Serge Federbusch appelle à le rejoindre, pour virer Hidalgo


Très intéressant entretien de Serge Federbusch, sur TV Libertés, qui répond aux questions de Martial Bild. Il montre, avec beaucoup d’arguments, l’ensemble du désastre de la politique d’Anne Hidalgo, depuis qu’elle est à la tête de Paris. Il insiste sur sa capacité de nuisance, si elle était réélue. Il insiste pour que tous ceux qui ne veulent ni de la politique d’Hidalgo, ni de celle de Macron, le rejoignent sur cette liste « Aimer Paris », afin de présenter des listes partout où cela est possible. Il rappelle que les fous écologistes veulent interdire l’automobile à Paris, et fermer le périphérique…


Jeanne Bourdillon
Rejoindre les listes Aimer Paris :
https://www.aimerparis.fr/
serge@federbusch.fr

image_pdfimage_print

6 Commentaires

  1. S’occupper des parisiens est tout aussi utile que de s’occupper des muzz….laissez les avec leurs gréta et leurs vélos ,avec leurs martinez et leurs pencartes ,avec les black bloks et leurs cagoules . Quand vous les voyez débarquer a la cambrousse avec de la prétention !!! foutez les dehors . A l’étranger ils passent tous pour des prétentieux se prenant pour le nombril du monde (Paris n’est pas la France : heureusement)

    • et TOUS les Parisiens ne répondent pas à votre description heureusement ! les excès ne sont jamais le reflet de la vérité.

    • Bons commentaires qui reflètent vraiment la réalité ; les parisiens sont fiers (on se demande de quoi) et … il n’y a pas de quoi les envier !!!

  2. Ce sera dur pour lui : pas vraiment correct le bonhomme ; pourtant, on peut croire en lui, et si les Parisiens, (par quel miracle), abandonnaient leur endoctrinement bobo, ils voteraient pour ce courageux représentant d’un courant plus ancré dans le réel.

  3. Il ne faut surtout pas oublier le culot de celle qui se prétend être la (mère) de Paris.
    Elle a, avec les deniers des parisiens, affrété un avion pour aller assister à l’arrivée d’une étape du tour de France. Lorsque cela fut révélé. Elle a osé prétendre qu’elle avait profité de l’avion qui transportait les échantillons anti dopage.
    Le problème est que les organisateurs du tour ont crié « Hou la menteuse » ces échantillons sont transportés par voiture.
    Je me demande comment un Parisien pourrait encore mettre dans l’urne un bulletin avec le nom et la photo d’une telle, tellement de qualificatifs désastreux que je vous laisse les imaginer.

  4. Il faut lire le livre de Bruno Duteurtre « Les dents de la Maire ». Tout est dit…
    Que Federbusch cherche à… fédérer… Il finira comme Bournazel…
    Parisien depuis… je n’ose plus… jamais vu un tel Bordel !
    Quel que soit le choix, Ma ville est foutue !

Les commentaires sont fermés.