Sélection de quelques réactions

Le procès de RL ne pourra qu’être bénéfique !
Je suis de ceux qui, au point où nous en sommes, pensent aussi que le procès de RL sera bénéfique à l’instar de ARD.
Faisant entièrement confiance à Pierre Cassen et Christine Tasin avec leurs collaborateurs, je suis sur qu’ils parviendront à décrédibiliser la diabolisation de RL et à vulgariser la vraie nature des droitdelhommistes, du moins si le procès est bien médiatisé, ce dont finalement je doute, sauf sur Internet, là où sont maintenant les vrais relais d’opinion.
Il fallait s’y attendre et il faudra bien crever l’abcès.
J’espère que ce sera l’occasion de mettre en lumière la singularité de RL par rapport à ses alliés de circonstances que sont les catholiques (encore eux !), les identitaires et le FN, pas assez laïques et républicains à mon gout bien que seuls islamophobes dans le sens de résistants à l’islam.
Cette période préélectorale me semble la meilleure.
Mon seul regret étant de ne pas pouvoir voter pour eux.
Eozen
Eozen
Radars
Bonjour et amitiés à Cyrano (à la fin de l’envoi, je touche !) et à toute l’équipe.
Selon votre conseil, j’ai lu avec beaucoup d’intérêt les articles signés de Mme Bourdillon et J.L. Nobleaux, ainsi que celui de Paul Le Poulpe.
Je vous prie de croire que je ne les avais pas lus avant d’écrire mon propre coup de gueule. Et j’ai trouvé extrèmement interessant le fait que sans aucune concertation les arguments développés soient exactement les mêmes, écrits bien sûr avec le talent de professionnels, talent que je regrette de ne pas maîtriser. Je ne suis pas « du métier », mais je constate avec plaisir que les héritiers des pamphlétaires qui ont conduit à la prise de la Bastille sont toujours là.
Je ne ferai qu’une remarque : NOUS NE SOMMES PAS ENCORE ASSEZ MÉCHANTS.
Devant la férocité imbécile de certains et la débilité mollassonne des autres, seul un vernis de civilisation nous empêche de ressortir les piques. Craignez, messieurs les parasites donneurs de leçons, craignez que le peuple que vous méprisez tant ne se trouve d’autres Bastilles à abattre. Il est vrai que pour la plupart vous disposez de « refuges » chez des dictateurs amis…Qui se ressemble ….
Alors, en citoyens responsables, utilisons l’arme du vote sans nous laisser endormir par un marketing mensonger. Actuellement un seul parti promet de faire le ménage, On peut ne pas partager toutes ses idées , mais pour l’instant il est le seul à être craint par la nomenklatura au pouvoir. ( et celle qui rêve de l’être ). La classe politique, droite et gauche unies dans cette crainte, parle de déni de démocratie, d’appel à la dictature, de totalitarisme…Alors que c’est l’hôpital qui se moque de la charité. Mépriser 20% de l’électorat c’est de la démocratie, peut-être ?
La seule échéance proche étant la présidentielle, votons ! et évidemment pas pour des formations quelque peu fantaisistes dont certaines sont probablement à la solde du pouvoir, la dilution des voix favorisant de fait le parti (!) majoritaire, l’abstention c’est encore pire, c’est voter directement pour les gens dont on ne veut pas. Montrons notre pouvoir, ce pouvoir que nos princes de la démocrassouille voudraient nous dénier. Votons !!
Daniel
Un immense bravo à Michel TONARELLI
Pour « Après les Trente Foireuses, la gauche en phase terminale » (1re partie).
Félicitations et un immense bravo, pour cet excellent article qui m’a fait passé un très bon moment.
Je me suis empressée d’ailleurs de le faire suivre à une amie qui, bien qu’intelligente, est acquise aux idées de la gauche actuelle (pas les idées de gauche, qui sont elles, belles et nobles), mais comme elle ne manque pas d’humour, j’espère que ce texte léger bien que grave et réaliste, lui permettra de se soigner de manière agréable.
Plus j’avançais dans ma lecture (interrompue réglièrement par des éclats de rire), plus je pensais que vous étiez courageux car si votre prose venait à tomber entre les mains des « rebelles de canapé », des « électrons définitivement libres et crétins », « des fous de dieu ou fous tout court », ou autres « merdias »… vous pourriez dans un proche avenir vous retrouver sous les verrous, car actuellement l’armée des « bien pensants » traine en justice plus vite que son ombre !
Votre courage forçant le respect, j’ai donc décidé de vous faire savoir à quel point j’avais apprécié votre article, consciente que je pourrais être ainsi amenée à vous suivre au cachot, mais j’en accepte volontier le risque puisque :
– j’ai l’habitude d’assumer mes idées et mes choix,
– je trouve que vous ne méritez pas qu’on vous abandonne à un si triste sort,
– enfin si, condamnés on nous enfermait par bonheur dans la même cellule … cela garantirait de bons moments de rigolade en perspective …
Plus sérieusement, je me réjouis chaque jour de constater, au travers des brillants articles de Riposte Laïque, que nous sommes de plus en plus nombreux à nous manifester, en énoncant de manière claire et pertinente notre ras le bol de l’invasion des islamistes, de la lâcheté de nos dirigeants (toutes couleurs confondues … à part le bleu marine), de l’arrogance de certains médias, et de l’hypocrite crétinerie des officines de la penseé unique. Et bien que l’heure soit grave, car il me semble que malgré son dense passé, jamais notre Pays n’a été en aussi grand danger d’imminente guerre sanglante , ce sont quelques minutes de bonheur qui me sont données chaque jour à la lecture des derniers textes de R.L.
Merci donc infiniment de m’avoir si bien divertie avec autant de brio, et c’est promis, demain je prend connaissance de la 2ème partie, ou plutôt tout à l’heure car il est déjà 2 h et demie du matin.
Respectueusement.
Josiane Filio
Questions…
Il y a plusieurs choses étonnantes dans cette histoire :
– comment une femme de chambre d’une suite de luxe peut-elle entrer dans une suite sans y avoir été autorisée par la gouvernante de l’étage ? L’organisation de l’hôtel laisse à désirer.
– tout le personnel d’un palace connaissent généralement qui occupe les suites.
– quand on doit prendre un avion, pense-t-on à autre chose qu’à son emploi du temps ?
– avoir littéralement enlever DSK est bizarre.
– quand j’irai à l’hôtel, je laisserai la clé sur la porte, ou bien une chaise devant celle-ci !
V. S.
Réflexions sur DSK
Bonjour,
Je lisais avec beaucoup d’intérêt, les articles parus à propos de DSK, comme d’ailleurs la plupart des articles qui paraissent sur votre site.
C’est vrai qu’on ne sait pas si les faits sont avérés et qu’il reste encore beaucoup de zones d’ombre. Finalement, à ce stade, deux personnes savent réellement ce qui s’est passé: c’est DSK et la femme d’ouvrage.
Quelle que soit la réalité des faits, il y a des victimes auxquelles personne ne pense encore: c’est d’une part la fille de la femme d’ouvrage dont la vie a basculé, elle aussi cette semaine et qui se souviendra de cette journée de dimanche pendant très longtemps. Et puis aussi la famille et la fille de DSK, plus finalement que ses « amis » politiques.
Car cette affaire, pour plausible qu’elle soit, même s’il s’avère in fine qu’elle n’est que le résultat d’une manipulation, arrange bien le monde politique tant de droite que de gauche, moins par son contenu que par le moment où elle arrive, puisque les cartes sont nécessairement rebattues.
Il m’empêche que la France aura un président élu pour cinq ans en juin 2012 et que, quel qu’il soit, il aura des problèmes économiques et sociaux importants à traiter.
Pour le moment, même les USA y trouvent leur compte puisque la médiatisation de la justice américaine leur aura aussi permis de ne plus devoir trop parler des photos de l’assassinat de Ben Laden et à la France de tourner la page du 30ème anniversaire de l’élection de François Mitterrand pour regarder avec attendrissement l’évolution des rondeurs de la première dame.
Plusieurs autres réflexions me sont aussi venues en tête, par rapport à cette affaire.
La première est la médiatisation de la vie des politiques, qui deviennent les arroseurs arrosés puisque si on parle de ce genre de « frasques », c’est aussi parce qu’ils ont joué de la pipolisation, de la publicité de leur vie familiale et privée. C’est normal, puisque, au delà des idées et des programmes, le tempérament et le caractère de l’élu fera qu’il appliquera différemment la même proposition électorale et qu’ils ne sont pas tous interchangeables, sans quoi il n’y aurait pas besoin de faire des primaires pour choisir le ou la meilleure(e) candidat(e).
Certains politiques en jouent évidemment mais ensuite s’étonnent quand les journalistes veulent ratisser plus large. Certes, tous ne le font pas avec la même intégrité et, dans certains cas, ils le font avec l’idée, consciente ou non, de se payer une tête, comme ceux qui furent les acteurs de la révélation du Watergate.
Il n’empêche que cette médiatisation montre aussi l’éthique de comportement par rapport aux « avantages » liés à la fonction. Et là, on peut dire que DSK étant en voyage privé, il n’a pas utilisé l’appartement de fonction et pris une chambre qu’il a payée lui-même. Autant on a souligné ce type de comportement comme une qualité de la part de De Gaulle, qui payait aussi ses frais privés, autant il était surprenant qu’on accusait, depuis quelques temps DSK d’étaler ainsi ses richesses. Au moins, il n’a jamais caché qu’il avait de quoi bien vivre et peut-être même aussi sans la politique et les désagréments qu’elle peut lui causer.
Or, l’estompement de la norme en cette matière est quelque chose qu’on constate régulièrement dans tous les pays et presque à tous les niveaux de pouvoirs, y compris local. Ce qui, sans doute, participe du fossé qui existe et se creuse entre les citoyens ordinaires et les élus. Peut-être cette affaire sera-t-elle un électrochoc salutaire pour retrouver, sinon une norme de comportement, du moins, un approche plus modeste des fonctions électives. Il y a peut-être lieu de penser à recréer la fonction de bouffon privé des grands, même si les humoristes sont, d’une certaine manière, les héritiers de Triboulet. Mais il est vrai qu’ils exercent leur fonction de manière collective pour faire rire le peuple et non pas pour rappeler la faiblesse de la condition humaine de manière privée et personnelle aux princes et princesses de notre beau monde planétaire.
Par rapport aux réactions choquées face aux images d’un DSK menotté, alors que c’est la pratique habituelle de la justice américaine, que nous voyons ça tous les jours dans les séries télévisées ou dans les affaires qui concernent des personnalités américaines (on a beaucoup cité Michaël Jackson), je ne peux m’empêcher de repenser au discours de Aimé Césaire sur le colonialisme, dans lequel il écrivait  » Oui, il vaudrait la peine d’étudier, cliniquement, dans le détail, les démarches d’Hitler et de l’hitlérisme et de révéler au très distingué, très humaniste, très chrétien bourgeois du XXe siècle qu’il porte en lui un Hitler qui s’ignore, qu’Hitler l’habite, qu’Hitler est son démon, que s’il le vitupère, c’est par manque de logique, et qu’au fond, ce qu’il ne pardonne pas à Hitler, ce n’est pas le crime en soi, le crime contre l’homme, ce n’est pas l’humiliation de l’homme en soi, c’est le crime contre l’homme blanc, c’est l’humiliation contre l’homme blanc, et d’avoir appliqué à l’Europe des procédés colonialistes dont ne relevaient jusqu’ici que les arabes d’Algérie, les colonies de l’Inde et les nègres d’Afrique […] « ..
Quant à l’affaire de savoir si luntiner une soubrette est grave ou pas, ce n’est pas parce qu’on est client, donc « roi » dans un hôtel, qu’on peut mépriser et abuser du personnel à sa guise, sans leur accorder le minimum de respect auquel chaque être humain a droit. Il n’empêche que, dans tous les scandales sexuels qui défraient la chronique et l’histoire ( Félix Faure, JFK, Clinton, Berlusconi, etc) , ce sont quand même toujours des relations hétérosexuelles qui sont en cause, alors que ce sont les homosexuels qui sont considérés comme des dépravés. Je me permets de rappeler cela au passage, au lendemain du 17 mai, journée où, depuis quelques années, on tente de rappeler les drames que vivent encore aujourd’hui trop d’êtres humains qui n’ont pas la bonne orientation sexuelle: drames personnels, discriminations, exclusions, bannissement voire emprisonnement, violences et mise à mort parfois même par lapidation.
Sans amalgame avec les affaires de pédophilie qui remettent l’église catholique apostolique et romaine face à ses contradictions, je n’ai en mémoire qu’une seule affaire qui avait pour objet d’éclabousser un homme politique belge de premier plan il y a quelques années, qui fut d’ailleurs vite dégonflée et qui se solda par un coming out de l’homme politique dont le pouvoir d’influence et le charisme n’ont cessé d’augmenter depuis lors.
Dernier point qui a également fait partie de mes réflexions suscitées par cet affaire: ce projet de loi visant à restreindre les pratiques de prostitution, en l’abordant par la criminalisation des clients. Non seulement que ce projet ne résoudra pas nécessairement tous les drames liés à la traite des êtres humains, peut-on garantir qu’il n’aura pas comme projet une augmentation du nombre d’agressions du type de celle qui émeut la classe politique française depuis quelques jours? Là aussi, je pense, il y a matière à réflexion.
Voici les quelques commentaires que cette affaire et vos articles m’inspirent.
Je vous remercie de m’avoir lu,
P. D.
Le comportement d’Anne Sinclair est aussi immoral que celui de son mari
La vie d’un couple peut évoluer à la longue vers une séparation ou une cohabitation parfois houleuse. Les raisons de rester ensemble sont nombreuses même si rien ne va plus : pour ne pas causer de tord aux enfants; pour raison financière, deux salaires valant mieux qu’un pour vivre à peu près décemment; parce que les époux gèrent ensemble une affaire et qu’une séparation serait préjudiciable ou parce que l’un des deux époux n’a pas la volonté de partir préférant accepter son sort plus enviable que de se retrouver seul(e).
Alors certes, tout cela était valable il y a quelques décennies lorsque nos parents et grands-parents ne se séparaient pas restant toute une vie ensemble dans la crainte du qu’en dira t’on, de la religion ou tout simplement parce que cela ne se faisait pas.
Le cas du couple Sinclair / Strauss Kahn est différent dans la mesure où Madame est très certainement au courant des frasques de son mari et de son agressivité sexuelle envers les femmes. Comment pourrait-elle ne pas l’être si tout le landernau politique et artistique est au courant, elle qui trempe dedans depuis si longtemps (voir les déclarations récentes de Laurent Ruquier).
On peut donc se poser la question de savoir pourquoi Anne Sinclair reste avec son mari même si c’est un problème d’ordre privé qui ne regarde personne. Sauf que… Sauf que depuis l’affaire du Sofitel, si l’accusation de Strauss Kahn s’avère juste, 60 millions de français connaissent ou du moins peuvent se faire une idée de leur vie de couple : Monsieur aspirant au poste suprême est un queutard invétéré doublé sans doute d’un pervers sexuel et Madame, aspirante au poste de première dame, ferme les yeux pour faire semblant de ne rien voir. Ils pourraient même se dire que si Sinclair avait eu un peu d’amour propre, elle aurait quitté Strauss Kahn depuis longtemps.
Si l’histoire du Sofitel n’avait pas eu lieu et son mari finalement élu président, les citoyens auraient alors fait confiance à une première dame restant en ménage avec un homme dont une partie de la vie consiste à devenir subitement un prédateur sexuel. Première dame au courant de la situation… et c’est là que le comportement de Sinclair est aussi immoral que celui de son mari parce qu’elle fait preuve, jusqu’ici, d’aucune compassion pour la détresse des femmes agressées trahissant ainsi les français dans la mesure où elle est censée leur montrer une attitude et une moralité irréprochables. Et sa position de femme de président de la république n’y aurait rien changé, au contraire.
Mais nous sommes sans doute bien naïfs d’attendre de ces gens là une certaine droiture, leur but, sous la gouverne d’une ambition sans scrupule et d’un carriérisme sans limite, est de profiter de la moindre opportunité, quitte à détruire des vies, pour obtenir des postes prestigieux grassement rémunérés et bénéficier des avantages du système, peu importe l’avenir des français et du pays. C’est d’ailleurs cohérent avec la stratégie d’un des groupes de réflexion socialiste, proche de Strauss Kahn qui suggère de ne plus s’intéresser aux français mais de considérer électoralement les ’nouveaux français’ comme le nouvel eldorado. Nouveaux français dont l’objectif est d’abattre la France éternelle en imposant leur civilisation islamique, les preuves étant légions.
C’est donc par ambition démesurée que Sinclair fait volontairement une croix sur son amour propre et reste avec Strauss Kahn acceptant dans une attitude abjecte qui fait froid dans le dos la destruction morale et finalement le sacrifice violent sur l’hôtel du sexe de femmes insignifiantes pour elle.
Les nouveaux Bonnie and Clyde sont hélas français et n’ont rien à envier à la version américaine dans leur façon d’agir vis à vis de leurs contemporains pour leur propre compte.
Même si Sinclair et Strauss Kahn sont probablement carbonisés, d’autres du même parti politique, de la même caste, au comportement similaire, brûlent d’envie de prendre leur place. Prêt à tuer père et mère, prêt à sacrifier les français pour assouvir leur soif de pouvoir. Sous des airs faussement désespérés à coup de larmes de crocodile seulement utiles pour sauver le Parti Socialiste et surtout leurs carrières, ils n’attendent que ça. Soyons-en certain.
Combien de temps encore allons-nous les laisser faire ?
J.P. D.
Nobleaux
Je pense que l’intervention de J. L. Nobleau n’ a pas sa place dans les publications de Riposte Laïque. La sécurité routière est un combat bien différent de celui de la lutte contre l’islamisation.
Par ailleurs, je m’intéresse à la sécurité routière depuis quelques années et je suis en désaccord presque total avec Monsieur Nobleau.
1/ La courbe accidentologie baissait très lentement avant la mise en place de radars, mais elle a subi une rupture de pente très nette dés l’annonce de la lutte contre la vitesse.
2/ Contrairement à ce que prétend ce Monsieur, la Grande Bretagne qui est un des meilleurs élèves de la classe possède, bien entendu, une densité de radars beaucoup plus élevée que la France.
L’Allemagne possède également une densité nettement supérieure et une véritable police de la route qui n’ a pas l’habitude de s’apitoyer sur les contrevenants.
Idem pour la Suisse question densité de radars.
3/ La vitesse est un facteur clef dans l’accidentologie car il s’agit d’un facteur déclenchant et d’aggravation.
Il se trouve que ce facteur est assez facile à contrôler et la multiplication des radars est donc parfaitement justifiée. Je signale à ce Monsieur que les expérience de relèvement de la vitesse limite (en Autriche et au Canada ) ont donné des résultats sans appel et très différents de ses rêves.
Donc, soit nous acceptons de continuer la lutte pour la vie sur nos routes, soit nous laissons faire et nul doute que nous retrouverons rapidement la situation de 1976 avec ses 17 00 morts.
Encore une fois, l’interview et la teneur des propos de M. Nobleau me semblent très mal venus sur votre site.
Cordialement.
Christian
Formidable Michel TONARELLI
Son analyse des trente foireuses est parfaite.
Il a le courage, la lucidité et surtout l’extrême intelligence de décortiquer « jusqu’au sang » les déviations de cette soit-disant gauche… qui n’a plus rien de gauche depuis belle lurette.
Heureusement que Riposte Laïque existe pour pouvoir prendre connaissance des idées des uns et des autres en toute liberté (du moins pour l’instant).
Je suis d’autant plus réceptive à ce billet que je suis, depuis peu, brouillée avec une amie que j’aime vraiment beaucoup mais qui, après avoir lu quelques unes de mes interventions dans RL, m’a envoyé par mail une réponse qui développe en long et en large toute l’étendue de son aveuglement et de son intolérance. Elle aussi a évoqué mes « idées qui puent » (vocabulaire préféré des sectaires de gôôôche). Le plus triste c’est que je pensais réellement qu’un débat était possible avec elle, je pensais réellement que nous pouvions nous écouter et nous entendre. Que nenni !
Ses arguments sont usés jusqu’à la corde, exemple : L’Europe est vieillissante et nous sommes « forcés » d’accepter les immigrés, autre exemple : Donner raison à Marine Le Pen, c’est « se perdre ».
Que c’est beau ! ils adorent jouer les « intellos », en plus ils sont comme Emmanuel Todd qui ose parfois dire « moi qui suis un intellectuel » ….. « Ils se donnent des airs » comme disait ma mémé.
Elle continue allègrement à vomir sa haine des cathos, mais elle ne reproche pas grand chose aux musulmans qui essaient de nous imposer leur « machin » qui leur sert de religion. Je n’ai pas compris sa réaction. J’ai été peinée mais je ne le suis plus. Mes combats sont ailleurs.
Un immense merci et un grand bravo à Michel TONARELLI !
Amitiés à tous.
Catherine Dumont
Complot, vraiment ?
Bonjour,
Une réflexion à propos de cette thèse du complot.
Quel comploteur aurait été assez bête pour piéger DSK dans une chambre d’hôtel sans caméra ni témoin. Même pas de caméras dans les couloirs !
Si complot il y a, celui qui a imaginé le stratagème est nullissime.
En raison de la personnalité du bonhomme, monter un piège avec preuves irréfutables à l’appui était un jeu d’enfant. Un appartement, une journaliste sexy, quelques caméras dissimulées et le tour était joué. A ceux qui opposeraient que la présence de caméras aurait trahi le coup monté, il faut dire qu’il n’est pas très compliqué de trouver un lieu où la présence de caméras discrètes est justifiée. Certaines salles de réunion en sont dotées par exemple.
Ceux qui sont trop dérangés par l’image d’un PS complice de comportements dégueulasses, (François Hollande aurait consolé Tristane Banon après sa tentative de viol) préfèrent classer l’affaire avec la thèse d’un complot. C’est plus confortable.
JL
Innocence possible
Depuis dimanche apparaissent sur ce site des articles à charge contre DSK. Au nom de la défense des femmes, certaines d’entre vous et à juste titre, ont crié haro sur le violeur ; mais comme vous n’oubliez pas de le mentionner, DSK n’est pas encore coupable, pourquoi l’avez vous déjà condanné ? Laissez faire la justice américaine, ayez confiance en elle avant de lancer des anathèmes anti-baiseurs, pour une affaire bien étrange, où on voit un homme politique de premier rang, connu pour avoir une vie sexuelle particulièrement riche et agitée, montrer une inconcience rare (descendre dans un hôtel sans mesure de sécurité minimale, prendre un taxi seul et j’en passe), une femme de chambre qui rentre comme dans un moulin dans la suite d’un haut personnage connu comme, certains semblent tout connaître et connaître tout le monde de l’hôtel, l’obsédé sexuel du SOFITEL. D’autre part vous citez le cas de cette jeune dame qui racontait ses mésavantures avec DSK il y a dix ans chez ardisson ; franchement le viol, vous y croyez ? elle s’amuse comme on raconte une histoire grivoise ; chers amis de riposte laique, nous ne sommes pas dans un combat féministe, avec un grand méchand loup pervers et mondialiste, et une fille violée, pauvre et immigrée ; il n’y a qu’un homme, il y a trois jours un des hommes les plus puissants de la planète, et une enquête ; patientez
J. C.
Le jour où les faux culs danseront : Duhamel ne sera pas à l’orchestre
Surréaliste ! Ce matin j’écoutais, indignée, ET par sa prétention (habituelle) ET son éternelle mauvaise foi de caste, Alain Duhamel, sur RTL.
La question portait sur la non information par les journalistes de la véritable personnalité de DSK, qui, d’après les réactions indignées de certains auditeurs, auraient été complices ainsi que les membres du PS et qui auraient pratiqué l’omerta afin que le GRAND DSK arrive sans encombres à la porte de l’Elysée.
Comme à son habitude, le sieur Duhamel, est monté sur ses grands chevaux, il a donné de la voix, en expliquant qu’il était hors de question que les journalistes français s’abaissent comme leur collègues anglos-saxons, que lui personnellement n’avait jamais entendu parler de l’affaire Tristane Banon, qu’il savait que DSK était « un chaud lapin » mais que bon ! cela regardait Anne Sinclair et son mari mais pas les français ??? et que ces polémiques mettant en cause la probité des journalistes était encore une fois la faute du populisme ambiant, ce populisme qui critique et ose remettre en cause les ELITES, (il n’a pas dit « ose » c’est moi qui le rajoute, mais il aurait pu le dire…). En gros il a terminé, toujours furax, en disant que « ce populisme », faisait qu’il était très à la mode de critiquer les élites et de remettre en cause l’honnêteté des journalistes… Mais que pour lui (Ô Jupiter) il n’était pas question de changer de comportement.
Duhamel, je ne donne que mon humble avis, est depuis trop longtemps à l’avant-scène, ce type est d’une prétention incroyable, il est devenu de plus en plus puant de prétention et de mépris des opinions des autres et particulièrement du peuple de France.
Lorsque l’on parle de vie privée de quoi parle-t-on ? Doit on évoquer la personnalité trouble d’un homme ou d’une femme politique, surtout si ils sont « présidentiables » ; haute fonction et, au risque de paraître, puritaine je considère que lorsque on vise cette haute responsabilité, on se doit de le faire en toute connaissance de cause et en intégrant le fait qu’en tant que représentant(te) de l’Etat Français, on se doit d’être le plus possible IRREPROCHABLE, on ne demande pas la sainteté, on demande de simplement se tenir correctement.
Donc, les « initiés » et visiblement dans l’affaire DSK, on s’aperçoit qu’ils étaient nombreux, devaient ils porter à la connaissance du PEUPLE SOUVERAIN, la sexualité « agressive » de DSK ? Pour moi la réponse est OUI !
– Pourquoi l’affaire Tristane Banon n’est jamais sortie ?
Je pense que si cette affaire (Sofitel New York) s’était déroulée en France, elle ne serait jamais sortie. Tout aurait été fait pour l’étouffer avec, et j’en suis presque certaine, la complicité des plus hauts membres de l’Etat, y compris hostiles à DSK.
Ils sont devenus une nouvelle caste intouchable, ils se soutiennent les uns et les autres. Il n’y a qu’à observer le silence, plus que prudent, de tous les membres du gouvernement actuel.
Ils ressemblent à des lapins pris dans les phares d’une voiture ! Ils doivent se dirent : « mais c’est dingue ! Il y a des trucs qu’on a pas le droit de faire ? »
Et c’est terrible à dire, mais je pense que de nombreux Français pensent comme moi. A 10 mn près, le temps pour lui de se faire arrêter avant le départ de l’avion, nous héritions d’un président de la République obsédé sexuel. Désolée, mais un type susceptible de sauter sur une femme n’est pas un Don Juan, c’est un obsédé sexuel. Certes, pour l’instant, il nie farouchement les faits, mais l’affaire Tristane Banon prouve qu’il était bel et bien capable de le faire.
Libre à Anne Sinclair d’accepter un mari libertin. C’est effectivement sa vie privée. Mais la France ne mérite pas un Président porté sur la chose qui, de surcroît est de notoriété publique nationale et, d’après les dernières informations, internationale.
Les élites de ce pays ont perdu tous leurs repères moraux.
Et que dire de tous les membres du PS qui savaient parfaitement tout ça, mais qui étaient TOUS PRETS à le laisser passer pour LE POUVOIR, chacun pour son « maroquins », il n’y avait qu’à voir d’ailleurs la tronche à Cambadélis, on avait l’impression qu’il regardait avec tristesse s’envoler son portefeuille de premier ministre ! On en aurait pleurer avec lui…. pour un peu.
Quelqu’un a dit : « TOUS POURRIS », je crois que c’est tristement vrai.
Que peut-on faire ?
C. D.
J’approuve à 100% les propos de Chantal Crabrère
Une femme violentée subit un traumatisme physique certes, mais aussi moral et psychologique dont parfois elle ne se remet pas.
Si un homme se fait sodomiser, contre son gré, il devrait comprendre à quel point une intrusion non consentie dans son corps et son intimité peut être comparable au viol d’un homme sur une femme.
Que DSK soit ou non coupable, c’est un homme qui a un problème lié au sexe et il est potentiellement dangereux pour tout être de sexe féminin pas trop vilain qui entre dans son orbite.
Confier de telles responsabilités à un être « dérangé » est un crime en soi, s’il à l’esprit dans le pantalon, quelles qualités donner à ses jugements ?
Je ne l’ai jamais apprécié ni en tant que ministre des finances ni en tant que Président du FMI à qui l’on doit le fossoyage de la Grèce, de l’Irlande et autres.
Si j’ai de la compassion, c’est d’abord pour cette femme qui risque plus gros que lui, pour ces peuples que l’Europe et le FMI ont mis à genoux.
Que le Seigneur me pardonne mais je ne ressens aucune compassion pour un malade sexuel et ce qu’il soit coupable ou non. Je ne fais pas partie de ceux qui reçoivent une claque et tendent l’autre joue. Non, avec moi, si tu me baffes, je te donne un coup de genou bien placé.
C’est ce qu’on devrait faire avec tous les UMP-PS qui nous prennent pour des imbéciles.
Et cela ne m’empêche pas de vouloir que la laïcité de La France reste telle qu’elle était.
A. Z.
Socialos
A connaitre les socialistes de l’époque, je ne me faisais déjà plus d’illusions sur eux.
Mais comme en plus d’un programme social, le programme commun (pour quoi j’ai voté et non pour Mitterrand ni les socialistes !!!) était le seul à prévoir la suppression des écoles religieuses. Pour moi, en bon marxien, c’était la seule façon entre la thèse religieuse et l’anti thèse marxiste des écoles publiques que j’abhorrais autant, d’obtenir la synthèse vraiment laïque pour continuer à progresser.
Vous comprendrez alors ma déception après la reculade face aux catholiques.
Je continue à penser que c’est bien de là que viennent tous nos maux actuels !
En effet, en achevant ainsi définitivement le catholicisme, les musulmans n’auraient pas pu s’engouffrer dans la brèche.
De toute façon, les laïques avaient déjà bien assez à faire avec les catholiques pour ne même pas penser aux musulmans.
Et maintenant, nous les avons tous sur le dos, y compris les juifs, tellement d’ailleurs qu’ils ont recommencé leurs guerres de religion non seulement interreligieuses mais même intestines, pour s’approprier les mosquées payées sur des fonds publics notamment, comme si déjà notre France républicaine n’était plus laïque !!!
Or, à part chez les intégristes, la laïcité imprégnait tellement tous les esprits qu’il n’y avait besoin d’aucune loi pour la préciser. Même les religieux professionnels catholiques se sont défroqués sans une loi pour les y contraindre ! A l’école, étaient enseignés respectueusement les textes républicains « sacrés » comme la déclaration de 1789 et la loi du 04 août 1789 qui me semble bien oublié de nos jours. Au travail, peu de propos religieux, sinon moqueurs.
Mais le plus écœurant aujourd’hui, c’est que c’est la gauche qui défend surtout la religion la plus abominable du monde plutôt que la laïcité et les Droits de l’Homme.
Si ce n’est pas de la très haute trahison çà, je me demande bien ce que c’est !!!
De toute façon, la gauche bien blanche va se faire déborder par ses religieux et ses étrangers à qui elle refuse de céder sa place et, ne retrouvant plus son électorat « ouvrier » qu’elle a trahi, ne parviendra plus au pouvoir.
D’ailleurs, il est pour le moins surprenant que parmi les socialisants que je connais (2ème à 3ème parti seulement à Marseille derrière le FN, 1er), aucun n’aurait voté pour DSK alors qu’il était censé être élu selon les sondages, sans doute par les électeurs de droite !!! (actualisé après son arrestation à New-York !)
Eozen
Lettre à une association turque de Drancy
Bonjour,
La lecture de l’article paru dans Drancy Immédiat n° 208 du 16 au 31 mai 2011, sous le titre: «Une culture à partager» me laisse très interrogateur.
Déjà, le libellé de ce titre semble aller totalement à l’encontre de l’intégration au sein notre pays.
Même si votre culture est respectable, personnellement, je n’ai pas envie de la partager avec vous.
Vous annoncez que Drancy compte une cinquantaine de familles.
A peine arrivés sur notre sol, vous créez une association.
N’appelle-t-on pas cela du comunautarisme?
Je n’ose imaginer l’ampleur de vos exigences, lorsque vous serez dix fois plus nombreux.
Vous semblez oublier que vous êtes en France, et de ce fait, c’est à vous de partager notre culture et non l’inverse.
D’autant que 90% de la population turque est de religion musulmane et connaissant le rejet qu’éprouve la majorité des français pour cette dernière, pouvant être considérée comme une théocratie, il ne semble guère envisageable que ces derniers souhaitent partager cette idéologie.
Votre association propose des activités diverses:
Danse folklorique, activités sportives, cours d’informatique, de théâtre etc…
Selon vos déclarations, son objectif est de faciliter l’intégration des familles toutes générations confondues.
Vous semblez ignorer que la ville de Drancy, riche en diverses associations, est en mesure de proposer toutes sortes d’activités permettant justement à vos enfants de réussir leur complète intégration dans un pays qui a des chances de rester le leur, et à vie.
Vous déclarez également que cela permet aux jeunes de mieux connaître leurs origines et leur donner les clés pour bien vivre dans leur ville.
Je ne saisi pas très bien le rapport ? sauf si c’est pour leur expliquer que leur vie en France est bien meilleure que celle qu’ont vécu leurs parents en Turquie.
Mieux connaître leurs origines est légitime, mais cela doit se faire à l’intérieur des familles et de façon très prudente.
En effet, les parents peuvent être tentés à l’inverse, de magnifier leur pays d’origine et développer ainsi chez leurs enfants, une sorte de détestation pour leur pays d’accueil.
Les exemples sont hélas trop nombreux pour être cités, mais il n’est qu’à suivre l’actualité où chaque jour, des agressions sont commises à l’encontre de toutes nos institutions:
police, justice, pompiers, éducation nationale, personnels hospitaliers qui refusent de se plier aux exigences imposées par le Coran.
Je cite une autre phrase: «tous les drancéens y sont les bienvenus, quelle que soit leur origine».
Il ne manquerait plus que cela qu’ils ne le soient pas !
La France a bien accueilli depuis bien longtemps des peuples de tous horizons, quelque que soit leur origine….
Cette précision était donc déplacée et superflue.
Pour terminer, la fin de cet article a provoqué chez moi une gêne.
Je cite: «Une condition toutefois: être tombé, à un moment ou un autre de sa vie, sous le charme de la Turquie et de sa culture».
Je n’apprécie guère cette restriction.
Il faut donc être allé là-bas pour prétendre être invité par cette association ?
Quand au charme tellement vanté de votre pays, il est loin d’être le seul de par le monde, mais les propos que vous avez tenus dans cet article ne m’incitent pas du tout à venir visiter le vôtre.
Au fait, pourquoi n’y êtes-vous donc pas restés ?
A. B.
A propos de l’affaire DSK
Il y a un aspect dont on ne parle jamais dans les “affaires de mœurs”.
Les humains sont des mammifères comme les chats, chiens, vaches, chamois etc.
Chez les mammifères “comment ça marche?”
Et bien, quand la femelle arrive à la maturité sexuelle elle va en chaleur et non seulement a un comportement provocateur destiné à attirer les mâles, mais encore elle émet des hormones parfumées, les phéromones, qui sont destinées à exciter les mâles.
Quand les mâles captent les phéromones, ils vont en rut et pourchassent la femelle qui est en chaleur. Mais au final, en générale, la femelle se laisse couvrir par le mâle qu’elle choisit.
Cela signifie-t-il que c’est la faute aux femmes si elles se font violer? Pas toujours.
C’est plutôt la faute des éducateurs qui ne font pas leur boulot en expliquant aux jeunes comment la vie fonctionne. Même, non seulement on ne leur explique pas “les dangers” mais encore, notre civilisation stimule le “sexy”. Nous aimons les lèvres sensuelles, les décolletés plongeants, les jupes courtes, etc. Très bien, même super, moi aussi j’adore, mais seulement à condition que tout le monde soit au courant des règles du jeu c.-à-d. des mécanismes physiologiques et donc que chacun soit conscient et responsable de son propre comportement. Les enfants, adolescents, jeunes et mêmes adultes sont la plupart du temps tout à fait inconscients des effets qu’ils provoquent et donc du « danger » dans lequel ils se mettent eux-mêmes. Là, je suis certaine que ni les parents, ni les éducateurs ne remplissent leur rôle. Par exemple, on crie haro sur le violeur mais on ne condamne pas les parents qui laissent leurs (petites) filles courir les rues à 2h du matin.
Mais il y a aussi le puritaniquement correct qui s’en est pris aux Clinton, Polanski, Assange et les autres: on ne liquide pas pour incompétence professionnelle mais pour pseudo-moralisme alors que l’immoralité est autre part!
Quand des soldats armés pénètrent dans un pays souverain, attaquent et entrent dans une habitation privée, y tuent des civils désarmés, emportent des corps et s’en débarrassent … Que disent les conventions de Genève ? Surtout quand il s’agit d’ennemis !
Aucune commune mesure avec des histoires de cul qui sont du domaine privé, à moins que celles-ci ne soient devenues une arme non conventionnelle ?
Les féministes montent aux créneaux contre le monstre lubrique, fort bien, pendant que cela les occupe, elles ne dérangent pas dans les domaines importants comme… entre autres… la laïcité… L’émancipation des femmes ce n’est pas la chasse au violeur car celle-ci maintient le schéma femme-victime < – > homme bourreau, mais la formation, l’éducation des femmes pour qu’elles soient capable de faire face aux hommes d’égal à égal.
Je n’ai pas de sympathie pour monsieur DSK, mais j’ai peur du politiquement correct, du religieusement correct, des bigots, puritains et hypocrites. Je n’aurais pas voté pour monsieur DSK, mais maintenant je le ferais uniquement parce que je suis écœurée, depuis l’affaire Clinton, par cette mentalité.
Anne Lauwaert
Conseils
Bonjour,
Trop d’information tue l’information comme le mieux est l’ennemi du bien. C’est du moins mon avis, qui n’engage bien entendu que moi.
Vous devriez revenir au rythme de la newsletter hebdomadaire éventuellement complétée d’une éventuelle hors-série de temps en temps. On attendait celles-ci en début de semaine pour les parcourir et aller chercher les nouveaux article sur votre site. Tandis que recevoir tous les matins quelque chose qui ne semble pas significatif par rapport à la veille peut inhiber l’attention et surtout l’intérêt.
Cordialement,
Michel Guerlinger
Texte envoyé à Hollande et à l’UMP
Messieurs,
Comment se fait-il que nos politiques, depuis quelques décennies, permettent que de telles situations s’installent insidieusement dans notre pays ?…Les politiques occidentaux seraient-ils vraiment devenus FOUS, submergés qu’ils sont par la lâcheté, pour laisser s’installer sans rien faire cette islamisation plus que rampante de nos pays respectifs ?…Ce voile symbole de la soumission et de l’infériorité de la femme!…Cette femme musulmane qui doit donc cacher sa beauté pour ne pas susciter de convoitise chez l’homme, ce « mâle » qui, comme chacun le sait, en est encore au stade de l’anté- moyen-âge et qui ne pense donc qu’à enlever et violer toutes les femmes non voilées !!!…Ben voyons, c’est tellement évident !
il faut avouer que l’Occident décadent se fait un malin plaisir en apportant toujours plus d’arguments à ces nouveaux fascistes du 21ème siècle, je veux parler des « barbus » intégristes!…Plus nos sociétés occidentales montrent des signes de décadence (le fric roi, la corruption, le sexe etc ) et plus les « barbus » se frottent les mains de satisfaction car tout cela leur facilite grandement leur travail de prosélytisme !…Pauvre France et pauvre Occident qui nous font penser de plus en plus au Bas-Empire Romain décadent !…Tous nos politiques occidentaux programment ainsi, à petit feu, le suicide de notre civilisation et de ses valeurs!
VOLTAIRE, revenez vite, ils sont vraiment devenus FOUS !!!
Cordialement.
M.D.
Turquie
Je viens de faire un voyage en Turquie où le thème étaient la visite de certains lieux de la chrétienté. J’ai pu converser avec notre guide se déclarant musulmane non pratiquante. J’ai pu apprendre ainsi que sur les cartes d’identité est mentionnée la religion du titulaire. De plus, depuis les années 80, l’enseignement de l’islam est obligatoire au lycée ce qui selon notre guide s’accompagne du recul des autres religions. Enfin, le prêche dans les mosquées se fait en langue turque. On peut conclure que le prêche dans les mosquées de France peut se faire en français.
Raymond Guinet
Amis de DSK
Cher Pierre, Chère Christine,
En complément de votre article sur les prestations de Robert Badinter et Manuel Walls, pouah quel petit péteux !! j’ai trouve sur un forum internet
« quelle prestation lamentable à France2,de l’ami de DSK, ancien avocat contributeur de l’abolition de la peine de mort avec son mentor Mitterrand! Cet homme a laissé libre cours à son indignation quant au traitement de son ami et pour un moraliste humaniste, défenseur des faibles et des opprimés qu’il s’est prétendu être,n’a jamais exprimé la moindre compassion pour cette femme ,de ménage,seule victime de cette sordide affaire et du malade qui en est l’auteur selon la justice Américaine qu’il n’a pas hésité à mettre en « accusation ». Pas joli,joli,ce vieux monsieur imbu de lui-même et à l’esprit bien tordu! »
Jean-Luc
Bravo pour votre courage
Je suis royaliste, catholique historique, d’une famille coco et je vous lis, bravo pour ce que vous faites!
Ma petite goutte d’eau sera la suivante, j’aime pas mes voisins, le genre soumis bien pensants, plutôt sarkosystes, grosses bagnoles qu’aiment pas mon chèvrefeuille et mes chats, mais tant pis, cette année je participerai à la fête des voisins, même si je ne me suis pas retrouvée sur la « jolie » affiche officielle prônant la sacro sainte diversité…. C’est gentil, on nous prend par la main…
VOILA, J’APPORTERAI DES COCHONNAILLES et du VIN ROUGE, j’avais pensé au champagne, mais je le boirai en Suisse, ça j’ai le droit de l’écrire et même le devoir, « salauds de Suisses!non? Votent cont’les minarets ». Les préfets ne pourront rien dire, mais cela pourrait faire un apéro saucisson géant si tout le monde « se donnait la main » et si on se donnait le mot.
Cordialement
E Navarre Chapy
Radars
Bonjour,
Je viens de lire l’interview de Jean-Luc Nobleaux par Jeanne Bourdillon dans Riposte laîque « Rien ne justifie l’acharnement du gouvernement contre les automobilistes ».
JLN déclare que « La « baisse du nombre de victimes de la route », est effective et régulière dans toute l’Europe depuis au moins 20 ans. Mais en France – les chiffres sont clairs – elle a cessé avec l’apparition des radars ! »
C’est faux ! La baisse a continué les années suivantes.
2004 ( année de l’implantation des radars automatiques) , évolution nb d’accidents corporels : – 5,4 %
2005 : – 1%
2006 : – 5 %
2007 : + 1,2 % (mais baisse du nb d’accidents mortels)
2008 : – 8,4 %
2009 : – 3,1 % (nb d’accidents mortels identique à 2008)
Sources :
http://fr.wikipedia.org/wiki/Accident_de_la_route_en_France
Page 9 :
http://www2.securiteroutiere.gouv.fr/ressources/bilan/2009/sources/index.htm
Merci de bien vouloir informer vos lecteurs de ces quelques précisions.
Cordialement
AE
Le menottage de DSK ne m’émeut pas
…contrairement aux tabassages, parfois à mort, de nombre de mes compatriotes « sous chiens » dans l’indifférence générale.
Personnellement, et bien qu’homme réputé machiste, je trouve qu’il n’y pas pire que ce dont est accusé DSK : qu’un homme profite de son pouvoir pour violer (par une sodomie !) une employée, noire en plus, quasiment une esclave (à part un homme noir bien entendu !).
De la part de cette goche cela ne me surprend pas. Mais je considère que ce sont des circonstances aggravantes pour des antiracistes multiculturels.
Qui a–y-t-il de différent entre DSK et les patrons ou l’épicier baiseur émasculé de Germinal ?
Tant que la goche, et la droite, et les médias continueront à minimiser ce crime des plus horribles je les mépriserai.
Invoquer la présomption d’innocence pour de telles accusations dans un pays ou le simple fait d’être « sous chien » (injure raciste en soi !) fait présumer d’une culpabilité de racisme et d’esclavagisme est des plus inconvenant !
Quant au menottage, il me semblait en avoir tellement vu en France que j’ignorais même qu’il était interdit de le montrer !!!
Ne parlons même pas de la présomption de culpabilité des innocentés d’Outreau ou même de Georges Fréche, lynché par tous, mais même pas par la justice malgré ses défauts.
A Marseille, l’important reste que le président de région Vauzelle, du département Guérini, le maire Gaudin et le footeux de l’OM BRANDAO soient toujours considérés comme innocents, malgré les procès diligentés contre leur institution ou eux par le dernier procureur…
Mais BRANDAO a été autorisé à rejoindre son pays d’origine…
Eozen

image_pdfimage_print