39 enfant par couple en moyenne. En-dessous de 2,1, le renouvellement des générations n’est plus assuré, et la société finit par mourir). Leur solution… lire la suite

oui c’est bien ce que je pensais…la police de proximité ne sert pas à grand chose.
nos incapables de politiciens ne peuvent pas le comprendre

D’Emanuel Hollande a François Macron il n’y a plus un pas.
Le changement dans la continuité c’est maintenant par une France dans son perpétuel renoncement par une antourloupe digne de la journée des dupes. Une catastrophe annoncée ? Sans doute !

Merci M. Jallamion.
Il est certain que les salariés ayant des horaires très matinaux ou très tard le soir effectuent leurs trajets domicile /travail en insécurité totale.

Aujourd’hui on ne peut plus parler de paix sociale mais de partition .des pans entiers du territoire n appartiennent plus a la republique ..ils ont leurs propres lois .leurs moeurs .leurs coutumes qu ils veulent imposer .l etat n est plus la pour proteger mais pour nous faire accepter cette politique qu ils ont eux mêmes mis en place au nom de leurs intérêts personnels.

bravo Evelyne à 500% de votre avis ,nous ne sommes plus en sécurité nul part grasse à Hollande et Macron sa va être pire .PAUVRE FRANCE OU EST PASSE TA JUSTICE POUR LES PAUVRES ET LES OPPRIMES .c est sur Macron lui ne risque pas de se faire égorger avec tout ces gardes du corps payé par nos impôts. et les Français on votaient pour cela se faire égorger .

Toutes ces réflexions ne servent plus à rien, c’est du réchauffé. Il faut tuer les serpents dans l’œuf. Eliminer les traîtres de l’UE à Bruxelles et Strasbourg avec une petite bombe. Et une autre pour la Fürher Merkel, à l’endroit où elle crèche. Messieurs de l’Armée, c’est quand vous voulez…. En plus vous serez promus, les Etats-Unis et la Russie étant de notre côté. Rendez-vous compte, les gens dans les rues, comme à la Libération ! champagne ! Fini l’immigration et retour aux bleds à coups de pied au c. pour ceux qui sont déjà chez nous. Les caisses vont… lire la suite
wpDiscuz