Selon deux anti-spécistes, le loup et le djihadiste seraient des espèces à protéger

Pour redorer le pelage des égorgeurs (de brebis, de moutons et de mécréants) quoi de plus facile que d’assimiler la bête et l’homme, le loup et le musulman.

Dans un article de la revue Eléments (n°170 de février-mars) signé par Flak van Gaver, diplômé de l’IEP parisien, proche des Black Bloc et se revendiquant de l’écologie intégrale, on lit que «l’écrasante majorité des Français est favorable au retour» des loups. En pensée subliminale, imprimer que les Français sont favorables au retour des assassins musulmans qui ont officié en Irak et en Syrie.

Parce que, vous ne vous en doutiez peut-être pas, mais le loup et le djihadiste sont des frères.

Jusque-là, l’Etat, dans son idéologie islamophile, nous avait servi le thème du loup solitaire. Ce loup s’appelait Merah ou Nemmouche, et s’était soi-disant autoradicalisé. Plus fort, plus agressif et beaucoup plus dangereux que le loup dans une meute, il chassait seul dans le conte politico-médiatique que nous servaient les “élites”, conte où le Juif remplaçait le mouton ou le Petit Chaperon Rouge.

Mais, comme l’on n’arrête pas l’évolution, les combats contre la présence des loups – symbole écologique – et ceux contre l’islam – symbole de paix, de tolérance et d’amour – deviennent identiques. Lupophobie et islamophobie relèvent pour certains de la même maladie mentale.

Pour Flack van Gaver, les violents de l’histoire sont les anti-loups, et la majorité des ruraux (bergers, éleveurs, chasseurs), au nom de la revitalisation écologique, symbolique, économique, seraient pour favoriser l’emprise de ce grand prédateur sur nos campagnes. En deuxième lecture, vous êtes amenés à penser que les violents de l’histoire sont les anti-musulmans, et que la majorité des Français, au nom de la revitalisation biologique, symbolique, économique du pays serait pour encourager la domination du grand prédateur muzz sur notre nation.

Ce serait, en réalité, d’après van Gavern, les troupeaux qui abîmeraient la montagne et les loups qui la protégeraient.

Extension du domaine de la lutte, les islamophobes saccageraient la France et les islamophiles la protégeraient. CQFD.

Pour écrire son papier, Flak van Gaver s’est appuyé sur un bouquin de Ghassan Hage[1]: Le loup et le musulman : Le racisme est-il une menace écologique ?

En quatrième de couverture, Wildproject, sa maison d’édition, nous dit : « Dans un monde régi par la domestication, le loup et le musulman apparaissent comme deux grandes figures fantasmatiques menaçant la “civilisation”. Ils ne respectent pas les frontières nationales, qui garantissent le maintien de l’ordre colonial. Pour Hage, le crime écologique et le crime racial reposent sur la même volonté de “gouverner l’ingouvernable”. Parce qu’on ne gouverne ni les âmes, ni le climat, islamophobie et géo-ingénierie sont deux avatars de la même illusion domesticatrice –aux conséquences également funestes. »

Suivent deux louanges, la première d’Eduardo Viveiros de Castro[2], anthropologue : « Dans sa prose mordante, Ghassan Hage nous offre ici une critique des connexions internes entre racisme et spécisme dans leurs expressions contemporaines : c’est-à-dire l’islamophobie et la catastrophe écologique planétaire », la seconde, de Françoise Vergès[3], politologue : « Hage, avec son talent pour mettre en lien des éléments apparemment disparates, fait apparaître ce que nous ne voyons pas ».

Flak van Gaver et Ghassan Hage sont des anti-spécistes. Pour eux, il n’y a qu’une espèce. Après avoir lutté contre toute discrimination par l’ethnie (la race), par le genre (le sexisme), les voilà combattant toute discrimination par l’espèce. Autrement dit, ils refusent qu’une espèce en domine une autre. Après la figure de l’homme blanc dominateur qu’il a fallu abattre (anticolonialisme), après celle de l’homme cisgenré qu’il faut détruire (féminisme), voici celle  l’Homme tout court qu’il faut mettre par terre. Pour les anti-spécistes, l’homme est un animal comme un autre. Et là, le loup écologiste est à l’image du musulman djihadiste et vice-versa.

Pour les loulous van Gaver et Hage, le loup comme le terroriste nous fascine autant qu’ils nous inquiètent. Pour sortir de ce cercle vicieux de fascination/répulsion, il faut faire du loup et du djihadiste des animaux familiers, non en essayant de les domestiquer mais en se familiarisant avec eux. La dangerosité du loup et du musulman de retour du théâtre des opérations serait un fantasme. Ni l’un ni l’autre ne doivent avoir notre haine.

L’alliance loup-musulman, permet de relier écologie et antiracisme, nature et culture, ordre animal et civilisation humaine.

Tous pour un, un pour tous.

Un loup mâle domine la meute comme le terroriste musulman domine femmes et mécréants. C’est normal.

Le loup égorge plus de moutons qu’il ne peut en dévorer comme le djihadiste mitraille à tout-va. C’est la nature.

Le loup ne connaît pas les frontières nationales comme les tueurs musulmans du Bataclan. Quels beaux symboles de l’extrême liberté.

Le loup contrairement au chien (animal honni par les musulmans) refuse la domestication comme le djihadiste refuse de se placer sous le joug de la civilisation occidentale. Quelle victoire !

Le loup a été victime d’une guerre d’extermination en Occident comme aujourd’hui, les musulmans sont les victimes des bombardements occidentaux. Faisons preuve de compassion, dessinons des cœurs, allumons des bougies, offrons des ours en peluche.

L’islamophobie pour Hage est de même source que le massacre écologique de la planète. Combattre les islamophobes, c’est combattre les ennemis de l’écologie.

L’anthropologue libano-australien ne s’arrête pas là. La crise écologique et la discrimination raciale se rejoignent sur les mers. Les déchets plastiques flottant sur les océans et les demandeurs d’asiles musulmans flottant sur les embarcations des passeurs et des organisations humanitaire entretiennent une relation étroite. « L’islamophobie établit un lien clair avec la crise écologique actuelle », écrit Hage.

Je ne contredirai pas totalement Hage et van Gaver. Qui se ressemble s’assemble…

Je n’aime pas particulièrement le loup, sans pour autant souhaiter leur disparition.

Contrairement à ce que prétendent ses défenseurs, solitaire ou pas, le loup a attaqué des êtes humains et recommencera. Les récits de Jack London dans le Grand Nord ne sont pas pure fiction. Et le djihadiste, revenant ou pas, frappera les corps des koufar au cri de “Allahou Akbar”.

Garder des loups, dans des zones réservées, me paraît souhaitable. Des djihadistes français aussi. Les Kerguelen ne feraient-elles pas un gentil lieu de séjour pour cette espèce sans aucun doute bien plus malfaisante que le loup ?

Marcus Graven

 

[1] Ghassan Hage est un anthropologue libano-australien, un des porte-voix des Whiteness Studies, qui, en anthropologie et en sociologie, étudient d’abord la couleur de peau de l’émetteur du message. Si celui-ci est blanc, on démontre alors que sa vision culturelle, historique, sociologique ne vaut pas grand-chose, qu’elle est simplement le produit de sa prétendue supériorité raciale. Par contre, l’étude de la société blanche par un Noir est beaucoup plus intéressante. Reste à espérer que le Noir emploie des outils d’études établis par des Noirs et non par des sociologues et anthropologues blancs.

[2] Eduardo Viveiros de Castro théorise sous le nom de “perspectivisme”, le fait que certains peuples ne pensent pas seulement que les animaux se comportent comme des humains mais que, réciproquement, les animaux perçoivent les humains comme des animaux, le point de vue d’une espèce sur les autres dépendrait toujours du corps où elle réside.

[3] Françoise Vergès, de la famille Vergès de la Réunion qui nous a donné des enflures comme Jacques Vergès, évidemment militante de gauche, proche du Parti des indigènes de la République, luttant contre l’islamophobie en soutenant Sonia Nour suite à ses déclarations apparentant un terroriste à un martyr.

image_pdf
0
0

92 Commentaires

  1. Van machin et hage sont deux bons dégénérés, avec eux ont est pas chez les loups mais plutôt chez les fous. Pour les touristes de retour de Syrie aux kerguelen, pas sympa pour les pingouins qui ne méritent pas ça, il y a des solutions plus radicales et definitives

  2. Juste pour dire que tous les anti-spécistes ne sont pas forcément favorables au retour du loup. Ceux qui aiment sincèrement les animaux y sont farouchement opposés, c’est ainsi qu’on peut les distinguer de ceux pour qui l’anti-spécisme n’est qu’une boboiose de plus, une peinture de façade pour avoir l’air d’un révolutionnaire à la pointe du progressisme, mais sans aucune assise compassionnelle. La mis à mort par les loups, pour les animaux de grande taille, est l’une des plus cruelles qui soient, autant se faire buter par un chasseur, et je hais les chasseurs, ou même par un abatteur halal ; il est parfaitement incohérent de militer d’une main contre la chasse à courre et de l’autre pour le retour du loup. Il y aura des drames un jour c’est certain, et pas seulement pour la faune sauvage..

  3. Il y a aussi de bons loups qui ont décortiqué avec beaucoup d’attention le Coran, les Hadiths et toute la littérature qui inspire les actes de nos djihadistes fidèles à l’imitation de leur « beau modèle « , comme le Pr Sami Aldeeb( Al Dib= le loup).
    L’islam c’est la soumission, vous croyez vraiment qu’un loup se soumettrait comme un chien à la loi de l’islam?
    Jamais !
    Laissons donc Ghassan Hage (Ghassan prénom chrétien dans le monde arabe) et Falk van Gaver à leurs illusions sur l’islam.
    Quant à évoquer sans arrêt le racisme, s’agissant de l’islam qui n’est pas une race bordel,arrêtons les fadaises, un racisme notamment vis à vis des noirs renvoyés au statut d’abid= esclave il n’a pas évolué depuis Mahomet qui avait des esclaves ou les écrits d’un Ibn Khaldoun.

  4. L être humain est l animal le plus cruel sur terre. Il tue pour le plaisir ses congénères et déciment quantités d espèces animales. Il détruit, viole, vole, pollue…Le loup, à côté, est un petit joueur.
    Le djihadiste représente malheureusement ce qu on peut faire de pire comme être humain.
    Oui, comme l écrit magnifiquement jack London, le loup tue mais pour se nourrir.
    Et si les humains ont à tout prix voulu exterminer cette espèce, c est parce que c est un prédateur intelligent qui faisait concurrence au plus dangereux des prédateurs….. L homme.

  5. J’adore la référence aux îles Kerguelen. Un Guantanamo français sur ces terres du bout du monde serait un lieu de villégiature idéal pour ces barbares; un voyage sans retour bien entendu. A défaut de loups ils pourront tenir compagnie aux manchots. Hage, van Gaven, Vergès et d’autres pourraient d’ailleurs les y rejoindre.

  6. La Verges a dû fumer trop de zamal et les autres abrutis trop de hakik ! Laissons les loups tranquilles ce sont des animaux utiles a contrario des assassins musulmans.

  7. « Le Loup est un Loup pour l’Homme » !!
    La sécurité des Territoires a un prix !
    Un Loup protégé coûte 70.000 €/an (source préfectorale).
    Le troupeau de Loups muzz protégés, près de 100 Mds
    A vos poches… et à vos mouchoirs !

  8. Tous les écologistes, ou amis de Benoît Hamon vous le diront :
    Tariq Ramadan est une espèce à protéger !

  9. Je ne me sens pas menacée par le loup beau et fier et animal, le loup ne fait pas d’attentat et n’est pas assisté!! décapite personne et demande rien
    Le musulman lui veut imposer sa loi et sa religion de force certes moyennageuse et cruelle…la femme esclave pour lui et les juifs et chrétiens soumis ou à tuer…
    Je préfère le loup!!

  10. Aucune comparaison ne peut être faite entre le loup et le djihadiste, une pure imbécillité. Si il y a bien quelqu’un à protéger, c’est le loup quand au djihadiste, à l’islamiste il faut l’éradiquer sur place sans espoir qu’il se reproduise. Qu’on le veuille ou non le loup dégage une noblesse. Le djihadiste n’est qu’un résidu de fausse couche, un étron.

    • Le djiadiste en question ne craint qu’une et unique chose: LE TRAVAIL avec ses 8 h00mns de présence assidues et comptes de résultats assortis toute une vie! le djiadiste n’a pas le goût de l’effort et encore moins de s’intéresser à l’éducation de ses enfants car il se fou de leur avenir! La chose qu’il sait mieux faire et la destruction de toutes choses qu’il n’a bien sûr jamais sut construire et qui s’appelle la civilisation Chrétienne puisque les plus belles œuvres architecturales en sont issues!!! la musique pareil!!! Ils sont les fruits du néant!

  11. Contrairement à la légende,le loup n’est pas un animal cruel ;selon la loi de la nature,il tue pour manger …nous aussi .Les dégâts dans les troupeaux sont dus au fait que les moutons se sauvent et que le loup en blesse plusieurs avant d’en attraper un .Quand il y a risques,sacrifier une bête en l’attachant à un piquet comme le font certains évite les dégâts multiples .

  12. N’importe quoi. Je sauverai les loups mais pas le moindre barbare et Dieu sait (puisqu’il est à l’origine de tout) qu’il y en a des millions sur cette planète !

  13. quels poncifs sur les loups. Manifestement vous avez été traumatisé par le Petit Chaperon Rouge.

  14. Comparer loup et djihadiste c’est faire trop d’honneur au second !
    Le loup est un animal noble qui ne tue que pour se nourrir !

  15. Il faut arrêter de comparer les loups à ces charognes, mais à des hyènes. Le loup s’attaque aux brebis par facilité que lorsqu’il a faim, eux sont assoiffés de sang, ils sont complètements cinglés et c’est pour cette raison qu’ils rejoignent les autres, pour pouvoir commettre les crimes qu’ils ne peuvent pas commettre dans la vie civile.

    • La hyène a son utilité dans la nature pas les djihadistes qui eux sont des nuisibles à éliminer sans pitié.

  16. Ces gens là sont des fous dangereux, d’autant plus qu’ils ont , contrairement au peuple, droit à la parole. En plus, ils sont tous profs de faculté, donc, leur folie est « scientifique » (ou presque). Leur but nihiliste, c’est la fin de l’humanité qu’ils haïssent, car ils sont les plus dangereux ennemis de l’homme civilisé, qui se croit supérieur à la mouche ou au crocodile. L’intelligence et la pensée connaissent actuellement un effondrement total dû à la doctrine du « tout se vaut », tout=tout. Dans ce cas, si l’on ne peut comparer et déclarer A supérieur à B, plus aucune valeur n’existe, et tout est permis! Ces crétins majuscules donnent voie à un retour de bâton potentiellement génocidaire (pourquoi ne pas exterminer les hommes autant que les fourmis).

  17. Oui,absolument,il faut les protéger dans des espaces prévus à cet effet : réserves pour les loups …bagnes pour les djihadistes .A moins de les mettre ensemble …j’aime beaucoup les loups .

  18. Zemmour les appellerait des « hors sol ».
    Qu’ils retournent dans leur planète Arabie Saoudite.

  19. le loup n’attaque les brebis que pour manger;
    le djihadiste attaque les brebis (agnus déi?) que pour tuer

  20. M. Marcus Graven, je viens répondre à l’un de vos arguments qui est l’un des pires envers le loup et contribue à le faire redouter : si des loups par le passé ont attaqué l’humain c’est qu’ils avaient la rage – ou était-ce des chiens errants, ceux-là mêmes, qui sans être enragés, sont pour une large part responsables de l’attaque des troupeaux ! Le loup, en fait n’est qu’un bouc émissaire et ses adversaires ne sont que trop heureux d’exploiter ce filon haïssable !

    • Les loups et les cons sont des destructeurs, les premiers des brebis ,les seconds de l’intelligence. Si vous me dites que les loups ne mangent pas les brebis des éleveurs qui gagnent moins que le SMIC, devinez dans quelle catégorie je vous situe…

      • Hergott : j’ai pour habitude de ne pas répondre aux grossiers personnages. Mais si vous gagnez moins que le SMIC c’est bien à cause des politiques. C’est une vérité qui ne se retrouve pas au fond d’une « culotte »… Au lieu de vous en prendre aux loups invectivez nos députés et sénateurs. Certains se gavent plus que les loups. Ca devrait vous interpeler.

  21. Pour démolir Van Gaver appuyé sur l’écologie profonde (deep ecology) lire Bruno
    Latour de toute urgence…Inutile de critiquer ces idéologues: il faut démonter la
    métaphysique sur laquelle ils s’appuient : c’est une resucée de la vieille dichotomie
    Nature-Culture….

    • mon erratum n’a pas sa place ici mais juste accolé à mon message plus en dessous. Dommage que RL ne l’aie pas compris.

  22. « Le loup, qui resurgit au cœur de nos territoires civilisés et que l’on ne peut ni capturer ni pacifier » dit le faussaire en « sciences » sociales.

    Mais si, l’on pourrait parfaitement éradiquer le loup comme on l’a fait dans le passé. On a pas besoin de ces loups importés des Abruzzes. Et encore moins de l’islam !

    Détestable est la fascination des écolos pour les prédateurs. Comme celle des partisans de l’immigration sauvage et clandestine qui présente « l’avantage » de sélectionner les plus agressifs. Les Verts sont naturellement les plus farouches partisans de la réintroduction du loup en France comme de l’entrée de la Turquie en Europe :

    Islam et écologie : convergence des fascismes verts
    https://ripostelaique.com/islam-et-ecologie-convergence-des-fascismes-verts.html

    • M. Olivier, vos propos me font frémir d’indignation. Non, le loup ne doit pas être éradiqué ! Il s’agit d’un animal qui a droit à la vie comme toute créature de notre planète ! Il est utile en ce sens qu’il est le prédateur des animaux affaiblis, pouvant être vecteurs de maladie de groupe, exemple avec les bouquetins. Ethologues et scientifiques sont d’accord pour vanter son rôle dans la Nature. Et il est exact que les moutons peuvent participer à l’érosion des sols… La cohabitation Loups/Bergers dépend d’une volonté politique qui se heurte à l’obstination de certains éleveurs, celle toujours absurde de chasseurs. Quant à oser comparer le loup et ces infâmes djhiadistes c’est une infamie, une hérésie. Je suis islamophobe et écologiste, preuve que cela n’est pas incompatible.

      • Retourne sur Libé, faussaire! Là on voit la « politique » partout, même au fond de ta culotte!

        • Si la thèse de la dangerosité du loup était fondée, nous devrions avoir de nombreux témoignages en ce sens venant d’Espagne (plusieurs centaines), d’Italie (des milliers) ou de Roumanie, Russie (dizaines de milliers). Les quelques morts par an causées par des canidés sont le fait de chiens, dont le bilan est lui-même négligeable face aux « performances » humaines en ce domaine. Cela ne veut pas dire que la dangerosité du loup est nulle, mais elle est dérisoire. Cela peut-être un vrai problème pour les éleveurs, il est normal qu’ils puissent riposter par un tir, mais on ne saurait justifier par des arguments rationnels une campagne d’extermination d’un animal.

          • Vous avez raison d’écrire : « … un vrai problème pour les éleveurs, il est normal qu’ils puissent riposter par un tir ». Or ça leur est interdit. Encore une autre analogie avec ce que nous subissons, toute réplique à la guerre unilatérale que nous subissons est systématiquement réprimée avec force.

        • Intriguée, je reviens d’une visite à Wikipedia : Jean-Marc Moriceau. Cet historien, qui a fait des recherches, certes, y parle du loup et de la rage. Ce que je disais dans mon premier message. Comment être objectifs en ce qui concerne les populations du Moyen Age ? N’accusaient-ils pas le CHAT, le bouc et autres animaux d’être des suppôts de Satan et à les brûler ? Je persiste à dire que les loups ayant attaqué l’humain étaient atteints de la rage.

    • Excellent , le parallèle , Pascal .
      Les  » zécolos  » sont de gauche . Et comme tous ces gens-là , ils nourrissent avant tout une HAINE farouche de leurs semblables .
      Tout , absolument tout leur est bon pour détruire les structures traditionnelles des états-nations multiséculaires .

      • On peut être écologiste et être de droite. C’est mon cas. Que de clichés ! Si je défends les animaux je ne nourris pas pour autant une « haine farouche de mes semblables » – quoi qu’en lisant certains commentaires il faille être ferme dans ses convictions pour ne pas y succomber.

        • Courage Olivia, vous n êtes pas seule.
          Moi même écologiste, patriote, et par conséquent, anti fascistes.

  23. Je ne sais pas quel problème vous avez eu avec les animaux mr graven pour les détester autant, ce n’est pas le 1er article que vous écrivez qui témoigne de votre mépris pour tout ce qui marche à quatre pattes. Que je sache, ce ne sont pas des loups qui mitraillent dans la rue, qui ecrabouillent des gens avec un camion ou qui posent des bombes, ce ne sont pas des loups qui agressent, qui violent, qui vendent de la drogue.Moi personnellement je ne me suis jamais fait emmerder ou attaquer par un loup quand je sors le soir de chez moi, vous si? racontez nous, ça doit être intéressant. Le loup était sur cette terre bien avant vous alors arrêtez de lui casser les couilles!
    Mettre sur un plan d’égalité la dangerosité du loup et celle de la racaille mahometane, il fallait oser! Ridicule!

    • HI-HAN, HI-HAN, MEUH… OUAF OUAF, MIAOU, ALLAH OUOUOUOUAKBAR, PROUT !

      • Quand on voit le comportement débile de certains «humains», on ne peut qu’avoir de la sympathie pour les animaux.
        Quand on voit le niveau de certains soit-disant «patriotes» on se dit que les mahometans ont encore de beaux jours devant eux.
        Mon pauv’gars va!

      • Petit martin
        Vous faites surement partie de cette centaine de consanguins qui manifeste tous les ans contre la présence du loup dans le sud de la France pendant que vos villes sont envahies par une espèce bien plus dangereuse (voir l’exemple de Nice). C’est sur que vous prenez moins de risques à éradiquer des animaux qui n’emmerdent personne qu’à vous confronter à ceux qui vous pourrissent le pays et dont vous avez si peur.

        • Ah, Balistre, je regrette profondément de vous avoir adressé ce gag, car je vois que vous n’ êtes pas homme à comprendre les blagues. C’ est comme tous ceux d’ hier qui ont pris au premier degré l’ édito de Leïla Adjaoud. Affligeant ! Cherchez un peu dans mes interventions ci dessous et dessus et vous verrez que les commentaires du « petit martin » vont dans le même sens que les vôtres. J’ avais juste envie de faire l’ andouille. Ça m’ arrive parfois, histoire de me défouler et de prendre de la distance avec l’ambiance trop souvent lourde et étriquée qui règne ici parmi les blogueurs dont certains n’ ont aucun humour ni esprit, piétinent et ruminent leur fiel. J’aurais aimé vous entendre pousser un grand éclat de rire, mais bon…. Dommage pour vous et pour Olivia. Amitiés. Le p.m

    • Pauvre Balistre !
      Encore à 100% à côté du sujet ! Vous interprétez de vastes problèmes à travers le filtre archi réducteur de votre subjectivité .
      Par ailleurs , votre façon d’ extrapoler est grotesque .
      Monsieut Graven ( avec des majuscules ) n’ a aucun problème avec les animaux . Par contre , vous , vous en avez avec vos semblables .

      • Effectivement, entre un de mes «semblables» con et cruel et un animal innocent, mon choix est vite fait, contrairement à vous qui préférez vos semblables égorgeurs à un animal qui ne vous a jamais rien fait. Et oui simone, on est pas tous pareils.

        • Cher Balistre ,
          Vous me faites trop d’ honneur en me considérant comme différente de vous .
          Quand on se permet de critiquer tout le monde sur ce site , il faut s’ attendre à des retours de bâton .
          Vous m’ avez prise pour une imbécile , je pardonne tout , sauf ça .
          Mais à votre place , je songerais à consulter .

      • C’est vrai que le loup en France est un vaste problème comparé aux bouleversement social, économique, migratoire, démographique mondial auquel nous assistons depuis plusieurs décennies.
        Et c’est vous qui parlez de filtre réducteur.
        Pauvre simone!

        • Si le loup n’ est pas un problème , pourquoi nous rebattez-vous les oreilles avec ça à longueur d’ articles ?

    • Pour vous les gens qui ne sont pas d’accord avec vous « ont un problème ». Inventez pour eux un mot qui se termine en « phobe ».

      • Pour vous j’en ai sélectionné quelques uns: Conophobe? Cretinophobe? Abrutiphobe? Choisissez celui qui vous va le mieux.

    • tout à fait d’accord avec vous, aucun rapport, Il faut défendre les loups, il en reste si peu , par contre les terroristes islamistes il faut les combattre partout où ils sont

      • Allez dire aux bergers devant les CENTAINES de carcasses de leurs moutons a demi dévorés qu’ il reste  » si peu de loups  » !
        Résultat : le pastoralisme s’ étiole et on fait venir les moutons de Nouvelle Zélande , c’ est à dire des antipodes . Je croyais pourtant que le carburant était polluant . C’ est judicieux de la part des  » écolos  » !
        L’ écologie est une chose trop sérieuse pour être confiée à ces gens-là .

        • Le pastoralisme qui s’étiole c’est la faute des loups, ouaarrfff!
          La mondialisation, l’UE, le rapport de force inégal entre les agriculteurs et la grande distribution, la concurrence déloyale, les normes européennes, etc… tout ça, ça vous dit quelque chose?
          Sacrée Simone va! toujours le mot pour rire.

          • Sacré Balistre !
            Le loup n’ est qu’ un aspect du problème .
            Contrairement à vous , Balistre , je ne prends JAMAIS les autres pour des imbéciles .

        • Aujourd’hui il n’y a plus de bergers, car les vrais bergers d’antan restaient avec leurs animaux, ce qui n’est plus le cas. Les moutons sont abandonnés à leur sort, plus de chiens comme les « patous » pour les protéger, car nos soi-disant bergers trouveraient trop cher de les nourrir.
          Et, à chaque mouton mort, ils prétendent qu’ils ont été tués par les loups pour toucher des subventions, alors que certains ont été victimes de chiens errants affamés, d’autres sont tombés dans un ravin etc

          • Je confirme.
            Je connais une bergère dans les Alpes, elle dort avec ses bêtes et un patou. Elle est fascinée par les loups et les observe’ . Jamais attaquée, ni elle, ni ses moutons.
            Bien moins dangereux de vivre en haut dans les montagnes parmi les loups qu en bas, dans les grandes villes, parmi les musulmans.

    • Patrick, vous croyez trop facilement à ce que racontent les reportages télévisés réalisés par la « main stream » Hernotienne afin de nous faire avaler ses bobos-bobards. Dans les Pyrénées, on a introduit des gypaètes barbus pour nettoyer les charognes. Or, de charognes, il n’ y a que celles qu’on leur apporte sur des aires de nourrissage. Donc, rien de naturel et d’ écologique. Ça amuse la galerie. Cependant, comme les gypaètes ne sont pas nuisibles comme les loups pour les troupeaux des bergers, je n’ai rien à redire, ça apporte du fun à la télé. Quant à l’écosystème, il ne se portait pas plus mal depuis cent ans avant le retour des loups. Méfions nous surtout des écolos-bobos, espèce bien plus dangereuse que les loups pour les moutons de l’espèce bovine comme de l’espèce Panurge.

      • 100% d’ accord avec vous , Martin .
        Les médias de propagande ne nous intoxiquent pas uniquement avec leur politiquement correct , la pseudo écologie est une de leurs spécialités car ses militants appartiennent tous au Camp du Bien .
        C’ est cette philosophie qui a fait , effectivement , qu’ on nous a bassinés avec la grosse entourloupe des gypaètes , mais , de toutes les manipulations , la plus colossale est celle de la réintroduction de l’ ours dans les Pyrénées !
        L’ écolo-bobo est de gauche , il ne pense qu’ à réaliser ses fantasmes tordus . Il éprouve le plus profond mépris pour ses semblables , surtout s’ ils sont bergers , agriculteurs , et tous ces gens confrontés quotidiennement à la Nature et qui la connaissent infiniment mieux qu’ eux .

      • D’abord non, je ne crois pas à ce que racontent les reportages télévisés.
        Et si les gypaètes ne peuvent plus jouer leur rôle de charognards c’est parce que l’homme a tout faussé, mais pas le temps ni la place de vous faire un cours d’écologie. Je dirai seulement que je n’ai aucune sympathie pour ces éleveurs qui hurlent contre les loups, faisant semblant de plaindre leurs moutons, alors que ces hypocrites les emmènent à l’abattoir ou les vendent aux musulmans pour leur atroce aid el kébir.En réalité seul l’argent les intéresse. Quant aux écolos-bobos je n’ai aucune sympathie pour eux, ils n’ont d’écologistes que le nom, ils ont toujours préféré les musulmans, migrants etc à la nature et aux animaux. Que les « réfugiés » transforment les lieux en dépotoirs peu leur importe !

    • Patrick Z ,
       » Là où il y a des loups , la diversité se porte mieux  » ….
      OUI , mais uniquement lorsqu’ il s’ agit de vastes territoires EXEMPTS de présence humaine , comme la Sibérie , le loup ayant besoin d’ immenses espaces pour subsister à l’ état naturel .
      Aujourd’ lui la France et l’ Europe sont si densément urbanisées qu’ il est IMPOSSIBLE aux loups d’ y vivre normalement comme leurs lointains ancêtres et , pour ne pas mourir de faim , ils vont évidemment au plus facile , c’ est à dire les troupeaux gérés par les hommes .
      Les VERITABLES responsables des dégâts qui s’ ensuivent ne sont point les loups mais les déglingo-écolos , pseudo scientifiques , qui ne font qu’ assouvir leurs caprices infantiles en contraignant les Etats à protéger ce malheureux animal .

      • Oui ne vous en déplaise il faut protéger les loups, ce ne sont pas eux qui détruisent les écosystèmes mais les hommes. En effet ils sont victimes, comme bien d’autres animaux, de l’urbanisation, raison de plus pour ne pas encore aggraver les choses.

    • Il ne suffit jamais de dire « il est démontré » pour avoir .raison; ce genre de cliché signe seulement un esprit dogmatique

  24. J’espère qu’il ne revient pas souvent dans sa ville natale, cet abruti de Hage, où il n’est pas apprécié.
    Il serait pardonnable s’il était musulman, mais ce traître est chrétien, hélas.
    Comme quoi les traîtres figurent aussi dans nos rangs.

    • Chrétien, Chrétien, c’ est vite dit ! Chrétien à la mode de mes deux, pour ne pas dire de Médine. Vous savez aussi bien que moi, Eva, que 80 % des étiquetés chrétiens ne sont en fait que des crétins qui ne connaissent pas un mot de la Bible mais se permettent d’ en critiquer violemment le contenu. Quand ils vont à l’ Église, c’est pour le folklore : pour les baptêmes, mariages, éventuellement première communion et surtout pour le gueuleton – le plus important- qui va avec ainsi que l’occasion de se montrer accoutrés de toilettes souvent aussi excentriques qu’ inadaptées. Pour les enterrements, on fait moins les marioles, au cas où….

  25. Ahurissant la bêtise de ces gens,comparer ces assassins a des animaux millénaires c’est l’asile psychiatrique qui leur faut !!

    • C’est exactement ma réflexion à la lecture du titre de cet article. Le loup est une bête magnifique qui a déjà assez de problème. Ne donnez pas à des débiles de chasseurs l’idée d’abattre des loups sous un prétexte religieux. Si ils ont la gâchette qui chatouille mieux vaut tirer l’original.

  26. Un groupe de loups, c’est une horde.
    Un groupe de vaches, c’est un troupeau.
    Un groupe d’hommes, c’est souvent une bande de cons !

    • Et un groupe de PR1, c’est une bande de troll !
      ( rires ! )
      ( désolé ( ? ) , mais j’pouvais pas m’en empêcher ! )
      ( rires ! )

        • ( rires ! )
          tiens vous faites dans le macronisme , maintenant !
          Macron sors de ce corps !! ( rires ! )
          c’est votre com qui est rien !
          Quelle pauvreté !
          Mais bon.. quittez ce site et disparaissez dans le néant !!!!

    • Et vous êtes bien un homme PR1 et vache aussi avec vos semblables.

    • Comme vous n’êtes pas muzz, pas non plus gauchiotte, ni gauchiasse, peut-être êtes vous retraité, vu le temps que vous passez sur le site, si vous n’êtes pas tout çà, c’est que vous êtes un putain de branleur.

      • Pas musulman, ni catholique, ni juif. Encore en activité. Pour le reste je préfère laisser les putains de branleurs dans votre genre entre eux.

        • SI tu est patron, çà va pas durer longtemps, si tu as un patron, je me poserai des questions sur ta productivité vu le temps que tu passes sur le site.
          Continue quand même à bosser pour me payer ma retraite, et enlève les peaux de saucisson que tu as sur les mirettes, comme çà tu y verras plus clair.

Les commentaires sont fermés.