1

Pourquoi la gauche fasciste cherche à nous faire taire par tous les moyens

L’intervention de Pierre Cassen, qui concluait ce rassemblement, avant les hymnes nationaux, fut remarquable. Il remercia d’abord tous ceux qui avaient payé de leur personne pour assurer le succès de ce rassemblement : les intervenants, les colleurs d’affiches, les distributeurs de tracts, et les petites mains qui avaient, chacun à sa façon, amené leur pierre à l’édifice.

Il souligna surtout l’incroyable contradiction de la situation. Nous représentons 80 % de la population de Callac, c’est le maire lui-même qui le dit, qui sommes hostiles au projet Horizon, et nous voulons donner la parole au peuple, et qu’il s’exprime par référendum. Et c’est nous qui sommes qualifiés de fascistes.

Tandis que 20 % de la population, qui se dit progressiste, soutient le projet Horizon, mais sont hostiles à toute consultation populaire. Et ils se disent de gauche, et anti-fascistes.

Conclusion, selon la gauche, 80 % des Callacois sont des fascistes ou des idiots manipulés.

Quel mépris pour le peuple !