Sélection de quelques réactions

Toutes nos excuses à nos lecteurs, un problème informatique a malencontreusement fait disparaître un grand nombre de courriers que vous nous aviez adressés avant que nous ayons pu les transférer dans cette rubrique et/ou y répondre.
De l’importance du système économique
Cher Cyrano,
Dès les premières lignes de ton édito, je te ferai observer avec
beaucoup d’amitié que tous les citoyens sont formatés à la seule
politique politicienne. Tu écris :  » Il n’y a pas une feuille de papier à cigarette qui sépare le programme politique …. »
Leurs programmes politiques sont différents, puisque l’un des deux
demande une sixième république. Par contre le système économique adopté est absolument le même, le « néolibéralisme dopé au monétarisme », et c’est ce système qui crée la crise dans laquelle nous sommes enlisés. Ce distinguo est indispensable, car personne de pense au système économique car tout est fait pour que personne n’y pense. Ainsi on peut proposer des tas de solutions qui ne changeront rien …. et ça continuera pendant longtemps.
Avec toute mon amitié.
Pierre Bellenger
REPONSE DE RIPOSTE LAIQUE
Cher Pierre,
Dans la mesure où Ségolène comme Martine sont pro traité de LIsbonne et n’ont en rien rompu avec la social-démocratie, on peut dire que leurs programmes politiques sont les mêmes, et la VI° République ne sert que de poudre aux yeux pour dissimuler qu’aucune des deux, d’ailleurs, n’a les moyens de faire une politiuqe différente puisque Bruxelles les en empêcherait ! Comme tu le signales si bien, le seul et fondamental problème est celui du verrou économique, du verrou monétaiste mis en place, avec Maastricht, le libre circulation des capitaux et la concurrence libre et non faussée que les deux rivales cautionnent pas ailleurs.
Cyrano
A propos des langues régionales et de l’anglais
Je répond un peu tardivement à l’article de Valentin Boudras Chapon sur les langues et au risque de paraître très « réac. »
Tout ce tapage sur les langues régionales et l’anglais ces dernières années me fatigue et m’inquiète beaucoup à la fois.
Tout d’abord ce retour sur la scène avec demande de reconnaissance de tous bords des langues régionales est sans doute une conséquence du fameux « droit à la différence » tant prôné par notre gauche caviar au lieu de mettre l’accent sur ce qui nous rassemble, les valeurs de la république, par exemple, et sur un soutient de l’apprentissage du français en primaire qui, lui, est vraiment facteur d’égalité.
Quant à l’anglais, je trouve qu’on lui fait un mauvais procès en l’associant de facto à tout impérialisme dont il serait indissociable.
Certes l’anglais prend une place de plus en plus importante dans les échanges internationaux. Et alors? Cela ne signifie pas que tout échange au travers de l’anglais soit du colonialisme rampant!
Si l’anglais est si parlé dans le monde certes c’est parce que les anglais ont beaucoup colonisé, l’Inde entre autres. Mais c’est aussi parce qu’il est plus facile à apprendre et à prononcer que bien d’autres langues. En outre il dispose d’une littérature riche de plusieurs siècles et il s’adapte et évolue vite. Donc je ne suis pas choquée que cela devienne une langue prédominante, ce qui n’implique pas la disparition des autres langues nationales reconnues à l’ONU.
En tout cas cela me semble plus réaliste que la volonté d’imposer l’espéranto comme langue internationale, alors qu’il n’est parlé dans aucun pays! C’est certes une belle utopie égalitaire mais totalement irréaliste (combien de locuteurs dans le monde? Quelle littérature traduite?Combien de documents scientifiques disponibles?).
Depuis 8 ans maintenant nous recevons à la maison des étudiants du monde entier qui viennent pour apprendre le français. Force est de constater que presque tous parlent également un peu, bien ou très bien l’anglais et ils ne se sentent pas pour autant soumis au vilain impérialisme capitaliste. Et cela ne les empêche pas de vouloir apprendre le français.
À force de tirer sur l’anglais à boulet rouge au nom de son impérialisme, il ne faudrait pas que l’on en vienne à la situation des pays arabes qui, ayant voulu bannir le français, langue honnie du vilain colonialiste, y reviennent après avoir sacrifié une génération. Ils se sont rendu compte qu’ils se coupaient du monde, notamment scientifique, car trop peu de choses sont traduites en arabe et l’arabe est trop peu parlé et enseigné hors sphère arabe.
Donc je suis reconnaissante à mes parents de m’avoir permis d’accéder facilement à l’apprentissage de l’anglais et j’ai fait de même avec mes enfants. Ce qui nous permet de voyager dans le monde entier et de communiquer presque partout.
Je ne suis pas particulièrement partisane de l’enseignement des langues en primaire car, là aussi, je suis sans doute réac mais je pense qu’il faudrait déjà obtenir que tous les élèves arrivent en 6e en sachant correctement lire et écrire le français, ce qui est loin d’être le cas à l’heure actuelle. Mais tant qu’à faire puisque les réformettes démangent nos hommes politiques, il vaut mieux enseigner l’anglais que quelle que langue régionale que ce soit. Madame de Maintenon avait crée des orphelinats pour sortir les jeunes filles pauvres de leur condition en leur apprenant le français pour pouvoir accès à l’éducation, communiquer et devenir indépendante et voilà qu’on nous prône le contraire. Quelle régression!
Je crois qu’il serait sage de raison garder, s’il est encore temps, et laisser les langues évoluer d’elles même. C’est très triste que des langues disparaissent mais je ne pense pas que ce soit en balkanisant l’enseignement des langues et en décrétant l’ obligation à être enseignées pour les langues régionales qu’on créera plus de culture et de possibilité de communication.
Un jeune espagnol nous racontait qu’un de ses collègues, brillant ingénieur, s’enorgueillissait de parler le basque et de l’enseigner à ses enfants en refusant l’anglais. Sa carrière a été cantonnée à une entreprise basque sans espoir de promotion ailleurs en Espagne et à l’international même dans son entreprise…. On devrait lui suggérer d’apprendre l’espéranto, cela se passerait sans doute mieux…?
Cordialement
Jenny Ecoiffier
REPONSE DE RIPOSTE LAIQUE
Merci de votre message, nous partageons tout à fait votre analyse à propos des langues régionales et de l’importance du français, par contre nous sommes un peu plus réservés en ce qui concerne l’anglais. Que ce soit une langue pratique pour communiquer à l’international est un fait, qu’on abandonne délibérément l’usage du français pour privilégier l’anglais est gênant, comme la décision de ne plus traduire en français les brevets déposés en Europe ou celle de vouloir que certains cours à l’Université soient faits en anglais.
Quant à l’esperanto, c’est un petit clin d’oeil de notre collaborateur qui n’engage que lui.
Cordialement.
Cyrano
Respectez le pape !
Bonjour,
Vous auriez pu vous abstenir de mettre sur votre site bien fait et interessant une photo du pape benoit XVI ainsi trafiquee. Ce n’est pas digne.
cordialement, Lea Souccar
REPONSE DE RIPOSTE LAIQUE
Merci de vos compliments à propos de notre site, nous sommes désolés que l’une des illustrations vous gêne, mais nous prétendons défendre la liberté d’expression, et le droit à caricature, seul garant de celle-là. Toutes les religions, comme les religieux, comme les politiques et le commun des mortels, peuvent être présentés de façon critique, ou humoristique comme c’est le cas pour la photo que vous évoquez. Si nous n’utilisons pas ce droit, nous risquons de le perdre sous les coups de boutoir des censeurs et de ceux qui voudraient qui’l y ait des lois anti-blasphème.
Cordialement.
Cyrano
Ne négligez pas l’agenda !
J’aime RL, dont je me sens très proche, malgré quelques points de divergence. JE LIS TOUT (c’est physiquement épuisant, ça fait mal, mais ça fait du bien).
S’il vous plaît, un petit effort dans la présentation de votre agenda! C’est la seule de vos rubriques qui soit indigeste !
Pourquoi ne pas demander fermement à vos correspondants de présenter ainsi leurs annonces :
DATE / VILLE / THÈME OU TITRE/ HEURE / SALLE OU AUTRE LIEU (Quand? Où? Quoi?) (et ensuite seulement, ce qu’ils jugent utile)
Pierre Cassen, dont j’ai offert le livre à mes amis, doit être sensible à la mise en page, n’est-ce pas?
Cordial et laïque merci!
Claude Ketelaers, Lille

image_pdf
0
0