Sélection de quelques réactions

Publié le 20 août 2012 - par - 2 082 vues
Share

Et une de plus !

Lecteur régulier des articles de RL,jr prends ma plume virtuelle pour vous signaler qu’ une commune du Bas-rhin 67,peuplé de 2400 habitants,situé dans une vallée industrielle qui a vue au fil des dernières décennies ses activités se réduire comme une peau de chagrin,a décidé(en tous les cas son maire,MR Bierry) d’ouvrir une mosquée…Le tout se fait plus ou moins en cati-mini,ils ont récupéré un local  commercial qui servait précédemment au contrôle technique des véhicules.Une bâtisse de taille moyenne,située dans un virage.

Je me demande,dans quelle mesure cette conversion du bâtiment en mosquée,était-il vraiment nécessaire?faire plaisir à la communauté turc du coin?aux marocains?aux algériens? Et surtout l’absence totale de communication de la maire,voire son mutisme coupable quand à cette affaire.La construction de la mosquée de Strasbourg(à 40 petits kilomètres,désservie par une autoroute) ne suffisait-elle pas pour acceuillir tous les colonisateurs..oups pardons,les fidèles?Je crains que tout le monde ne finissent par avoir de mauvaises surprises,car cette implantation a l’air peu goutée par les habitants…A noter qu’il rêgne aussi un silence assourdissant dans les Dernières Nouvelles d’Alsace le journal local…

Cordialement,

MK

Hambourg reconnaît les jours fériés musulmans

http://www.lefigaro.fr/international/2012/08/19/01003-20120819ARTFIG00194-hambourg-reconnait-les-jours-feries-musulmans.php

Quand on lit cet article, on se rend compte que la décision du maire de Hambourg est bien plus grave que le titre ne le dit :

« L’accord repose sur le donnant-donnant: reconnaissance des jours de fête, mais aussi d’un droit à l’enseignement de l’islam dans les écoles publiques et de certains rites de funérailles, en échange d’une acceptation sans réserve des règles de l’État de droit allemand, notamment les principes de la Loi fondamentale tels que l’égalité de traitement entre hommes et femmes. »

Somme toute, les musulmans obtiennent tout ce qu’ils veulent, et en échange déclarent qu’ils reconnaissent la Loi fondamentale allemande (équivalent de notre Constitution) !!!

Alors de deux choses l’une :

– soit les musulmans d’Allemagne ne reconnaissaient pas auparavant les lois allemandes, auquel cas ils devraient tous être mis en prison !

— soit ils les reconnaissaient auparavant, auquel cas ils ont obtenu la reconnaissance de leurs fêtes, de leurs rites funéraires, et le droit à l’enseignement de l’islam, en l’échange de rien du tout !

Notons enfin que, une fois de plus, les autorités publiques pratiquent un deux-poids-deux-mesures en faveur des musulmans, car elles n’ont jamais rien accordé aux chrétiens et aux juifs en l’échange de « l’acceptation sans réserve des règles de l’Etat de droit allemand », qui est une obligation pour tout citoyen !

Max

Marseille

Bonjour,

Pourriez-vous transmettre ce mail à monsieur Roger Heurtebise svp.

En effet, il a déjà écrit un article à ce sujet sur riposte laïque il y a quelques années et connait bien le sujet.

Aujourd’hui il y a eu la Prière de l’Aïd au parc Chanot, la laïcité a donc été violée je pense car le parc chanot appartient à la ville de Marseille. C’est donc le maire qui met à disposition un bâtiment public pour du religieux. Le maire récidive puisque ça fait au moins 3 fois qu’il fait ça.

source : http://www.saphirnews.com/agenda/Grande-Priere-de-l-Aid-al-Fitr-a-Marseille_ae194733.html

Je vous transmet aussi ce message du Maire de Marseille :

« Aïd el Fitr 2012. Gaudin adresse ses voeux aux musulmans Publié le :

17/08/2012 à 17h19Par R.Chape

Communiqué de Jean-Claude Gaudin, maire de Marseille :

« À lʼoccasion de la fête musulmane de LʼAID EL FITR qui clôture le mois de Ramadan, mois sacré pour les Musulmans, mois de joie, de générosité, de partage et de pardon, jʼadresse mes meilleurs vœux à lʼensemble de la Communauté Musulmane Marseillaise.

Par vos traditions et votre dynamisme, vous participez à ce bien vivre ensemble dans le respect de nos différences.

Vous avez su prendre toute votre place dans le paysage économique et culturel marseillais, devenant ainsi des acteurs essentiels du développement de notre ville.

Je forme le vœu que cette fête, qui est dʼabord la fête des enfants, apporte à tous, la paix et la prospérité et vous renouvelle mon estime et ma considération.

AIDKOUM MABROUK (Bonne fête à toutes et à tous) »

source : http://www.maritima.info/depeches/politique/marseille/15400/aid-el-fitr-2012-gaudin-adresse-ses-voeux-aux-musulmans.html

Si vous pouviez mettre un article sur RL de ça serait super, car là c’est hallucinant « l’état ne subventionne ni ne reconnaît aucun culte » et là il fait les 2 en même temps + DU COMMUNAUTARISME!!! MERCI PAR AVANCE

Salutations laïques.

M.N.

Réponse de RL :

J’avais déjà fait une vidéo au Parc Chanot en 2009 avec la prière musulmane dans un hall. Le Parc Chanot compte plusieurs bâtiments d’exposition ou de conférence, et ceux-ci sont loués pour des manifestations « privées » (depuis le salon de l’érotisme jusqu’au meeting de Marine Le Pen). Donc il faudrait prouver que la mairie a fait une fleur question loyer aux organisateurs musulmans…

Roger Heurtebise

Découverte RL

Bonjour,

Qu’elle satisfaction d’avoir découvert votre site. Ceci, suite à des commentaires  d’actualités dont certains internautes  donnaient des liens pour mieux comprendre  la réalité. Faits divers (entre autres), dissimulés médiatiquement depuis  une quarantaine d’années à l’insu du peuple français. Ceci malgré  les différents gouvernements  que j’ai pu connaître durant ma vie active.

Depuis la découverte de votre site ( et je m’en réjouis ), je n’ai de cesse de me rendre  quotidiennement sur celui-ci.

En effet, retraité du Ministère de l’Intérieur, au service de la République  française durant  33 ans, notamment  dans des zônes sensibles, je ne peux constater  à la lecture de vos articles ( trés pertinents à leur juste mesure) la réalité de ce qui se passe au cours de cette société actuelle. Réalité malheureusement  devenue encore plus dégradante au fil des années  de mon activité.

En retraite depuis 2005, il est déplorable  de constater que cette société a très mal évolué pour en arriver à un point de non retour.

J’ai pu me rendre compte  que dés Mr Mitterrand  a pu être au pouvoir, le code la route a été changé, ainsi que le code de procédure pénale…..

Au niveau des étrangers en situation irrégulière, ces derniers avaient priorité pour régulariser leur situation au détriment des français de souche.  Ces derniers,  ne pouvaient de ce fait  avoir leur CNI (carte d’identité nationale, autorisations parentales pour leurs chers chérubins qui devaient quitter le territoire national, ou les passeports) à temps utile.

Pour les dernières élections présidentielles, j’ai tenté vainement de prévenir mes enfants  sur leur choix. Je n’ai pu les empêcher de les convaincre sur ceux-ci. Préférant  me prendre pour un paranoïaque. Tout comme comme mon épouse qui me reproche de prendre sérieusement  le danger réel  actuel à une phobie.

Personnellement, aucun doute à ce que  « Flamby » ait profité de cette génération d’enfants nés  au cours de l’élection de » Mr François 1er ». Cela pour être endoctrinés par l’idéologie  de François II », enfumeur du  premier du peuple français.

A la suite de ce courrier, je vous demanderais à ce que je reste anonyme. Néanmoins je suis à votre disposition pour  plus de renseignements  sur  beaucoups de cas durant lesquels j’ai vécu durant ma carrière de policier.

Pour ma part, il n’est pas utile de lire vos livres, car je suis au courant de tout ce qui serait mentionné. Ce qui m’empêchera pas pas de vous envoyer un chèque ultérieurement pour vous soutenir dans votre action dont je pense évoluer.

Félicitations à Mme Tasin et Mr Cassen, ainsi qu’à Cyrano.

Persévérez dans votre lutte et vive la Résistance

Jean-Claude

Délicieuse Caroline

Je vous écris par rapport aux délicieux et intéressants article de la talentueuse Caroline Alamachère.

J’adore la lire et tout ce qu’elle dit est vrai, comme tous les autres rédacteurs de Riposte Laïque.

Moi aussi, en tant que laïc et républicain, je suis choqué par ce lèche-babouchisme de la gôche comme celle de la droite. Pour moi, c’est une insulte à notre république et à notre patrimoine historique.

Tout est hypocrite avec tout ce cinéma, comme pour le Crif. Tout le monde se fout de cette religion mais ces belles phrases sont avant tout une stratégie pour séduire une clientèle électoraliste. Ca me donne envie de vomir.

En général, un Président fait une politique qui s’adresse à tous les Français, du premier au dernier, et non à une communauté précise. Ca c’est de la politique, de la vraie comme celle que les Français désirent. Aujourd’hui, on sent que tout est pur démagogie pour séduire un électorat arabo musulman avec un fort potentiel numérique.

Ca me choque et scandalise quand je rentre dans un hypermarché et que je vois des barbus moyennageux avec leurs femmes voilées. On devrait se mobiliser et écrire à la direction de ces enseignes pour interdire ce genre de tenue vestimentaire. En plus, l’invasion alimentaire du Halal en tant normal et surtout pendant la période du Ramadan. Avant, pour ne pas heurter les clients, l’hypermarché écrivait le mois oriental et aujourd’hui, sans complexe, on assume d’afficher le mois du Ramadan. On se permet aussi de faire des affiches sur des produits Halal en promotion. Ca me choque. La religion et la politique doivent rester là où elles doivent être. C’est personnel.

On sent de la soumission qui est le cadet des soucis des hypermarchés qui pensent avant tout à exploser leur chiffre d’affaires chaque année. Au nom de quoi ? Au nom de salir la culture française. Un moment, il faut arrêter de faire de la politique. Si les musulmans français veulent du Halal, qu’ils aillent dans des commerces communautaires spécialisés. L’hypermarché doit rester un endroit neutre et laïc avec des petits rayons spécifiques.

Démocratiser le Halal dans les grandes surfaces augmentent le communautarisme et un racisme justifié de la part du Français moyen.

La lâcheté de tous ces politiques, trop complaisant avec les musulmans, de peur d’avoir des réprésailles et surtout, d’être traité de raciste alors que la République est en danger.

Caroline Alamachère a bien souligné la ville de Roubaix, un territoire perdu de la République, à cause de la lâcheté des politiques.

C’est comme une maladie que l’on refuse de soigner et qui finira un jour par tuer. Si on ne prend pas immédiatement les remèdes nécessaire pour sauver notre république, comment sera la France dans 5 ans ? Je n’ose même pas imaginer.

Jon-Erik

Valise ou cercueil

Très bien vos réflexions pertinentes à partir de “la valise ou le cercueil“ de Charly Cassan. Mais savez-vous que lors des accords d’Evian ( qualifiés d’accords “déviants“ sur ma carte postale du “cinquantenaire“ éditée en début Mars 2012…) la délégation du FLN a refusé catégoriquement aux négociateurs français l’attribution de la double nationalité aux Français d’Algérie ( après un temps de réflexion il leur fallait choisir… soit la nationalité française et ils devenaient étrangers dans leur pays natal avec tous les risques inhérents à catte situation… soit devenir Algériens et dans ce cas prendre le risque de perdre la protection de leur mère-patrie la France…) alors que des Algériens même pas nés en France ou Français de fraîche date exigent cette double nationalité… qui risque de faire problème en cas de tensions avec la République algérienne. Savez-vous que le FLN par ses exactions de tous types durant les mois qui ont précédé l’échéance de Juillet 62 voulait surtout créer une situation de panique généralisée et faire fuir le maximum de Pieds-Noirs car il avait dit très clairement qu’il ne pouvait accepter que sensiblement 1/10° de sa population soit européenne et non-musulmane… Ces vérités, nos “journaleux“, tous media confondus, se gardent bien de les dire…

Christian

Aulnay-sous-Bois

A Aulnay sous Bois, le vendredi,nous avions le droit et le devoir à écouter les chants de prières musulmans,depuis la futur Mosquée (en construction) qui se trouve à plus d’un kilomètre de chez moi

Je regrette, je suis plus à Aulnay sous Bois France, mais à Aulnay sous Alger Afrique du Nord, il faut dire à ce nouveau gouvernement de changer le Nom de cette ville

Nous les Français qui adore notre pays, on n’ose plus sortir le soir.

Si tous les venderdi soir à 23h, nous sommes obliger d’écouter leur prières, les fenêtres fermées ,ou va t’on, et le jour ou ce mosquée sera terminée, quelle surprise ils vont nous réserver ?

J’aimerai savoir si ce cas existe ailleurs?

Emile

Propriétaires

A l’attention de Mr Heurtebise

Je viens de parcourir l’article de Libé, après la lecture du votre. Ce qui est étonnant, c’est que des spécialistes journaleux ou l’inverse laissent de tels propos sans aucune réaction en faisant croire que c’est parole d’évangile. Déjà Normalienne et Enarque, c’est bien résumé pour la liberté de réflexion, on peut dire que cette personne fait honneur aux deux écoles, en écrivant en plus que cela n’aurait aucune incidence économique ; j’en reste pantois bien que non spécialiste du sujet. La réponse pour démonter et démontrer point par point l’ineptie de telle réflexions mériterait une large audience et il serait déjà bien qu’elle reçoive une réponse aussi cinglante que l’idiotie de ses propositions, même si elle ne se limitait qu’à ce que vous dénoncez, mais là, je dois rêver ???

En tout cas merci pour vos articles percutants, bonne journée, meilleures salutations.

Jean-Jacques

Article Jean Pavée

Bonjour

J’ai bien apprécié l’article de Jean Pavée sur Voltaire et sa mise en exergue de l’auto-dhimmitude de Roger Pol-Droi ( en substance « Voltaire est un vilain islamophobe, coupable de dire du mal de Mahomet »).

Et en effet, j’ai déjà constaté que des gens connus pour leur aversion de la France cherchent à la déprécier en discréditant ses icônes dont Voltaire. Un exemple est Mme Taubira qui, se prenant pour une justicière de l’Histoire, accusait le seigneur de Ferney d’avoir trempé dans la traite négrière (cf. le livre de Jean Ehrard « Lumières et esclavage » *), acte d’accusation repris par Dieudonné lors de son débat avec Christine Tasin.

Je suis d’accord avec le contenu de son article, excepté sur la question du racisme où j’émettrai une réserve. D’après la compréhension que j’en ai eu, il me semble à la lecture de son Essais sur les mœurs, Voltaire hiérarchise bel et bien entre certaines « races » humaines » et met les Noirs en bas de l’échelle:

« Ce qui est plus intéressant pour nous, c’est la différence sensible des espèces d’hommes qui peuplent les quatre parties connues de notre monde. Il n’est permis qu’à un aveugle de douter que les Blancs, les Nègres, les Albinos, les Hottentots, les Lapons, les Chinois, les Américains, soient des races entièrement différentes. Il n’y a point de voyageur instruit qui, en passant par Leyde, n’ait vu la partie du reticutum mucosum d’un Nègre disséqué par le célèbre Ruysch. Tout le reste de cette membrane fut transporté par Pierre-le-Grand dans le cabinet des raretés, à Pétersbourg. Cette membrane est noire; et c’est elle qui communique aux Nègres cette noirceur inhérente qu’ils ne perdent que dans les maladies qui peuvent déchirer ce tissu, et permettre à la graisse, échappée de ses cellules, de faire des taches blanches sous la peau. Leurs yeux ronds, leur nez épaté, leurs lèvres toujours grosses, leurs oreilles différemment figurées, la  laine de leur tête, la mesure même de leur intelligence, mettent entre eux et les autres espèces d’hommes des différences prodigieuses. Et ce qui démontre qu’ils ne doivent point cette différence à leur climat, c’est que des Nègres et des Négresses transportés dans les pays les plus froids y produisent toujours des animaux de leur espèce, et que les mulâtres ne sont qu’une race bâtarde d’un noir et d’une blanche, ou d’un blanc et d’une noire. » (Voltaire, Essai sur les mœurs et l’esprit des nations, et sur les principaux faits de l’histoire depuis Charlemagne jusqu’à Louis XIII, Chez Mme. Ve H. Perronneau [e.a.], 1817, page 6-7

http://books.google.fr/books?id=hYY-AAAAcAAJ&pg=PA6&dq=%22voyageur+instruit+qui,+en+passant+par+Leyde%22+1817&hl=fr&sa=X&ei=ik_qT6HMI9Gb1AXItOVx&ved=0CD4Q6AEwAQ#v=onepage&q&f=false

Et

« Pour qu’une nation soit rassemblée en corps de peuple, qu’elle soit puissante, aguerrie, savante, il est certain qu’il faut un temps prodigieux. Voyez l’Amérique; on n’y comptait que deux royaumes quand elle fut découverte, et encore dans ces deux royaumes on n’avait pas inventé l’art d’écrire. Tout le reste de ce vaste continent était partagé, et l’est encore, en petites sociétés, à qui les arts sont inconnus. Toutes ces peuplades vivent sous des huttes; elles se vêtissent de peaux de bêtes dans les climats froids, et vont presque nues dans les tempérés. Les unes se nourrissent de la chasse, les autres de racines qu’elles pétrissent: elles n’ont point recherché un autre genre de vie, parce qu’on ne désire point ce qu’on ne connaît pas. Leur industrie n’a pu aller au-delà de leurs besoins pressans. Les Samoyèdes, les Lapons, les habitans du nord de la Sibérie, ceux du Kamischatka, sont encore moins avancés que les peuples de l’Amérique. La plupart des Nègres, tous les Cafres, sont plongés dans la même stupidité, et y croupiront longtemps. » (Voltaire, Essai sur les mœurs et l’esprit des nations, et sur les principaux faits de l’histoire depuis Charlemagne jusqu’à Louis XIII, Chez Mme. Ve H. Perronneau [e.a.], 1817, page 11)

Voila, une simple réflexion…

* Que l’on puisse lire, dans le Guide vert de Bretagne, que Voltaire a eu « une part de 5000 livres dans un négrier nantais », sans qu’aucune preuve soit fournie d’une telle allégation, pourrait simplement faire hausser les épaules. Mais que, dans une étude à ambition historique, comme celle de Nelly Schmidt, se trouve répété, sans davantage de preuve, que Voltaire « investit dans la traite nantaise » ; que Christiane Taubira proclame avec une assurance tout aussi peu fondée qu’il « détenait des actions dans des sociétés de commerce négrier » ; que L. Sala-Molins, de son côté, après avoir naguère dénoncé en Montesquieu « un négrier », avance désormais sans l’ombre d’une preuve que Diderot et Raynal, touchaient « les dividendes de la traite », il est devenu clair alors que cette série d’attaques – jointes à quelques autres dont l’ouvrage d’Ehrard donne le détail – procède d’un « révisionnisme multiforme » dont les Lumières sont la cible et qui, comme toutes les calomnies, trouve un public crédule

http://rde.revues.org/index3812.html

Yves

REPONSE RL

Je vous remercie de l’intérêt que vous avez porté à mon article.

Effectivement à la lecture de vos remarques, Voltaire partageait bien des préjugés racites de son temps à l’égard des noirs. N’étant pas un spécialiste de Voltaire, et ayant disposé de peu de temps pour rédiger mon article, mon objectif était de réagir avant tout aux arguments de Roger-Pol Droit. Et concernant ceux qu’il avance pour dire que Voltaire était raciste, on ne pouvait pas en déduire que Voltaire était raciste.

J’ai lu avec intérêt l’article de Marie Leca-Tsiomis que vous nous avez proposé. Et effectivement comme vous nous le soulignez « il est devenu clair alors que cette série d’attaques – jointes à quelques autres dont l’ouvrage d’Ehrard donne le détail – procède d’un « révisionnisme multiforme » dont les Lumières sont la cible et qui, comme toutes les calomnies, trouve un public crédule« .

Pourtant comme dit en conclusion de l’article, « les abolitionnistes de 1794 furent indéniablement les héritiers directs des philosophes : « là comme ailleurs les Lumières ont bien été libératrices ». »

Vous remerciant pour votre complément d’information, recevez mes salutations laïques.

Jean Pavée

Merci, Roger Heurtebise

J’ai pris connaissance de l’article que vous avez écrit le 4 juin 2010, en riposte à l’article de l’espece de clown M Cherif.

Je l’ai lu un peu tardivement, j’en conviens. Mais je voulais vous remercier d’avoir écrit cette riposte. Merci d’avoir défendu notre pays, nos valeurs, nos attentes et nos libertés et la vraie laicité, face à ce faux philosophe.
Votre commentaire m’a fait du bien, parce qu’il m’a posé clairement des arguments judicieux et réel contre l’imposture et les propos venimeux et rempli d’erreurs, de contre-vérité, de ce M Cherif, qui écrit vraiment n’importe quoi.

Dans un monde où tout va très vite, ou l’informations est diffusée à tort et à travers, je n’ai plus le temps (ni l’intelligence ou la connaissance) pour peser le pour et le contre, pour prendre du recul sur ce que je lis ou j’entends dans les médias. Votre replique m’a permis de prendre ce recul. Sans vous, j’aurai vraisemblablement pris pour argent comptant les propos de M Cherif, qui sont justes scandaleux, parce que faux et sans fondements.

Je n’ai rien contre les musulmans, mais j’en ai gros contre ces gens qui se dressent en tant que défenseurs, ou soit-disant victime, d’une maniere de penser dans notre pays, en insultant, au passage, mon pays et le peuple français en l’occurence.

Peut etre ce mail ne vous parviendra pas, ou peut etre vous fera-t-il sourire ? Quoiqu’il en soit, merci encore pour cette bouffée d’intelligence et d’argumentation pertinente et judicieuse. Ca m’a fait du bien au cerveau, vous pouvez pas savoir ! ;)

Dans l’attente de lire vos prochaines parutions, je vous salue bien bas.

Cordialement.

I.R.

Football

Monsieur Cassen,
Je termine à l’instant la lecture de votre article consécutif à la rencontre de notre sélection nationale face à l’équipe d’Uruguay.
Avec la même constance lancinante, vous fustigez l’attitude d’avant-match de nos joueurs Zema et Ben Ribery.
Comme toujours, parce que ces deux grands pacifistes n’ont pas voulu entonner un hymne national belliqueux et sanguinaire. Mais en outre, pour Benzema, de n’avoir pas rendu hommage, par ses applaudissements, à un commentateur raciste, xénophobe, et connu pour ses débordements nauséabonds notoires.
Et pour clore le tout, vous revenez sur la sordide affaire Zahia dans laquelle ces deux braves garçons se sont trouvés compromis, abusés par quelque malandrin profitant de leur grand coeur et de leur naïveté.
Mais vous n’avez donc rien compris, monsieur Cassen ?
C’est justement à cause de l’affaire Zahia que ces deux grands sportifs n’ont pas chanté la Marseillaise, sermonnés qu’ils ont été par leurs avocats: « Devant les caméras et en toutes circonstances, gardez le silence! »
Monsieur Cassen, auriez-vous mauvais esprit ?

Jean-Jacques

Courage au papa de Maxence

Bonjour,
Courage au papa de Maxence! N’y aurait-il pas moyen de faire un peu de publicité à cette histoire? Ouvrir un fil où les lecteurs pourraient faire des suggestions pour essayer d’aider ce monsieur et son enfant? Peut-être que certains sont passés par là et auraient d’excellentes idées?
Amicalement,

Lucie

Définition  du  ramadan

C ‘est  quoi  le  ramadan ? Les  musulmans, et  les  autres  ignares, prétendent  que  c ‘ est  un  jeûne !

Et  c ‘ est  quoi  un  jeûne ? Jeûner  c ‘ est  s ‘ abstenir  de  s ‘ alimenter , ( mais  on  peut  boire – je  dirais  même  plus : ON  DOIT  BOIRE – ) pendant  un  certain  temps , minimum  24 H , sans  compensation  ultérieure .

S ‘ abstenir  de  s ‘ alimenter  un  jour , puis  reprendre  son  rythme  le  lendemain , c ‘ est  vraiment  jeûner.

Sauter  un  repas  dans  la  journée  n ‘ est  pas  jeûner .

S ‘ abstenir  de  s ‘ alimenter  et  de  boire ( dangereuse  connerie ) un  jour , puis  se  goinfrer  à  l ‘ excès  dès  la  chute  du  soleil , c ‘est  une  mystification , surtout  pas  un  jeûne . En  fait  il  s ‘ agit  d ‘ une  inversion  du  rythme  circadien , ( rythme  circadien = rythme  qui  définit  nos  activités  physiologiques  en  fonction  du  jour  et  de  la  nuit ) , bien  connue  des  travailleurs  de  nuit . En  effet , ceux – ci  travaillent  et  s ‘ alimentent  normalement  la  nuit , le  jour  ils  dorment ; font – ils  le  ramadan  pour  autant ?

Par  contre  les  musulmans  ne  dorment  pas  le  jour, tout  en  faisant  semblant  de  travailler ; la  nuit  tombée  c ‘ est  la  noubat , la  grande  orgie , le  lendemain  on  se  lève  avec  des  valises  sous  les  yeux . Et  ça  dure  un  mois !! En  plus  ils  réclament  des  accommodements  religieux  pour  ce  faire !

Le  leur  accorder  ferait  injure  aux  centaines  de  milliers  de  travailleurs  qui  bossent  la  nuit  sans  réclamer .

Travailler  une  semaine  de  nuit  est  très  éprouvant , on  est  irascible , penser  et  réfléchir  devient  un  exercice  laborieux , l ‘ attention  est  désordonnée ,  d ‘ où  risque  d ‘ accidents , et  je  ne  parle  pas  des  disfonctionnements  digestifs . Mais  quand  ça  dure  un  mois , avec  des  excès  alimentaires , ça  tourne  à  la  provocation  pure  et  simple . Bref , la  ramadan  est  un  appel  au  désordre  social , soit – disant  voulu  par  Dieu !! Ce  dieu , soit  disant  omniscient , ne  doit  pas  ignorer  ces  inévitables  dérives  catastrophiques  , serait – il  SADIQUE ? ou  stupide ?

Et  la  République  là  dedans ? Doit – elle  concéder  un  coup  de  canif  dans  le  contrat  républicain  au  nom  des  exigences  d ‘ une  certaine  religion , ou  doit – elle  aligner  TOUS  ses  citoyens  sur  la  même  ligne ? Aucun  gouvernement  au  monde  ne  veut  voir  cette  vérité  que  je  viens  de  définir , leurs  capacités  cognitives  sont  déplorables , il  est  urgent  de  leurs  enlever  les  oeillères  que  l ‘ islam  leur  impose .

Pour  terminer , je  vous  délivre  une  réflexion  que  ma  maman  me  faisait  souvent :  » la  foi  c’est  ce  qu’on  a  DANS  la  tête, et  pas  ce  qu ‘ on  a  SUR  la tête « .

Vladimir

Amiens et Syrie

Lu dans « Aujourd’hui en France » du 15/08, un entretien avec le sociologue Fabien Jobard:
« Ceux qui emploient les termes de guérilla urbaine ou de guerre civile devraient aller passer quelques jours à Alep » (Syrie).
Effectivement, la situation est différente: En Syrie, l’armée tire dans le tas, en France les policiers se font canarder sans avoir le droit de riposter. Ce n’est pas le comportement des assaillants mais celui des assaillis qui détermine et qualifie la situation.
Pour qu’il y ait guerre, civile ou pas, il faut que deux blocs s’affrontent. L’Etat Français, oscillant entre la technique de l’anguille et celle du lapin, préfère avoir les « jeunes » dans le dos que l’ennemi en face. La fuite. La dérobade.
C’est sur, ça permet de gagner quelques années, ou quelques mois,  avant la chute finale.

Jean-Jacques

Inquiétude

Bonjour,

Excellente  Caroline Alamachère. Dans votre article du N° 264 vous culbutez de belle manière ces responsables politiques de gauche qui nous trahissent.

Merci encore une fois de nous mettre sous le nez les agissements inacceptables de ces inconscients qui nous conduisent droit en enfer.

Ce qui m’inquiète au plus haut point c’est de constater que nos responsables politiques sortent de la neutralité imposées par les lois de la république de façon de plus en plus ostentatoire comme pour nous signifier que quoi qu’il advienne l’islam régnera en maître, mais aussi pour nous dire qu’ils se sentent suffisamment puissants pour ne pas craindre les réactions du peuple Français.

Nous devons nous préparer au pire.

Cordialement.

Patrick

30 ans

Bonjour,

Depuis plus de 30 ans les élus et ceux notamment qui ont gouverné, ont laissé libre cours à l’immigration.

Depuis plus de 30 ans l’Etat français dilapide la culture, l’éducation et tout ce qui se rattache à nos valeurs Républicaines.

Depuis plus de 30 ans les élus s’éloignent de plus en plus de la réalité économique et sociale.

Depuis plus de 30 ans les élus et ceux notamment qui nous gouvernent nous exposent et nous imposent à des gens venus d’un autre temps.

Ces barbares dont il est question (évènements de Béziers) identifient bien le problème de notre société d’aujourd’hui.

Alors Mesdames, Messieurs les socialistes, si les autres n’ont rien fait depuis plus de 30 ans, vous, par contre, vous allez attiser la haine en continuant à

amplifier l’arrivée d’immigrés et en laissant faire.

Vous voulez prôner la tolérance et la douceur de vivre dans un monde instable. C’est de la folie…Messieurs et Mesdames les GOCHOS il faut vous interner.

Paul

Alon Gilad

Bonjour,

Je lis avec intérêt les articles de Riposte Laïque dont j’adopte d’ailleurs la plupart des points de vue et des conclusions.

Je regrette seulement certaines réflexions concernant les enseignants du Public  apparaissant de temps à autre chez l’un de vos intervenants. Je laisse à ce personnage la responsabilité de ses dires.

Cependant, en lisant ce matin  l’article d’un autre intervenant, Mr Gilad, une colère tout à fait légitime s’est emparée de moi… Que veut dire cette attaque en règle contre « l’instituteur-professeur des écoles »assis sur son bureau et fumant ? (*)

Sachez, Monsieur, que de très nombreux enseignants du primaire pensent comme moi et qu’ils n’ont pas pour habitude d’avoir le comportement caricatural dont vous les affublez. Ils essaient d’apprendre à lire et à écrire aux enfants de ce pays malgré les lamentables réformes qu’un ministère vermoulu par les caciques post-soixantehuitards voudrait leur imposer. Certains sont en proie à certains  inspecteurs qui agissent ni plus ni moins en véritables satrapes dans leurs circonscriptions départementales. Ils sont méprisés, traînés dans la boue (par des gens tels que vous, Monsieur), menacés et parfois frappés par des parents ou des « grands frères ». Ça, on n’en parle JAMAIS. Au moindre problème, la hiérarchie donne raison contre l’enseignant dans une proportion qui défie l’imagination. Et que dire des collègues qui, dans une école à majorité pédagogiste essaient de faire correctement leur travail ?!

Votre caricature est aussi lamentable qu’haineuse. Elle est intolérable !

Igor

A Francis Régnier

Comme vous, j’ai été trés profondément ému par tous nos athlètes lors des Marseillaises. bien sur nos handballeurs cerise sur le gâteau des sportifs français mais plus particulièrement parce que ces gens là se tiennent bien avec leur public, ils partagent leur joie avec ceux qui les adulent.

Je n’oublie pas ceux qui furent battus, car malchanceux ou tombés devant plus fort qu’eux, ils ont aussi notre considération nationale.

Pour ma part, celle qui m’a le plus ému, c’est cette petite bretonne qui a assommé ses adversaires qui lui ont ensuite rendu hommage. Quelle puissance dans sa souplesse quelle intelligence de course. Et qu’elles étaient belles ses larmes au moment de la Marseillaise !

Quelle distance tous ces gens nous ont montré avec l’équipe de football dite de France ! Si ceux là veulent séduire les français et pas seulement les fanatiques du football, ils ont une sacré pente à remonter !!! Mais je n’y crois pas, car ils n’ont eux mêmes pas la moindre idée de ce que peut être l’honneur du drapeau.

Pierre

A Charles Demassieux

Monsieur, c’est avec une honte, une horreur et une immense colère que je lis votre témoignage. Honte pour ce pays qui est le mien et que je ne reconnais plus, horreur et colère envers ce juge honteux qui ne mérite aucun respect. Je suis encore jeune, je n’ai pas d’enfant, aussi je ne peux réellement savoir ce que vous vivez à l’instant. Il n’empêche que votre cri du coeur est déchirant.

M’est d’avis que ce juge, comme beaucoup de juges de cette même engeance sont des lâches. Oui, des lâches. Cela explique pourquoi ils ne s’en prennent jamais à certaines personnes (les délinquants oooh, comme c’est bizarre, issus de l’immigration), qui vont sans doute chercher à intimider ces pauvres « couilles-molles », si vous me passez l’expression. Le problème pour nos « braves » juges, c’est qu’ils doivent trouver un moyen de regonfler leur dignité perdue, et un gamin comme votre fils est malheureusement la victime idéale, vu que ses parents ne vont pas beugler au racisme et à la discrimination. Tout ça pour une simple histoire de lâcheté, c’est répugnant.

Je pense à vous, à votre fils. Je suis sûr qu’il s’en sortira, après tout s’il a votre caractère, il a de quoi tenir. Quant à ce juge, il n’a que mon mépris et celui des vrais français, ceux qui ne trahissent pas leur pays par lâcheté, ethnomasochisme et profit.

Guillaume

A l’attention de C. Tasin et P. Cassen

Bonjour,

« J’aime beaucoup ce que vous faites ». Je viens d’achever votre livre co-écrit avec F. Robert et, bien que végétarienne (ça commence mal mais c’est la meilleure parade pour ne pas manger halal), je me suis régalée. Merci pour toutes ces vérités.

J’espère pouvoir vous le faire dédicacer lors de prochaines Assises ?… En attendant je vous souhaite de bonnes vacances dans notre beau pays, qui continue hélas d’attirer les mouches de tous horizons.

Cordialement,

Vive la France.

Marielle

Voltaire

Concernant l’aticle sur Voltaire, les commentaires du Point étant fermés, je ne peux m’adresser à l’auteur de l’article pour qu’il demande à Roger-Pol Doit: quelle cause de  justice humaine a-t-il défendue A SES RISQUES ET PERILS, comme le fit Voltaire notamment en faveur des malheureux Chevalier de la Barre et Calas. C’est donc vous que je sollicite pour ce faire afin de justifier pleinement votre dénommination!

Josette

Paix

Au détour d’un clic, je découvre votre site sur lequel j’y ai lu plusierus articles piochés au hasard des rubriques. Bien vite on retrouve votre marotte principale à savoir sous couvert de laicité un combat contre l’islam où vous dénoncer ca et la les travers des pratiquants de cette religion et les abus (revolte, degradation, arnaque aux prestations sociales) commis par ces pratiquants ou assimilés du fait de leur appartenance à une communauté d’origine nord méditerranéene.

Je ne remets pas en cause la véracité des faits que vous rapportez en revanche je trouve particulièrement dommageable de faire le lien entre les attitudes de groupes d’individus et religion.

Tous les faits que vous relater ne sont ni plus ni moins que des faits divers commis par des individus peu respectueux du sens de la communauté et de l’interet général mais vous pourriez trouver autant d’exmples dans à peu près toute les communautés qui composent aujourdh’ui notre pays et peuple la terre. De mémoire, les destructions de prefecture, les sacages de bureau de ministre, les détournements de fonds publiques, le maquillage de compte publique, l’évasion fiscale, la recherche du profit au détriments de la vie de millions d’individus qui ont souvent donné corps et ames pour leur entreprise, l’esclavagisme moderne que constitue la précarisation de l’emploi et le recours outrancier au contrat de travail précaires, ne sont pas les faits de musulmans immigrés ni de jeunes desoeuvrés mais uniquement le fait d’individus cupides comme il en existe sur cette terre. Comme le disait le générale Morillon, (commandant les forces françaises au Kosovo) « il y a autant de cretins chez les généraux que chez les caporaux, il y seulement plus de caporaux ».

Alors si vous souhaitez réellement la paix sur cette terre et le respect de chacun, commencer par ne pas stigmatiser tel ou tel sous pretexte qu’il appartient à un groupe particulier qui permettrait d’expliquer d’un seul coup tous ces travers. Reliser Haminn Maalouf « LEs identités meurtrières » pour voir combien nous sommes tous membres de moult communautés que l’on peut dessiner au gré de ce que l’on veut dénoncer ou valoriser.

Mener le combat contre la bétise humaine qui n’a pas de patrie, pas de réligion car nous en sommes tous détenteurs d’une partie qui s’exprime plus ou moins selon les contextes dans lequel nous évoluons. C’est ainsi le cas de tout ces capots dan les camps de concentrations et autre gardes chiourmes de différents régimes dictatoriaux qui sait à merveille selectionner celui qui trop faible ou trop couard saura appliquer par peur les ordres immondes de ses maitres(et dans ce domaine la police française en son temps a su donner de très beau exemple de soumission et aujourd’hui encore des policiers doivent lutter chaque jour contre les pratiques honteuse de certains de leur collègues). Revoyer I comme Icare et les expériences de Milgram pour vous démontrer comment chaque individu à une capacité plus ou moins grande à resister à l’autorité et ainsi être capable du pire.

Alors pas de laxisme face à l’attitude inqualifiable de certains mais pas de stigmatisation. Le traitement juste est le seul à mon sens qui puise combattre la bétise et la cupidité de certains et montrer l’exemple plutot que de verser dans les mêmes travers que ceux que l’on combat.

En espérant que cette contribution apportera sa part au débat.

Eric

Ribery-Benzema

A Pierre Cassen,

Même constat, même désir de voir partir ces deux zèbres dans l’équipe d’Algérie ou dans l’équipe de la Lune.

Je sacrifie volontiers des victoires éventuelles (qui n’en sont pas à l’heure actuelle) à une équipe de France Olympique joyeuse comme celle des handballeurs, car de la joie et de la volonté de jouer pour son Pays avec le coeur et les tripes viennent les victoires. Tant pis si nous devons louper une coupe du monde au Brésil ou dix championnats d’Europe si nous retrouvons un jour une équipe fière de porter un maillot. Zut aux stars milliardaires qui font le bonheur des chaines anti françaises et zut à tous ceux qui ne voient dans le sport que le but de la victoire. Le notre est ailleurs.

Pierre

Valls dans le Gard

Je me permets de vous faire parvenir ce courriel aux fins de vous signaler l’anecdote suivante: Je demeure à Nîmes . Ce matin en lisant le quotidien Le Midi Libre j’ai découvert une interview de notre ministre de l’Intérieur Manuel VALLS . Incroyable de fourberie quand cet homme déclare- et je le cite- que le racisme était une forme de délinquance – On espère donc qu’il n’oubliera pas dans ses prochaines rencontres avec les journalistes de parler du racisme anti-gaulois , ce qu’il omet à chaque fois bien qu’il ait un jour déclaré que les « blancos » n’étaient pas assez nombreux . Par ailleurs Il est pittoresque de constater que dans notre région on asiste depuis quelques temps à un  afflux ministériel  de premier ordre . A croire qu’il faut tout faire pour décourager  nos contemporains de vouloir conserver les traditions françaises.  Je vous précise également  qu’il est assez guignolesque de constater aussi que notre Ministre doit sans doute bien aimer le coin pour y revenir d’ici quelques temps inaugurer les ZEP du Gard . Ce qui fait sourire un certain nombre de gendarmes et policiers . Et je sais ce dont je parle .
Cordialement Votre.

Gérard

Loyers fictifs pour propriétaires

Bonjour,

J’ai lu votre article sur cette idiotie de projet d’impôt « sur les loyers fictifs ». Il est indiscutable que ce que je vous écrivais hier est plus que réaliste :

dans un fascicule publié récemment en France : « Les lois fondamentales de la stupidité humaine », Carlo Cipolla, un économiste de renom affirme que le taux de stupidité d’une population donnée est invariant; il est, selon lui, identique quel que soit le groupe (scientifiques, banlieusards, prix Nobel) ou la fraction de population que l’on observe.
Cette affirmation est fausse, et nous en avons une brillante démonstration dans ce pays : notre gouvernement est à un taux qui ruine totalement cette théorie. Et on peut se demander si l’ensemble du pays, brillamment conduit par nos journaleux, n’a pas lui non plus dépassé la dose… prescrite… voire létale.

Ce qui est dramatique, au-delà de toute autre considération, c’est que les zigotos qui sont au pouvoir et ceux qui gravitent autour ont totalement perdu de vue ce qui justifie l’existence d’une représentation politique : la représentation justement. Ils sont supposés représenter les habitants de ce pays, leurs aspirations et leurs intérêts; or ils semblent croire qu’ils sont élus pour défendre et mettre en œuvre leurs propres lubies.
Cordialement,

Jean-Paul

Roubaix

Madame Alamachère,

J’ai lu avec intérêt votre article du 17 août sur la compromission de la mairie de Roubaix qui participe à la fête de l’Aïd el Fitr.

J’ai passé la plus grande partie de ma vie à Roubaix. J’y suis arrivé en 1980 à l’âge de cinq ans et j’en suis parti en 2004 à l’âge de vingt-huit ans. Aussi loin que je me souvienne, cette ville a toujours été arabisée. J’ai vu partir les emplois, les commerces et ses habitants. Les habitants souchiens surtout.

Malgré la forte proportion de musulmans, je pense que la dégradation de Roubaix est plus à attribuer à la crise de l’industrie textile qui avait fait sa prospérité par le passé que sa lente islamisation.

A l’époque où j’ai quitté Roubaix, il y avait des quartiers peuplés par des souchiens au moins aussi tristes que les quartiers de cités HLM peuplés essentiellement par des gens d’origine étrangère.

Les arabo-musulmans de Roubaix détruisent plutôt moins leur environnement que les mêmes populations ailleurs en France. Ils s’installent dans les quartiers bon-marchés car ce sont les seuls où ils peuvent se permettre de vivre compte tenu de leurs revenus, et si ces quartiers ressemblent à des ghettos, c’est d’abord à cause de l’état de déliquescence économique de la ville.

De manière générale, les quartiers nord, est et sud-est sont les plus paumés. Ce sont également les quartiers à dominante étrangère. Les quartiers centre, sud et sud-ouest sont les mieux préservés. Ce sont les quartiers qui comptent encore beaucoup de souchiens.

J’ai fait toute ma scolarité à Roubaix. J’étais dans le privé. Les élèves étaient ultra majoritairement gaulois. Les roubaisiens arabo-musulmans pullulaient dans les établissements publics. Nombre d’élèves des établissements que j’ai fréquentés venaient des petites villes autour de Roubaix. J’ai donc étudié dans un environnement sain, où la langue d’usage était le Français, où les professeurs étaient respectés, où ils pouvaient faire cours sans avoir à faire attention à ce qu’ils disaient était islamo-compatible, où il n’y avait pour ainsi dire pas de délinquance.

Je crois que la ville a atteint son pic de décadence du milieu à la fin des années 90. C’est le centre-ville qui a morflé pour l’essentiel. Le commerce s’en est allé sans être remplacé. Le cinéma a fermé en 1998 après des années d’agonie. Il ne restait aucune attraction, rien pour faire bouger la ville en dehors de l’arrivée du Paris-Roubaix une fois l’an. Et puis, il y a eu les travaux pour la construction du métro de 1992 à 1999. Sept longues années de travaux car la date de mise en service du tronçon Lille-Roubaix-Tourcoing a été repoussée à trois reprises. Ces travaux ont de fini de détruire le commerce en centre-ville. Je me souviens d’avoir un jour croisé sur la Grand Place un couple de visiteurs. Ils s’étonnaient de trouver si peu de commerces en plein centre ville et de demander de les orienter vers le quartier commerçant. Bien entendu, je n’ai rien pu leur dire. J’ai eu honte, honte, honte, comme rarement.

C’était une souffrance d’être roubaisien.

Quand j’y étais, j’avais l’impression d’être dans une banlieue glauque. Et pourtant, Roubaix, c’est la 2ème ville de la région, c’est gros un bassin d’emplois (occupés essentiellement par des non-roubaisiens), le 2ème nœud de transport en commun après Lille, la ville dont dépendent quantité d’autres villes pour l’éducation et les services publics.

Et quand je n’y étais pas, je devais supporter les réactions blessantes de mes interlocuteurs. « Je viens de Roubaix » était suivi d’un grand éclat de rire, d’un regard condescendant, ou de remarques aussi intéressantes que « Ah ouais, le Tiers-Monde » ou encore « Roubaix ? La ville des Arabes ? ». J’aimais cette ville, je me faisais volontiers son avocat, mais j’avais si peu d’atouts en ma possession que la lutte était vaine.

Et puis en 1999, enfin, le métro a été inauguré. Rapidement, on a parlé du « métro de Lille » pour souligner la performance technique de ce qui était à l’époque la plus longue ligne de métro entièrement automatisée du monde, et du « métro de Roubaix » les fois où il y avait une agression.

Ce métro était promis à vider la ville encore en peu plus en permettant aux roubaisiens de se rendre à Lille plus rapidement que par le tramway.

Pourtant, concomitamment avec l’ouverture du tronçon du métro Lille-Roubaix-Tourcoing, un centre commercial Mc Arthur Glen a ouvert. Ce centre voulait avoir une zone de chalandise nationale et internationale. Dans le même temps, les travaux d’urbanisme en centre-ville qui avaient accompagné les travaux du métro s’achevaient eux aussi, laissant un centre-ville entièrement refait à neuf pas désagréable du tout.

L’année suivante, en 2000, une galerie commerçante avec un Géant Casino a ouvert. Dans n’importe quelle ville de 100 000 habitants, rien de plus naturel que d’avoir un centre commercial en plein centre-ville, une FNAC, un H&M, des restaurants … A Roubaix, tout cela était tellement magnifique !

En 2001, ça a été l’inauguration du musée d’art et d’industrie La Piscine à deux pas du centre-ville. Ce musée est unanimement reconnu comme un lieu à voir dans la région Nord-Pas-de-Calais.

Enfin en 2003, Roubaix a retrouvé un cinéma après cinq ans de privation.

Le retour du beau commerce et les aménagements urbains se sont accompagnés de projets immobiliers. Il ne s’agissait plus des éternels projets HLM dont la ville était gavée, mais d’appartements de standing dans des résidences sécurisées.

Bref, la ville revenait à la vie. La population qui avait énormément baissé depuis le début des années 80, semblait devoir se stabiliser à 98 000 habitants. Je trouvais formidable le travail que l’équipe municipale avait accompli.

La dernière année que j’ai passée à Roubaix, de 2003 à 2004, j’ai vécu dans le quartier de l’Epeule, à deux pas du supermarché Match auquel vous faites allusion dans votre article.

L’Epeule est un quartier très arabisé. En général dans ce genre de quartier, le commerce traditionnel de qualité a disparu, faisant place à ces seuls magasins communautaires que les arabes sont capables de tenir : salon de coiffure (ou plus exactement, centre de tonte), restaurant kébab, épicerie halal, centre de téléphonie / internet / photocopie / fax. A l’Epeule, rien de tout cela à l’époque. Il y avait encore de nombreux magasins tenus par des souchiens. C’est dans la rue de l’Epeule que ce trouve la salle de spectacle de la ville, le Colisée. C’est une salle importante. Un artiste de passage dans la région doit se produire au Colisée de Roubaix. Et puis, le Match. C’était un beau supermarché, bien tenu. En y repensant, c’est vrai que sa présente pouvait paraître incongrue en un lieu pareil. On se serait plutôt attendu à trouver un discounter tenu par une famille maghrébine. Ce magasin était une bénédiction, permettant de trouver à deux pas tout ce dont un souchien pouvait avoir besoin. J’imagine que sa fermeture a laissé un grand vide.

A l’époque de mon départ, on parlait déjà depuis quelques années des grandissimes projets en logements et en emplois qui devaient voir le jour dans la zone dite de l’Union, une zone de déshérence à la jonction des villes de Roubaix, Tourcoing et Wattrelos. A coup sûr, cette zone devait finir de remettre sur les rails ces trois villes. Aujourd’hui, cette zone n’est plus qu’un immense terrain vague et on attend que se concrétisent ces fabuleux projets.

Je suis parti en 2004. Pour moi, c’était trop tard, peut-être. Usé d’avoir dû pendant des années défendre l’indéfendable, parce que c’était mon chez-moi, un chez-moi certes moche, mais je n’en avais pas d’autre. Je n’avais pas la patience d’attendre dix ou quinze ans si les investissements en matière de commerce, d’habitat et d’urbanisme allaient porter leurs fruits. Et puis il fallait que je fuie mes parents. Que j’aille loin, très loin. Enfin, à l’époque, j’espérais épouser une Japonaise, et Paris, c’était quand-même plus sexy que Roubaix. Aujourd’hui, j’habite dans une banlieue toute crade du 94 et je suis marié à une Chinoise. Je ne suis pas si loin de l’objectif que je m’étais fixé.

Je suivais pourtant l’actualité roubaisienne de loin en loin. Il y a deux ans, on annonçait, à proximité du centre-ville, la construction d’une grande surface dédiée aux produits asiatiques de celles qu’on trouve dans le quartier chinois de Paris. Le renouveau commercial semblait ne pas devoir s’essouffler.

Je me disais qu’une ville qui revenait d’aussi loin ne pouvait que contrer son islamisation. Il y a quelques semaines, j’étais même « rassuré » de lire sur le net qu’il n’y aurait « que » 60% de musulmans à Roubaix. Je suis certain qu’on aurait déjà avancé le même pourcentage il y a 15 ans ou même 20 ans.

C’est pourquoi la description que vous en avez faite m’a surpris et attristé. J’ai l’impression que la municipalité de Roubaix coupe la branche sur laquelle elle est assisse. En même temps, ce n’est guère étonnant. Les hommes politiques de tous bords ont toujours cru devoir célébrer la diversité pour s’assurer la paix sociale. Quand j’étais jeune, mes parents me traînaient une fois par an à la « Fête de l’Amitié ». Jusqu’aux plus hauts niveaux de l’Etat, on imagine bien pouvoir créer un « Islam de France », alors …

Je ne sais pas si la ville va dans le bon sens, je ne sais pas si elle va dans le mauvais sens ou si elle fait un pas en avant, un pas en arrière … Je ne pourrais plus y vivre mais je souhaite quand-même le meilleur pour elle. Je sais qu’aujourd’hui, malgré de vrais changements, elle continue d’être « stigmatisée » comme elle l’a toujours été. Je trouve du réconfort dans le fait que cette ville, toute décriée qu’elle soit, est infiniment moins pourrie que la plupart des villes de banlieue d’Île de France.

Thierry

Poutine

Bonjour et grand merci pour votre envoi quotidien qui maintient en alerte mais ne facilite pas l’insouciance estivale.

Observation : avez vous entendu sur France info l’autre matin, la correspondante de Mayotte faire les louanges de deux petits garçons respectant le ramadan et recevant ainsi des cadeaux de leurs parents ?

Remarque : on nous bassine avec l’histoire de ces jeunes filles russes mises en prison pour s’être moqué de Poutine dans une église orthodoxe.

Que serait il passé en France si des filles punks avaient fait les mêmes pitreries dans une mosquée en se moquant de Hollande et Taubira ? Certainement pas la relaxe.

Bien cordialement

François

Eurodéputés

Lecteur assidu de votre journal en ligne, je me permets de vous envoyer le lien d’une vidéo découverte en lisant les commentaires qui font suite à un article publié ce jour, sur le site de La Tribune.

Perlinpinpin a écrit le 19/08/2012 à 11:07 :

Tout cela est une immense arnaque, un tonneau des Danaïdes sans fin. Nos « responsables », ont se demandent où ils ont fait leurs études tellement c’est pathétique, on d’abord fait une europe de l’argent, des banques et sans pour leurs valises en dessous de table que de faire en premier une europe politique, harmonisant les lois sociales, travail, santé. Résultat : j’espère que tout cela coulera au plus vite, car là, chaque jour qui passe nous appauvrit tous. Honte à nos éclairés leaders, un collégien s’en sortirait mieux car il ne serait pas motivés de cette indécrottable avidité. cf : http://www.youtube.com/watch?v=vE9rKZA2zGw&feature=related C’est édifiant http://www.latribune.fr/actualites/economie/union-europeenne/20120819trib000715044/sauvetage-de-la-grece-le-plan-pourrait-etre-plus-dur-hollande-et-merkel-divises-.html

Il s’agit d’un reportage tournée à Strasbourg par une équipe de la chaîne allemande RTL, qui révèle des pratiques scandaleuses de la part d’euro-députés qui, de fait, justifient parfaitement cette appellation.

Cette vidéo met en évidence l’appât du gain, l’hypocrisie et la corruption qui règnent dans le monde politique et ses instituions. Visionnez cette vidéo, et vous serez moins surpris, si d’aventure vous l’étiez, de l’acharnement avec lequel les politiques s’obstinent à vouloir maintenir à flot le navire européen, qui pourtant, prend l’eau de toutes parts.

http://www.youtube.com/watch?v=vE9rKZA2zGw&feature=related

Cordialement,

Philippe

 

Print Friendly, PDF & Email
Share

Les commentaires sont fermés.