1

Serge Klarsfeld, une caricature de Juif de cour

Klarsfeldfamille.jpg

La méticulosité avérée du sieur Klarsfeld, dans sa quête des responsables des atrocités nazis perpétrées pendant la Seconde Guerre mondiale, est prise en défaut dans l’article qu’il a commis, publié par le journal failli “l’Humanité” bien mal nommé.

Dans ce support des trahisons et des crimes staliniens et communistes, le sieur Klarsfeld veut s’ériger en contempteur des politiques prônées par le candidat à la présidentielle, Éric Zemmour.
Quand le sieur Klarsfeld dénonce : « Éric Zemmour promeut des thèses bestiales, comme les nazis “ au prétexte que celui-ci veut limiter l’immigration anarchique qui sévit en France et expulser les étrangers délinquants qui ne méritent pas l’accueil de la France, il y a loin de cette politique “aux chambres à gaz” à laquelle se réfère le sieur Klarsfeld dans sa monstrueuse comparaison.

Faut-il rappeler au sieur Klarsfeld les troupes musulmanes constituées par Hamin al Husseini, imam de Jérusalem, intime d’Hitler, lesquelles ont participé aux massacres des juifs et lequel escomptait l’appui de ce même Hitler pour éradiquer toute présence juive en terre d’Israël ?
Éric Zemmour veut sauver la culture et les traditions françaises et le sieur Klarsfeld entend les renvoyer dans les musées poussiéreux des abandons en tout genre.

En effet, la compromission de ce censeur cacochyme avec les communistes discrédite ses thèses en faveur du judaïsme quand l’on rappelle l’antisémitisme viscéral des communistes et autres islamo-gauchistes, tel un Edwy Plenel glorifiant les assassins des sportifs juifs à Berlin par des islamos-nazis. Comment peut-on dénoncer des thèses antisémites dans un journal, organe du parti communiste associé aux nazis à la suite du pacte Molotof/Ribbentrop ?

Le sieur Klarsfeld, juif de cour associé aux Kalifa (président du Crif) et autres juifs compromis par leur silence dans la dénonciation des crimes commis contre les juifs ou la mémoire juive par ce gouvernement français, mal élu et si peu représentatif des vœux du peuple de France, gouvernement qui dénonce les légitimes défenses d’Israël contre ses agresseurs ou dénie le caractère juif du Mont du Temple et, ce officiellement, à la tribune de l’ONU, curieusement ces thuriféraires de la bien-pensance sont bien silencieux dans ces moments de vérités historiques bafouées.

Oui, Monsieur Klarsfeld , vous vous êtes trompé de combat, et si cela est volontaire, vous vous déshonorez et déshonorez un patriote qui n’a qu’un combat : la France.

Guy Sebag