1

Sélection de quelques réactions

Mohamed Sifaoui ne publie pas les commentaires qui vous sont favorables
Ci-dessous mon commentaire refusé par deux fois, les 11 et 12 septembre, par Mohamed Sifaoui sur son blog à propos de « Quelques mots à l’attention de Riposte Laïque ».
Comme si, dans ce cas, la liberté d’expression de Mohamed Sifaoui ne se limitait qu’à ce qu’il veut bien entendre, lui faire des compliments, le menacer ou l’insulter pour démontrer la validité de son combat. Quand de tout cœur nous ne sommes racistes, quand de tout cœur sommes tolérants, œuvrons pour un humanisme possible et une cohabitation pacifique entre tous les individus, croyants et incroyants, juifs, chrétiens, musulmans et autres… force est quand même de considérer que le cœur même de l’islam est particulièrement préoccupant pour les non- musulmans.
C’est aux musulmans eux-mêmes à revendiquer aujourd’hui la caducité de certains préceptes de leur religion, dont l’axe menaçant d’une présupposée supériorité de leur confession sur celle des autres, faisant des non-musulmans et des non-croyants de pauvres bêtes à convertir, à combattre ou à ignorer. Dont, également, fort inquiétant, l’axe d’un islam politique quasiment incontournable s’il ne devait avoir renoncement du caractère englobant de cette religion. Pour ce qui est des maladresses d’expression et de forme, quelques généralisations hâtives, elles sont certes regrettables… mais leur contestation ne doit servir à cacher les problèmes de fond ; et devraient être relevées sans impartialité aucune dans tous les cas de figure, ce qui est très loin d’être le cas, y compris sur le blog de Mohamed Sifaoui. Pertinente est l’excellente contribution de Jean-Pierre Lledo décortiquant avec minutie les difficultés liées à la différence (nécessaire) entre islam et islamisme. En appelant à la raison.
Cette guerre entre Mohamed Sifaoui et RL est consternante. Non pas qu’elle reposerait sur de mauvaises problématiques de fond posées, de l’un ou de l’autre, mais parce qu’elle ne démontre que les excès de l’un et de l’autre, s’appesantissant sur des conflits de personnes, des maladresses, des insultes, tombant dans le piège de la personnalité, ainsi que le dénotent la petite caricature et le bis repetitas. Il aurait été mille fois plus informatif de relever avec soin ce qui, selon Mohamed Sifaoui, relèverait du pur racisme et de l’intolérance. Ce, d’une manière globale et formelle, au lieu de s’appuyer outrancièrement sur des procès d’intention, des jugements, des insultes ou un relevé ponctuel d’une citation de plus en plus réduite à sa plus simple expression. A charge pour RL de répondre sur le fond. Ce qu’il a tenté de faire sur son site.
Dont acte. En tant que citoyens, nous nous devons d’être en face d’un véritable débat d’idées pour le bien de la laïcité et le combat contre les intégrismes, au lieu d’être en face de ce qui devient une dispute de personnes et un divorce affiché. RL a son franc-parler. Parfois revigorant, bien ciblé, intelligent, clairvoyant, courageux. Parfois maladroit, excessif, dérangeant, anticlérical, laïcard … Mais de là à en faire un organe de presse véhiculant des idées racistes, non ! C’est excessif. Injuste et préjudiciable au combat pour la laïcité et celui contre les intégrismes. Les difficultés d’expression dans les domaines du religieux et de la pratique religieuse sont réelles. Toucher aux cultes et aux croyances revient bien souvent, par ricochets, à toucher aux croyants, et donc indirectement (cause n’étant conséquence) aux humains… sauf à savoir faire des contorsions verbales et idéologiques souvent hypocrites pour contourner la difficulté. Sur ce blog même, il n’est pas loin le commentaire maladroit et excessif où X croyant est assimilé par généralisation aux dérives de sa croyance et sa pratique religieuse….
Je n’ai vu personne s’élever pour crier « au racisme ! ». Quand, de plus, la religion en question, en l’occurrence l’islam, est une religion dite « englobante », confondant privé, politique et sociétal, alors la difficulté d’en parler sans toucher aux croyants est multipliée par mille. C’est le cœur même de l’islam, c’est le cœur même de la difficulté de l’islam dans nos sociétés laïques, et c’est le cœur même de la difficulté d’en parler sans maladresse ou excès.
 
Chantal Morcrette
Bravo à Jean-Pierre LLEDO
Une analyse très pondérée, non seulement parce que j’y retrouve mes positions (j’avais attiré l’attention de RL sur la déclaration des droits de l’Homme en islam formulée en 90 au Caire par les pays de l’OCI), mais aussi parce qu’elle amorce une orientation sur ce que je crois nécessaire -si ce n’est suffisant- pour ramener un peu de raison dans le débat religieux..
Simplement, les faits historiques qui doivent connus et reconnus par l’ensemble des religions et des peuples.
Il est à noter que la chrétienté, les pays de l’on peut classer dans la mouvance occidentale, ont fait, pour le moins pratiquement, leur devoir de mémoire… Ce qui ne signifie pas que leurs comportements soient idéaux…
Après cela, les problèmes liés à la religion ou l’athéisme, à la laïcité pourront être traités… Et nos politiques et de la société civile de cesser de jouer aux cagots se complaisant dans la démago et la dénonciation de celui qui ne pense pas « bien »…
Jean-Paul Saint-Marc
Texte Brancher
Bonjour Cyrano,
l’article de Brancher commence par aligner bout à bout des citations qui n’émanent PAS de Riposte Laïque, par exemple elle cite des « lecteurs » de Bivouac-ID. Comme si on pouvait imputer à Riposte Laïque les extraits de commentaires de Bivouac-ID. Ou plus tard dans l’article, elle cite tel ou tel contributeur, une lettre de lecteur, mettant chaque passage sur un même plan, sans jamais préciser que RL se veut un espace pluriel de DEBATS (cf. le titre de la rubrique « débats laïques ») et non le lieu d’expression d’une doxa.
Ainsi les prises de positions et articles des contributeurs (par exemple Véronique Hervouet, quand elle parle d’un sujet comme l’homosexualité) n’engagent que leurs auteurs, qui peuvent diverger ou se contredire sur certains points, mêmes importants. Pour ma part, je n’aurais pas adhéré aux considérations de V. Hervouet sur l’homosexualité, ou encore sur le voile chrétien différent du voile musulman, par exemple. Je comprends qu’elle puisse s’exprimer dans RL, sans partager ses idées, tout comme je ne partage pas les critiques sur la « baisse de productivité » pendant le ramadan.
Bref, comme d’autres lecteurs et conttibuteurs, je ne me reconnais pas dans certaines contributions de RL, ou dans le ton polémique de certains lecteurs, que je mets sur le compte de témoignages d’un ras-le-bol et de tensions diverses… Tout cela n’enlève rien à l’intérêt de l’ensemble, et à son droit d’exister, ni à la nécessité des questions que pose cette Revue en ligne.
Je n’ai pas envie d’imputer le « racisme » à RL, surtout si cette imputation est faite à partir de liens divers. Car on peut facilement arriver à la « loi des suspects » : RL a un lien avec Bivouac-ID qui a des commentateurs qui eux-mêmes mettent un lien avec un site d’extrême droite… donc RL est d’extrême droite?
Par contre là où Brancher tape de façon ciblée, c’est sur LibertyVox. Mais dans ce cas elle fait un article contre LibertyVox ; on dirait qu’elle n’a pas réalisé que RL n’EST PAS LibertyVox, elle passe sans arrêt de l’un à l’autre. Néanmoins les « rapports » supposés de RL avec LibertyVox et André Dufour mériteraient d’être mieux précisés, pour désamorcer ce genre d’attaques.
Bon je continue la lecture…
Ah Geert Wilders maintenant. Qualifié « d’extrême droite », parce qu’il veut « l’annihilation de l’immigration musulmane » : il veut « annihiler » les musulmans ? Les mettre en camp? Le terme est très suggestif. G. Wilders serait-il un nouvel Hitler qui prépare des pogroms anti-musulmans? C’est les craintes qui semblent motiver C. Brancher. S’interroger sur l’immigration, voire pour certains proposer de stopper l’immigration musulmane (position qui semble être celle de Wilders), est-ce être un néo-nazi ?
Pour C. Brancher, être sceptique sur la nécessité de poursuivre l’immigration musulmane, c’est être d’extrême-droite, et en fin de compte justifier la violence contre tous les musulmans (voire l’élimination physique des musulmans, cf. les longues citations de Dilger au début de son article, comme si RL avait quoique ce soit à voir avec ce Dilger ou même les prises de positions guerrières d’A. Dufour, que je n’ai jamais vues reprises sur RL.)
Est-ce que C. Brancher donne une seule citation de RL suggérant des mesures violentes, hors des lois et du cadre républicain, à l’encontre de quiconque? A chaque fois elle suggère cette violence, et cite alors des textes qui ne figurent sur RL, mais sur d’autres sites qu’elle déclare comme « amis » de RL. RL est coupable d’avoir mis de très mauvais liens.
Qu’attaque-t-elle? Le site RL? Dans ce cas il ne faut citer QUE des extraits de RL.
Une idéologie supposée? Il faudrait alors préciser quelle est cette idéologie (« l’extrême droite de Geert Wilders » ?).
Ou bien s’en prend-elle à une « mouvance », terme qui lui permettra de regrouper sous un même chapeau des gens qui ne se reconnaissent pas entre eux, peuvent se combattre sur certains points (cf. les posts de « LibertyVox » qui ironisent sur RL, ou attaquent le féminisme et la laïcité).
RL milite pour des lois contre la Burqa ; militer pour des lois, est-ce prôner la violence? On ne peut pas dire que tous les gens qui veulent cette loi font partie d’une même mouvance, allant de Corinne Lepage à des internautes de LibertyVox.
Maintenant, C. Brancher énonce une idée qui semble vraie : la plupart des rédacteurs de RL s’interrogent sur la compatibilité entre Islam et laïcité. Ils lancent ce débat explosif et grave. On peut ici reprocher à RL de ne pas préciser ce qu’elle appelle « l’Islam », et d’utiliser ce terme pour qualifier un grand nombre de courants, de nuances, pratiques etc. Il y a de nombreuses visions de l’islam, l’islam des Lumières, le soufisme, le chiisme, le sunnisme, un islam démocrate comme celui de M. Sifaoui, etc. Donc vouloir faire la critique de l’islam, pris comme une réalité homogène, semble contestable. M.P. Hilout précise quant à lui « Islam = Coran+Mahomet » pour bien notifier ce qu’il critique.
Là-dessus, il y a des distinctions à faire, on devrait presque parler « des Islams ». On n’est pas obligé de partager les idées d’A.M. Delcambre quand elle prétend que l’idéal soufi est une illusion, le Mufti (la version littéraliste et stricte) de l’islam étant selon elle la plus orthodoxe. Débat qui mériterait d’être approfondi en tout cas, quitte à contredire A.M. Delcambre.
C. Brancher suggère que RL essentialise « les Musulmans », désigne tous « les Musulmans » comme véhiculant une idéologie liberticide et anti-laïque, créant de facto un bouc-émissaire. Elle voudrait semble-t-il que RL soit mis en procès pour « provocation à la haine » envers les Musulmans.
Elle trouve nombre de citations excessives, voire des appels à la violence (ces derniers n’émanant pas de RL mais de commentaires sur d’autres sites, notons la nuance importante, que C. Brancher ne semble pas faire).
Mais si on suit C. Brancher dans sa logique, est-il possible en France de considérer que « l’Islam est anti-laïque » ? Un tel énoncé est contestable, on l’a dit. Mais supposons que demain il y ait un procès contre RL, et que RL soit condamnée. Toute personne mettant en doute la compatibilité de l’Islam officiel, tel qu’il est aujourd’hui (on ne parle pas ici d’une « essence » de l’Islam, ou d’un Islam éternel) et la laïcité sera alors considérée comme raciste. Voyons le raisonnement.
Le législateur pourra en effet dire : « Cet individu/ce groupe doute des compatibilités entre islam et laïcité ; donc cet individu/ce groupe considère chaque musulman comme véhiculant des valeurs anti-républicaine ; donc cet indidu/ce groupe stigmatise les musulmans, et en fin de compte attise la haine anti-musulmans au prétexte de républicanisme. »
Si le législateur poursuivait dans une telle logique, il est vraisemblable que RL risquerait d’être sanctionnée. Mais bien d’autres critiques de « l’islam », pris – à tort ou à raison – comme une entité homogène, seraient alors condamnés. En fait, tout questionnement de fond sur l’islam sera devenu hors-la-loi. Les problèmes posés par certains passages du Coran? Il ne faudra plus en parler. Les versets homophobes, antijuifs? En discuter sera devenu passible de la loi, car porteur de haine « anti-musulmans ». On aura décrété que critiquer l’Islam (le Coran+Mahomet, comme dirait M.P. Hilout) c’est attaquer les musulmans. On pourra seulement critiquer l’islamisme, cette lecture faussée du Coran.
Effectivement, on peut refuser les critiques de l’islam, considérer que RL se trompe lourdement dans sa lecture du Coran, qu’elle a tort de ne pas faire suffisamment de distinctions entre l’islam (paisible et respectueux) et l’islamisme (violent et agressif). On peut faire tous ces reproches à RL. Peut-on considérer que la position de RL devrait devenir illégale, et alors mettre de fait le débat de fond sur l’islam et la République hors du cadre légal? Tout cela au nom de légitimes inquiétudes sur les dérives possibles de ce genre de questionnement.
Il me semble que c’est là le noeud du problème, que l’on retrouve en filigrane dans l’article de C. Brancher mais qu’elle n’aborde pas de front. Elle répond, elle prend position, et semble vouloir la sanction contre RL, au lieu de rester en suspens et de montrer à quel point cette question est problématique. La position de RL n’est sans doute pas satisfaisante, elle est critiquable, raison de plus pour débattre, et non pour interdire.
La « clarification » que C. Brancher appelle de ses voeux dans le camp laïque viendra d’un tel débat plutôt que d’un énième procès pour « racisme ». C’est une clarification des concepts et des notions dont nous avons besoin, pas d’un rappel à l’ordre.
Loick
J’ai reçu les autocollants Samedi….
Quelle joie !!
….et à la tombée de la nuit dans les rues du centre ville de TOULON, hé hé hé !!
Demain, rebelote à Marseille sur la Canebière vers 5 heures du matin (je suis un lève-tôt).
Cela défoule.
Je te réponds sur un autre message par rapport au procès en sorcellerie de Caroline Brancher inspiré par l’ignorance, la jalousie et la haine, les 3 grands défauts de la nature humaine (dixit Gautama Shakyamuni dit le Boudha )
Fidèlement
Huineng
Grâce au ramadan, Dieu est de retour dans l’entreprise
L’article m’a intéressé étant moi même syndicaliste de longue date.
On est dans la même situation vis à vis des religieux (principalement et même exclusivement islamique) que les mairies.
Ils sont en train d’investir les comités d’entreprises, les sections syndicales (principalement du collège ouvrier), avec le soutien des Directions d’Entreprises, ces dernières pensant les contrôler, à une échelle différente, les USA pensaient contrôler les Talibans les Israéliens le Hamas.
Le problème, ce n’est pas les arabes, les africains ou une ethnie particulière, le problème c’est les intégristes et du fait de leur nombre les intégristes musulmans
Et on ne peut pas s’y opposer pour plusieurs raisons.
La 1ere est bien évidemment l’antiracisme.
La 2eme, c’est l’inertie des salariés laïques.
La 3eme, comme dit plus haut le soutien des Directions d’Usines.
La 4eme, la concurrence entre syndicats, cette concurrence étant exacerbée par la nouvelle loi sur la représentativité syndicale.
Nous ne sommes plus comme il y a 20 ou 30 ans ou même pratiquants, ils adhéraient et militaient sur des bases laïcs (et nous avons eu par le passé, d’excellents militants arabes mais ils étaient laïques ou tolérants dans leurs pratiques religieuses).
Lors du dernier Ramadan, nombre de ces nouveaux militants, dont beaucoup n’avait jusqu’alors jamais montré le moindre penchant religieux, sont venus à la cantine pour tenter persuader leurs « frères non-pratiquants» de ne pas manger et demander à d’autres, y compris à des laïques, par solidarité de faire la même chose.
Nous avons un aspect distinct avec la pratique de l’Islam car dans les usines il est le seul à demander des endroits de prières et qu’il voudra imposer la prière pour tous quand il se sentira le plus fort..
L’église catholique (qui est sur le déclin) aurait donc tord de se réjouir, en fait elle se bat pour être remplacer par l’islam.
Et on ne peut rien dire sous peine d’être taxé de racisme ou d’être marqué à la culotte comme dans les prisons (c’est un risque que je peux prendre pour moi, pas pour le reste de la section).
Sur les conditions de travail, les salaires etc… Un élu et militant syndicaliste défends tout le monde, y compris les non syndiqués, y compris les intégristes religieux de tout bord.
Dans les années qui viennent ce ne sera plus le cas.
Sur monsieur Sifaoui
Se(s) reportage(s) sur la communauté chinoise m’avait laissé un profond sentiment de malaise comme si, il jouait un rôle dont il était le héros et dont il avait décidé du scénario.
A l’époque, personne n’avait rien dit sur ces accusations contre la communauté chinoise
J’ai remarqué que vous avez toujours un lien ami vers son site, la réciproque n’ai pas vraie.
Son site est malgré tout intéressant, comme ProChoix ce sont les écrits d’un journaliste, Riposte Laïque est un site militant.
Le réveil est parfois douloureux.
Si, il y a plainte contre vous (ce sera aussi envers vos lecteurs) on devra faire preuve de solidarité financière en cas de besoin.
Bonne continuation
Alte
Merci pour votre liberté de ton et votre travail
Bonjour,
Je suis une fidèle lectrice de votre journal depuis le début de son existence.
A l’occasion de cette 100ème lettre, je souhaite vous remercier pour le travail de qualité entrepris par toute votre équipe. Votre action fait honneur à notre démocratie et aux valeurs de notre république, dans une époque où les repères sont brouillés et nos principes fondamentaux sans cesse attaqués.
Merci pour votre courage et votre liberté de ton, surtout continuez à défendre les valeurs républicaines de notre pays sans tomber dans les pièges grossiers et sans se laisser intimider par les activistes professionnels qui cherchent à museler la liberté de parole, car votre travail est plus que jamais nécessaire.
Cordialement,
Mme Tastard
J’approuve votre lecteur !
Tenez bon, beaucoup de gens sont soulagés que vous existiez.
Pour M.Sifaoui, je suis consternée, je le défendais bec et ongles !
On nous traite de racistes : c’est banal, ils n’ont pas d’autres arguments tout comme les religieux traitent toujours les laïques d’intolérants…
Cela fait partie du costume obscurantiste.
Courage !
Cordialement
Mme Ch.Galili
MERCI CYRANO ET LES AUTRES DE PARTAGER AVEC MOI CES QQS BLOCS D’INFO
Je vis a San diego et suis donc loin des problemes que vous rencontrez .
Je realise cependant combien vous faites face a des individus loin d’etre sympathique a votre cause.
Il faut perseverer et ne pas se laisser abattre car comme disait Samuel Johnson:
LES GRANDES OEUVRES JAILLISSENT NON DE LA FORCE MAIS DE LA PERSEVERANCE
Bien a vous
JACQUES HADIDA
Bien reçu le N° 100 bis
Les interventions de Sihem Habshi et Elisabeth Badinter , arrivent à point nommé et constituent un remarquable anti dote aux élucubration du jeune coq , fils du Président de la République.
Monsieurs Fils vient de se répandre pendant une réunion , je ne sais où reprise sur oumma.com en vantant les mérites du ramadan……chez les sportifs……il l’a suivi avec , je vous le donne en mille, ….. des musulmans, oui vous avez bien lu et , ……avec des juifs, et leurs performances ont été meilleures ….alors là je tombe par terre.
Les SDF et tous les gens qui ont du mal à manger correctement tous les jours apprécieront.
Si nous faisions jeuner certains de nos politiques peut être seraient -ils moins nuls ?????
Amicalement
Merci d’exister
Monique Vigneau
Des autocollants pour une perspective universelle
Cher Cyrano,
De tout cœur avec vous dans la résistance laïque. Les autocollants
sont une très bonne idée mais ils ne sont malheureusement pas
exportables tels quels. La belle Marianne est très française et la
République aussi. Pourquoi ne pas lancer un concours d’illustrations
sur le thème de la promotion de la laïcité dans une perspective
universelle ?
Amitiés laïques,
Roby
C’est intéressant comme idée, à creuser, mais pour l’instant, on ne veut pas s’éparpiller.
A part cela, les autocollants avec la burqa, et ni voile ni burqa, sont tout-à-fait exportables, on peut mettre un coup de ciseau à la référence à la République laïque, quand on vit en Belgique, par exemple.
Cordialement,
Cyrano
Critique du ramadan et racisme
C’est pas raciste de critiquer ramadan. Si tu es musulman c’est même
conseillé. Si tu es pas musulman c’est malvenu. Les choses étant ce
qu’elles sont, la France ce qu’elle est et l’Islam ce qu’il est, un
non-musulman choque inutilement en condamnant le jeûne. On ne lui
demande pas de jeûner, ce n’est pas son affaire. Les Musulmans
observants investissent le jeûne d’une charge identitaire. Tu le
stigmatises pour ce qu’il est. Reproches-tu aux Juifs de jeûner à Yum
Kippour? Aux Tibétains d’adorer le dalaï lama? Aux Antillais d’aller à
la messe? Tu es athée? Parfait. Personne ne t’en blâme. Laisse les
croyants croire et vivre les règles de leur foi. La laïcité c’est
laisser chacun libre de ses croyances, de ses rites et de ses
liturgies. Toi, tu te comportes en militant de l’athéisme. C’est ton
droit mais alors ne te dis pas laïc et fonce contre toutes les
religions. Sinon, tu es à juste titre, suspecté d’islamophobie.
Guy Sitbon
Cher lecteur,
Quelle belle démonstration du « tout se vaut ». Vous avez oublié le Carème. Nous respectons toute personne qui a envie de jeûner, si tel est son choix. Nous nous autorisons à dire, concernant le ramadan, que cela dure un peu plus d’une journée, et que cela a d’autres conséquences, comme l’explique fort bien Guylain Chevrier dans son article, intitulé « Le ramadan, une raison de s’opposer au voile et à la burqa ».
http://www.ripostelaique.com/Le-ramadan-une-raison-de-s-opposer.html
Maintenant, libre à vous de considérer que ce sont les adeptes du dalaï lama, ou les krishna, qui menacent nos sociétés bien plus gravement que les sympathiques de la religion d’amour et de paix
Cordialement,
Cyrano
J’ai protesté contre les propos de Sifaoui
J’avoue que j’ai été très surprise et très peinée de lire les propos de Mr Sifaoui, et des commentaires de soutien,à propos de P. Cassen et de RL en général: il est dramatique de voir Mr Sifaoui « s »alignait » sur certains propos des intégristes en parlant de « racisme antimusulman ».A-t-on jamais parlé de « racisme anticatholique »?…De même ,je suis fort choquée par les propos diffamatoires à l’encontre de P. Cassen et des « Mohamed de service ».J’ai écrit un commentaire de protestation sur son blog. J’espère qu’il sera publié…
Je vous envoie aujourd’hui un chèque de 50 euros dont 30 de soutien et 20 pour 100 auto-collants.
Laïquement vôtre
Jacqueline Duhem
http://www.la-croix.com/article/index.jsp?docId=2392403&rubId=4076
Il tombe le masque
Yazid Sabeg déclare :
« L’État n’a pas se prononcer sur les tenues vestimentaires des Français. Va-t-on interdire de marcher en babouches dans la rue ou de pratiquer le monokini sur la plage ? »
Dois-je en déduire qu’il est favorable – au nom de cette liberté qu’il revendique – au fait de nager en babouches dans les piscines et de pratiquer le monokini dans les mosquées ?
http://www.la-croix.com/article/index.jsp?docId=2392403&rubId=4076
Philippe Fleutot
Mieux vaut tard que jamais
Chers Amis… Je me réjouis que Maurice Boyer ai enfin compris la FNLP… Pour l’Association des Libres Penseurs de France (ADLPF – que j’ai l’honneur de présider -) ce constat fut fait dès 1995…. Pour lui il est temps de nous rejoindre et je lui conseille la lecture du N° 54 de la Raison Militante qui publie 4 pages contre la burqua. En attendant bravo pour son article.
Joseph PETITJEAN
Tu nous donnes des ailes
Cher Cyrano,
La vérité arrive en marchant.
Bravo pour ton édito qui resource la détermination et donne des ailes à tous les collaborateurs anonymes de RIPOSTE LAIQUE.
Fidèlement
Jean-Luc
Bonjour à l’équipe
Et bon courage pour la reprise, laquelle s’annonce dure, les choses continuant inexorablement à se dégrader.
J’ai lu sans surprise le retournement de veste de Sifaoui. La chose me paraît tout à fait normale et prévisible. Il suffit de lire le coran pour apprendre que TOUT musulman a obligation de suivre le sentier d’allah, tout le reste n’ayant qu’une importance secondaire, voire pas du tout…
Mr Sifaoui est musulman, il le dit et … il le fait ! Vous n’êtes pas les premiers à accorder crédit à des personnes qui prétendent critiquer leur religion, cela dit, ça finit toujours de la même façon : chassez le naturel, il revient au galop. Les musulmans le disent, le répètent, le martèlent, le claironnent à satiété : il n’y a pas d’islam modéré, il n’y a qu’UN seul islam, pur, bon, au-dessus de tout, inviolable, impossible à améliorer, puisque, par définition, il est parfait. Le jour où les laïcs et autres « tolérants » se seront mis ça dans la tête, on pourra espérer, pas avant. Mais non, les occidentaux persistent à penser que tout le monde a hérité de leur culture, que tout le monde pense comme eux : et bien non, ce n’est pas le cas, il y a d’autres façons de penser, avec d’autres valeurs, d’autres attitudes.
Une personne proche (catholique) me dit toujours que les chrétiens ne sont pas à cheval sur la bible, et qu’ils font ce qu’ils pensent devoir faire, donc, pour les musulmans, c’est pareil, forcément, ils ne suivent donc pas tous le coran. Désolé, je ne partage pas du tout ce point de vue, je pense sincèrement qu’il est totalement faussé, par l’idée inconsciente, déjà, du « croyant » qui se sent obligé de défendre ou d’excuser un autre croyant. Il y a une incompatibilité totale entre l’islam et tout ce qui n’est pas islam, c’est écrit, tant dans le coran que dans les hadiths, et c’est mis quotidiennement en application, aux yeux de tous, il faut vraiment être de mauvaise foi pour le nier. Par ailleurs, il n’y a pas forcément besoin d’une majorité pour imposer une loi, un principe, une contrainte, une peine, il suffit que le récipiendaire soit tout simplement sans réaction, mou, atone, abruti, inconscient.
Cette différence artificielle et récente est un des outils qui permettra à l’islam de s’installer. Je lisais récemment l’article de Ivan Riofol (sur son blog), et ce monsieur, déjà tombé dans le panneau de la bien-pensance, dit lui aussi – avec l’importance pompeuse qui sied : « Il faut bien faire la différence entre islam et islamisme »… Hélas pour nous, heureusement pour les musulmans, cette différence stupide, aberrante et illusoire est la règle maintenant, et qui ne s’y soumet est rapidement rappelé à l’ordre, amendes et procès sont déjà rédigés, il ne reste qu’à remplir la case mentionnant l’identité du « raciste » qui prétend le contraire…
Car le drame est bien là : au nom d’une différence tout à fait artificielle, et qui de fait n’existe pas, on laisse les choses empirer. Notons qu’un écrivain anglais qui a critiqué le coran doit maintenant vivre caché, on réclame son jugement par un tribunal islamique, sans se cacher d’ailleurs sur la sentence qui en sortirait. On tolère le costume folklorique pour une baigneuse en Suède, laquelle ne veut surtout pas montrer un bout de peau, c’est vraiment trop excitant. Ailleurs, on tolère maintenant une encagée qui reste en cage pour témoigner devant un tribunal, en fait, et malgré les contorsions du dit tribunal pour faire passer la pilule, nul ne sait vraiment qui à témoigné. Voilà où nous en sommes : le délit de blasphème va devenir légal dans peu de temps en Europe, le président américain – de toute évidence, musulman, est en train de vendre son pays aux plus offrants, et nous, nous sommes dans notre coin, à faire ce que nous pouvons, muselés, enfermés, séquestrés par des politiciens veules, cupides, et sans morale ni honneur, abrutis par des médias débiles, mais que, somme toute, nous ne sommes pas obligés de regarder.
Alors la riposte, elle va être difficile, et surtout encore longue à venir. Il va bien falloir que tous ceux qui ont encore un peu les yeux ouverts se réunissent pour agir, il y a déjà beaucoup trop de temps de perdu.
L’islam, pourquoi pas pour ceux qui aiment, mais alors, qu’ils pratiquent ailleurs, et qu’ils nous ne nous enquiquinent pas avec, cette idéologie d’un autre siècle ne nous concerne pas…
Cordialement,
Martin Roger
Carrefour, Dupont-Aignan, Sifaoui
Peut-on légitimement reprocher à Carrefour son mercantilisme ? Autant reprocher sa gueule enflammée au dragon, en revanche le responsable qui à pris la décision ne peut s’exonérer de la faute, c’est son métier me direz-vous, certes, mais on sait où abouti le chemin de la soumission de la conscience à la responsabilité hiérarchique. Les cadres qui aujourd’hui prennent ce genre de décision, comme ceux qui délocalisent, comme ceux qui gèrent les réseaux de surveillance … tous doivent aujourd’hui savoir qu’ils sont les collaborateurs objectifs d’une exploitation, d’une mise sous tutelle de peuples entiers et aussi, le plus grand de leur crime, de la destruction des cultures différenciées.
(…)
***
On peut souscrire aux premiers arguments de Monsieur Mury, on peut débattre d’une stratégie, encore que le meilleur endroit pour le faire soit les instances du parti, mais, quitter un combat au motif que le commandement n’est pas de votre avis, est au mieux une preuve de versatilité au pire une tendance à la trahison ; mais bon, il n’est pas toujours aisé d’être un militant politique, les faibles y voient trop souvent une échelle à leurs ambitions et il arrive que le barreau cède sous le poids de l’égo.
Monsieur Couteaux est un intellectuel intéressant à la plume agréable, ce n’est pas un homme du combat politique quotidien ; si D.L.R. avait la certitude, ce qui adviendra, d’avoir des élus sur ses listes, alors oui, une place pourrait être offerte à Paul-Maire Couteaux. Cependant pourquoi donc ce dernier a-t-il tant attendu pour reconnaitre N. Dupont-Aignan et D.L.R., fallait-il qu’il ait épuisé les autres voies ?
Je m’interroge sur la publication par Riposte Laïque ce pamphlet émoussé, quel rapport avec le combat pour la sauvegarde de notre république laïque – d’ailleurs une république peut-elle ne pas être laïque ? Son dernier paragraphe témoigne d’une naïveté nourrie de songes vains, à moins que ce monsieur n’ait quelques centaines de milliers d’euro à consacrer à cette noble cause et à la mise en œuvre des moyens qu’ils croit avoir identifiés comme seuls efficaces !
La réalité politique dans notre démocratie totalitaire, la réalité sociologique d’une population de plus en plus acculturé, la réalité économique font que l’espace de lutte est très faible ; on peut rêver de l’homme providentiel ou d’émeutes salvatrices, mais en attendant il faut construire un corpus, trouver des relais et structurer pour demain ne pas être pris au dépourvu, c’est ce que fait Debout La République.
***
En traversant les voies (du Seigneur) attention, un islam peut en cacher un autre … Monsieur Sifaoui, dont l’intelligence et la proximité avec la culture Française sont grandes, montre, dans la forme même de sa contradiction, qu’il est pratiquement impossible de dépasser ses fondements, autant tenter de réparer un moteur tandis qu’il fonctionne.
L’islam est globalisant (l’oumma en est l’exemple primordial) il peut reconnaitre, des individualités, jamais il ne perçoit l’individu.
Il est possible de dire que le Christianisme et la version universelle et latine du Judaisme, l’Islam est sa version simplifiée par un chamelier exalté. Dépassant les « fondateurs » le christianisme se répand par le verbe, l’islam, spirituellement pauvre s’impose comme une longue razzia.
La rénovation de l’Islam butera toujours sur ses attendus fondateurs :
le monde est musulman et ce qui ne l’est pas est dévoyé, la dialectique ne convainc pas, seule la rhétorique impose ; la signification même des mots Bible ou Coran est lumineuse.
Monsieur Sifaoui est comme ces conducteurs anglais, à la conduite irréprochable, jusqu’au moment d’un incident qui les voit, à leur corps défendant, rejoindre le coté gauche de la chaussée. Nous roulons à droite, depuis que notre pensée s’écrit et se discute notre première attache est celle de l’humanité qu’ensuite nous parons de nos mythes réducteurs mais éclairants ; nous avons des images pieuses et d’autres profanes, cela nous préserve de l’éternelle frustration.
Il est temps d’accepter toutes les conséquences de cette réalité :
Médine restera loin d’Athènes.
Gérard Couvert
Au sujet d’Adieu Gary
Bonjour
Nous avons vu « adieu Gary » peu après sa sortie et, au contraire de votre critique nous en gardons le souvenir d’un film au style pesant et au message ambigu, sauf pour ce qui concerne les discours du père qui sont rappelés dans votre critique :
– pour le style pesant et la lourdeur, il suffit pour les apprécier de comparer, par exemple, sur le thème de l’amour du travail bien fait et des relations de l’ouvrier ou de l’ingénieur à sa machine, ce film à deux oeuvres, le livre « l’établi » de Robert Linhart (l’ouvrier qui travaille sur les portes de voitures défectueuses à la sortie de la chaîne de montage et ses relations avec les ingénieurs qui modernisent) ou le film « La Stella Che Non C’é » (« l’étoile absente » : l’ingénieur qui veut absolument réparer une pièce défectueuse d’une usine délocalisée en Chine et qui l’apporte sur place). Par rapport à ces deux oeuvres, ce film parait laborieux, lent, ennuyeux ;
– pour l’ambiguité du message, trois exemples. Tout d’abord, si l’on comprend bien, le trafic de drogue de l’un des fils c’est la faute des autres, des mauvaises influences, mais en aucun cas, également pour une part au moins, une responsabilité personnelle ; le message est pour le moins ambigu et l’analyse rapide. Ensuite, dans ce genre de ville morte où tout le monde sait tout, à population manifestement très majoritairement immigrée d’Afrique du Nord, une jeune femme issue de l’immigration maghrébine peut sans problème avoir une aventure sans lendemain avec un jeune sorti de prison… est-ce bien crédible, aucune pression sociale ? Enfin et surtout, la mosquée vue à la fin peut tout à fait être interprétée comme le seul lieu où l’on s’occupe encore des jeunes, des « gens », une fois les syndicats partis… il n’est pas évident que le film présente cette situation comme inquiétante en soi ; on peut très bien l’interpréter comme : eux, au moins sont là pour s’occuper des personnes en difficulté.
Bref, pour nous, un film au style lourd et au message ambigu !
Cordialement.
Jenny Ecoiffier, Frédéric Wormser
Je reçois votre lettre par le biais d’un ami
Je vous adresse ce jour un chèque de soutien
ce qui est dramatique en France, c’est la façon dont on traite « l’autorité » à tous les niveaux, que ce soit les employeurs qui ne peuvent plus faire une remontrance ou sanctionner un employé magrébin, c’est forcément parce qu’il est étranger et non parce qu’il ne fait pas bien son travail …. (j’attends le résultat d’un Prud’hommes avec un responsable (Algérien) qui a molesté une employée (Française) car elle arrivait en retard) Les professeurs, les Pompiers qui se font caillasser lorsqu’ils viennent porter secours dans les cités, et la police …a force de cracher sur les policiers qui veulent « faire respecter la loi et protéger les personnes » on va les dégoûter….
C’est déjà bien commencé ….
Et après il restera les policiers soumis, les planqués, ceux qui comptent les jours de maladie « dont ils ont droit » et qui se tairont face aux injustices qu’ils constateront sur le terrain …
Les gardiens de prisons …
Il y a quelques années un amis médium m’a dit « nous serons obligés de nous armer et de tuer pour défendre nos enfants, nos familles !!! »
J’avais été très impressionnée car c’était un adepte de la NON VIOLENCE ….
Je pensais que M. Hortefeu serait à la hauteur … je pense que les pressions sont telles, qu’il fera comme les autres … il fera le canard !!
Remarquez la burqua peut avoir UN avantage !!! mais si, mais si ….
Les femmes qui la portent pourront éternuer sans nous refiler leurs microbes …. Qui resteront à l’intérieur de leur vêtement …
Bon j’avais envie de vous faire sourire un peu car je pense que vous devez en voir tellement … que vous devez être souvent dans la colère …. Voir pièce jointe ….
Bonne journée, bon combat …
Elisabeth
Stupéfaction!
L’article d’Alain Rubin : »excision,circoncision,même combat? »,que vous publiez,(émanant d’une publication qui s’intitule « Esprits libres »…en plus et sans rire)est malheureusement surtout consternant ! (« riposte laïque « no100)
A quand la condamnation de la masturbation?… comme « au bon vieux temps » .
La circoncision est une barbarie… et comme l’excision, il va bien falloir l’abolir!
A propos:au Swaziland,déflorer des vierges de moins de 12 ans,est LE remède contre le SIDA…c’est encore « mieux » que la circoncision … et si un homme circoncis se « tape » de jeunes vierges… ce doit être le summum!
Et moi qui m’indignais que le « Nouvel Obs » range dans la rubrique « MODE »(sic) le procès de Loubna Hussein! (port de pantalon)
Fabienne Courvoisier
Chère Fabienne,
Si vous avez bien lu l’édito, vous aurez remarqué que notre rédaction, qui n’est pas homogène sur tous les sujets, n’hésite pas à débattre publiquement de sujets qui ne sont pas toujours consensuels ;
Pour mémoire, je vous rappelle que Brigitte Bré Bayle, dans un article, disait des choses fort différentes de celles d’Alain Rubin, et que nous avons interviewé, la semaine dernière, un réalisateur qui allait encore plus loin qu’elle.
Je fais suivre votre réaction à Alain Rubin.
Cordialement,
Cyrano
Un procès contre Riposte Laïque !!!
Voilà qui pourrait avoir un effet inattendu et faire croitre la réputation de RL d’autant que le sujet est sulfureux !!!
Pas moins sulfureux que l’objet de la mésaventure dont a été victime M. Olivier Pétré-Grenouilleau…
Il y a quelques années, en 2005, un collectif des Antillais Guyanais-Réunionnais portait plainte contre un historien breton, Olivier Pétré-Grenouilleau, auteur déjà d’un essai en 1998 sur la participation de Nantes à la traite négrière atlantique…
Sa faute, parler de toutes les traites en 2003 (Les traites négrières) et 2004 (Les traites négrières : Essai d’histoire globale) !!!
En cela, il aurait tenté d’amoindrir la responsabilité, voire nié le caractère de génocide (vrai) et de crime contre l’humanité (faux) que constitue la traite atlantique…
A noter que cet historien avait reçu pour son livre le prix du Sénat sur le Livre d’histoire en 2004 !
L’affaire est monté en intensité, la haine s’est déchainée…
http://www.clionautes.org/spip.php?article925
Sous l’action de la communauté historienne en premier, le collectif a du retirer sa plainte !!!
Et Olivier Pétré-Grenouilleau de regretter d’être sorti de sa vie bien tranquille d’historien et d’acquérir une réputation plus attachée à sa mésaventure qu’à ses publications pourtant fort intéressantes.
Depuis la publication de 2004, d’autres livres d’autres auteurs ont vu le jour, en particulier « Le Génocide Voilé » de Tidiane N’Diaye en 2008 qui qualifie de génocide la traite négrière arabo-musulmane…
Malgré le coup de tonnerre que constitue ce dernier, le silence est de mise !
JPSM
Souvenirs du ramadan à Alger
Bonjour à l’équipe de Riposte Laïque
Je voudrais vous narrer un de mes souvenirs de Ramadan:
Au début des années 1970 j’étais enseignante à la Faculté de Médecine et de Pharmacie d’Alger dans le cadre de la Coopération. Au moment du Ramadan, l’organisation des cours avait été bouleversée : plus de pause entre midi et deux heures, journée continue et fin des cours tôt dans l’après-midi pour permettre à chacun de pratiquer le Ramadan. Nous étions à l’ère Boumedienne qui souhaitait que l’Algérie (re)trouve ses origines musulmanes.
Le premier jour, j’arrive donc avec un pique-nique et, vers midi, je dis à mes collègues algériens « Bien, je ne fais pas le Ramadan, alors je vais me retirer dans une petite salle à côté pour manger sans vous déranger ». Ils se mettent à rire et tous sortent de leur sac, un sandwich ou d’autres provisions de bouche.. « Ne t’en fais pas, me disent-ils, nous non plus on ne fait pas le Ramadan! ». Cependant ils devaient se cacher, car- comme dans toutes les entreprises algériennes- il y avait un agent du FLN qui surveillait. Au laboratoire de Biochimie de la Faculté de Médecine, c’était un garçon de laboratoire qui traînait toute la journée sans rien faire…sauf écouter, à partir d’un autre poste, nos conversations téléphoniques.
Et quand je traversais les beaux jardins de la Faculté qui dominent Alger, il y avait de nombreux groupes d’étudiants et d’étudiantes (précision utile!), cachés derrière les plantes et qui, voyant qu’il ne s’agissait que de moi, me disait bonjour en arborant leur sandwich comme un étendard de la résistance!
C’est pourquoi quand je repense à ces années, je mesure la régression de la société musulmane où des personnes éduquées tiennent un discours de plus en plus obscurantiste sur le ramadan en particulier.
Amicalement
Régine Maget
Troubles à Molenbeck
Cher Cyrano,
Je suis bien conscient que votre mouvement en a plein les mains avec l’islamisation intérieure. Mais c’est une gangrène qui frappe tout l’Europe, à des degrés et des modalités variées, MAIS à la genèse commune.
Pour votre information, un article récent, suscité par des troubles récents aussi. Un climat qui doit évoquer des comparaisons connues.
Molenbeek et Anderlecht sont des banlieues jouxtant la ville de Bruxelles, à forte concentration immigrés, surtout de confession musulmane.
Bien au-delà du slogan qui vise la gauche, les couacs sont en fait la marque d’une majorité d’autorités. Le mot d’ordre insidieux et généralisé: ne pas faire de vagues. Courber l’échine et/ou baisser son …, ce qui n’est pas incompatible. Est visée la similitude entre Paris et Bruxelles, aussi la similitude des causes. Futur Liban…
Bien à vous,
Alain Dessart
Tenez bon, malgré Sifaoui
Cher Cyrano,
Comme un des abonnés l’écrit dans le courrier des lecteurs, oui, tenez bon P. Cassen ! Merci pour ce que vous faites !
Suite à votre derniere publication, j’ai envoyé un post sur le blog de M. Sifaoui lui disant mon étonnement et ma déception devant sa volte-face. Je pensais que c’était un musulman progressiste, moderne, à l’instar de P.M. Hilout. Je luis disais qu’à aucun moment je n’avais décelé le moindre racisme dans vos éditos et que son revirement donnait vraiment à réfléchir…
Je ne suis pas la seule à lui avoir écrit mais iln’y a eu, sur son blog, aucune parution de nos interventions (seulement une réponse globale).
« Il n’y a pas de haine, dit-il, chez moi et aucun ressentiment … » (ah oui ? merci de le préciser)
Bon courage à toute l’équipe (je pense à renouveler mon abonnement)
Emy
Des informations venues de Belgique
Cher Cyrano,
Pour information:
Le vendredi 11 septembre 2009, la Communaué flamande interdisait le port du voile dans ses écoles. D’où réactions. Le comble, d’une Fédération MAROCAINE – effet néfaste du principe accepté de double nationalité – qui entend faire la Loi en Belgique. On ne rêve pas, c’est un fait.
Du côté francophone (la Communauté « française » !), comme toujours, position insidieuse, équivoque, et il faut le répéter, tous les pouvoirs courbent l’échine ou baissent leur… ou les deux, ce n’est pas incompatible, pour, le temps aidant, se résigner à une capitulation muette.
Pour preuve, la colonne de gauche, in fine, (nos interlocuteurs) « relèvent le caractère très complexe et sensible du dosssier ». Raison de plus de ne pas le laisser pourir, mais surtout motif pour entre temps ratisser large un maximum de votes islamiques.
Alain Dessart
Non à la burqua, OK. Mais avec le voile … vous vous tirez une balle dans le pied…
Cher Cyrano
C’est avec grand plaisir que je découvre régulièrement « Riposte
Laîque » sur mon ordinateur.
Bravo pour vos combats, ils sont vitaux pour la France. Mais je me
permets de manifester une importante réserve.
Je suis totalement d’accord avec tous ceux qui souhaitent faire
interdire la burqua en France ( dans l’ Europe entière ce serait
encore mieux ).
Interdire aussi le voile, j’aimerais que ce soit possible, mais
soyons réalistes, cela ne se fera jamais ! Je ne suis absolument pas
d’accord avec votre amalgame voile-burqua …
Bien sûr, il est clair que de nombreuses femmes portent le voile pour
provoquer les Français laïcs, et pour montrer leur opposition à nos
valeurs.
Mais beaucoup aussi portent le voile par respect de leurs traditions,
sans vouloir rejeter les nôtres.
Je ne vous comprends pas du tout. Interdire le voile, cela ne se
fera jamais au pays des Droits de l’Homme… Paradoxalement, il sera
peut-être interdit en Tunisie et dans d’autres pays majoritairement
musulmans, mais pas en France.
Votre erreur de stratégie est gravissime. Faire interdire la burqua,
c’est un combat qui a quelques chances de succès. Mais en voulant
faire interdire voile et burqua, vous risquez de faire tout échouer.
À cause de votre maladresse, le combat contre la burqua risque de se
solder par un cuisant échec, un véritable drame, une catastrophe. Et
cette défaite encouragerait davantage de femmes encore à porter la
Burqua, pour nous humilier…
Vite, trouvez un parade : dans l’intérêt de tous les Français, vous
devez faire machine arrière….
Cordialement,
Urbain
Cher Urbain,
Nous n’avons fait que reprendre l’argumentation des associations féministes, qui expliquent que le voile et la burqa ont la même symbolique. Nous ne disons pas qu’ils sont la même chose. Nous alertons le législateur sur la dangerosité de leur progression, et ne voulons qu’au nom du refus de la burqa, on banalise le voile.
Cordialement,
Cyrano
Sihem d’Arc
Cyrano,
1h24mn et 14 secondes, c’est le temps que j’ai pris pour écouter avec une grande attention nos représentants nationaux et surtout notre nouvelle « Sihem d’Arc ».
Quelle panache pour cette laïcienne, bourrée de convictions.
Bravo, à RL d’avoir initié, propagé cette mission, non pas divine mais laïque.
Amclt
Yves
PS : Un peu gênés aux entournures les socialistes, n’est pas.
Je me demande si la mission est véritablement politiquement bien représentée.
Yazid Sabeg : QUEL DEDAIN POUR LE SORT DES FEMMES
Une fois de plus je soutiens chaleureusement la demande de ces députés, que je félicite et remercie : leur positionnement tranche avec la démagogie du «politiquement correct» qui déroule un tapis rouge à l’obscurantisme.
Monsieur Yazid Sabeg nous sort ici, au nom de la « cohésion » sociale (en réalité au nom de la solidarité patriarcale interculturelle et inter-religieuse) le discours bien rôdé de ceux qui jugent commode de sacrifier la dignité des femmes sur l’autel de la «tolérance» et du relativisme culturel. (Evidemment, la “tolérance” est censée ne s’exercer que vis-à-vis de ce que la société comporte de plus intolérant : les islamistes).
Nous sommes déjà bien bons de mettre en place une commission sur cette question qui devrait être réglée en deux temps trois mouvements si les législateurs avaient un minimum de courage.
Tout cela se réduit à peu de mots : solidarité masculiniste, et clientélisme politique.
Que Yazig Sabeg démissionne.
Sylvie Valois
NB : j’ai posté le 13 septembre à 3 reprises, dans la
rubrique « réagissez » du Parisien, (http://www.leparisien.fr/societe/burqa-neuf-deputes-ump-demandent-la-demission-de-yazid-sabeg-09-09-2009-632918.php), ce commentaire… jamais publié. Qu’en pensez-vous ? Ai-je violé, à votre avis, la charte de modération de ce Grand Journal ? Ai-je été malpolie ? Ou fait trop de fôtes d’ortografs ?
Un signe supplémentaire de la bien-pensance ambiante ? Ma contribution à ce fil de commentaires a été censurée 2 fois. Choix rédactionnel du Parisien ?(Le mot « islamiste » est-il un gros mot ? Ou avancé-je des idées par trop révolutionnaires lorsque j’affirme qu’une femme = un homme et qu’on ne transige pas avec ce principe dans une République laïque ?)
Mais je suis peut-être mauvaise langue… Mon post ne leur sera tout simplement pas parvenu : un bug informatique tout bête, si ça se trouve. Sinon, la police de la pensée a encore de beaux jours devant elle en France.
Sylvie Valois