Selon l’Unicef, la France doit garder tous les mineurs isolés marocains

Au Maroc, la détection des situations de danger ne mène pas automatiquement à une protection, en raison du manque de ressources disponibles et des mesures de suivi.

Il n’y a pas, au Maroc, à cause de ses normes culturelles et sociales, de consensus social sur le fait que les violences à l’égard des enfants constituent des violences de leurs droits, ce qui limite largement les possibilités de signalement.

La loi n’interdit pas les châtiments corporels qui demeurent un phénomène très répandu et normalisé dans le milieu familial, comme dans les institutions.

Donc, pour toutes ces raisons, il serait indispensable, selon l’UNICEF/France, de ne pas « renvoyer » vers le Maroc les mineurs isolés, non accompagnés, qui circulent en toute liberté et sans contrôle sur le territoire français : « Ils doivent rester en France » c’est la recommandation de l’UNICEF/France.

Vous avez bien lu, il s’agit du Maroc, ce pays tant prisé par les touristes du monde entier, par certains de nos élites, et qui est probablement l’un des pays d’Afrique parmi les plus civilisés, les plus sûrs, les plus instruits, dont les enfants et les étudiants scolarisés « légalement » en France sont parmi les plus brillants depuis des décennies.

Qu’en est-il donc, selon l’UNICEF, de ces dizaines de milliers de mineurs isolés et non accompagnés, bien plus nombreux, qui circulent « illégalement » en France, originaires d’Algérie, de Tunisie, du Mali, du Sénégal et de bien d’autres pays africains, où les conditions de vie des enfants, des mineurs, sont ô combien plus déplorables, plus atroces, que celles que l’UNICEF tente de démontrer en ce qui concerne le royaume du Maroc ?

Qu’en est-il de ces mineurs soumis à « la charia » islamique, battus, fouettés, mains coupées pour les voleurs, lapidation pour les filles « trop émancipées » ? Qu’en est-il de ces mineurs qui ne deviendront jamais adultes, éliminés par les famines, les guerres intra-musulmanes ou tribales, le manque d’eau potable, les épidémies ? Que nous propose l’UNICEF/France ?

Que nous les recueillions tous en France, ces quelques centaines de millions ?

Et que propose l’UNICEF/France pour ces quelques milliers de mineurs isolés délinquants qui terrorisent la France (environ 2 000 selon les experts), volent, agressent, violent, assassinent, etc. ? Doit-on également les « conserver chez nous », parce qu’ils risquent d’être davantage punis ou battus « chez eux » ?

L’UNICEF peut-elle comprendre que notre planète, hélas, n’est pas un lieu de vie idyllique et qu’il y a de part le monde une très forte majorité de pays où les enfants, où les mineurs, sont bien plus en danger que, par exemple, au Maroc, puisque c’est le pays dont il est question aujourd’hui ?

Que l’UNICEF, dont la mission très louable est d’améliorer la condition de vie et la promotion des enfants dans notre monde – et l’on ne peut que la féliciter pour cette tâche très ingrate et sans fin – ne nous conseille pas de recueillir et de conserver tous les mineurs isolés de la Terre, qui ont le malheur de vivre dans ces pays car, dans un tel cas de figure, ce ne seront pas ces pays qui « se civiliseront », mais c’est nous « qui disparaîtrons » !

Manuel Gomez

image_pdf
0
0

22 Commentaires

  1. Le roi n’en veut pas, il se décarcasse pour nous refiler la lie de son pays, ce n’est pas pour la reprendre.

  2. Mais non, mais non, le Maroc n’est pas en guerre , ni un pays en dictature . Renvoyions-les tous au roi Mohamed , il sera ravi de les embaucher dans ses palais et de les faire éduquer . De plus, chez eux tout est ouvert et la vie est belle . Unicef, ferme ta gueule , tu n’as pas à faire la loi chez nous .

  3. L’Unicef est incapable d’assurer ses missions dans les pays africains, ses dirigeants pour se donner bonne conscience pervertissent leurs messages et leurs actions, jouant la culpabilisation moralisatrice, mais sans aucune conscience des réalités et des difficultés qu’entrainent la venue de ces milliers de soit disant mineurs sur notre sol.
    Dans ces pays ou les processus psychiques, affectifs et cognitifs sont encore très archaiques, et ou les habitudes pulsionnelles (sexuelles) contribuent à lune démographie anarchique, l’attachement affectif délétère, fait que les parents ou plutôt géniteurs se soucient peu de ce que deviennent leurs rejetons une fois partis.
    Fait réel que l’Unicef se garde bien de dénoncer. Les gouvernants de ces pays ferment les yeux, qui se demande pourquoi ??

  4. bon d’accord, l’unicef ne précise pas si c’est en camp d’internement ou en prison ???

  5. Pourquoi ils ne les prennent pas eux-mêmes ?

  6. Si on adopte le point de vue de l ‘ UNICEF , on devrait immédiatement accueillir TOUS les nouveaux-nés du Maroc , car susceptibles de subir des violences par après !! Mais les enfants d ‘ Algérie , de Tunisie , d ‘ Égypte , du Sénégal , du Togo …………..bref , de toute l ‘ Afrique , connaissent le même sort , alors , pourquoi s ‘ arrêter en si bon chemin ?? La France est si généreuse !!

  7. Chaque pays a le devoir de subvenir aux besoins de sa jeunesse. Pour chaque migrant « mineur » , garçons à 94,9% contre 5,1% de filles et prétendument âgés de moins de 18 ans , une somme estimée à 50 000 euros est dépensée chaque année -logement, nourriture, frais d’éducation et de formation – , somme actuellement supportée par les départements par le biais de l’aide sociale à l’enfance. C’est un nouveau trou – inventé par des fonctionnaires devenu fous- , dans le tonneau des Danaïdes français et devant l’augmentation constante des entrées légales ou illégales de cette catégorie de demandeurs-migrants, le bon sens exige de cesser d’alimenter ce budget afin de faire cesser cette gabegie.
    Balayons devant notre porte et occupons-nous de notre jeunesse, la nôtre !

  8. Bonjour, je travaille auprès des MNA, et je peux confirmer que l’immense majorité ne sont pas mineurs ou ne sont pas isolés. Cependant, c’est la juge des enfants qui décident en dernier ressort. Certains migrants sont déclarés majeurs puis, à force d’appel de leur avocat ou d’associations « humanistes », ils sont déclarés mineurs un an plus tard. Certains redeviennent mineurs après être devenus majeurs. Ils changent simplement d’identité et de date de naissance lorsqu’ils se font attraper par la police suite à un acte de délinquance.

  9. Les remarques de l’UNICEF sont scandaleused. D’autre part, une récente étude montre que la très grande majorité des clandestins se prétendant mineurs ne le sont pas du tout.

  10. Ho pas seulement ! il faut aussi prendre tous les nigerians qui seront bientôt plus nombreux que les américains tant ils sont prolifiques… et surtout surtout faire disparaître les blancs descendant de ceux qui ont construit ce pays !!!

  11. et les mineurs originaires de l’algérie, de tunisie, du levant, d’afghanistan, ils les oublient ou bien ils nous permettent de les renvoyer ?

  12. L’Unicef fait partie depuis longtemps du complot mondial et la gentille Unicef avec la non moins bienveillante OMS a beaucoup agi pour propager tous les vaccins possibles dans le monde et tout spécialement pour les enfants ! ! ! !

  13. La France a-t-elle vocation à panser toutes les blessures du monde? Que ceux qui pleurent, ces cœurs sensibles…qu’on leur offre des Kleenex et qu’ils arrêtent de nous les brouter.

    • Il faut croire que les français sont devenus des crétins suicidaires, sans s’en rendre compte, pétris de culpabilité moralisatrice prodiguée par l’église catholique et la gauche mondialiste. Où alors simplement ne prennent pas conscience de l’avenir qui se profile pour leurs propres descendants, par déni et parce qu’ils sont trop accaparés par une soif de consumérisme matérialiste, de jouissance égotique immédiate et constante, ce qui mobilise toutes leurs pensées et leur conscience au quotidien. Le réveil dans 30 ans sera plus que douloureux, peut être même cauchemardesque pour nos petits enfants et leurs descendants.

      • sincèrement bravo.
        je ne dirai rien de plus .
        votre commentaire est d’une rare lucidité breer .

  14. 1) j’aime bien la banderole « SOS jeunes mineurs » de la photo, reconnaissant ainsi qu’il y en a des « vieux »

    2) N’oubliez pas de donner à l’UNCEF.. non non, pas des préservatifs, mais du blé, et vous pouvez aussi faire des legs à cette FORMIDABLE organisation (il y a de la pub à la TV en ce sens), ainsi , vous contribuerez au futur enrichissement français en ingénieurs, médecins, chercheurs , dont nous avons tant besoin (enfin 8 ou 9 ans après).. ça nous évitera d’importer des bac-12 et d’exporter des bac+10 qui vont faire des « vaccins » ailleurs qu’en France.. grâce à vos dons on pourra importer des bac-5 ce qui sera déjà un grand progrès.

  15. on les gardera mais en GUYANE . en GUYANE parce que il y a plein de terrains a debroussailler , valoriser et parce que notre ancienne garde des sceaux aime la racaille remuante !

  16. Peut-on aussi étendre cette mesure à toutes les nationalités ?
    Parce que de mineurs il n’y en a que très peu! Plus de 95 pcent étant majeurs, ça va nous faire un peu d’air de ne garder que 5 pcent !

Les commentaires sont fermés.