Selon la journaliste PCF Moussaoui, critiquer Stora, c’est de l’antisémitisme

Dans l’édition des 15, 16 et 17 novembre 2019 de « L’Huma », la journaliste du quotidien du Parti communiste dit « français », une (in)certaine Rosa MOUSSAOUI s’en prend avec une rare véhémence à Valeurs Actuelles, coupable, selon elle, de reprendre la « flamme » de l’antisémitisme.
Première observation : on ne connaissait pas jusqu’à lors notre pétillante « binationale » franco-algérienne aussi vigilante devant l’extension d’un mal tenace (faisons court, mais frappons juste) menaçant plusieurs « territoires perdus » de la République.

Deuxième observation : qui donc est à l’origine de la dénonciation d’une prétendue caricature antisémite, si ce n’est celui qui s’en dit victime ? Curieux, très curieux, non ? Qui plus est, cette « dénonciation » tombe d’autant moins du ciel, qu’elle sert d’abord à masquer la mise en cause de l’impartialité de « l’historien » Benjamin STORA !
B.S., justement, est intronisé historien par excellence de l’Algérie pour tous ceux que, sa vision très particulière de l’Histoire des relations franco-algériennes, arrange !

STORA est devenu historien « officiel » de l’Algérie, d’abord de celle baptisée, abusivement et mensongèrement, uniquement de coloniale, puis celle des « événements » d’Algérie de 1954 à 1962, ensuite celle de tous  les événements postérieurs, sans compter celle de l’actualité qui, à n’en pas douter, va révéler des surprises, plus ou moins dérangeantes !
Troisième observation, c’est à l’occasion de la publication d’un Hors-série de Valeurs Actuelles, intitulé : « Algérie française : les vérités interdites », que Rosa MOUSSAOUI se permet d’évoquer, selon elle, un « habituel exercice de falsification historique ».

En réalité, l’ouvrage de Valeurs Actuelles a le grand mérite de ne plus embrayer sur le discours habituellement asséné en hommage au « Front de Libération Nationale » algérien, ce que, ni Rosa MOUSSAOUI, ni ses éventuels commanditaires d’Outre-Méditerranée, ni ceux, certes électoralement déclinants mais toujours arrogants de ce côté de la mer, en question, ne peuvent supporter !
Falsification  historique, voyons cela de près, Miss MOUSSAOUI…
Falsification historique, R.M., que MELOUZA et la très sanglante guerre (particulièrement en France dite métropolitaine) M.N.A.-F.L.N., évoqués par Arnaud FOLCH ?
Est-ce également opérer une sorte de falsification historique que de souligner l’objectif véritable du FLN qui, dès l’abord, est l’instauration de l’islamisme (article de Bruno LAREBIERE « Derrière le FLN, l’islam… »), Bruno LAREBIERE, tiens, tiens ! Rosa MOUSSAOUI… objet de tout votre ressentiment !!!
Falsification historique, le rappel pour Arnaud FOLCH de l’existence du réseau « bombes » à Alger de Yacef SAADI, où entre autres criminelles, agissait cruellement Danièle MINNE, venue ensuite se réfugier benoîtement en France.

Après l’indépendance, pour enseigner à Toulouse « l’histoire de la décolonisation » préfigurant certainement celle de la « décolonialité » !
Falsification historique encore que l’évocation par Arnaud FOLCH de l’odieuse figure du général KATZ qui « a laissé massacrer plus de 700 pieds-noirs sans faire intervenir l’armée » ? Ce fut la journée la plus sanglante de tout le conflit !
Falsification historique, que la sanction infligée par ce très répugnant KATZ au très courageux lieutenant français Rabah KHELLIF du 30ème bataillon de chasseurs portés CBCP, qui a obtenu du préfet algérien la libération de plusieurs centaines de pieds-noirs, qui, sans l’héroïque Rabah, se serait fait « zigouiller » (Arnaud FOLCH, page 42).

Falsification historique que l’existence des barbouzes ? (Madame Rosa MOUSSAOUI, là, vous me décevriez particulièrement car, vous vous situeriez au diapason négationniste des Michel DEBRÉ et Roger FREY, respectivement premier ministre et ministre de l’intérieur qui, affirmèrent, au besoin sous la foi du serment qu’il « n’existe aucun personnel chargé de la lutte anti-OAS en dehors des cadres normaux des forces de maintien de l’ordre ». Ces barbouzes, existent bien, car un document (exhumé par Jean-Jacques JORDI) classé confidentiel du commandement des forces armées en Algérie, daté du 20 mai 1962, témoigne que l’organisation (NDLR : barbouzière donc !) mise en œuvre depuis Paris pour le ministre Frey « effectue (ses) actions en collaboration étroite avec des responsables FLN ».

Premier de ses responsables FLN, qui donc ? Madame Rosa MOUSSAOUI, je vous le donne entre mille, le chef de la zone autonome d’Alger, lui-même, Si Azzedine, de son vrai nom Rabah ZERARI, dont nous causerons in fine !
Falsification historique que le sort réservé à tous ce qui se sont engagés à, leurs risques et périls, pour la France et que l’on désigne (au sens large donc !) sous le vocable harkis ?
Qui donc en parle mieux qu’Éric LETTY et Bruno LAREBIERE (un « antisémite » donc qui à l’occasion défend des sémites !) ?

Êtes-vous en mesure, chère Rosa MOUSSAOUI, d’exhumer des textes de votre trop cher canard, l’Humanité aussi évocateurs que ceux de d’Eric LETTY (« les héros sacrifiés ») et de Bruno LAREBIERE (« Les parias de la République ») ?
Et toujours à la traque de la « falsification historique » bon courage camarade-journaliste de l’Huma ! Lorsque Jérôme BESNARD relaie dans l’article « ces écrivains qui ont choisi la France », l’affirmation de Michel DEON de l’Académie française qui va suivre, a-t-il tort ?
« Les écrivains qui s’étaient embarqués pour la défense de l’Algérie française n’ont jamais eu les moyens matériels de ceux, qui voulaient l’abandonner. Ils se sont engagés à leurs frais : moraux, intellectuels, financiers (…) à gauche il y avait des puissances financières considérables qui aidaient au combat pour l’indépendance. L’alliance du capital et de la gauche, c’est vraiment le point névralgique de l’histoire. Cela explique tout ».

Tout cela pour quoi ? Pour l’installation dans notre belle province d’Algérie d’un système que nos frères français (plus ou moins musulmans) de là-bas, ont trop longtemps subi !
Devront-ils le subir encore bien longtemps chère et pétulante Rosa ?

Ne désespérons pas surtout lorsque nous relevons des informations telles que celle fournie par Élyas NOUR le 9 mai 2018 :
« Justice ». Le commandant AZZEDINE condamné à 5 ans de prison et 76,5 milliards de centimes d’amende.
Le commandant Azzedine de vrai nom Rabah ZERARI, a été condamné… par le tribunal de Chéraga, à cinq ans de prison ferme, comme l’a réclamé le parquet dans l’affaire qui l’a opposé à l’homme d’affaires, Mahieddine TAHKOUT.
Poursuivi pour le chef d’inculpation d’émission d’un chèque sans provision, celui-ci devra par ailleurs s’acquitter d’une amende de 33 milliards de centimes, en plus du paiement du chèque en question, à savoir 33,5 milliards de centimes, et dix milliards de centimes de dédommagement.
Voilà, donc nos vaillants camarades de combat de l’Organisation de l’armée secrète (OAS), en partie, du moins, vengés et le sinistre Rabah ZERARI puni par la justice de là-bas (dis donc !)

Jean-Michel WEISSGERBER
Colmar, le 20  décembre 2019

Post-scriptum :
En matière de formation permanente des journalistes de son quotidien l’Huma, le sieur Patrick LE HYARIC serait bien avisé de faire diligenter des cours de perfectionnement de connaissances historiques portant notamment sur quelques exemples de falsification historique (l’affaire dite de KATYN, entre autres).

image_pdf
0
0

19 Commentaires

  1. pour elle, critiquer Stora est de l »antisémitisme, mais tuer Sarah Halimi n’en est pas.

  2. stora est une merde marxiste,donc un traitre comme boudarel, avant d’être juif quand ça l’arrange

  3. Les Stora, Attali, Cohen, BHL et consorts… se sentent mal en France. Il faut se demander pourquoi ils s’incrustent puisque la France n’est pas leur pays ? Ils n’aiment pas la France ??? Et si nous leur rendions la pareille dans les années à venir ?

  4. Antisémite ne veut plus rien dire, surtout proféré par un-une islamiste.
    Et elle fait honte à la mémoire de Jaurès, le créateur de l’Huma!
    Se souvient-elle, la journaleuse de ce torchon qui ne tire plus qu’à 50.000 exemplaires majoritairement payés par l’état et dont les 2/3 sont « offerts », se souvient-elle de la militante PC de nationalité française, la « fedaya » Françoise KESTEMAN, tuée en commando contre Israël le 24 septembre 1984?
    A-t-elle lu le livre produit par le PCF pour magnifier ce combat anti-israël ‘contre » l’antisémitisme?
    Elle ne sait pas que le PC de moins en moins F avait organisé des commandos aux côtés d’Arafat, un peu comme en Algérie aux côtés du FLN. Un peu de décence!

      • Jaurès est l’archétype du social démocrate, opportuniste et à côté de ses pompes. Il s’imaginait obtenir la paix avec le kaiser, en utilisant  »l’internationale ouvrière ». Guillaume ne l’a pas attendu et a déclaré la guerre. Tout le monde il est pas gentil, même avec les socialistes!
        Avant d’être assassiné, il avait créé l’Humanité pour ses potes de la SFIO. Au congrès de Tours en 1920, il y eut une scission et la création du PCF. C’est le patron d’alors, Marcel Cachin, qui fit voter une motion pour récupérer le journal qui est depuis « l’organe central » du PCF. Sic!.

  5. Et critiquer Marion Le Pen est anti-caucasien ? Il faudrait peut-être y penser, non ?
    Nous sommes quoi, nous, les Français de souche, de la merde ?

  6. vous faites une sorte de pub trop longue à ces gens là !
    qui encore achète l’humanité ?
    qui encore lit stora ? à part les gens honnêtes pour y dénicher la perversité et les mensonges par omission

    • L’autre jour un chauffeur de taxi Kabyle, français de naissance et musulman me prétendait que les Français avaient débarqué en Algérie (qui n’existait pas en 1830) afin d’exploiter son pétrole (découvert en 1954) ! Quant aux barbaresques, aux esclaves français (St Vincent de Paul) il ne savait pas que ça avait existé. C’est pour dire le niveau de bourrage de crâne qu’avait subi ce trentenaire !!!!!

      • Daniel Qui leur inculque la haine de la France avec des mensonges énormes ? Les imams ? Leurs parents ? C’est l’ensemble des maghrébins vivant en France qui sont sous influence et qui crachent leur haine sur le Net et ailleurs. En fait nos ennemis sont chez nous, confortablement installés.

  7. Il n’y a que Bernard Lugan de fiable et ceux qui ont vécu l’algérie avant et apres l’indépendance ….en écoutant plusieurs sons de cloches et en faisant des rapprochements ont arrive a savoir le fin mot de l’histoire de ce beau pays qui fut construit en 132 ans et détruit en l’espace de 60 .Pour info : la faculté de medecine d’Alger etait la cinquieme de France en 1955

  8. Je suis juif, officier supérieur de la marine nationale et un peu historien ce stora est nul, c’est un juif de cour, collabo et lécheur de babouche, comme historien de la guerre d’Algérie il est aussi bon que moi en physique quantique
    De grâce ne citez plus cette grosse tâche car en plus il est obèse, tant mieux il va crever bientôt car diabétique, atherosclereux et l’AVC est en préparation
    Un taré de moins

  9. Pourtant il y a matière à dire sur les personnages de cette engeance. Les éternels persécutés, adeptes du Talmud, le pire bouquin raciste, au même niveau que le Coran. Et vous vous demandez pourquoi ils sont pro-immigration.
    Ce qui me dégoûte avec ce genre de personnages, c’est que, dès qu’ils se sentent en porte-à-faux, ils se réfugient derrière l’antisémitisme. D’ailleurs c’est ce qui l’alimente cet antisémitisme, et tant qu’ils n’auront pas compris celà, ce sera à leurs dépens. Zemmour lui a bien compris celà, et c’est tout en son honneur car il n’en joue pas; il en rigole d’ailleurs.

    • Le blob vos commentaires sont bêtes à bouffer du foin. Vous êtes pire que l’Huma et ses journalopes. Vous êtes écoeurant et avec votre antijudaïsme primaire vous dénaturez le sens même de cet article.

Les commentaires sont fermés.