1

Selon le « spécialiste » du climat Jancovici, cette fois, on est foutu !

La peur nous connecte à notre cerveau reptilien (M.Onfray).

Grâce à un conditionnement permanent par les médias,  quasi tout le monde croit au « réchauffement climatique par le CO2 anthropique ». Oui, on y croit mais on n’agira pas, on se contente d’être terrorisé… suffisamment terrorisé pour, bientôt, accepter la « dictature verte qui sauvera Gaïa » réclamée par Antonio Guterres.

Je n’aime pas la dictature et suis suffisamment formé en physique pour chercher la vérité, pour refuser d’être terrorisé, paralysé, par ce que les médias racontent, les médias et même des revues de très haut niveau ! Depuis bien 10 ans, je réclame auprès de proches du GIEC de me fournir une référence sur un effet thermique du CO2 mesuré dans l’air. Introuvable ! Ceux qui acceptent de répondre, « répondent » invariablement « lisez les rapports du GIEC ». Ces rapports m’apportent des affirmations, pas de preuve, et j’ai été particulièrement choqué par deux des erreurs monumentales présentées par le très connu Jean-Marc Jancovici le 24-9-19.

1/  « Le CO2 envoyé dans l’air sera encore là pour 60 % après un siècle. » Erreur car l’homme a, par exemple,  doublé la production de carbone 14 à la fin des années 1950 avec les explosions de bombes atomiques. Cet excès a été gommé en peu de temps et il en est nécessairement ainsi, et au même rythme, pour tout le CO2 anthropique. Il n’y a pas deux sortes de CO2 et, compte tenu du CO2 dissous dans l’eau, les apports de l’homme sont ridicules….

2/  Monsieur Jancovici rappelle qu’à la fin de la dernière ère glaciaire, la température est remontée de 5°C en 10.000 ans. Or, à la même époque, le taux de CO2 dans l’air a augmenté de 50ppm.  Rappelons que, actuellement et en 30 ans environ, ce taux est passé de 300ppm à 400ppm = non pas 50 mais 100 de plus ! On nous annonce une augmentation de 5 à 7°C pour bientôt…

L’absurde de ce propos est que, même si on arrêtait définitivement de produire du CO2,  l’augmentation de 5 à 7°C serait certaine… et  il est certainement trop tard pour faire quelque chose d’utile si le GIEC dit vrai!!

            Ce qui m’a étonné le plus, ce n’est même pas ces deux erreurs mais les précisions étonnantes que Monsieur Jancovici apporte sur les catastrophes qui nous attendent : aurait-il mal lu les rapports du GIEC nous annonçant – il y a bien des années – des catastrophes « pour très bientôt » et qui ne se sont pas réalisées ? Elles ne se sont pas plus réalisées  que les prédictions de « refroidissement abominable » pour l’an 2.000 il y a 40 ans ou les prédictions d’Al Gore…

Oui, des  scientifiques  soumis au consensus du « politiquement correct » se moquent du monde !  Et cela m’étonne moins depuis que j’ai constaté qu’on appelle « scientifique » une personne diplômée par exemple en « sciences politiques ». A vrai dire, le film d’Al Gore qui contenait déjà les erreurs relevées ici, a mis fin à mon acceptation du réchauffement lié au CO2…. Mais, scientifique consciencieux, je cherche toujours  la référence d’un texte scientifique démontrant par des mesures un effet thermique du CO2 dans l’air.

Christophe Brasseur

  1. L’honnêteté d’un Christopher Dummit, père de la fameuse « théorie du genre », qui vient d’avouer : « J’ai fabriqué la théorie du genre sur mon idéologie, pas sur la science », me fait rêver…