Sélection de quelques réactions

La laïcité a mauvaise presse…
Elle n’est plus « à la mode ». Nous sommes tous les enfants gâtés de la laïcité… du système quoi. Nous sommes ingrats et incapables de voir la chance d’être né en France.
Empêtrés dans la nouvelle dialectique du bobbo et droitdelhommiste de base les enfants gâtés sont prêts à casser leur jouet (la France). Quand se sera chose faite ils seront les premiers à pleurer pour qu’on leur en donne une deuxième (France). Mais il n’y en a qu’une.
La grande faiblesse de nos démocraties de l’ouest est que au nom de cette démocratie et « tolérance » nous laissons entrer et agir sur nos sols des ethnies, religions, groupes de personnes n’ayant que du mépris pour la démocratie, la laïcité et la tolérance mais -et le paradoxe est là- se servant d’elles pour implanter et imposer le despotisme et ce qui a fait l’ échec de leur civilisation en Afrique du nord ou au moyen Orient.
Non nous ne sommes pas racistes quand nous dénonçons des jeunes brûlant une école ou des voitures. Nous ne sommes pas racistes quand nous dénonçons des fous de dieu prêchant la haine de la France tout en profitant de ses avantages. Nous ne sommes pas racistes quand nous dénonçons des minorités obligeant les femmes à rester dans l’ ignorance et à se vêtir avec des burkas signes d’un autre âge.
Le vrai racisme (qui existe lui) est dilué dans tous ces faux racisme devenus des outils de combats hypocrites pour politiciens démagogues.
Le premier acte pédagogique et militant des laïcs est d’expliquer cela.
Frédéric Masse Enseignant Gard.
Lettre au sénateur Milon
Monsieur,
Je suis stupéfait d’apprendre que vous oeuvrez, via la prise en compte de la kafala, à la banalisation et à l’instauration de la loi islamique, autrement dit de la charia, en France.
Je vous rappelle que la charia a été, et à juste titre, déclarée incompatible avec la démocratie (ou avec ce qu’il en reste, pour le moins en France) par la cour européenne des droits de l’homme il y a une dizaine d’années.
Je suppute donc que vous oeuvrez sous l’influence de lobbies religieux, et non pas pour le bien commun et les valeurs républicaines, donc laïques.
Vous ne représentez plus le peuple français.
Je ne vous salue pas.
Jean-Luc SAUTOIS
Burqa d’horreur
Bonsoir
J’ai apprécié dans ce dernier numéro, l’article de Chantal Crabère sur le jeûne du Ramadan. Comme Djamila Gérard, la semaine dernière, elle dénonce cette pratique dangereuse quand elle est imposée au « vulgum pecus », avec des arguments de pro, impossibles à réfuter, et en s’appuyant sur ce qu’en dit Abdennour Bidar : cet ascétisme ne peut être imposé à qui que ce soit. On ne saurait être plus clair. Les dhimmis se couvrent une fois de plus de ridicule.
En effet , qui impose le Ramadan, à ses petits camarades de collège ou de lycée , des gosses incultes et perdus qui ne connaissent du Coran que ce que des manipulateurs leur ont enseigné ; qui parfois l’ impose à ses collègues,?…..des fachos bornés et incultes. Mais, qui autorise ces pratiques ? qui laisse faire en se donnant une image de gôooche? des gens éduqués, émancipés, souvent des Européens et Européennes. Ces messieurs dames veulent bien profiter du progrès mais à condition que « les autres » n’en profitent pas. Ils se moquent bien de les voir vivre dans la difficulté, la violence, le replis sur soi, ils ne les fréquentent pas, ne mettent pas leurs gamins dans les mêmes écoles, en fait, ils ne veulent les voir, que pour leur cirer les pompes, et se valoriser. Ils se comportent en beaufs de la pire espèce. Les dhimmis en voulant se montrer plus musulmans que les musulmans, leur tirent dans le dos. On comprend pourquoi la ligue de la bien pensance alimentée par eux, n’invite pas souvent la sociologue Malika Sorel qui pointe ce comportement pervers depuis des années.
Dans le télégramme de Brest du vendredi 3 juin, la journaliste Michèle Fitoussi, signalait , que deux jeunes filles d’un établissement de Villeparisis se sont attiré les foudres de deux surveillantes, que j’appellerais plutôt « gardiennes de la vertu », sous prétexte d’indécence. L’une a dû porter une blouse sur sa tenue, je n’ai pas noté ce qui est arrivé à l’autre, qu’elle me pardonne. L’article était accompagné d’une photo des deux trubliones, et alors là, il y avait de quoi trembler : jupe sombre, chemise à carreaux pour l’une, jupe sombre, T shirt bleu long, veste noire pour l’autre. Manches au poignet pour les deux. L’une était jambes nues, l’autre portait un collant noir.
La journaliste, il y a encore des gens honnêtes dans cette profession, s’inquiétait « quelle sera la prochaine étape « ? « la robe longue », « le voile intégral » ?
Riposte Laïque devrait instituer un prix : « la burka d’horreur » ……..Il y aurait beaucoup de nominés, certes, mais trop de nominées, j’ai le regret de le dire.
Amicalement
Monique Vigneau
Scepticisme
Bonjour,
Je lis toujours avec grand intérêt vos papiers sur l’islamisation de l’Europe en général; et de la France en particulier. Je ne peux que souscrire à vos analyses d’une situation qui glisse de plus en plus rapidement vers le délétère.
Je comprends votre attachement à la laïcité mais je souhaiterais susciter un sujet de réflexion sur les motivations comparées d’un Etat démocratique et laïque et d’un Etat à dominante religieuse. La question que je me pose est la suivante: quel poids va bien pouvoir peser la laïcité face à une religion furieuse et déferlante comme l’Islam ? Je crains de connaître la réponse…
Ma deuxième réflexion est la suivante: Je crois que la Chrétienté n’aurait pu vaincre l’islam que si elle s’était rassemblée derrière un but commun bien plus puissant d’une vague idéologie démocratique. En d’autres termes, l’Islam n’aurait pu être jugulé que si l’Europe avait retrouvé ses racines chrétiennes. D’où mon acquiescement concernant le mot « riposte » mais mes doutes à propos de « laïque ».
Il y a trop de corruption, de confort et de démissions sous nos latitudes. Il est trop tard. Même si nous ne voyons pas encore, la guerre a commencé.
Bien cordialement.
Bill

image_pdf
0
0