Sélection de quelques réactions

COURRIER FAVORABLE A RIPOSTE LAIQUE

Objet : La lettre d’information du site Riposte Laïque
Chers amis
Je viens préciser quelques points évoqués par Docdory dans votre livraison n° 67 de RL sur les mesures anglosaxonnes.
Le système métrique, décimal, et maintenant international est en effet un grand progrès, et a été universellement adopté, y compris aux EUA. Dans ce dernier pays, la résistance du public (particuliers et professionnels) et la forme fédérale de la nation n’ont pas permis, à ce jour, la concrétisation de cette adoption dans la vie courante. Notons que la NASA a décidé, dès sa création, de travailler en « métrique ». Notons aussi que cela lui a valu la perte d’un engin spatial par confusion lors de la conception entre unités métriques et « impériales » (ce terme, consacré par l’usage pour les unités anglosaxonnes, ne fait pas référence à l’impérialisme américain, mais à l’empire britannique), ce qui ne peut que porter quiconque à réfléchir prudemment avant toute décision. La résistance a d’ailleurs été grande au Royaume-Uni pour passer au Système Internationnal (SI), surtout de la part de la population habituée au prix par livre dans les magasins, aux proportions entre oeufs et onces de farine dans les recettes, et j’en passe. Le SI est en vigueur dans ce pays, mais les vitesses et les distances routières sont toutefois toujours exprimées en miles, du fait du coût considérable d’un changement simultané de la signalisation dans tout le royaume, et des dangers qui résulteraient de changements progressifs. La solution reste à trouver.
Docdory fait ensuite l’impasse sur une disposition très claire de l’article 4 du décret qu’il cite, qui prévoit explicitement l’usage d’unités et de subdivisions différentes pour certains cas, en particulier pour les mesures d’angles et de temps.
Pour ce qui est du temps, nos ancêtres n’ont même pas tenté de modifier le système des secondes, minutes, et heures. Le jour était intangible. Ils ont donc exercé leur esprit sur les multiples, remplaçant la semaine par la décade, changeant les noms, les durées et les origines des mois et des années. C’était très joli, mais ça n’a pas tenu longtemps, contrairement au reste. Il y a des raisons.
La Révolution nous a en effet légué un système décimal de mesure d’angle, ou l’angle droit se divise en 100 grades, mais ce système n’a jamais recontré les faveurs des utilisateurs, et ne subsiste qu’en Génie civil, et en trace dans l’armée (jumelles graduées en millièmes, découpage des cartes « d’état-major »). Les utilisateurs ont préféré conserver un système dans lequel un tour complet fait 360 degrés plutôt que 400 grades (et les degrés 60 minutes de 60 secondes chacun). La raison en est la facilité de diviser 360, qui possède 24 diviseurs, dont tous les nombres de 1 à 10 sauf 7, alors que 400 n’en possède que 15.
Comme les marins, les aviateurs, et les astronomes, sont de grands utilisateurs d’angles, mais aussi de mesure de temps, et que celle-ci reste basée sur des multiples de 6 (60 et 24), ils ont trouvé plus pratique de continuer à travailler en minutes et secondes d’angle, et en minutes et secondes de temps.
Pendant ce temps, les théoriciens, jamais en reste d’invention, définissaient une unité d’angle dans le SI qui n’est ni le degré, ni le grade, mais le radian, tel qu’il y ait 2 Pi radian dans un tour complet. C’est très avantageux pour les mathématiciens, utilisable par les physiciens, pénible pour les ingénieurs, et abominable pour l’homme de la rue, qui ne connait guère, dans sa vie courante, que les angles de 30 degrés (0,523 radian), 45 degrés (0,7854 radian) et 90 degrés (1,571 radians). Vous parlez d’un plaisir.
C’est pourquoi l’article 4 du décret, après avoir affirmé que le radian était l’unité officielle d’angle, laisse la porte ouverte aux degrés et autres minutes.
Et dès que vous laissez la porte ouverte, les exceptions s’y engouffrent en nombre, sans que cela ne choque particulièrement qui que ce soit. Pensons aux tailles des chaussures, tout sauf métriques, aux calories de 4,18 joules qu’on voit partout en diététique (et en fait, ce sont des « grandes calories », dites Calories avec une majuscule, de 1000 calories de 4,18 joules), aux points de typographie, aux carats de bijouterie, aux centimètres de mercure de la tension artérielle, aux « kilos » (kilogramme par centimètre carré) de la pression des pneus qui devrait s’exprimes en Pascals, aux kilomètres par heure des voitures (on devrait utiliser les mètres par seconde), aux hommes-mois des devis, et j’en passe.
Pour en venir aux unités de distance pour la navigation, le monde entier a trouvé pratique d’utiliser le mille (avec 2 l) marin, représentant la longueur interceptée par un angle de une minute sur la surface de la terre. Les latitudes étant données en degrés et minutes, l’utilisation de cette unité simplifie considérablement les calculs dans un monde où les hommes relèvent aussi des angles de hauteur de soleil ou d’étoiles pour faire le point, des angles de relèvement ou d’azimut pour se repérer, et où le danger viendrait vite en cas d’erreurs dues à des transpositions compliquées ou du temps perdu à des calculs trop longs.
C’est pourquoi le monde entier, pour la navigation tant maritime qu’aérienne, persiste à utiliser les milles (et ipso facto les noeuds comme unité de vitesse, qui représentent un mille par heure), ce qu’autorise explicitement l’article 4 du décret cité.
Accessoirement, il n’y a aucun rapport entre le mille marin, ainsi défini avec une certaine raison, et le mile anglosaxon, vestige en effet un peu burlesque des mesures anciennes. Il n’est donc pas fondé de rapprocher le pied du mille marin (que Docdory donne à 6076 pieds, mais c’est un chiffre approximatif, simple résultat d’une division), mais il l’est en revanche de le rapprocher du mile anglosaxon, qui comporte 1760 yards de 3 pieds, soit 5280 pieds exactement). Pour les amateurs, signalons que les Anglais, pour simplifier, comptaient officiellement le mille marin à 6080 pieds quand ils comptaient encore en pieds.
Bref, on peut reprocher bien des choses aux Anglosaxons en général, et aux Etats-uniens en particulier, mais l’affaire du noeud et du mille marin ne vient pas d’eux et est un mauvais procès fait à une unité légitime, et le passage au SI pose en pratique tant de problèmes qu’il vaut mieux les plaindre que les critiquer.
D’ailleurs, il n’y a qu’à voir la difficulté que nous avons tous encore à penser en euros, bientôt 10 ans après son adoption.
Bien cordialement
Jacques Rabouël
PS : j’ai souvent l’occasion de travailler aux EUA sur des projets d’ingénierie, et je résiste autant que je peux contre les unités impériales, parlant en métrique et leur rappelant que le SI est officiel chez eux (les enfants l’apprennent à l’école). Ca les vexe et les déstabilise un peu, car les ingéneurs avec qui je travaille savent bien que j’ai raison. Une fois que je me suis fait ce petit plaisir, je travaille avec les usages du client.
PS 2 : J’observe que l’envahissement de la culture anglosaxonne touche RL à la tête, puisque la lettre d’information porte le doux nom français de NEWSLETTER, ce qui pourrait donner lieu à quelque ironie.
REPONSE DE RIPOSTE LAIQUE
Cher Jacques,
Merci pour votre contribution de très haute qualité.
Respectueusement,
Maurice Vidal

…………………………………………

Bonjour
Bonjour et bravo pour votre site.
Je suis enseignant en Belgique et confronté tous les jours aux problèmes créé par l’islam, en effet j’enseigne dans une école polytechnique (un lycée professionnel) et la majorité de mes élèves est musulmane.
Serait-il possible de mettre sur votre site une possibilité d’ imprimer les articles avec une présentation plus réduite que celle de la mise en page de présentation, ce qui faciliterait la tâche de ceux, qui comme moi milite pour une laïcité ACTIVE et surtout pas positive (positive uniquement pour les religions ) comme le voudrait votre président.
Il est à noté que je suis souvent traité de raciste par les Maghrébins lorsque je ne les laissent pas faire ce qu’ils veulent ou que je les sanctionne ou simplement lorsque je veux les faire travailler ; heureusement, j’ai le soutien des autres communautés: africains, turcs, jeunes des pays de l’est et du Caucase…..Pour l’anecdote, mes collègues marocains sont aussi traités de racistes lorsqu’ils font leur boulot et mes collègues féminines de putes tout simplement parce qu’elles travaillent. Pour moi, il existe un grand principe: le respect se mérite et je ne vois pas en quoi l’islam (métaphysique approuvant la polygamie, l’esclavage et appelant au meurtre) le mérite.
Cordialement
Patrice Henrion
REPONSE DE RIPOSTE LAIQUE
Cher Patrice,
Nous ne pouvons que nous entendre : nous sommes contre la laïcité «positive», et dénonçons la confusion permanente entre «race» et «religion». Votre tâche professionnelle ne doit pas être facile, mais vous avez du courage et n’êtes pas seul. Poursuivez donc, écrivez-nous, parlez autour de vous, et imprimez nos articles en faisant «copier/coller» puis en réduisant les caractères.
Cordialement,
Maurice Vidal

…………………………………………

Séparation de l’Eglise et de l’Etat
Le 18 septembre 1794 (2ème jour complémentaire de l’an II), la Convention thermidorienne vote la séparation de l’Eglise et de l’Etat !
Je dis bien : le 18 septembre 1794 (et non pas en 1905).
« Les nouveaux gouvernants se trouvent aux prises avec une Eglise constitutionnelle qu’ils subventionnent tout en s’efforçant de l’anéantir et un clergé réfractaire qui a montré sa force de résistance, notamment dans l’Ouest où la guerre civile continue. Leur raisonnement est simple : c’est l’argent de l’Etat qui a permis aux prêtres constitutionnels de se maintenir. Le 18 septembre 1794, sur rapport de Cambon, le budget des cultes est supprimé sans débats. «La République ne paie ni ne salarie aucun culte». (Jean Tulard, Les Thermidoriens, Fayard, page 340)
Cinq mois plus tard, la Convention thermidorienne complète cette séparation de l’Eglise et de l’Etat par un décret encore d’actualité ! Le 21 février 1795 (3 ventôse an III), la Convention thermidorienne vote un décret que j’aimerais voir appliqué aujourd’hui !
«Article premier. Conformément à l’article 7 de la Déclaration des droits de l’homme et l’article 122 de la Constitution, l’exercice d’aucun culte ne peut être troublé.
Article 2. La République n’en salarie aucun.
Article 3. Elle ne fournit aucun local ni pour l’exercice du culte ni pour le logement des ministres.
Article 4. Les cérémonies de tout culte sont interdites hors de l’enceinte choisie pour leur exercice.
Article 5. La loi ne reconnaît aucun ministre du culte. Nul ne peut paraître en public avec les habits, ornements ou costumes affectés à des cérémonies religieuses.
Article 6. Tout rassemblement de citoyens pour l’exercice d’un culte quelconque est soumis à la surveillance des autorités constituées. Cette surveillance se renferme dans les mesures de police et de sûreté publique.
Article 7. Aucun signe particulier à un culte ne peut être placé dans un lieu public ni extérieurement de quelque manière que ce soit. Aucune inscription ne peut désigner le lieu qui lui est affecté. Aucune proclamation ni convocation publique ne peut donc être faite pour y inviter les citoyens.
Article 8. Les communes ou sections de commune, en nom collectif, ne pourront acquérir ni louer de local pour l’exercice des cultes.
Article 9. Il ne peut être formé aucune dotation perpétuelle ou viagère, ni établi aucune taxe pour en acquitter les dépenses.
Article 10. Quiconque troublerait par violence les cérémonies d’un culte quelconque ou en outragerait les objets, sera puni suivant la loi du 19-22 juillet 1791 sur la police correctionnelle». (Jean Tulard, Les Thermidoriens, Fayard, page 341)
Je suis d’accord avec les dix articles ! Quel président de la République et quel gouvernement oseront remettre ces dix articles à l’ordre du jour ? !
Bruno Arfeuille
REPONSE DE RIPOSTE LAIQUE
Cher Bruno,
Magnifique ! Voilà ce qui fait tant défaut à la France d’aujourd’hui !
Avec mes remerciements,
Maurice Vidal

…………………………………………

La lettre d’information du site Riposte Laïque
Bonjour! Je me présente: je suis une femme de 75 ans, Juive Belge, fille de 2 résistants Juifs Polonais, déportés et disparus à Auschwitz l’été 1942. Ils étaient athées, Bundistes et résistants (imprimerie clandestine). A l’âge adulte, je me suis convertie au catholicisme dans ma quête de justice : cela vous étonnera sans doute ! Je me reconnais dans la tendance de Jacques Gaillot et je suis co-fondatrice d’un réseau catho protestataire en Belgique francophone. (le réseau Résistances, affilié au Mouvement « Pavés »: Pour un Autre Visage d’Eglise et de Société). Nous sommes aussi reliés à tous les groupes européens de la même tendance, par exemple en France, le groupe « Parvis ». Si vous avez eu la patience de me lire jusqu’ici, je voudrais ajouter que je lis vos communiqués avec beaucoup de sympathie et que je me sens solidaire de vos combats (par ex. l’affaire de la gérante d’un gîte rural confrontée à une provocation islamiste). Cependant, je trouve votre expression souvent trop agressive, je crains qu’elle ne rebute pas mal de personnes qui, sans cela, participeraient à vos combats!
Ceci est un avis totalement désintéressé, puisque souvent, je me sens très proche de vous dans vos combats… pensez-y : on ne prend pas les mouches avec du vinaigre !
Bien fraternellement vôtre.
Edith Kuropatwa-Fèvre
REPONSE DE RIPOSTE LAIQUE
Chère Edith,
Votre parcours mérite le respect. Je vous encourage donc à poursuivre votre quête de justice. Par ailleurs, je vous rassure sur l’«agressivité» de nos propos : elle n’est que la marque d’un parler libre, et la liberté n’est jamais douce, sauf lorsqu’elle vient d’être conquise !
Fraternellement,
Maurice Vidal

…………………………………………

Enseignement , prévention, répression
Pour faire court par rapport à la logique générale du texte précédent : « davantage de profs pour moins de lames de rasoir ».
L’établissement scolaire est d’abord un lieu d’enseignement. Les élèves ont d’abord des devoirs (dans les 2 sens du terme) à accomplir s’ils veulent avoir des droits. Vous ne le soulignez pas assez. L’établissement scolaire est d’abord un lieu d’instruction, d’éducation et de formation. Il doit avoir les moyens (humains, financiers, structurels, organisatinnels) pour parvenir à mettre en oeuvre ses finalités. Dans le cas ou il ne dispose pas de ses moyens, et l’augmentation du nombre d’élèves par classe représente un affaiblissement du taux d’intervention (en quantité et en qualité), une des finalités, voire les trois s’en trouve(ent) minorée de fait.
Enfin. Les recherches récentes et les démarches enseignantes montrent de plus en plus que c’est par l’enseignement que l’élève se discipline dans l’école et non pas par la discipline coercitive qu’il s’éduque et s’élève. Le trop répressif, et vous semblez y être très favorable, cristallise les tensions et exacerbe les comportements déviants. Le conseil de discipline n’a de « légitimité sociale réelle » que si le projet d’enseignement dispose de moyens suffisants pour être efficient. Et c’est dans ce sens que les personnels des établissements scolaires ont de plus en plus de difficulté à résoudre les problèmes de l’instruction, de l’éducation et de la formation parce que déssaisis en partie de leurs moyens d’action ils limitent, contre leur gré et leur
volonté, leur « légitimité sociale réelle ».
Jean-Paul Lievre
REPONSE DE RIPOSTE LAIQUE
Objet : Enseignement, prévention, répression
Je n’ai pas suffisamment parlé des devoirs, sans doute, mais ce n’était pas le propos par rapport à la situation que dénoncent les collègues. Pour les devoirs, relisez les articles de la rubrique école de notre journal.
Je ne nie pas qu’il faille des professeurs et donc des moyens (relisez-moi), je dis qu’on est dans une situation où cela ne suffit pas. Vous affirmez : »Les recherches récentes et les démarches enseignantes montrent de plus en plus que c’est par l’enseignement que l’élève se discipline dans l’école et non pas par la discipline coercitive qu’il s’éduque et s’élève. Le trop répressif, et vous semblez y être très favorable, cristallise les tensions et exacerbe les comportements déviants » ; or, c’est bien là que le bât blesse ! Il y a une remise en cause de l’école et un refus de l’enseignement tel que, précisément, trop d’enseignants ne peuvent plus faire leur métier.
Il ne s’agit pas de « trop répressif » mais de limites à imposer, de gré ou de force, pour le bien de tous, tout simplement parce qu’à vouloir supprimer coercition et répression on en est arrivé à un système ingérable que trop de parents et d’élèves fuient en allant vers le privé.
Est-ce normal ??? Je prétends que non.
Cordialement,
Christine Tasin

…………………………………………

L’alliance contre nature de la gauche et de l’islamisme
Bonjour, comme vous, je suis étonné et peiné de constater à quel point de nombreuses personnes de gauche semblent s’égarer quand on aborde la lutte contre l’islamisme. A ce sujet, j’ai écrit le texte ci-dessous qui vous intéressera peut-être (une version a été publiée il y a des années sur le site du Mouvement des Maghrébins Laïques de France, aujourd’hui disparu…).
L’alliance contre nature de la gauche et de l’islamisme
Il y a un profond malentendu chez les militants de gauche qui soutiennent les jeunes filles voilées ou montrent une étrange tolérance face aux revendications dites religieuses. Ils semblent croire que ces combats sont compatibles avec les valeurs progressistes. En réalité, comme l’ont montré F. Venner et C. Fourest dans « Tirs croisés », les valeurs de l’islamisme s’apparentent surtout à l’idéologie d’extrême-droite réactionnaire.
– Cet islam radical est religieux, il vise explicitement à la domination du politique par la loi religieuse, la gauche est laïque ;
– cet islam radical met en question notre vision de l’égalité hommes/femmes, la gauche est féministe ;
– cet islam radical véhicule une idéologie discriminatoire, puisque les juifs et chrétiens n’y ont pas le même statut (y compris juridiquement) que les musulmans ;
– cet islam radical rejette certaines libertés fondamentales pour les laïcs, notamment la liberté de conscience : une personne née musulmane n’a pas le droit de changer de religion ;
– enfin, certaines dérives importantes au sein de l’islam contestent le savoir scientifique, la démocratie, permettent de tolérer la polygamie, l’excision, le port du voile au nom de la différence culturelle etc. ;
– sans oublier bien sûr la condamnation ferme par l’islam majoritaire contre l’homosexualité et la liberté « décadente » des moeurs.
Il existe heureusement des courants tout à faits éclairés au sein de l’islam, mais peu visibles, et ce ne sont pas ceux qui inspirent les « provoiles ». Ceux-ci se mettent au service d’une interprétation réactionnaire de l’islam, qui le rend très proche de l’intégrisme catholique, adversaire des militants de progrès. Pour vérifier par eux-mêmes cette affirmation, je conseille vivement aux militants de gauche de questionner précisément les jeunes filles « librement » voilées – ou leurs gentils « encadrants » – sur la lapidation des femmes adultères, l’homosexualité, la liberté de changer de religion quand on est né(e) musulman… Il est paradoxal que les intellectuels qui restent fidèles aux valeurs républicaines (liberté d’expression, laïcité, lutte contre l’antisémitisme etc.) se trouvent, dans certains cas, qualifiés de « nouveaux réactionnaires » par une gauche qui s’oublie dans un aveuglément étonnant face à une idéologie islamiste effectivement typiquement réactionnaire. Espérons qu’enfin les militants égarés, compagnons de route de l’islamisme, se réveilleront grâce à la gauche républicaine et aux féministes qui enfin se font entendre !
Loïck

…………………………………………

Dispositif Adulte-relais : association Vivre à Lille : conflit de voisinage
Cher Cyrano,
Dans mes fonctions, je suis chargé de la gestion d’un dispositif « Médiateurs de quartier ».
A ce titre, je voudrais vous faire part d’une anecdote très révélatrice de la mentalité et de la moralité de l’immigration d’origine maghrébine.
Je viens d’être appelé par une personne habitant un quartier chaud d’une commune du département, victime de harcèlement continuel de la part d’une bande de jeunes squattant la cour d’entrée de son appartement.
Or, sur ce quartier nous disposons d’un médiateur de quartier placé auprès d ‘une association, dont la mission prioritaire consiste à promouvoir le contact avec les jeunes inactifs et une médiation pour diminuer les conflits de voisinage.
Dans un premier temps, la personne en question aurait prévenu l’association de quartier concernée de ce qui passe devant chez elle, mais en vain.
Cette personne, 58 ans, d’origine africaine, femme de ménage au palais de Justice, s’est entendue dire plusieurs fois par une bande de jeunes adultes qui seraient d’origine maghrébine et toxicomanes:
 » Sale Noire, mange ton riz, rentre dans ton pays  »
Certains n’hésiteraient pas à lui montrer la partie la plus charnue de leur individu.
Elle est donc très effrayée.
En conséquence, j’ai appelé le directeur de l’association (d’origine maghrébine) avec qui j’ai des relations cordiales.
Dans un premier temps le directeur de l’asso. m’a déclaré qu’on ne pouvait rien y faire parce que ces jeunes paraissent difficiles à contrôler !!
BEN VOYONS !!
Je lui ai donc rappelé fermement le contenu de la mission du médiateur de quartier subventionné par l’Etat en lui demandant d’évoquer auprès de ces jeunes que leurs propos sont qualifiables de racisme et leur comportement de harcèlement moral.
Je reste informé sur la suite des événements.
Amitiés
Jean-Luc Dalban
REPONSE DE RIPOSTE LAIQUE
Cher Jean-Luc,
Votre témoignage est vraiment précieux pour tous ceux qui veulent ouvrir les yeux.
Cordialement,
Cyrano

…………………………………………

La lettre d’information du site Riposte Laïque
Bonjour,
La question posée par votre éditorial qui reprend les faits récents est la suivante : pourquoi les propos sont-ils interprétés quasi systématiquement ? La liberté d’expression est en cause. C’est grave.
Je pense que le fond de la réponse tient à la perte de connaissance de notre langue française, dont l’origine est le latin. Dans cette dernière langue (morte certes), la place de chaque mot et de chaque proposition était essentielle. Or, cette notion et le sens du mot par étude de la racine ne se pratique plus. Il en ressort un usage des mots et des phrases à tort et à travers, doublé, car le temps presse, de la non écoute de l’orateur. 2 exemples :
– l’assemblée nationale, où les députés passent leur temps à crier ou vociférer, perdant le contact avec ce qui est proposé.
– B. Obama, lors d’un de ses discours, a déclaré qu’il existait de nombreuses mères de famille américaines que l’on pouvait qualifier de héros : Claire Chazal a traduit « in extenso » ce vocable. Conséquence : le mot « méritant » va être remplacé dans la langue française par « héros ».
Ce ne sont que 2 exemples, parmi tant d’autres.
La perte de la connaissance de notre langue est dramatique.
Claude Leroy
REPONSE DE RIPOSTE LAIQUE
Merci de cette analyse, d’une terrible lucidité, avec laquelle nous sommes d’accord. « Ce qui se conçoit bien s’énonce clairement », disait Boileau. Mais pour penser il faut une formation rigoureuse, et le latin est un maître incomparable. Et pour parler clairement il est irremplaçable !
Cordialement,
Cyrano

…………………………………………

Votre excellent article
“A quoi joue l’ONU ?” est superbe. Merci pour cela.
Un tout petit bémol. Il est exclu d’envoyer une lettre et au Président de la République et au Ministre des Affaires Etrangères.
Cela ne se fait absolument pas. Il faut 2 lettres séparées.
A part cela, bravo, et j’écris.
Bernice Dubois
REPONSE DE RIPOSTE LAIQUE
Merci de vos compliments. Il est bien sûr évident qu’il faut envoyer deux lettres séparées, nous avions donné les deux idées possibles, mais ça va mieux en le disant !
Cordialement,
Cyrano

…………………………………………

Claque scolaire !
Une quoi?
Une claque.
Dans une relation, dans une communication pour vous faire comprendre vous
devez parler la langue de votre interlocuteur.
A un inculte vous ne parler pas en faisant des références subtiles, à un
chinois vous parlez chinois, et bien si le langage et autres moyens de
communications n’empêche pas le jeune élève à comprendre qu’il doit
changer de comportement et bien on le met aux ordres.
C’est du Pavlov dans le texte.Tu franchis cette limite, tu t’en prends
une. Au cours du temps il comprendra où se trouve son intérêt.
Ceci dit, on ne méprise pas son passe, son environnement social, ses
difficultés, mais on signifie ce n’ai pas parce que tu as des problèmes
personnels que tu dois t’en prendre aux autres et refuser ton éducation
par l’école.
Aujourd’hui le mélange entre instruction, transmission des savoirs et
assistanat social floute le but de l’école.
A l’école on bosse on respecte les transmetteurs du savoir qui vont d’aider. Tu ne les respecte pas tu t’en prends une.
A chacun sa place, on gagnera en efficacité et cela coûtera beaucoup moins cher.
P. Roussel
REPONSE DE RIPOSTE LAIQUE
Tout cela paraît frappé de bon sens, cher lecteur. Quand on a épuisé tout l’arsenal des punitions dont nous disposons, contestées, de plus en plus, par parents et élèves, la tentation de la bonne vieille claque se fait jour. On résiste, autant qu’on peut, mais on se dit, parfois, que c’est précisément le geste qui aura manqué à un ado et qui lui aurait permis de connaître, enfin, ses limites !
Le pire c’est qu’on n’est pas près de pouvoir le faire, avec l’appel du Conseil de l’Europe pour l’abolition des châtiments corporels des parents sur leurs enfants, signé le 10 septembre dernier par Nadine Morano, la secrétaire d’Etat à la famille !
Cordialement,
Christine Tasin

…………………………………………

Bravo
moi je vous soutiens
souvent on m a dit de droite, réactionnaire alors que je suis républicain
mais c es personnes qui me jugeait presque néo-nazi ont vu leur parti PS
connaître la débandade…
bravo
grâce à vous je sais que je suis républicain laïc et même de gauche peut-être
Sincères salutations.
Yannick Dussin
REPONSE DE RIPOSTE LAIQUE
Il est en effet paradoxal que les valeurs fondamentales de la République soient assimilées à la droite, voire à l’extrême droite par ceux qui se veulent les héritiers de la Révolution française, la « gauche », qui usurpe son nom en France.
Cordialement,
Cyrano

…………………………………………

Lettre au maire de TORCY
Bonjour,
bravo et merci pour cette lettre !!
REPONSE DE RIPOSTE LAIQUE
Vos remerciements me touchent très sincèrement.
Maurice Vidal

…………………………………………

Courrier des lecteurs
Bonjour
Directeur d’école, retraité depuis cette rentrée, j’apprécie beaucoup vos prises de position (on se sent moins seul) et vous approuve totalement. Je vous rapporte mon expérience :
En 2004, nommé dans une nouvelle école, j’avais pu obtenir le rajout, dans le règlement intérieur voté par le Conseil d’école, de la dernière phrase de ce paragraphe :
« Conformément aux dispositions de l’article L. 141-5-1 du code de l’éducation, le port de signes ou de tenues par lesquels les élèves manifestent ostensiblement une appartenance religieuse est interdit.
Lorsqu’un élève méconnaît l’interdiction posée à l’alinéa précédent, le directeur d’école organise un dialogue avec cet élève avant l’engagement de toute procédure disciplinaire.
A l’école Malherbe, cette disposition s’applique à tout accompagnateur d’une activité scolaire. »
Donc, nous ne pouvions pas accepter de maman voilée.
Malheureusement, la hiérarchie a fait pression pour que je fasse revoter le règlement sans cette phrase ; on m’a même fait comprendre que, dans le cas contraire, je pouvais être muté !
Ayant débattu avec pas mal de personnes depuis, à ce sujet, j’ai acquis la conviction que les hommes qui s’opposaient à cette loi sur le voile, trouvent leur compagne trop libre ou ont connu de lourds problèmes avec elle ou avec les femmes en général, et ne seraient pas contre de les humilier en leur faisant porter un voile : ils trouvent que les islamistes sont « en avance » !
Bon courage pour la suite et tenez bon.
Jean-Louis Carassio
REPONSE DE RIPOSTE LAIQUE
Cher Jean-Louis,
Ce que vous dénoncez comme une démission – et qui en est une – est malheureusement dans l’esprit actuel de ceux qui devraient, au contraire, recommander une application stricte de la laïcité. Cette lâcheté se paiera chèrement, sauf sursaut républicain.
PS : Pour consulter le courrier des lecteurs, il suffit de cliquer sur «Sélection de quelques réactions» dans le cadre intitulé COURRIER DES LECTEURS.
Bien à vous,
Maurice Vidal

…………………………………………

La lettre d’information du site Riposte Laïque
Comme toujours, je suis totalement d’accord avec tout ce que vous dites.
Rony Brauman est un de nos intellectuels les plus brillants (comme Finkielkraut…comme Zemmour… mais pas comme le misérable Kouchner !!) et qui a l’avantage sur beaucoup d’autres beaux parleurs donneurs de leçons, de droite comme de gauche, d’avoir mis ses mains dans le « cambouis » au péril de sa vie !!
Je crois comprendre où il veut en venir au sujet de l’excision qu’il réprouve : ce sont les femmes qui perpétuent la tradition dans leurs pays, c’est à elles et toute la communauté qui les entoure de prendre profondément conscience de la barbarie et de l’inutilité de cet acte venu d’un âge très ancien (comme les scarifications, les plateaux etc…)
Mais c’est aussi une évidence qu’elles doivent impérativement se soumettre à NOS lois qui l’interdisent sur NOS territoires. Ce qui ne les empêche de profiter d’un séjour « au village » pour respecter les vieilles traditions mutilantes.
Dans beaucoup de pays d’Afrique (au Bénin par exemple), d’autres cruelles traditions ont encore cours, puisqu’elles conduisent aux meurtres : des enfants nés avec une dent ou se présentant par le siège, où encore dont les dents supérieures poussent avant les inférieures sont sacrifiés par un « bourreau » local (charge de père en fils) parce qu’ils vont assurément porter malheur à la famille et à la tribu.
Certaines familles (peu) n’arrivant pas à s’y résoudre sont alors rejetées loin des leurs… Une terrible punition évidemment !
Un prêtre béninois que j’ai rencontré et qui essaie de changer les mentalités, qui essaie de préserver ces enfants en les faisant au moins adopter quand il en a le temps – le bourreau étant très rapide et discret – m’a raconté qu’une petite fille avait été adoptée par une famille de commerçants de Cotonou : fillette, elle a supplié pour être excisée afin de ressembler enfin aux autres petites filles et non plus être cette petite sorcière porteuse de malheur qu’elle demeurait…
Complexe, n’est-ce-pas ??
Oui la transformation des mentalités doit aussi et surtout se faire de l’intérieur, avec du temps, de la patience, pas toujours en l’imposant par une force ressentie comme dominatrice…
Amicalement,
Martine
REPONSE DE RIPOSTE LAIQUE
Chère Martine,
La situation que vous décrivez est à la fois si complexe et si terrifiante qu’elle doit nous encourager à maintenir, sur notre territoire, les lois qui sont les nôtres en ce domaine. Ce sont elles, en effet, qui pourront, peut-être, faire évoluer la mentalité de celles et ceux que nous avons accueillis.
Bien à vous,
Maurice Vidal

…………………………………………

La Marseillaise (suite)
A propos de La Marseillaise
N’en restons pas là, continuons le débat. Mais tout d’abord merci à Maurice Vidal qui avait déjà reproduit, avant que j’en exprime le souhait (puisque c’est seulement un problème technique qui en avait empêché la publication dans le Courrier des lecteurs) le couplet supplémentaire dont j’avais un vague mais positif souvenir.
C’était donc un « deuxième couplet des enfants ». Peu importe, il dit bien, et dans des termes que je trouve adultes, ce dont je croyais me souvenir, même si ce n’est pas exactement de la même manière : « Soyons unis ! Tout est possible ; Nos vils ennemis tomberont, Alors les Français cesseront De chanter ce refrain terrible : Aux armes… »
Aussi utile est la publication du couplet 9 : « La France que l’Europe
admire A reconquis la Liberté Et chaque citoyen respire Sous les lois
de l’Égalité ; Un jour son image chérie, S’étendra sur tout l’univers…
Précieuse aussi est l’interprétation d’Yves Prat, de l’association « les Amis de Rouget de Lisle » : le « sang impur » ne serait pas celui des « féroces soldats de la tyrannie » mais celui des gens du peuple, des anciens serfs, (de « la canaille » fière de l’être quand on désigne ainsi ceux qui combattent pour une noble cause) CONSIDÉRÉS par les tyrans comme étant « de sang impur ». Le peuple chanterait donc fièrement dans l’abnégation le don de son propre sang pour la juste cause. Rien que de très louable, donc, d’admirable même. Et je n’oppose pas ici la valeur de cette interprétation à celle qui considère que « le sang impur » devant « abreuver nos sillons » serait celui des ennemis de la liberté. Les deux interprétations peuvent trouver leur valeur en leur temps.
Comment s’y retrouver et mettre à jour, pour le meilleur en évitant e pire ? Le site de l’Elysée limite les couplets de la Marseillaise aux six premiers, et n’évoque qu’un septième d’auteur inconnu. D’où viennent le 8, et le 9 rapporté par M. Vidal ? D’autres sites en reproduisent jusqu’à 12… Il reste que, chez moi, la Marseillaise est liée à ces terribles choses que, tout petit enfant, je gueulais solennellement avec les autres élèves de mon école, sur les marches de la mairie du village lors de la fête du 14 juillet, et parmi lesquelles il y avait aussi « Maréchal nous voilà ». « Qu’un sang impur abreuve…  » n’a jamais été digéré.
Bien sûr j’ai fait plus tard la différence, et j’ai fait mon choix. Mais je dis tout cela pour répéter cette nécessité selon moi essentielle : CE QUE L’ON CHANTE AUJOURD’HUI du chant patriotique doit faire entendre POUR TOUS et DANS L’INSTANT des valeurs non ambiguës. Et je prends volontiers en compte la nécessité, exprimée dans le courrier de RL 67 par Christian Schneider, d’y exprimer une indignation parfaitement justifiée quand d’indignes citoyens – je précise : qu’ils soient simples quidams ou présidents de la République – méprisent et malmènent la liberté, l’égalité, la solidarité, la démocratie, la laïcité, l’éducation pour tous, le bien
commun, les services publics… en un mot la République.
Il faut donc trouver le moyen de faire entendre maintenant PACIFIQUEMENT le meilleur contenu de tous les couplets, originels ou pas : Que l’Europe admire, que chaque citoyen respire la Liberté, l’Égalité ! Qu’elles s’étendent à tout l’univers ! Mais AFIN QUE nous n’ayons plus à chanter : « Aux armes… qu’un sang impur abreuve nos sillons ! » Et cela quel que soit le sens attribué au « sang impur ».
Pierre Régnier
REPONSE DE RIPOSTE LAIQUE
Cher Pierre,
Si je défends la Marseillaise dans l’intégralité de ses paroles, c’est parce qu’il est gravissime de récrire l’Histoire lorsqu’on en connaît objectivement le contenu, comme c’est le cas des paroles dont nous parlons. Le présent n’a pas à gouverner le passé : c’est plutôt le passé qui devrait guider le présent pour que les mêmes erreurs ne soient plus commises.
PS : Vous trouverez tous les couplets de la Marseillaise en tapant «la Marseillaise» sur GOOGLE.
Cordialement,
Maurice Vidal

…………………………………………

La lettre d’information du site Riposte Laïque 
Bravo, tout est dit. Il fallait le dire.
Cordialement à vous
Jean-Pierre Feldman
REPONSE DE RIPOSTE LAIQUE
Merci de vos encouragements.
Cordialement,
Cyrano

…………………………………………

Mutilations sexuelles
Bonjour Cyrano et félicitations pour votre site .
Je souhaite réagir à votre papier sur les droits de l’homme et sur vos propos sur la position de Ronny Braumann concernant les mutilations faites aux femmes, le décrivant comme refusant de lutter contre l’excision .
Il me semble , après avoir lu l’interview de Mr Braumann que vous sortez ses paroles du contexte et agissez comme ceux à qui vous reprochez leur manque de tolérance vis à vis d’une opinion exprimée différente de la leur .
Les droits de l’homme sont une avancée pour l’humanité évidente pour autant les brandir pour tout et n’importe quoi , reviendrai à en minimiser la portée .
Les dires de Mr Braumann me paraissent objectifs et plein de bon sens et je ne vois pas dans ces propos rien qui puisse laisser à penser qu’il ne souhaite pas combattre ces pratiques . Les mutilations ne disparaitront que par la volonté et l’information de celles qui les pratiquent aujourd’hui et qui, elles aussi, ont subi ces mutilations avec beaucoup de souffrance et soi disant à la demande des hommes .
A Ouagadougou ou je me trouvais il y a quelques années une femme burkinabé qui accouchait en milieu hospitalier , fut moquée par tout le staff , médecin compris car non excisée .
Bien à vous
Catherine Errard
REPONSE DE RIPOSTE LAIQUE
Chère lectrice,
Merci pour vos encouragements. Je ne pense pas avoir sorti les paroles de M. Braumann de leur contexte ni avoir trahi sa pensée. Il pense, à tort ou à raison, qu’on ne fera évoluer que les sociétés qui y seront disposées et votre exemple lui donne raison. Mais il oublie deux choses : d’une part, l’urgence, car les femmes excisées et les fillettes en voie de l’être se moquent bien de savoir que leur pays interdira l’excision dans 50 ans ; d’autre part, que la pression internationale peut et doit jouer un rôle quand les droits de l’homme (et de la femme !) sont bafoués.
Il suffit de songer à l’apartheid en Afrique du Sud pour comprendre le rôle que nous pouvons jouer, partout dans le monde. On ne peut pas toujours attendre une évolution spontanée des systèmes politiques, des traditions ou des religions : nous nous devons d’utiliser le peu de moyens que nous avons pour aider des êtres humains à mieux vivre.
Cordialement,
Cyrano

…………………………………………

La lettre d’information du site Riposte Laïque
Madame, Monsieur,
Sans que je l’aie jamais souhaité, vous m’envoyez votre lettre électronique hebdomadaire, à laquelle je prends un plaisir en général identique. Mais l’éditorial de cette semaine me semble particulièrement intéressant ; d’autant plus, au demeurant, que je ne suis pas un admirateur de Voltaire, dont je pense qu’il a largement « médiatisé » son image, mais dont l’action réelle était bien plus discutable, et sans doute beaucoup moins noble, que les principes affichés.
Par manque de temps, je ne dépasse jamais la lecture de l’éditorial, et je suis tout prêt à le regretter, même si je n’ose l’affirmer puisque je ne suis jamais allé plus loin.
Par manque de temps, je ne vous ai jamais encouragés, mais je vois que, d’après ce que vous avancez, les commentaires désobligeants trouvent, eux, le temps de s’exprimer. Je vous assure, pour ma part, de toute mon estime pour la voix que vous élevez et je vous prie de me faire connaître par quel moyen je pourrais vous apporter un (modeste, mais symbolique) soutien financier.
Plus que jamais, il me paraît fondamental de rappeler que la France est une et indivisible, si elle veut continuer à illuminer tous ceux qui, de par le monde, espèrent encore en elle, et que seule la laïcité permet de réaliser le ciment dont nous semblons aujourd’hui avoir oublié jusqu’à la composition.
Bien cordialement.
Jacques Bouineau
REPONSE DE RIPOSTE LAIQUE
Cher lecteur,
Vos compliments et encouragements nous touchent et nous vous en remercions. Si vous désirez contribuer aux frais de fonctionnement de notre journal, vous pouvez adresser un chèque ou faire un virement (ci-dessous la page correspondante de notre site) ; il n’y a pas de don modeste ou symbolique, tout est goutte d’eau nécessaire à la constitution du ruisseau, et nous vous remercions à l’avance de vos intentions.
Cordialement,
Cyrano
Le lancement d’un nouveau site, et d’un journal électronique, entraîne des frais conséquents (recherche d’un hébergeur, abonnement, entretien). Riposte Laïque est constitué de bénévoles, animés de leur seule énergie militante.
Si vous souhaitez nous aider à faire face à nos frais, et nous permettre de nous développer, vous pouvez nous faire parvenir des chèques de soutien adressés à Riposte Laïque, 81, avenue Bernardy, 13001 Marseille.
Faire un virement automatique :
Références bancaires du compte Riposte Laïque : Société Générale Marseille Canebière – 30003 – 01250 – 00037266836 – 60. Identifications internationales pour les virements de l’étranger : faire précéder le n° ci-dessus par le code IBAN, FR76 et indiquer ensuite le code BIC, SOGEFRPP
Merci d’avance, la rédaction.

…………………………………………

La lettre d’information du site Riposte Laïque
J’ai vu » Théma « sur Arte mardi 9 décembre au sujet de la laïcité . J’ai été étonnée de voir toutes les atteintes graves à celle-ci dont je ne me doutais même pas. Courage, la lutte sera longue et difficile !!
Bien cordialement
Marie-Claude Piris
REPONSE DE RIPOSTE LAIQUE
Merci de votre message. C’est bien parce que beaucoup, comme vous, ne savent pas à quel point la laïcité est menacée que Riposte Laïque existe. Plus nous serons nombreux à être vigilants, plus elle sera préservée.
Cordialement,
Cyrano

…………………………………………

Bravo !
Je me délecte à chaque lecture de riposte laïque !Bravo ! bravo ! mille fois bravo !
Anne-Marie Chevalier
REPONSE DE RIPOSTE LAIQUE
Merci de tout coeur, chère lectrice !
Cordialement,
Cyrano

…………………………………………

A propos de votre article «Au secours, Voltaire, ils sont devenus fous !»
Je lis vos articles avec beaucoup d’intérêts (y compris ceux avec qui je ne suis pas forcément d’accord).
Ainsi, autant je vous soutiens quand vous critiquez les dérives de la religion et en particulier l’islam mais pourquoi cette modération sur la religion chrétienne, après tout ces deux religions (musulmane et chrétienne) ne sont que des sectes dérivées du judaïsme.
La religion monothéiste qu’elle soit juive chrétienne ou musulmane à fait preuve d’intolérance pendant des centaines d’années (un bémol sur la religion juive qui n’a pas pu s’imposer face aux deux autres mais je pense que c’est plus un facteur de circonstance).
Ces trois religions sont de même nature à la base et aussi intolérantes. La philosophie monothéiste qui est à la base de ces trois religions qui ont :
– le même Dieu
– les mêmes prophètes
Ont en elles potentiellement les mêmes violences.
Les religions chrétiennes ont été obligées d’accepter la séparation de l’église et de l’état, cela a été difficile et pour elles l’émergence de leur sœur musulmane peut leurs donner l’envie de revenir sur cette contrainte.
Même si aujourd’hui, la question la plus immédiate est liée à la nouvelle venue qu’est l’Islam potentiellement c’est la religion monothéiste dans son ensemble qui est un danger.
Nos campagnes couvertes de clochers ne sont que le résultat d’une religion qui s’est imposée par la violence la plus extrême qui n’a rien à envier de ce point de vue à l’Islam..
Sur Eric Zemmour, je n’ai pas écouté ce qui a déclenché l’ire de certain mais je dois dire que c’est un locuteur dont j’ai toujours apprécié la correction et la franchise.
Idem sur Sylvain Goughenheim dont j’apprécie le regard neuf sur l’histoire.
Sur les femmes de la bande de Gaza et dans le moyen orient en général, vous avez raison de dénoncer le calvaire quotidien et épouvantable qu’elles subissent, surtout que ce calvaire est fait au nom de la religion, mais pourquoi faire un lien avec le Hamas.
Surtout que pendant un temps, Israël a tenté d’utiliser le Hamas contre l’OLP (qui ne vaut pas mieux) de la même manière que les USA ont utilisé les Talibans contre l’URSS… Avec les résultats que l’ont connait.
Ne pas oublier non plus l’exploitation des femmes aux travers des réseaux mafieux par de bons européens.
J’espère que Riposte laïque restera Riposte laïque, c’est-à-dire : Antisexiste
Que certains de ses membres aient des choix politiques éventuellement différents des miens ne me gène pas si, il n’y a pas un mélange des genres mais j’ai sur ce point quelques inquiétudes !
REPONSE DE RIPOSTE LAIQUE
Cher lecteur,
Riposte Laïque est pour le respect de la laïcité, pour l’égalité des sexes et pour la liberté d’expression. Que nos lecteurs se reconnaissent en ces trois valeurs, cela nous réconforte. Qu’ils ne soient pas d’accord sur tel ou tel point d’ordre politique, social ou religieux, c’est bien normal. Mais qu’ils disent qu’il pourrait y avoir «mélange des genres», cela nous étonne et mériterait d’être étayé.
Cordialement,
Maurice Vidal

…………………………………………

Edito
Cher Cyrano,
Bien du boulot sur la planche, car ça va de plus en plus mal..
Cela fait 25 ans que la majorité politique de la France a opté pour le monétarisme . Cela fait 15 ans que ce choix a été sacralisé par Maastricht. Ces temps bien longs ont permis d’ancrer profondément dans notre société un système et une mentalité ; nous le payons maintenant. Et comme tout le monde s’accommode très bien de ce système économique parce qu’il est ignoré (même par ceux qui s’affligent de ses conséquences à cœur de journée,) il ne nous reste qu’à boire le calice jusqu’à la lie, et même au delà ! ça déraille partout parce que tout le monde est dans le noir ; personne ne sait le choix que nous avons fait majoritairement et collectivement en 1983 et 1993. Tout le monde ne voit que par une petite fenêtre politicienne, comme des prisonniers dans une geôle.
Le vieux que je suis en est à se demander si ce n’est pas dans cette perspective qu’on a inventé la méthode de lecture globale ainsi que la destruction de l’analyse logique. Eradiquer la notion d’analyse logique des cerveaux était indispensable pour diminuer l’homme et lui faire gober une telle monstruosité : le monétarisme. On y ajoute actuellement le retour des religions ; même l’effoyable charia des musulmans y
participe très utilement. Serai-je un ancêtre du néolithique qui aurait échappé à cette éradication ? Et que puis-je faire pour redonner à mes concitoyens un peu de capacité d’analyse.
Du courage, cher Cyrano. Nous avons à trouver par quels moyens enrayer cette descente aux enfers, par quelles paroles réveiller nos concitoyens et raviver leur conscience lénifiée, endormie.
Pierre Bellenger
REPONSE DE RIPOSTE LAIQUE
Merci, Pierre,
C’est toujours un plaisir de te lire : tes analyses pertinentes nous ramènent à l’essentiel.
Cyrano

…………………………………………

Structure à trois vitesses
Vous écrivez ceci:
« Le libéralisme sarkozien n’a plus qu’à mettre en place ses structures à 3 vitesses (privé, public-chic et public-animation) avec l’aval de la majorité des parents qui veulent que leurs enfants bossent… »
Il me semble que votre classification n’est pas exacte, je ne sais s’il y a un « public-chic » et un « public-animation » car mon enfant n’a connu que la seconde catégorie, mais il est par contre bien certain qu’il y a deux niveaux dans le privé. Et si je distingue des niveaux c’est parce qu’ils ne se rencontrent pas et sont sans rapport l’un avec l’autre.
Il y a le privé du « tout-venant » qui, vaille que vaille, fait le boulot que devrait faire le service public sans se soucier des convictions religieuses de ses « clients » (mon gamin est désormais dans une de ces structures alors que je suis un « laïcard extrémiste »). Et puis il y a le « privé-très-privé » destiné aux élites qui là non plus n’est pas trop regardant sur les convictions religieuses de sa clientèle (sans guillemets), mais sur l’importance du compte en banque de papa maman…
Les élites politiques économiques ou du monde du show-biz ne s’y trompent pas jamais on ne voit leur progéniture dans les autres catégories.
Sinon pour le reste vous avez – mille fois hélas – raison à 100%…
Gillinoui
REPONSE DE RIPOSTE LAIQUE
Cher lecteur, vous avez hélas raison : j’avais oublié cette 4°catégorie du « privé-très privé ». Effectivement notre société « égalitaire » par principe et par discours multiplie les lieux d’exception en faveur des élites autoproclamées, lycées sur mesure ou hôtels de luxe…
Merci de votre participation à notre réflexion.
Christine Tasin

…………………………………………

Davantage de profs pour moins de lames de rasoir dans les collèges ?
Merci, Madame Christine Tasin, pour oser écrire cela et briser les tabous
qui nous étouffent.
En tant qu’enseignant, je souscris totalement à votre analyse.
Bernard Boriello
REPONSE DE RIPOSTE LAIQUE
Merci de vos encouragements. Courage à vous. Notre métier est de plus en plus difficile…
Christine Tasin

…………………………………..

L’antiracisme à géométrie variable
Que fait le MRAP?
Que fait la LDH?
Que fait la LICRA?
Il était facile de s’en prendre au prétendu « racisme » de Fanny Truchelut.
Mais accuser de racisme et traduire en justice une trentaine de musulmanes « eniqabées » qui se revendiquent du tabligh , très actives à Auxerre, très prosélytes et qui, selon la Direction centrale du renseignement intérieur (DCRI), se réunissent pour vouer aux gémonies la France, les juifs qu’il « faut anéantir » et parler du djihad, cela, ça m’étonnerait qu’on voie un jour les associations autoproclamées antiracistes le faire.
C’était ma minute de ras-le-bol de l’antiracisme à géométrie variable après lecture d’un article du Figaro du samedi 6 décembre intitulé « De plus en plus de femmes islamistes radicales en France ».
Maryse Hasle
REPONSE DE RIPOSTE LAIQUE
Bonnes questions, Maryse.
Merci de les avoir posées ; on attend les réponses des associations en question !
Cordialement,
Cyrano

…………………………………………

La lettre d’information du site Riposte Laïque
Merci encore…
Mais quel est donc le pays qui fonctionne sur l’hystérie collective… depuis les Sorcières de Salem… le Ku Klux Klan… le « Know nothing-ism »… le Maccarthysme… les Néocons de Georges Dégueuliou…
… et qui a imposé au monde le « politiquement correct », véritable « police de la pensée » orwellienne ? …
N.B. : « occasion politique et juridique » (et non « opportunité »…).
Meilleurs sentiments.
Denis Griesmar
REPONSE DE RIPOSTE LAIQUE
Cher Denis,
Vous posez «la» question qui dérange, et cela nous plaît, car c’est signe d’éveil !
Cordialement,
Maurice Vidal

…………………………………………

La lettre d’information du site Riposte Laïque
Bravo bravo !!
magnifique article!!
avec toute mon affection admirative
josiane Sberro
REPONSE DE RIPOSTE LAIQUE
Chère Josiane,
Un grand merci pour vos encouragements.
Maurice Vidal

…………………………………………

Centre culturel ou association cultuelle?
Bonjour,
Abonné à votre journal, j’ai lu dans l’Union du 12 décembre un article
intitulé « Alevi, un nouveau centre culturel franco-turc ».
L’auteur de l’article écrit que « son but est de défendre la laïcité,
l’égalité entre les femmes et les hommes… et de perpétuer les coutumes
du pays d’origine ». C’est une noble cause. Cependant, parmi les projets
de cette association, je peux lire « la Muharem, 12 jours de jeûne
terminés par la traditionnelle Asure » et un peu plus loin « la fête du
Ramadan et du mouton ».
Une association qui a pour but de célébrer des fêtes religieuses
n’est-elle pas de fait une association cultuelle?
Cette distinction est fondamentale. Toute association a besoin de fonds
pour exister.
Hormis les cotisations de leurs adhérents, les associations peuvent
faire appel à des subventions.
Une association cultuelle n’a pas droit aux subventions publiques (loi
de 1905).
Qu’en est-il précisément de ce centre? culturel ou cultuel?
Merci
Jean-Marie Largeau
REPONSE DE RIPOSTE LAIQUE
Cher lecteur,
Si l’on écoute la seule logique, ce centre est cultuel : il risque déjà de l’être en perpétuant les coutumes du pays d’origine, si ce pays n’est pas laïque ; il l’est à coup sûr en instaurant « la fête du Ramadan et du mouton ».
Bien à vous,
Maurice Vidal

…………………………………………

Le premier « imam républicain »
Bonsoir,
Vu à la TV ce lundi un reportage sur le premier « imam républicain » sic ! C’était dit, répété et écrit en dessous des images ! « Imam républicain ». Curieux concept. Je n’avais jamais entendu parler de curés républicains, archevêques républicains, pasteurs républicains, bonzes républicains, rabbins républicains. A croire que chez les religieux, seuls les musulmans seraient républicains ! Nouveau et intéressant ou effrayant et calamiteux ?
Parce que cet « imam républicain » qui affichait fièrement son diplôme, il avait été formé pendant 4 ans à l’institut de théologie de la mosquée de Paris et 6 mois à l’Institut catholique de la rue d’Assas pour apprendre le droit et l’histoire français. Et le commentateur d’en rajouter sur « la Catho » qui formait des imams. Je me demande quelle méthode express ils utilisent pour enseigner l’histoire et le droit en 6 mois… Ça devrait intéresser tous les jeunes qui s’ennuient en droit et en histoire, cette méthode magique.
Chers amis de Riposte laïque, expliquez-moi ce qu’est un « imam républicain » car j’en perds ma république ….
Bien à vous,
Alice Braitberg
REPONSE DE RIPOSTE LAIQUE
Chère Alice,
Il ne saurait y avoir d’ «imam républicain» pas plus que de «curé républicain», d’«archevêque républicain», de «pasteur républicain», de «bonze républicain» ou de «rabbin républicain»… En revanche, il peut y avoir un républicain religieux, comme il y a des Français musulmans. Mais cela n’est possible que dans un cadre strictement laïque, sans quoi la dimension religieuse s’empare du républicain, et la dimension musulmane du Français !
Bien à vous,
Maurice Vidal

…………………………………………

MEMRI
Chère Riposte Laïque,
Je souhaiterai simplement porter à la connaissance de vos lecteurs le site américain MEMRI ou L’institut de recherche des medias du Moyen Orient. Lien en français : http://www.memri.org/french/
Véritable observatoire des medias du moyen orient avec des traductions en français mais surtout en anglais (malheureusement) pour les vidéos. Ce site nous projette dans la psyché du monde arabe et permettez-moi de vous dire que cela fait froid dans le dos. Pour ceux qui doutent encore que l’islamisme est le fascisme de notre temps, ce site web devrait ouvrir les yeux des plus optimistes, et même des idiots utiles comme vous dites à RL. Préparez-vous au pire, laïques de tous pays unissez-vous, la tâche sera rude.
Bonne lecture et bon visionnage.
Eric Lef
REPONSE DE RIPOSTE LAIQUE
Cher Eric,
Merci pour cette précieuse information, qui, je l’espère, contribuera à la prise de conscience salvatrice dont nous avons tant besoin en France et en Europe.
Cordialement,
Maurice Vidal

…………………………………………

La lettre d’information du site Riposte Laïque
Cher Cyrano
Cà n’est pas parceque tu as raison sur un certain nombre de protestations, que tu es excusable de défendre des gens d’extrème droite hollandais ou français. Un Zémour qui oserait dire que les camps nazis sont « un détail » vaut un Le Pen. A quand la défense de ce dernier? Et pourquoi pas de l’Adolphe, lui aussi « laïc » du mème tonneau. Ton islamophobie,fleure en effet le racisme anti arabe, ou en tout cas te range souvent aux cotés de ces racistes la. On aimerait donc,en plus, un peu plus de virulence sur les discriminations en tout domaine, sur les bavures policières ciblées, soft (quotidiennes) & hard (plus rares) ou sur la Palestine étoufée; alors la pureté de ta laïcité ne pourait pas ètre supectée. Je l’espère de toi,et ne décroche donc pas…encore.
Salut et Fraternité,
André Daïc Parienty.
REPONSE DE RIPOSTE LAIQUE
Cher André,
Ni Zemmour ni Wilders n’ont nié les camps de concentration. Aucun d’entre eux n’a jamais encouragé aucun génocide. Nous le disons, depuis le début et à longueur de numéro, nous défendons la liberté d’expression mais nous n’acceptons ni racisme ni négationnisme. Nous avons peur de l’offensive de l’islam sur la société civile, sur sa remise en cause de la laïcité, quand ses prosélytes imposent le port du voile aux femmes, les horaires de piscine séparés pour celles-ci, la nourriture halal à la cantine et demande le financement public des mosquées, contraire à la loi de 1905. Si cela c’est être islamophobe, alors nous sommes islamophobes au sens étymologique, nous « avons peur » de l’islam. Par ailleurs notre journal se veut un défenseur de la laïcité et des valeurs républicaines, pas un média qui traite de tous les sujets de société ni de l’international. En ce qui concerne la Palestine, nous ne pouvons donc que parler de la condition féminine, niée et brimée par le Hamas et le Hezbollah qui, par ailleurs, tant qu’ils réclameront la destruction d’Israël, seront considérés comme des terroristes.
Cordialement,
Cyrano

…………………………………………

La lettre d’information du site Riposte Laïque
Bonjour
Je suis à fond avec vous
Laissez partir ces illuminés qui défendent l’innommable et espérez qu’ils subissent dans leur chair la violence, l’insulte et la fin de nos droits laïques
Bravo pour votre courage
REPONSE DE RIPOSTE LAIQUE
Merci de vos encouragements qui nous donnent l’énergie de continuer.
Cordialement,
Cyrano

…………………………………………

Bravo pour votre dernier éditorial !
Toujours pertinent, comme d’habitude ! Hélas, dans notre pays, la haine de la laïcité progresse à grand pas. J’ai eu l’audace de défendre devant mes collègues ( je suis professeur de philosophie ) la proposition de loi du député Jacques Myard, et j’ai été agressé verbalement avec une incroyable violence et suis maintenant ostracisé ! On m’a demandé si j’avais adhéré au Front National ! Voilà où nous en sommes aujourd’hui ! Par contre les collègues n’ont rien trouvé à redire au fait qu’une jeune collègue, manifestement musulmane pratiquante, demande à ce que l’on serve de la nourriture halal à la cantine ! Tout cela est bien triste …
Avec mes meilleures salutations
Jean Loup Bidot
REPONSE DE RIPOSTE LAIQUE
Ce témoignage, hélas, confirme le simplisme et la vision à court terme de ceux qui, pourtant, sont censés être des intellectuels et, à ce titre, réfléchir… Courage ! Nous ne baisserons pas les bras.
Cordialement,
Cyrano

…………………………………………

Riposte Laïque 66
Cher Cyrano,
Une petite anecdote que je viens de recueillir : Le directeur d’une association toulonnaise du centre ancien bien ancrée à gauche et grassement subventionnée par la politique de la ville, a eu récemment la surprise en ouvrant de la porte de l’association un matin, de voir un jeune garçon d’origine maghrébine qui pissait contre le mur de l’association.
Comme il disait à la mère du jeune garçon qui était sur le chemin de l’école, qu’il aurait dû faire cela chez lui ou à l’école, la mère lui a rétorqué : « C’est parce que je suis arabe que vous dites cela ».
Il est resté sans voix.
Commentaire de TCHAN le sage :  » Ce sont les animaux qui pissent contre les murs, pas les êtres humains ».
Amitiés
Jean-Luc
REPONSE DE RIPOSTE LAIQUE
Votre témoignage donne raison à ceux qui ne cessent de tirer la sonnette d’alarme face au danger que font peser sur nous les «incivilités», d’où qu’elles viennent.
Cordialement,
Cyrano

…………………………………………

Edito
Bonjour !
En bref… En tant que prof de langues ( retraité ), je vous signale qu’en « justifiant » l’exigence des connaissances à minima, etc.. pour être accueilli en France, vous êtes totalement à côté de la plaque ! L’application de ce souhait, même revu à la baisse – ferait mouche… Aucun émigré en France ! ! ! Par ailleurs, citoyen du monde d’abord, puis français ensuite, vu le comportement souvent hystérique des contemplateurs du drapeau « qui flotte au vent », témoin du stress émotif qui s’empare des auditeurs de la marseillaise lors de tte manifestation, sportive, patriotique et j’en passe, conscient de ce que ces deux symboles peuvent avoir de pouvoir dopant pour exciter le chauvinisme patriotique, je suis devenu « fustigeur » de cette « obéissance » aveugle, génératrice de conflits. Mon militantisme viscéral anti-guerre est dans le droit fil de celui de mon père, cinq blessures en 14/18 dont 2 à Verdun, pour lequel « … sans les trois couleurs au canon du fusil, sans rouget de lisle au clairon… et sans « la goutte » ! ? !.. y’en aurait eu des fusillés pour l’exemple !… » Une info: j’ai débuté ma carrière comme instit’ de village… Pas honte d’avouer n’avoir jamais appris « l’hymne » à mes gosses… Si, deux strophes d’une version pacifiste, laquelle a valu à un vieil ami un prix lors d’un récital de poésie…
Bon, je continue de vous lire, même si …
Pol Denis
REPONSE DE RIPOSTE LAIQUE
Cher lecteur,
Vous avez du tempérament ! Sachez tout de même que la Marseillaise est notre Histoire, et qu’il n’est pas bon d’ignorer ce que nos prédécesseurs ont écrit, chanté ou fait, si l’on veut comprendre le présent. Sachez également que nous ne sommes pas contre les immigrés : nous disons simplement que les immigrés doivent respecter les lois laïques et républicaines de notre pays.
Respectueusement,
Maurice Vidal

…………………………………………

La Déclaration »Universelle »des Droits de l’Homme
Pas si universelle que ça : puisqu’elle ne fut pas votée par tous les pays, en Assemblée Générale.
Le mot UNIVERSELLE fut largement contesté.
Contre : l’ URSS,la Pologne,la Tchéchoslovaquie,l’Afrique du Sud, le Yémen et quelques autres,pour des raisons diverses .
La Chine (nationaliste) l’a votée après l’avoir sévèrement critiquée pour son « occidentalisme »,et l’absence de prise en compte de la philosophie de Confucius.
Qui était présidente de la Commission : la veuve Eléanore ROOSEVELT.
Son opposant principal : ZORINE.qui défendit pied à pied un point de vue différent.
La Présidente déclara,après le vote en Commission,que c’était une victoire contre l’Athéisme et le Communisme…
Mais aux USA,comme dans d’autres pays,les discriminations continuèrent comme si de rien n’était.
J.C. Dubois
REPONSE DE RIPOSTE LAIQUE
Cher lecteur,
Que la Déclaration Universelle des Droits de l’Homme soit discutée ou contestée dans son universalité comme dans ses articles ne doit pas surprendre : Marx déjà l’avait sévèrement malmenée. Mais il serait inquiétant de ne pas la défendre, car il y va de nos valeurs de dignité et de justice – sans lesquelles le monde serait bien pire. Tous les exploités et les torturés de la terre qui savent que ces Droits existent rêvent de venir en Occident pour cela seul !
Respectueusement,
Maurice Vidal

…………………………………………………………………………………………

COURRIER DEFAVORABLE A RIPOSTE LAIQUE

Les prières de Ribery ont-elles leur place dans un stade ?
Monsieur,
Je vois que vous etes vraiment hypocrites vous et ce Pierre Cassin.
Vous vous passez pour des laics alors que si on ne se refere qu’a ce sujet de prieres des joueurs et sportifs dans les stades et autres enceintes sportives, vous ne critiquez que les athletes de confession musulmane et vous ne parlez point des autres.
Pourtant, nombreux sont les sportifs qui se signent avant de rentrer sur les pelouses ou quand ils marquent des buts ou gagnent des courses.
Pourquoi ceux-la ne vous genent pas?
Ca se voit que vous etes racistes et non laics.
Pauvre de vous. Vous devriez avoir honte.
On voit que vous etes d’une islamophobie incroyable.
Que Dieu vous guide vers le droit chemin. Amen
Christine Hanssen
REPONSE DE RIPOSTE LAIQUE
Chère Christine,
La prière est un acte d’intimité avec Dieu, quel que soit ce Dieu. Or, l’intimité implique l’intériorité, ou encore le privé : livreriez-vous votre intimité aux yeux de tous ? Vous confondez, par ailleurs, «race» et «religion» : le dictionnaire peut vous aider à délimiter ces termes. Quant à notre islamophobie «incroyable», elle ne l’est pas puisque vous y croyez !
Respectueusement,
Maurice Vidal

…………………………………………

Réactions
Bonjour
Je suis avec beaucoup d’intérêt les différentes rubriques de « riposte laïque », depuis que j’y ai été abonné par des Frères du G.O.
Si je suis de tout cœur avec vous en ce qui concerne la laïcité, qui est la condition nécessaire à l’équilibre d’une société multiculturelle, je ne puis que remarquer et regretter que vos analyses et vos positions dérivent de plus en plus pour se rapprocher d’un laïcisme outrancier que je ne saurais cautionner…!!! Le fait que le moindre voile islamique, la moindre mosquée en construction vous fasse « frémir d’horreur », a pour conséquence de vous rapprocher de certains discours de mouvements « d’extrême droite »…
Il me semble tout naturel qu’un Juif puisse porter une kipa dans la rue, si tel est son bon plaisir ou ce qu’il pense être son devoir religieux, comme le « Français moyen » ne se privait pas de porter un béret, il y a quelques décennies… La question des coutumes vestimentaires liées à une culture n’est pas, me semble-t-il, directement rattachée avec le fait religieux. Dans la mesure où le port de tels signes extérieurs correspond à un choix librement consenti, qu’il n’est pas simplement imposé par le poids d’une tradition et que surtout, il respecte l’individu qui l’arbore, pourquoi pas ? Au nom de quoi devrais-je m’y opposer ??? Il est impensable pour un Sikh de ne pas porter un turban, ce vêtement fait partie intégrante de sa personnalité et de son identité ; n’essayons donc pas, à tout prix, d’imposer nos valeurs occidentales, qui ne sont pas représentatives de l’ensemble du genre humain.
Mais au fait, les représentants des « forces de l’ordre » et les militaires n’arborent-ils pas à profusion pas des signes « ostentatoires » d’appartenance à une communauté ???*
Bien sûr, il ne faut pas que le fait d’afficher son appartenance à une communauté puisse être ressenti par d’autres comme une provocation. Par exemple, il ne saurait, en aucun cas, être question, qu’un enseignant d’une école publique impose à ses élèves, la présence d’un Crucifix, d’un Coran, ou d’une Menora. Il me semble très important de pouvoir observer, étudier avec intérêt la manière de vivre et de s’exprimer, d’autres communautés différentes de celle dont je fais partie, de pouvoir les rencontrer lors de manifestations _*privées ou publiques*_ et m’associer à leur mode de vie. Le droit à la différence doit être impérativement respecté…!
Puisque nous vivons maintenant dans une société pluri-culturelle et pluri-communautaire, s’il est du devoir de l’État d’imposer des règles de vie communes, il est aussi de son obligation de laisser les membres des différentes communautés s’exprimer individuellement ou collectivement, pour révéler leurs spécificités et les faire connaître aux autres composantes de la communauté nationale. Il s’agit là de l’une des bases de la tolérance et de la démocratie me semble-t-il…???
Certains pensent que toute religion, quelle qu’elle soit, est l’ennemi essentiel, « /l’opium du peuple/ » qu’il faut combattre, parce qu’elle est un obstacle décisif au « /progrès/ ». Peut-être dans certains cas ! Mais le prosélytisme religieux me semble beaucoup moins dangereux et nocif pour l’Homme, que le prosélytisme militaire et « /l’abrutissement populaire/ », savamment orchestrés et entretenus : Personnellement, je préfère que les différentes communautés religieuses « /occupent/ » pendant *quelques heures* *une* chaîne de télévision le *Dimanche *matin, plutôt que de devoir subir et supporter, sur *toutes* les chaînes de télévision, et ce à *longueur d’année* :
Le spectacle, pour moi navrant et affligeant, de deux équipes « sportives » qui courent après une « baballe » de forme ronde ou ovale, *
– De soi-disant chanteurs qui débitent d’innommables stupidités,
– Des émissions de « reality show » et autres rubriques « people »,
– De la publicité dévolue au prosélytisme pour l’armée.
Allez jusqu’au bout de votre raisonnement : Le coût de la construction des Mosquées et autres lieux de culte devant, à juste titre, incomber aux seuls pratiquants et sympathisants, pourquoi n’en serait-il pas de même pour les stades de foot et autres complexes sportifs, du simple fait qu’une bonne partie de la population (dans laquelle je m’inclus…) ne se sent absolument pas concernée, ne perçoit pas « l’intérêt public » de telles réalisations destinées et réservées à l’usage spécifique de quelques-uns…??? Certains « /supporters/ » des clubs de foot font beaucoup plus de bruit et de dégâts que les Musulmans qui se réunissent comme ils peuvent dans la rue pour prier ensemble…
Tolérance et compromis sont incontournables pour un fonctionnement aussi harmonieux que possible de notre société, ne sombrez pas dans un
laïcisme radical qui est en train de vous discréditer complètement…..
Cordialement,
Alain Roussel
REPONSE DE RIPOSTE LAIQUE
Cher Alain,
A l’évidence, vous n’avez pas compris ce que signifie le port du voile et son extension en terre non islamique. Osez parler du «béret» comme contrepartie, ou des «signes « ostentatoires » d’appartenance à une communauté» qu’arborent «les représentants des « forces de l’ordre » et les militaires» révèlent d’un aveuglement qu’illustre votre idée de la tolérance. Savez-vous au moins que tout tolérer conduit à tolérer le pire ? Quel sens aurais-je à tolérer le meilleur ? L’avenir, cher Alain, dira qui de nous deux est aveugle. Mais la réponse, d’ores et déjà, me fait peur !
Respectueusement,
Maurice Vidal

…………………………………………

La lettre d’information du site Riposte Laique
Dans la haine vous n’êtes pas mal non plus. Votre laicité me paraît de plus en plus être un argument pour maintenir un certain ordre social. Aux uns, le chômage, les boulots mal payés, les logements dans les cités, aux autres un bon niveau de vie et silence dans les ranges. pour que la laicité ait un sens il faut que l’égalité ne soit pas un vain mot.
Gisèle Moulie
REPONSE DE RIPOSTE LAIQUE
Chère Gisèle,
Je doute que vous ayez compris ce que nous disons dans le cadre de notre journal. Comment pourrions-nous penser la laïcité sans la justice sociale ? De quelle «haine» parlez-vous ?
Respectueusement,
Maurice Vidal

image_pdf
0
0